Lisez! icon: Search engine
Par Slalom, publié le 17/01/2020

Charlotte Monnier aborde la lutte contre l'anorexie avec son premier roman sensible et poignant

Dans Je ne voulais pas vous faire pleurer, Charlotte Monnier raconte le parcours inspirant d’une jeune fille anorexique qui lutte, aidée par ses proches, pour retrouver une vie normale. Inspirée par sa propre expérience, l’autrice se confie sur l’écriture de son roman et sur son histoire personnelle. 

L’anorexie, la boulimie, la dépression… En France comme ailleurs, des millions d'adolescents doivent vivre avec ces maladies. Confrontée elle-même à ces troubles dans sa jeunesse, Charlotte Monnier publie Je ne voulais pas vous faire pleurer, un premier roman avec lequel elle souhaite avant tout véhiculer un message d'espoir. "Mon objectif était de construire qui héroïne qui se bat. Cette combativité est salvatrice. Elle nous reconnecte à la vie, à l'instant, à l'autre", assure-t-elle.

Une expérience personnelle

La passion de Charlotte Monnier, c’est le théâtre. Originaire de Suisse, elle est venue à Paris pour suivre les prestigieux cours Florent et Crochet. Avant de se pencher sur l'écriture de son premier roman, elle met en scène son premier spectacle Et toi t’es là pour quoi ?. Accompagnée sur scène par le chanteur Jérémie Kisling (qui n'est pas inconnu des éditions Slalom), elle tient un monologue en alexandrins dans lequel elle retrace ses dix années de lutte contre la maladie. Un sujet grave auquel la comédienne insuffle beaucoup de positivité. 

Mais comment est-elle passée du théâtre au roman ? Que souhaite-t-elle transmettre aux jeunes dans le même cas ? Charlotte Monnier s’est confiée en vidéo.

 

Je ne voulais pas vous faire pleurer, un roman inspirant

Julie-Anne a 15 ans quand sa famille la place dans un hôpital psychiatrique. Combien de temps va-t-elle y rester ? Pendant sept kilos. Pour elle, désormais, le temps a pris une toute autre signification. Sept kilos, c’est ce qu’elle doit prendre pour survivre et mener l’existence d’une jeune fille de son âge dans le monde extérieur. Je ne voulais pas vous faire pleurer n’est pas seulement un récit sur l’anorexie. C’est surtout le parcours inspirant d’une adolescente qui apprend à se reconstruire. Grâce à des rencontres, à sa famille, et sans oublier la boxe, Julie-Anne va trouver les armes pour apprendre à accepter son corps et trouver la volonté de continuer à vivre.

La citation inspirante qui hante l’autrice

Dans son livre, Charlotte Monnier a choisi de mettre en exergue une citation de Rocky Balboa, le personnage de boxeur joué par Sylvester Stallone. Une citation qui la hante et la fait avancer depuis des années :

"Je vais te dire un truc que tu sais déjà.

Le soleil, les arcs-en-ciel, c’est pas le monde.

Y’a de vraies tempêtes, de lourdes épreuves.

Aussi grand et fort que tu sois,

la vie te mettra à genoux

et te laissera comme ça en permanence

 si tu la laisses faire.

Toi, moi, n’importe qui,

personne ne frappe aussi fort que la vie.

C’est pas d’être un bon cogneur qui compte,

l’important c’est de se faire cogner

et d’aller quand même de l’avant,

c’est de pouvoir encaisser sans jamais, jamais flancher.

C’est comme ça qu’on gagne."

 Rocky Balboa

 

Je ne voulais pas vous faire pleurer
Julie-Anne a 15 ans quand ses parents la déposent dans un hôpital psychiatrique pour adolescents. Anorexique, son poids est trop faible pour qu'elle puisse mener l'existence d'une jeune fille de son âge dans le monde extérieur. Elle doit prendre 7 kilos pour pouvoir sortir de l'hôpital et surtout, retrouver sa famille.
Commence alors pour elle un long parcours, "enfermée" dans cette unité d'hôpital psychiatrique pour adolescents. Il va falloir s'y faire et malgré tout, s'y amuser. Mais elle va surtout y trouver un tout nouveau sens à sa vie grâce à des rencontres, les échanges avec sa meilleure amie, et... une passion inattendue.

Slalom