En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Par 10/18, publié le 31/07/2018
        La rentrée très 10/18

        Dystopique, décadente, clandestine, follement intrigante...notre rentrée littéraire va vous en mettre plein les yeux !

                                                          

        Dans cet article, vous trouverez nos coups de coeur de la rentrée littéraire pour le mois d'août et septembre. 

        Août

        C’est le coeur qui lâche en dernier de Margaret Atwood

        Une satire hilarante et inquiétante de notre société et de nos vices.

        Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Aussi, lorsqu’ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfl échir : à Consilience, chacun a un travail et une maison. Mais seulement un mois sur deux… Le reste du temps, les habitants le passent en prison. Et pendant leur absence, un autre couple s’installe chez eux. Tout bascule dans la tête de Stan, lorsqu’il tombe sur un mot de celle qui se glisse entre ses draps quand lui n’y est pas : « Je suis affamée de toi. »

        Notre avis: 

        "On retrouve avec délice la plume talentueuse et acérée de la grande Margaret Atwood. Une dystopie savoureuse qui fait sourire, autant que frémir. Margaret Atwood n’a pas de boule de cristal certes… mais tout cela pourrait bien nous attendre demain !" Carine - Directrice éditoriale 

        In10crétion: Il a été élu parmi les 20 meilleurs livres de l’année par le magazine LiRE.

                                                                   

        - Le sympathisant de Viet Thanh NGUYEN

        La guerre du Viêtnam par le prisme d’un espion.
        Avril 1975, Saïgon est en plein chaos. À l’abri d’une villa, un général de l’armée du Sud Viêtnam et son capitaine dressent la liste de ceux à qui ils vont délivrer le plus précieux des sésames : une place dans les derniers avions qui décollent encore de la ville. Mais ce que le général ignore, c’est que son capitaine est un agent double au service des communistes. Arrivé en Californie, notre homme observe et rend des comptes dans des lettres codées à son meilleur ami resté au pays.

        Notre avis:

        "Par la voix de son « sympathisant», Viet Thanh Nguyen nous entraîne dans un roman magistral, un thriller d’aventures captivant. On rit, on pleure, on réfléchit. Le rêve américain n’est plus, et c’est tant mieux ! Une lecture inoubliable." Bénédicte - Editrice

        In10crétion: Le sympathisant a reçu le prix du meilleur livre étranger 2017 et le prix Pulitzer 2016.

                                                                         

        - La maison des Turner d'Angela Fournoy

        Découvrez la famille Turner : une tribu aussi bouillonnante qu’émouvante.


        Cela fait plus de cinquante ans que la famille Turner habite Yarrow Street, rue paisible d’un quartier pauvre de Detroit. La maison a vu la naissance des treize enfants et d’une foule de petits-enfants, mais aussi la déchéance de la ville et la mort du père. Quand Viola, la matriarche, tombe malade, les enfants Turner reviennent pour décider du sort de la maison qui n’a désormais plus aucune valeur, la crise des subprimes étant passée par là. Et s’il fallait chercher dans les secrets et la mythologie familiale pour trouver la clef de l’avenir des Turner et de leur maison ?

        In10crétion: La maison des Turner a été sélectionné pour le National Book Award.

                                                                      

        - Nulle part sur la terre de Michael Farris Smith

        Un style et un univers totalement singuliers.
        Une femme marche seule avec une petite fi lle sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe. Russel a lui aussi quitté sa ville natale, pour une peine de prison. De retour chez lui, il pense avoir réglé sa dette mais c’est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l’attendent. Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies ne tiendront bientôt plus qu’à un fil.

        Septembre

        - Effets indésirables de Larry Fondation

        Panorama d’un Los Angeles halluciné.Piliers de bars, prostituées, receleurs, clochards, arnaqueurs en tout genre ou même monsieur Tout-le-monde… tels sont les personnages qui jalonnent les courts récits de Larry Fondation, et composent le fascinant panorama d’un Los Angeles halluciné. Une bagarre dans un bar, une rencontre amoureuse, une expulsion, une strip-teaseuse qui cède à un client, un braquage, un moment d’héroïsme anonyme, chaque situation, même la plus banale, peut basculer vers l’absurde ou l’irrémédiable. L’Américain cisèle ses textes pour les rendre plus percutants, et atteindre une pureté où
        la moindre phrase compte. Fondation parvient à saisir ces instants fugitifs qui, résumés en quelques lignes, laissent transparaître la folie désespérée d’un monde à la dérive. Folie qui glisse parfois jusqu’à l’absurde – l’humour et l’optimisme perçant alors derrière les fissures du bitume qui sert de décor à ses saynètes implacables.

