En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Lisez, publié le 12/11/2018
            Grand Prix de littérature américaine : Richard Powers et son "Arbre-Monde" couronnés

            Foisonnant, audacieux, enthousiasmant, ambitieux… L’Arbre-Monde, 12ème roman de Richard Powers, a convaincu le jury du Grand Prix de littérature américaine. L’auteur l’a emporté face à Don Chaon (Une douce lueur de malveillance, Albin Michel) et Rachel Kushner (Le Mars Club, Stock).

            C’est un roman immense, qui se déploie sur 550 pages. Une fresque écolo qui appelle à regarder le monde végétal autrement. Dans L’Arbre-Monde (Cherche Midi), Richard Powers met en scène neuf personnages venus d’horizons différents réunis autour d’un héros incongru : un séquoia menacé de destruction. Encensé par la critique autant pour l’inventivité de sa construction que pour son sujet, le 12e roman de Richard Powers a conquis le jury du Grand Prix de littérature américaine. Composé d’éditeurs, de journalistes et de libraires, ce dernier vient de le couronner face aux deux autres finalistes, Don Chaon (Une douce lueur de malveillance) et Rachel Kushner (Le Mars Club), publiés respectivement aux éditions Albin Michel et Stock.

            Dans un communiqué, les jurés ont salué le travail de l’écrivain : "Richard Powers se met ici au diapason des forêts, de plus en plus menacées par l’homme. Il abolit les frontières entre l’humain et le végétal, entre la mythologie et la science, entre la poésie et la philosophie. (…) Écrit dans ce style élégant et métaphorique qui est propre à l’auteur, ce formidable livre radical et militant, tente de réconcilier l’homme et la Nature. (…) Le lecteur ne regardera jamais plus un arbre de la même façon et prendra encore davantage conscience, s’il en était besoin, du lien indéfectible qui nous unit au monde naturel".

            "Les recherches effectuées pour ce livre ont changé ma vie"

            Auréolé en 2006 du prestigieux National Book Award pour La Chambre aux échos, Richard Powers est célèbre pour ses romans symphoniques et ses explorations des relations entre technologie, sciences et art. Avec L’Arbre-Monde, l’Américain de 61 ans souhaitant aller encore plus loin en mettant des héros non-humains au centre du récit. Mais comme il l’a expliqué à France Culture, il a finalement préféré ajouter des personnages faits de chair et de sang : "Initialement, je voulais que les personnages principaux de mon livre soient des arbres, et que des arbres pour une fois soient des stars du monde littéraire. C’est le rôle qu’ils méritent mais cela représentait des défis considérables pour conserver l’attention du lecteur humain".

            Ce roman manifeste qui condamne la toute-puissance des hommes sur la nature a également eu un impact considérable sur sa vie : "Je suis un urbain par naissance et par expérience. Mais les recherches effectuées pour ce livre ont changé ma vie, j’ai traversé le pays par la forêt. Il serait faux de faire une dichotomie entre écriture urbaine et écriture rurale de même qu’on ne peut pas parler de séparation entre les êtres humains et la nature".

            Richard Powers succède à Richard Russo, récompensé en 2017 pour À malin, malin et demi (10/18).

            Lisez
            Lisez

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              Prix littéraires 2018 : nos auteurs à l'honneur dans les sélections

              Si la fin du mois de septembre marque l’épilogue de la rentrée littéraire, elle inaugure aussi une série d’événements très importants pour le monde de l’édition : les premières sélections des grands prix littéraires. Du prix de Flore au prix Femina, on fait le point sur nos auteurs en lice.

              Lire l'article