Lisez! icon: Search engine
Par Cherche midi, publié le 15/09/2020

"La Femme intérieure" : une haletante rencontre avec soi-même

Sous ses atours de science-fiction, le brillant roman de l’Américaine Helen Phillips transcende les affres du réel avec une acuité folle. S’y démène une paléobotaniste en proie avec un mystérieux double qui convoite ses enfants. La pleine attention que lui demandent ses deux progénitures l’emmène-t-elle dans une rêverie étrange ? Ou bien évoluons-t-elle à ses côtés dans un multivers ?

Sacré, à juste titre, « Meilleur livre de l’année » par le New York Times et le Washington Post, La Femme intérieure est le premier roman de Helen Phillips publié en France. Alors qu’elle réalise des fouilles dans une ancienne station-service, Molly déterre des objets à la nature déconcertante, à l’image d’une Bible où Dieu est une femme. Une fois à la maison, seule avec ses deux enfants, elle se retrouve nez à nez avec une intruse tout aussi surprenante : elle-même. S’engage une lutte palpitante entre ces deux êtres en tous points semblables, à l’exception près que le double a perdu sa fille et son fils dans un attentat survenu dans un monde parallèle.

En des chapitres courts et palpitants, nourris par une plume aussi poétique que pénétrante, Helen Phillips réfléchit le lien qui lie une mère à ses enfants dans un quotidien surchargé où il semble parfois impossible de reprendre son souffle. Assiste-t-on à la lente chute de Molly dans une aliénation maternelle ? Ou regarde-t-on un réveil, une soupape où elle se révèle enfin à elle-même, dépasse son rôle de mère pour embrasser la complexité d’être une femme dans une époque folle ? Avec un sens aigu du rythme et un vrai plaisir du thriller, l’auteure américaine propose une lecture passionnante, entre psychologie, science-fiction et franche horreur. Le tout servi par l’impeccable traduction de Claro.


La Femme intérieure
Molly participe à des fouilles dans une ancienne station-service. Elle déterre un jour des objets dont la nature perturbe sa conception d’un univers logique, comme cette Bible où Dieu est au féminin. Chez elle, Molly doit affronter une situation tout aussi perturbante : son mari a dû se rendre à l’étranger pour donner un concert, la laissant seule avec leurs deux enfants en bas âge. Mais voilà qu’un soir elle entend des bruits de pas dans le salon…
 
Un intrus surgit alors dans sa vie, un intrus très particulier, puisqu’il s’agit… d’elle-même ! Une Molly identique, à une différence près : cette Molly-là a perdu ses deux enfants dans un attentat sur son lieu de travail. Débordée par son rôle de mère, Molly se retrouve confrontée à une femme qui veut récupérer ses enfants à tout prix. Les deux Molly sont-elles les deux facettes d’une même femme au bord de l’effondrement, ou la trame de l’Univers s’est-elle vraiment déchirée ? Deux mères presque semblables peuvent-elles cohabiter…

Avec ce roman palpitant, Helen Phillips réussit un tour de force : traiter le lien maternel dans ce qu’il a de plus concret tout en créant un climat haletant, ponctué de rebondissements aussi ingénieux que troublants.

« La Femme intérieure est un des romans les plus nécessaires de l’année : dérangeant, effroyablement lucide sur la maternité et l’amour, débordant d’inventivité. »
The Guardian
 
« La Femme intérieure est une profonde méditation sur la nature de la réalité, un examen intrépide du statut de parent, et avant tout un thriller, d’une incroyable originalité, par une de nos écrivaines les plus douées. »
Emily St. John Mandel

Rentrée littéraire 2020 

Cherche midi
Cherche midi

Lisez maintenant, tout de suite !