RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Lisez, publié le 05/06/2019
            Hygge, Lagom, Coorie : 4 trucs à piquer à nos voisins pour être plus épanoui au quotidien

            Et si le bonheur se trouvait chez nos voisins ? Du hygge, célèbre art de vivre à la danoise au coorie, philosophie de vie made in Scotland, nous nous sommes intéressés aux rituels venus d’ailleurs qui nous invitent à insuffler un peu de chaleur et de simplicité dans notre quotidien. À la clé, bien-être et optimisme retrouvés.

            1. Le coorie : "Tes idées, partager, tu devras"

            Venu tout droit d’Écosse, le coorie met à l’honneur la convivialité, la gentillesse et la créativité. On peut également l’illustrer par l’équilibre parfait entre le dehors et le dedans. Dans Le Livre du Coorie, Gabriella Bennett écrit : "Songez à une journée de randonnée ou passée à nager dans un loch (lac situé au fond de la vallée écossaise, ndlr). Juste après, vous rentrez vous faire un bon plat chaud nourrissant en attendant de vous sécher près d’une source de chaleur". Mais le coorie est bien plus qu’un esprit cocooning, c’est aussi l’idée qu’il faut partager ses idées et son savoir-faire avec les autres. "Vouloir garder les choses pour soi est un réflexe qui se comprend. Mais n’avons-nous pas la responsabilité de partager nos découvertes ?" s’interroge l’autrice. Pour elle, le coorie c’est oublier la concurrence et se "montrer excité par un nouveau projet collaboratif", c’est troquer, donner, échanger des biens contre du travail. "C’est un message qui forme le soubassement du coorie" explique Gabriella Bennett. Le partage avec l’autre est une composante principale de ce concept.

            2. Le wabi-sabi : "Soyez vrai et accueillant, chaleureux et jamais prétentieux"

            Le wabi-sabi est un art de vivre japonais qui invite à la pleine conscience : être attentif à ses invités, créer un environnement accueillant, choisir un décor modeste, faire une place à la nature dans sa décoration et bien plus encore. Dans son Livre du wabi-sabi, Julie Pointer Adams souligne que "la façon dont les Japonais reçoivent chez eux démontre une vraie modestie. Ils s’inclinent devant leurs invités, puis ils commencent leurs repas en rendant grâce avec une phrase qui veut dire "Je reçois humblement". Au Japon, on vous apprend dès le plus jeune âge à recevoir humblement vos hôtes pour qu’ils se sentent bien chez vous et parfaitement accueillis. […] La cérémonie ancestrale du thé traduit parfaitement ces valeurs par la façon soignée et réfléchie avec laquelle le maître sert les invités […]. Cette paisible cérémonie montre qu’on peut recevoir de façon simple, sobre et merveilleusement humble." L’auteure démontre ici que l’humilité et la simplicité entre les êtres est la plus pure des relations selon cette philosophie de vie.


            3. Le lagom : mettre la nature à l’honneur

            Pour Anne Thoumieux, auteure du Livre du Lagom, ce concept est l’art de la simplicité à la suédoise. Pas vraiment traduisible, le mot signifie "ni trop, ni trop peu". Mantra économique quotidien, en droite ligne de la tendance "slow", c’est une approche de la vie reposant sur une recherche de l’équilibre personnel où la nature à une place de choix : "en Suède, la nature est absolument centrale dans la vie de chacun. […] Passer du temps à l’extérieur est culturellement une évidence si ce n’est un besoin pour les Suédois qui cherchent partout la verdure, les chants d’oiseaux, la lumière du soleil et l’air frais. […] Cette proximité avec la nature est complètement constitutive de la culture suédoise : tous les enfants profitent ainsi du grand air, de parties de pêche et de balades à vélo en famille. Une fois adultes, […] les Suédois conservent pour toujours le goût pour les loisirs "sains" qui ont façonné leur enfance et leur imaginaire." Le lagom est une façon de vivre basée sur le contentement où minimalisme, juste mesure, simplicité et éthique sont maîtres mots.

            4. Le hygge : pour une maison hyggeligt, il faut avoir un hyggekrog !

            On ne présente plus le hygge, cet art de vivre danois difficilement traduisible mais que l’on peut résumer par le contentement que l’on ressent lorsqu’on est installé bien au chaud chez soi sous une couverture lorsqu’il neige dehors. Le hygge, c’est aussi le bonheur qui nous traverse lorsqu’on partage un délicieux repas avec ses proches. Ce concept parle d’expérience et d’ambiance, plutôt que de choses tangibles : c’est être avec les gens que l’on aime, c’est le sentiment d’être à sa place, à la maison, en sécurité. Dans son Livre du Hygge, Meik Wiking explique : "S’il y a bien une chose que chaque foyer doit avoir, c’est un hyggekrog, qu’on peut traduire grossièrement par "petit coin douillet". C’est un endroit de la pièce où on aime se lover avec une couverture, un livre et une tasse de thé. […] Les Danois adorent les espaces confortables. En vous promenant à Copenhague vous remarquerez que de nombreux bâtiments ont des fenêtres en saillie. A l’intérieur, ils sont très certainement remplis de coussins et de couvertures, ce qui permet à ceux qui y habitent de s’asseoir et de se détendre après une rude journée. Il suffit d’ajouter quelques coussins, ou un siège confortable, un éclairage doux, peut-être un plaid, et vous aurez votre hyggekrog à vous."

            Lisez
            Lisez

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Pocket

              Voyage aux pays du bonheur

              Le bonheur se trouve parfois dans les petits riens, mais il est des pays où la douceur de vivre est érigée en véritable mode de vie. Pourquoi ne pas imaginer ensemble un voyage vers les pays du bonheur, en passant par la Scandinavie, avec une escale en Californie pour finir au Japon ? Découvrez 6 livres qui vous font voyager dans des pays #FeelGood !

              Lire l'article