RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Sonatine, publié le 09/04/2018
            Interview de Lawrence Millman : l'auteur nous parle de son roman coup de poing

            Paru en 1982 aux États-Unis, Jesse le héros n'avait jamais été publié en France. C'est désormais chose faite et, grâce aux talents de traduction de Claro, les lecteurs français peuvent découvrir le chef d'oeuvre oublié de Lawrence Millman.

            Entre fable glaçante et critique de la société américaine, l'auteur américain nous plonge dans l'esprit d'un jeune tourmenté et nous offre une vision déformée et tourmentée de l'Amérique de 1968, qui n'est pas sans rappeler celle d'aujourd'hui.

             

            Vous avez écrit onze livres et la plupart d’entre eux parlent de vos voyages et de vos explorations à travers le monde. Pourquoi avoir écrit Jesse le héros, qui est un roman bien plus violent et noir ?

            Alors que le sud des Etats-Unis a Flannery O’Connor et William Faulkner, le côté noir et violent de la Nouvelle-Angleterre n’avait jamais eu « son » auteur… malgré le fait que ces deux régions soient assez proches. Et bien sûr, mon roman est plus noir et sanglant que le reste de mes livres, mais il y a aussi beaucoup d’humour noir. C’est paradoxal, mais je ne pense pas que la tragédie soit possible sans l’humour.

             

            D’où vient l’idée d’un personnage comme Jesse, avec une vision aussi déformée du monde et de son environnement ?

            Quand je vivais au fin fond de la Nouvelle-Angleterre, j’ai rencontré plusieurs Jesse. J’ai aussi travaillé pendant un an dans un accueil pour personnes avec des déficiences mentales, où vivaient des Jesse. Je dois ajouter qu’un grand nombre d’américains – sans déficience mentale – sont incapables de décoder ce qu’ils voient à la télévision. Ils peuvent très bien dire « Eh, la guerre c’est cool ! ». C’est une des raisons qui explique pourquoi on appelle les Etats-Unis « Les Etats des crétins » (United States of Moronia, en anglais)

             

            Même si Jesse le héros se déroule en 1968 et a été publié pour la première fois en 1982, ce roman aborde beaucoup de sujets d’actualité (la violence dans les médias et dans la société, la vision de la femme, etc.) Est-ce que Jesse aurait pu exister, de nos jours ?

            Il aurait en effet très bien pu vivre aujourd’hui. Peut-être même plus qu’avant, avec le rôle d’Internet combiné à la télévision qui nous dictent nos objectifs. J’ai utilisé Jesse pour montrer à quel point l’environnement social et culturel d’une région peut rester gravé dans l’esprit d’une personne qui y grandit.

            Jesse est une tabula rasa sur lequel écrit le monde qui l’entoure. S’il est ignorant, ce monde l’est aussi ; et s’il était vivant aujourd’hui, il exposerait probablement son ignorance en étant un follower de Donald Trump.

             

            On pourrait comparer Jesse le héros à L’Attrape-cœurs de J.D. Salinger ou American Psycho, de Bret Easton Ellis, surtout à cause de la noirceur qui se dégage du roman et du héros qui est si dérangeant. Mais quelles ont été vos influences pour ce livre ?

            William Faulkner, L’Idiot de Dostoevsky, Cormac McCarthy, Erskine Caldwell et Hubert Selby Jr. Mais certainement pas Marcel Proust !

             

            Plus d'infos sur Jesse le héros

            Plus d'infos sur Lawrence Millman

            Le mot de Claro, le traducteur

            Plus d'actualités de Sonatine

            Sonatine
            Sonatine Editions

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Sonatine

              Le mot du traducteur : « Jesse le héros » par Claro

              À roman exceptionnel, traducteur exceptionnel. Claro nous livre sa vision de Jesse le héros, un véritable trésor des lettres américaines resté inédit en France jusqu'à présent. Rendez-vous dès aujourd'hui en librairie pour découvrir ce chef-d'œuvre.

              Lire l'article