Lisez! icon: Search engine
Par First Editions, publié le 29/08/2019

Combien de temps mon enfant devrait-il passer sur ses devoirs ?

La rentrée est presque là et avec elle les cartables de vos enfants vont être remplis de nouveaux devoirs, mais pas de panique ! Anne Peymirot, coach parentale, vous donne ses astuces pour que les devoirs deviennent un jeu d’enfant.

Pour de nombreux enfants, le temps passé sur les devoirs est inférieur à ce qui est attendu pour leur niveau. Cela entraîne nécessairement une baisse de la qualité et du soin apportés au travail à la maison. Les tentations de faire autre chose sont très grandes, et si un temps n’est pas bloqué pour les devoirs, il y a de fortes chances pour que ceux-ci finissent bâclés juste avant d’aller se coucher !

Les écrans, les jeux, les activités ludiques ou même la lecture pour certains passent en priorité pour beaucoup d’enfants et d’adolescents. Même si ces activités sont très bien en soi, elles ne doivent pas remplacer les devoirs. Définir une durée pour les devoirs, c’est la meilleure façon de vous assurer de la qualité et de la concentration de votre enfant.

 

  1. Donner un temps de travail fixe chaque jour

Le travail scolaire est un travail de longue haleine qui exige de la régularité. Pour cette raison, il faut un temps de travail fixe chaque jour de la semaine et du week-end (6 jours sur 7 pour laisser l’enfant une journée sans devoirs). Cela facilite la mise au travail de l’enfant. Si l’enfant a fini avant la durée impartie, il peut toujours s’avancer ou ranger son cartable dans le temps restant. S’il n’a pas terminé, il faut quand même arrêter, non pas pour le pénaliser mais pour qu’il sache qu’il peut s’en tenir à ce que vous dites.

 

  • Si votre enfant a tendance à bâcler ses devoirs, il se rendra compte qu’il n’est pas nécessaire de se dépêcher puisque de toute façon, il n’arrêtera pas plus tôt. Il pourra ainsi prendre son temps et faire ses devoirs selon le niveau d’exigence demandé.

 

  • Si votre enfant est peu concentré et les fait durer au-delà de ce qui est nécessaire, savoir qu’il y a un horaire de fin l’aidera à se motiver. Il sait que les devoirs ne traîneront pas en longueur et donc que ça vaut la peine de travailler efficacement. Cela peut être difficile à croire, mais des enfants qui se laissent facilement distraire le feront beaucoup moins avec une heure de fin des devoirs !

 

  • Si l’enfant a des difficultés, n’allongez pas le temps de travail. À la place, vous devez adapter le travail à faire plutôt que de le faire travailler plus. Par exemple, un enfant qui a une écriture lente pourra travailler sur ordinateur (avec accord des enseignants). Lui fixer une durée l’aidera aussi à donner le meilleur de lui-même dans le temps imparti. Il est de toute façon difficile de travailler plus longtemps et de rester efficace jusqu’au bout. Mieux vaut avoir un enfant motivé et concentré sur un temps défini.

 

  1. Comment de temps mon enfant devrait-il passer sur ses devoirs ?

La durée à fixer dépend de la classe, de l’établissement et des enseignants. Le tableau suivant donne un ordre de grandeur du temps par niveau. Ce guide est indicatif ; il s’appuie sur les recommandations d’enseignants mais ne remplace pas les consignes de l’établissement et du professeur de votre enfant. Il est plus important de respecter ce que demande l’enseignant que d’imposer à l’enfant un temps différent (plus court ou plus long).

 

 

T'as fait tes devoirs, chéri ? Transformer le cauchemar des devoirs en plaisir d'apprendre
Si vous êtes préoccupé par les devoirs de votre enfant, c'est normal : vous êtes inquiet pour sa réussite scolaire et vous désirez le meilleur avenir possible pour lui. Seulement voilà, quand il est question de l'aider, tout le monde se fâche et les devoirs sont bâclés.

Désarmorcer ces peurs parentales et ces crises familiales, tout en rendant votre enfant autonome, c'est l'enjeu de cet ouvrage ! C'est, pour l'adulte, trouver l'équilibre entre l'accompagnement et l'aide, et, pour l'enfant, stimuler sa curiosité et sa motivation.

Comment s'y prendre pour réussir ces challenges ?
  • D'abord, c'est faire le point, analyser les aptitudes et les besoins de l'enfant et définir ses objectifs.
  • Ensuite, il s'agit de préparer son enfant, mettre en place ce nouveau cadre et créer un environnement propice.
  • Enfin, c'est devenir un accompagnateur serein en supervisant les devoirs, en étant dans l'empathie et en le guidant dans la gestion des difficultés.
Ce programme s'organise d'outils pratiques et de conseils concrets ! En plus, nous avons réuni toutes les questions spécifiques que vous pourriez vous poser : "Si mon enfant s'en fiche...", "S'il a des problèmes de concentration...", "Et les cours particuliers ?"...

 

First Editions
First Editions
L'éditeur optimiste !