Lisez! icon: Search engine
Par Pocket, publié le 25/05/2018

Initier les enfants à la méditation

Alors que les applications pour méditer fleurissent, le système scolaire commence peu à peu à se pencher sur des techniques de méditation à l’école, pour apporter un peu de calme dans les classes. Et à la maison, comment initier ses enfants à la méditation ?  

Alors que les applications pour méditer fleurissent, le système scolaire commence peu à peu à se pencher sur des techniques de méditation à l’école, pour apporter un peu de calme dans les classes. Et à la maison, comment initier ses enfants à la méditation ?  

Parce que les enfants ont souvent un trop plein d‘émotions qu’ils ne savent pas toujours comment gérer, la méditation en pleine conscience est idéale pour leur apprendre à se calmer, à se concentrer et être moins anxieux. La bonne nouvelle c’est que cette technique est facile à mettre en oeuvre, par le biais de 4 petits exercices faciles.

1) Écouter et sentir sa respiration

La respiration est la base de la méditation. C’est l’ancre qui permet de chasser les pensées gênantes, de se calmer et de se sentir mieux. Si votre enfant a l’air fatigué, stressé, énervé, vous pouvez l'inviter à s'asseoir dans une pièce calme, et à se concentrer sur sa respiration. Sentir l’air qui entre par son nez, sort par sa bouche. Écouter le bruit qu’il fait en passant les narines… Quelques minutes suffisent souvent à ce que l'anxiété retombe peu à peu. Avant de repartir jouer !

 

2)  Le scan corporel

C’est un classique de la méditation qui consiste à passer tout son corps en revue pour savoir comment on se sent, être conscient de son corps, de sa respiration. Avec les enfants, on peut y ajouter un élément ludique. Proposez-lui de s’allonger, de fermer les yeux et de se concentrer sur sa respiration qui entre et sort.

Racontez-lui l’histoire d’une petite fourmi ou d’une coccinelle, qui partirait en voyage le long de son corps. Elle grimpe sur son orteil, et chemine peu à peu jusqu’à arriver, à la fin, au sommet de son crâne. Demandez à votre enfant de l’imaginer monter sur chaque partie de son corps. Nommez-les. Ressent-il une tension, une caresse… au passage de la fourmi ? Vous pouvez le laisser imaginer la fourmi, ou monter avec un doigt le long de son corps. Une petite balle peut aussi faire l’affaire. Cet exercice détend assurément les enfants !

 

3) La météo intérieure

Proposez à votre enfant de s’assoir dans une position dans laquelle il se sent bien. Puis posez-lui la question : « Quelle est ta météo intérieure ? » pour l’inciter à mettre des mots sur ce qu’il vit, ses émotions intérieures : s’il est bien, il peut parler du soleil, si quelque chose le tracasse de gros nuages, et s’il se sent en colère d’un orage qui arrive… Vous pouvez également lui faire dessiner sa météo intérieure, s’il n’arrive pas à mettre les mots sur son ressenti. Le fait même de lui poser la question, de l’inciter à se centrer sur ce qu’il ressent est un premier pas vers la pleine conscience.

 

4) L’arbre dans le vent

C’est un exercice emprunté au yoga pendant lequel on demande à l’enfant, debout, les yeux fermés de s’ancrer dans le sol, de sentir ses racines tel un arbre planté dans la terre. Demandez-lui d’imaginer le vent qui souffle dans ses feuilles, le fait pencher à droite, puis à gauche. Le soleil arrive alors, et l’arbre tend ses branches vers lui pour tenter de le caresser. Le but étant que l’enfant s’étire doucement, prenne conscience de son corps dans l’espace.

 

Surtout, ne forcez pas votre enfant s’il n’a pas envie de le faire, cela ne marcherait pas, et n'hésitez pas à vous asseoir avec lui, pour partager ce moment de calme, ensemble.


> A lire aussi pour aider votre enfant à retrouver une certaine sérénité : "Exercices d'éveil pour petits chatons"



> Tout savoir sur la méditation :

Matthieu Ricard   • Arnaud Desjardins

 

Pocket
Un livre, une rencontre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Pocket

    Et si on apprenait à méditer à l'école ?

    Est-ce qu’enseigner la méditation à l’école avec une approche complète et respectueuse de l’enfant est possible en France ? C’est en tout cas le souhait du grand maître bouddhiste Thich Nhat Hanh. Son livre Un prof heureux peut changer le monde forme les enseignants à apporter un peu plus de pleine conscience dans les classes. Découvrez le livre !

    Lire l'article