RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Didier Helmstetter, publié le 08/03/2019

            Dans quels cas lire "Le Potager du paresseux" ?

            Dans Le potager du paresseux, Didier Hemstetter, célèbre jardinier sur Youtube, propose une méthode de jardinage peu orthodoxe. Très intéressant, ce livre n'est pourtant pas à mettre entre toutes les mains et nécessite un minimum de paresse. Découvrez dans quels cas sa lecture est recommandée !

            Dans Le potager du paresseux, Didier Hemstetter, célèbre jardinier sur Youtube, propose une méthode de jardinage peu orthodoxe. Très intéressant, ce livre n'est pourtant pas à mettre entre toutes les mains et nécessite un minimum de paresse. Découvrez dans quels cas sa lecture est recommandée !

            Les livres sur le jardinage ne manquent pas ! Pas plus que les méthodes…

            Le potager du paresseux tente de rendre compte d’une expérience personnelle : celle de produire, de manière très simple, quoique peu orthodoxe, des légumes de qualité « plus que bio AB », sans aucun travail du sol, sans engrais, sans compost, sans pesticides et sans buttes. En un mot : des légumes de qualité, en quantité appréciable, mais avec un minimum d’efforts. Un strict minimum même ! Il a pour ambition, accessoirement, d’aider son lecteur à y voir un peu plus clair dans la jungle des méthodes, dont certaines peuvent vous laisser perplexes. Parfois, à juste titre.

            Ce livre vous sera utile dans les cas suivants :

            • si vous craignez que jardiner devienne une corvée
            • si vos activités ne vous laissent guère de temps libre pour un tel loisir
            • si vous n’avez plus la force physique pour effectuer certains travaux
            • si vous pensez que, comme loisir, il y a plus épanouissant, plus rigolo, plus instructif que bêcher, biner, piocher, désherber… pour, peu de temps après, tout recommencer !
            • si vous espérez récolter des légumes et des fruits frais en abondance
            • si vous exigez des légumes sains, produits sans engrais et sans pesticides et que vous voulez les produire vous-même pour être sûr de leur qualité
            • si vous avez envie de les croquer à pleines dents et si vous voulez retrouver le vrai goût des produits dans vos assiettes
            • si vous ne voulez pas investir dans de l’outillage et des motoculteurs coûteux sans être sûr de les utiliser longtemps
            • si vous avez déjà tenté une expérience de jardinage mais qu’elle a vite tourné court
            • si vous souhaitez vraiment « faire quelque chose » concrètement, à votre niveau, pour la planète, contre le réchauffement climatique
            • si vous avez envie de faire plaisir en invitant vos proches à partager un repas goûteux (et non pas coûteux !)
            • si vous pensez qu’il est important que vos enfants sachent comment il est possible de produire une partie de sa nourriture en respectant l’environnement, en contribuant au maintien de la biodiversité…
            • s’il vous arrive d’imaginer que votre jardin puisse être une terre d’aventure, de découverte, de réflexion, de questionnement, de contemplation, voire de méditation… bref, de pur plaisir, grâce notamment à l’usage intensif du transat que vous y ferez
            • si vous avez envie de comprendre comment fonctionne votre potager, ce qui s’y passe vraiment, plutôt que d’admettre religieusement ce que raconte tel gourou, ce que prône telle méthode, ce que dit tel guide…

            Dans tous ces cas, vous devriez jeter un coup d’œil sur cet ouvrage, pour voir si cette méthode vous parle.

            En revanche la lecture de ce livre est déconseillée dans les cas suivants :

            • si vous êtes convaincu qu’on n’a rien sans rien (donc sans effort, sans sueur, bref, sans souffrance)
            • si vous pensez qu’il est plus sage de ne rien changer et de continuer « à faire comme les anciens ont toujours fait », « comme vous ont appris vos aïeux », comme le veut la tradition
            • si votre fierté, votre honneur, c’est que votre terre soit toujours propre, et que vous pensez que c’est ce qui vous vaut l’admiration des autres jardiniers
            • si vous craignez ce que pensent vos voisins de chacun de vos gestes
            • si vous êtes toujours convaincu que ce qu’il est convenu d’appeler le progrès passe par de nouveaux pesticides, par toujours plus d’engrais, et que, sans cela, point de salut
            • si vous faites une confiance aveugle et illimitée aux experts, aux spécialistes, aux ingénieurs
            • si innover, faire autrement ou essayer n’est vraiment pas votre truc ; voire si, sans vos vieilles habitudes, vous êtes stressé
            • si avoir du temps rien que pour vous, sans obligations, cela vous effraie…
            • si votre jardin, c’est finalement avant tout pour vous occuper le corps et l’esprit, pour vous muscler, pour ne pas avoir à réfléchir, pour vous défouler peut-être…

            Dans ces cas, et peut-être dans quelques autres, ne vous énervez pas pour rien. Ce n’est pas bon pour votre santé. Evitez de le lire !


            Didier Helmstetter
            Didier Helmstetter