En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Lisez, publié le 20/09/2018
            3 bonnes raisons de lire "Beyoncé est-elle féministe ?"

            Beyoncé est-elle féministe ? Vaste question sur laquelle de très nombreuses personnes semblent avoir une opinion. L’association Osez le féminisme ! en a fait le point de départ d’un guide décalé et engagé qui s’intéresse aussi bien à l’absence des femmes dans les livres d’Histoire qu’au harcèlement en ligne. Voici 3 bonnes raisons de se plonger dans cet excitant manifeste.

            À force de le voir s’afficher partout sur nos t-shirts, on en vient parfois à penser que le mot a été vidé de son sens. Pire, que de mouvement politique il a été réduit à concept marketing. Si le féminisme n’est plus nécessairement considéré comme un gros mot, est-il encore utile ? C’est la question que se posent Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu en introduction de leur livre Beyoncé est-elle féministe ? Toutes deux militantes au sein de l’association Osez le féminisme ! (la deuxième en étant la porte-parole), elles ont choisi d’aborder dix grandes questions sur l’égalité femmes-hommes pour démontrer que non seulement le féminisme est plus que jamais nécessaire mais que l’on peut aussi en parler de façon pédagogue et positive.

            Et Beyoncé dans tout ça ? Celle qui a permis de rendre le féminisme "à la mode" auprès des jeunes est évidemment présente dans le livre et les lecteurs.trices auront la réponse à la question que pose le livre. Même si la chanteuse sert avant tout de prétexte à un guide qui s’appuie sur des réflexions féministes très nombreuses.

            3 bonnes raisons de découvrir Beyoncé est-elle féministe ? :

            1. Parce-que c’est un livre qui offre des clés de compréhension

            "Le point de départ, c’est qu’on nous posait tout le temps la question de comment faire de la pédagogie sur le féminisme et les relations filles-garçons auprès des jeunes", a expliqué Margaux Collet à l’AFP. Si le livre peut-être lu par toutes et par tous, il est donc avant tout un outil précieux pour éduquer les jeunes sur l’égalité femmes-hommes. Un livre pédagogue, clair, qui aborde des sujets qui touchent directement les adolescents et les jeunes adultes. Sexe, cybersexisme, sexisme dans le sport ou la politique, tabou des règles, slut shaming, avortement… Beyoncé est-elle féministe ? couvre un large panel de situations et donne de vraies clés de compréhension à la lectrice ou au lecteur pour qui toutes ces questions peuvent parfois paraître floues ou lointaines. Le livre s’est donné pour mission de "décrypter et de lutter contre le sexisme", et il le fait très bien.

            2. Parce-que c’est un livre qui pousse à se libérer des clichés

            Il n’y a qu’à jeter un œil dans les rayons jouets de certaines grandes enseignes pour s’en rendre compte, les stéréotypes de genre ont la vie dure. Bleu pour les garçons, rose pour les filles. "Tout est fait dès le plus jeune âge pour ranger filles et garçons dans des cases bien distinctes", peut-on lire dans le livre. Bien sûr, ces stéréotypes ne s’arrêtent pas là. Aux hommes la virilité, l’éloquence et l’espace public, aux femmes la sensibilité, la discrétion et le foyer. Avec leur livre, Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu déconstruisent ces vieux clichés et démontrent aux jeunes femmes qu’elles peuvent entreprendre tout ce qu’elles désirent en se débarrassant des injonctions. Au gré des chapitres, des portraits de femmes ayant marqué l’Histoire – ou ayant été injustement oubliées par elle – apparaissent tels des encouragements : Simone de Beauvoir et Simone Veil bien sûr, mais aussi Ada Lovelace, pionnière de l’informatique, Shonda Rhimes, l’une des productrices les plus influentes à Hollywood, ou encore Virginia Woolf, dont l’essai Une chambre à soi a considérablement marqué le mouvement féministe. Le message est clair : il est temps de sortir de la case dans laquelle la société nous a assigné… que l’on soit né fille ou garçon.

            3. Parce-que c’est un livre qui donne des pistes concrètes pour agir au quotidien

            L'ouvrage de Margaux Collet et Raphaëlle Rémy-Leleu n’expose pas seulement des faits et des chiffres, il propose aussi des pistes pour "transformer son indignation en action". Ainsi, chaque grand chapitre se termine par des pistes pour faire évoluer sa mentalité et donne quelques idées pour aller plus loin. Cela peut aller d’une réflexion personnelle sur la façon de parler des femmes à des éléments concrets tels que le numéro du Planning Familial ou des liens vers des sites web d’associations. Intelligent, précieux même, ce guide est aussi solaire et pétillant. Les illustrations de Diglee y ajoutent une jolie dose d’humour et les autrices ont compris comment aborder avec sensibilité et légèreté des sujets parfois tabous pour les jeunes femmes à l’instar de la masturbation féminine. Un livre décalé et pop pour apprendre à envoyer valser le sexisme. Rafraîchissant.

            Lisez
            Lisez