En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Lisez, publié le 04/10/2018
            5 romans qui toucheront au cœur les amoureux de comédies romantiques

            Une bonne dose d'amour, une pincée d'humour, quelques grammes de tendresse, une cuillère de larmes... Voici en quelques mots la recette d'une bonne comédie romantique. Et si on apprécie beaucoup la version cinématographique de la chose (Hugh Grant à jamais dans nos coeurs), sa version littéraire est tout aussi délectable. La preuve par 5 livres aussi pétillants que charmants.


            1. Si j'avais un perroquet, je l'appellerais Jean-Guy, de Blandine Chabot (Cherche Midi)



            De quoi ça parle : C’est dans un roman de Françoise Sagan emprunté à la bibliothèque que Catherine trouve un marque-page bien particulier : y sont inscrits le nom d’un homme ‒ Jean-Philippe ‒ et son numéro de téléphone, suivis de l’invitation "Appelle quand tu veux". Célibataire mais anéantie par sa dernière relation amoureuse, Catherine se lance dans un projet que son amie Margaux situe "à mi-chemin entre le plus fou des désespoirs et le plus admirable des espoirs". Appeler ce Jean-Philippe. Si j’avais un perroquet, je l’appellerais Jean-Guy, c’est l’histoire d’une rencontre improbable, d’un chat nommé Luc, d’une collection de miroirs, d’une Bénédicte aux cheveux roux, d’une impératrice russe et d’une profonde aversion pour les chemises à manches courtes.

            2. Une minute d'attraction, de Carrie Elks (Presses de la Cité)



            De quoi ça parle : Londres, 31 décembre 1999, une soirée de réveillon ultra chic. Gothique jusqu’au bout des ongles et armée d’un sens de la répartie hors norme, Hanna donne un coup de main à sa mère, traiteur. Aux antipodes, Richard, impeccable dans son costume cravate, est un New-Yorkais aisé que son père destine à Wall Street. Hanna le désarçonne autant qu’elle le séduit. Il n’a jamais rencontré une fille comme elle. 12 mai 2012. Hanna et Richard ne se sont plus adressé la parole depuis des années. Elle est pourtant là, à New York, pour lui révéler un secret explosif. 

            3. Coup de foudre à Austenland, de Shannon Hale (Pocket)



            De quoi ça parle : Jane Hayes, 33 ans, est une jeune femme parfaitement normale et équilibrée... Ou du moins le serait-elle, sans l'adaptation par la BBC d'Orgueil et Préjugés qui a viré chez elle à l'obsession et réduit sa vie sentimentale à néant. En effet, quel homme au monde pourrait soutenir la comparaison avec Mr Darcy, joué par Colin Firth? Et quand une parente lui laisse en héritage un séjour de trois semaines à Pembrook Park, un manoir anglais où des clientes fortunées vivent dans la peau des héroïnes de Jane Austen, les fantasmes de Jane deviennent un peu trop réels pour son bien...

            4. Dernières vendanges, de Laura Dave (Belfond)



            De quoi ça parle : Californie, de nos jours. Alors qu’elle était sur le point de se marier, Georgia découvre que Ben, son fiancé, lui a caché un terrible secret : il est père d’une petite Maddie qui a presque 5 ans, et la maman de la fillette n’est autre que Michelle, l’ex petite amie de Ben, sublime créature aux jambes interminables et actrice mondialement connue de surcroît. Bouleversée, Georgia décide de quitter Los Angeles pour se réfugier auprès de ses parents, viticulteurs dans le nord de la Californie. Mais quand elle pense trouver réconfort et repos au sein du cocon familial, ce ne sont que des non-dits et des conflits qui l’accueillent. Un gouffre semble séparer ses parents, et, ses frères, Finn et Bobby, d’ordinaire si proches, ne s’adressent plus la parole. Pour couronner le tout, le domaine viticole semble en danger…

            5. Les jours de ton absence, de Rosie Walsh (Les Escales)



            De quoi ça parle : Lorsque Sarah rencontre Eddie, son monde bascule. Ils sont faits l’un pour l’autre, elle en est certaine. Les jours qu’ils passent ensemble ressemblent à un rêve et Sarah a le sentiment que sa vie débute enfin. Quand Eddie, également fou amoureux, part à contrecœur pour un voyage prévu de longue date, tous deux se quittent en sachant qu’ils se reverront très vite. Pourtant, quelques jours plus tard, Eddie n’a toujours pas donné de signe de vie. Le portable de Sarah reste désespérément muet. Refusant d’écouter ses amis qui lui conseillent de passer à autre chose, Sarah met tout en œuvre pour comprendre la raison de ce silence. Elle ne sait pas encore que l'explication qui se dessine peu à peu la bouleversera au plus profond de son être. Une chose qu'elle ne peut maîtriser les sépare irrémédiablement, la seule qu'ils n'ont pas partagée : la vérité.

            Lisez
            Lisez