Lisez! icon: Search engine
Par Pocket jeunesse, publié le 09/01/2020

"Aurore et le mystère de la chambre secrète" : le retour de l'espiègle héroïne créée par Sfar et Kennedy

Après l’immense succès du premier volet de ses aventures, Aurore, jeune autiste capable de lire "derrière les yeux des gens", reprend du service sous la plume de Douglas Kennedy et sous le crayon de Joann Sfar. Aurore et le mystère de la chambre secrète plonge le lecteur dans une nouvelle enquête palpitante qui confirme l’alchimie de deux grandes figures littéraires et souligne la nécessité d’être toujours plus présent les uns pour les autres.

Si vous aviez raté le premier tome des tribulations d’Aurore, publié en début d’année dernière et écoulé à plus de 11 000 exemplaires, la parution de ces nouvelles aventures vous offre une bonne excuse de vous prendre de passion pour ce personnage si singulier. Les fans de la première heure retrouveront avec délice l’univers installé dans Les Fabuleuses aventures d’Aurore, mais il n’est pas nécessaire d’avoir dévoré le roman d’origine pour parcourir Aurore et le mystère de la chambre secrète, les deux histoires n’étant pas liées.

Aurore, jeune fille autiste qui ne parle pas mais communique via sa tablette, a déjà démontré sa remarquable intelligence lors d’une première enquête menée aux côtés de l’inspecteur Jouvet, à qui elle avait confié sa capacité à "lire derrière les yeux des gens". Cette année, elle entre au collège et ses camarades – parmi lesquels une certaine Anaïs – lui mènent parfois la vie dure. Alors que l’inspecteur la sollicite pour une nouvelle affaire de vol de livres anciens et de disparition, Aurore aperçoit Anaïs sur le lieu du crime…

Faire de l’autisme une force

Toujours accompagnée de ses deux illustres créateurs, Douglas Kennedy et Joann Sfar, l’attachante Aurore est de retour dans un roman qui lui fait vivre le passage – parfois difficile – de la primaire au collège. Ce nouveau polar très bien ficelé où la jeune héroïne poursuit son apprentissage de la vie tant à l’école qu’auprès de sa sœur ou qu’aux côtés du bienveillant inspecteur Jouvet, est sublimé par les illustrations signées Sfar, décidément excellent quand il s’agit de conter les tourments et les rêveries de l’enfance.

Portée par sa curiosité du monde et par son amour des autres, Aurore affronte les obstacles avec un courage contagieux, loin de se laisser abattre par l’autisme, ce trouble qui la coupe parfois du monde extérieur sans qu’elle le veuille. Car, au-delà de la suite de la collaboration très attendue entre Sfar et Kennedy, c’est surtout le traitement intelligent et subtil qui est fait du personnage d’Aurore qui est à saluer.

Jamais la jeune collégienne n’est condamnée par son trouble, l’employant au contraire comme un atout qu’elle met à son service afin de mieux vivre avec elle-même et avec les autres. Aurore, dont les qualités humaines portent entièrement le récit, déploie une assourdissante palette de ressources qu’elle développe pour réinstaller de la lumière au milieu des tristesses qu’elle rencontre. Ce deuxième tome, toujours aussi haletant et drôle, vient dire, en creux, le besoin fort d’une société plus unie malgré les différences.

Pocket jeunesse

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Saint-Valentin, 34 livres pour parler d'amour

    Un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout... Nombreux sont les auteurs qui ont voulu retranscrire l'ivresse amoureuse sur papier. Parfois avec des mots, parfois avec des dessins, mais toujours avec passion. Une sélection pour (re)découvrir l’amour sous toutes ses formes.

    Lire l'article