        Notre avis: 

        "Larry Fondation est sûrement un des auteurs américains actuels les plus intéressants, les plus brillants, les plus singuliers. On ne peut qu’aimer le Los Angeles sombre, drôle, absurde et poétique qu’il décrit – même si on déteste Los Angeles –, comme on ne peut qu’aimer les gens paumés, violents, banals, désinvoltes et désespérés qu’il décrit – même" Vanessa - éditrice

        In10crétion: parution simultanée aux éditions Tusitala du nouveau roman de Larry IN Fondation, Les Martyrs et les saints.

                                                                     

        À malin, malin et demi de Richard Russo

        Une symphonie humaine féroce et déjantée.
        En quarante-huit heures d’un été torride, un petit monde à la dérive va se retrouver bouleversé. De courses poursuites en confessions, de bagarres en révélations, Raymer, Charice, Sully et bien d’autres vont apprendre à affronter les grandes misères de leurs petites existences.

        Notre avis: 

        "Quelle joie de retrouver les étonnants personnages d’Un homme presque parfait, magnifiquement croqués par Richard Russo. Départ immédiat pour la côte Est ! Le retour à North Bath s’impose." Bénédicte - Editrice 

        In10crétion: À malin, malin et demi a reçu le Grand Prix de littérature américaine 2017.

                                                                      

        - La Rue d'Ann Petry

        Un chef-d’oeuvre à redécouvrir absolument.
        Des rues comme la 116e, réservées aux Noirs, ont tué Mom, fait de Pop un ivrogne, poussé Mrs Hedges au bordel, et broyé des milliers d’autres avant eux. Mais cela ne lui arrivera pas à elle, Lutie : parce qu’elle a la volonté de lutter. Contre l’argent-roi, qui manque toujours, contre la folie des hommes, qui abusent inlassablement des femmes, contre la loi de la rue, qui risque de lui prendre son fils. Et quel choix a une jeune femme noire, pauvre, mère célibataire, piégée dans le ghetto de Harlem des années 1940 ? Celui de livrer un combat acharné pour tenter de déjouer sa condition… Ode poignante aux âmes fortes, le premier roman d’Ann Petry est un véritable morceau de bravoure.

                                                                      

        - L'air de rien de Hanif Kureishi

        Un court roman éblouissant par son humour et son sens du détail.Waldo, célèbre réalisateur de cinéma, hospitalisé à domicile dans son cossu appartement londonien de Kensington, vit entouré de sa femme Zee, fragile et frustrée, beaucoup plus jeune que lui, et d’un quadra encombrant, Eddie, son biographe « bien plus qu’une connaissance et moins qu’un ami », gay ou plutôt « bi », et on ne peut plus dilettante. Au fil du temps, le cinéaste, qui ne dispose plus dans son état de grande dépendance que d’un regard acerbe et méthodique sur la réalité, développe une paranoïa sur les relations entre sa femme et Eddie. Poussé à agir, déterminé à dénoncer la supercherie, il va s’attacher à prouver que ses soupçons sont fondés avant de mettre en place sa vengeance.

                                                                     

        - Le camp des autres de Thomas Vinau

        Un roman puissant sur la liberté de l’enfance, la nature, l’insoumission.
        Gaspard fuit dans la forêt avec son chien. Il a peur, il a froid, il a faim, il court, trébuche, se cache, il est blessé. Un homme le recueille. L’enfant s’en méfi e : ce Jean-le-blanc, est-ce un sorcier ? Un contrebandier ? En 1907, Georges Clemenceau crée les Brigades du Tigre pour en fi nir avec « ces hordes de pillards, de voleurs et même d’assassins,
        qui sont la terreur de nos campagnes ». Au mois de juin, la toute nouvelle police arrête une soixantaine de voleurs, bohémiens et déserteurs, qui, réunis sous la bannière d’un certain Capello, terrorisaient la population en se faisant appeler la Caravane à Pépère. C’est avec eux que Gaspard, l’enfant insoumis, partira un matin sur les routes.

        10/18
        10/18
        Lisez inspiré