Lisez! icon: Search engine
Par 10/18, publié le 13/08/2020

La rentrée littéraire 10/18

Pour cette rentrée littéraire 2020, succombez à notre sélection de romans aussi éblouissants que drôles, audiciaux que captivants, en passant par des sagas familiales, des romans historiques et des chefs-d'œuvre oubliés...! 

Les frères Lehman de Stefano Massini
De 1850 aux années 2000, la fabuleuse saga de la famille Lehman : une histoire de l’Amérique et du capitalisme.

Les frères Lehman
11 septembre 1844, apparition. Heyum Lehmann arrive de Rimpar, Bavière, à New York. Il a perdu 8 kilos en 45 jours de traversée. Il fait venir ses deux frères pour travailler avec lui.
15 septembre 2008, disparition. La banque Lehman Brothers fait faillite. Elle a vendu au monde coton, charbon, café, acier, pétrole, armes, tabac, télévisions, ordinateurs et illusions, pendant plus de 150 ans. Comment passe-t-on du sens du commerce à l’insensé de la finance ? Comment des pères inventent-ils un métier qu’aucun enfant ne peut comprendre ni rêver d’exercer ?
Cette épopée familiale, économique et biblique, qui a reçu le prix Médicis – essai et le prix du Meilleur livre étranger – fiction, nous entraîne au cœur de l’histoire du capitalisme en nous contant une certaine histoire de l’Amérique.

« Foisonnant, haletant et drolatique. » Télérama
« Éblouissant d'intelligence et d'humour. » Le Figaro littéraire
 « La narration donne une cadence jouissive au récit. » Les Inrockuptibles
Traduit de l’italien par Natalie Bauer.

 

La fabrique des salauds de Chris Kraus
Une fresque historique et familiale, à travers les plus sombres années du xxe siècle.

La fabrique des salauds
Dans un hôpital bavarois, Koja Solm, vieil homme avec une balle nichée dans la tête, décide de raconter sa vie à son voisin de chambre, un jeune hippie pacifiste. Son enfance à Riga, dans les années 1920, sa carrière dans l'Allemagne nazie, puis comme espion dans la jeune République fédérale. Sa relation destructrice avec son frère aîné, Hubert. Leur amour commun, dévastateur, pour leur sœur adoptive, Ev, d’origine juive. Un ménage à trois électrique nourri de sang, de passion et de larmes, une histoire qui va épouser tout un pan du XXe siècle, de Riga à Tel Aviv en passant par Auschwitz et Paris.

« Un roman-fleuve qui charrie les ombres de l’histoire. » L’Express
 « Fresque historique, roman d’espionnage, fable politique, on se perd avec délectation dans ce labyrinthe littéraire. » Lire
« La Fabrique des salauds est le roman, mené avec un rare brio, d’une métamorphose monstrueuse, celle qui transforme un homme en nazi. » Transfuge
Traduit de l’allemand par Rose Labourie
 

 

Un autre tambour de William Melvin Kelley
La redécouverte d’un chef-d’oeuvre oublié

Un autre tambour
Juin 1957. Un après-midi, dans une petite ville du Sud profond des États-Unis, Tucker Caliban, un jeune fermier noir, recouvre de sel son champ, abat sa vache et son cheval, met le feu à sa maison, puis quitte la ville. Le jour suivant, toute la population noire déserte la ville à son tour.
Quel sens donner à cet exode spontané ? Quelles conséquences pour la ville, soudain vidée d'un tiers de ses habitants ? L'histoire est racontée par ceux qui restent : les Blancs. Des enfants, hommes et femmes, libéraux ou conservateurs. Une histoire alternative et audacieuse, publiée en 1962, un roman choc, tant par sa qualité littéraire que sa vision politique.

  « Un livre exceptionnel dont l’auteur mérite sa place au panthéon des grands écrivains américains du XXe siècle. » Clémentine Goldszal, Elle

 « Le chef-d'œuvre oublié de la littérature afro-américaine. Aussi viscéral qu’intelligent. » Damien Aubel, Transfuge

« Le don de William Kelley pour la satire, son acuité psychologique, sa lucidité sur les conflits raciaux, hissent la fable jusqu’à l’excellence. » Macha Séry, lemonde.fr

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Lisa Rosenbaum

 

Les réfugiés de Viet Thanh Nguyen
Le portrait, tout en finesse, de réfugiés, offrant une voix à tous les déracinés.

Les réfugiés
Dans un pays où tout était affaire de possessions, nous ne possédions rien d'autre que nos histoires.
Vietnamiens, ils ont fui le communisme à la fin des années 1970 pour s'exiler de l'autre côté du Pacifique, en Californie. Ils vivent entre deux rives, entre pays d'adoption et pays de naissance, pas encore Américains, plus tout à fait Vietnamiens. Certains sont figés dans le passé, hantés par les fantômes, effarés par l'hédonisme occidental ; d'autres veulent aller de l'avant, pour eux, pour les enfants, pour la possibilité d'une autre vie. Pour n'être plus simplement des réfugiés. Auteur du retentissant Sympathisant, Viet Thanh Nguyen livre un recueil de nouvelles d’une justesse, d’une acuité et d’une élégance peu communes, et offre sa voix à tous les déracinés.

 « Un concentré d’émotion et d’humanité. » Philippe Chevilley, Les Échos
« Des tranches de vies hantées, racontées avec élégance. » Marguerite Baux, Grazia
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Clément Baude
 

 

Avoue que t'ne meurs d'envie de Kristen Roupenian
Quand l’érotisme rencontre l’horreur et le fantastique.

Avoue que t'en meurs d'envie
Un couple bien sous tous rapports héberge un ami qui tente d'échapper à une relation toxique, pour mieux sombrer dans une autre que personne n'avait vue venir et qui le détruira. Une célibataire sceptique qui suit la recette d'un vieux grimoire pour trouver l'amour est dépassée par l'apparition d'un homme parfait, et nu, dans sa cave. L'anniversaire d'une petite fille inquiétante prend une tournure dramatique après qu'elle a « souhaité » le mal. Une jeune femme se retrouve au lit avec un homme et se demande s'il ne s'agit pas d'un psychopathe déguisé en « mec à chats »...
À travers douze histoires savoureuses, Kristen Roupenian explore avec une écriture très réaliste et un humour impitoyable et souvent sombre les nouvelles relations humaines.

« Un phénomène littéraire. » L’Express
« Un mec à chats est un récit complexe et captivant, entre la naissance d’une romance, rapport au consentement et prolongement de la campagne #MeToo » Huffington Post
« Un mec à chats explore avec réalisme la notion de sexualité non désirée mais consentie. Le texte est le plus lu de l’année sur le site du New Yorker. » Madame Figaro

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marguerite Capelle
 

10/18
10/18
Lisez inspiré