RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Lisez, publié le 13/02/2019
            L'amour en littérature : 7 grands classiques à lire et à relire

            "En vain ai-je lutté. Rien n’y fait. Je ne puis réprimer mes sentiments. Laissez-moi vous dire l’ardeur avec laquelle je vous admire et je vous aime". Cette déclaration, point d'orgue du roman culte Orgueil et préjugés, est le symbole même de l'amour en littérature. Enflammées, déçues, tragiques, salvatrices... ces histoires d'amour-là sont fantasmées et continuent pourtant de nous toucher droit au coeur des siècles plus tard. Voici 7 grands classiques de la littérature qui rendent hommage à l'amour, à lire et à relire sans plus tarder. 


            1. Jane Eyre, de Charlotte Brontë (10/18)



            L'histoire : Après une enfance éprouvante, Jane Eyre entre à 18 ans comme préceptrice au manoir de Thornfield Hall, pour s’occuper de la pupille du riche maître des lieux, Edward Rochester. Immédiatement conquise par le manoir perdu entre landes et bruyères, la jeune fille va également succomber au charme du sarcastique et ténébreux châtelain, malgré leur différence d’âge et de fortune. Des sentiments qui ne tarderont pas à être partagés. Mais Thornfield Hall et son maître abritent un lourd secret. 

            Passion, mystère, coups de théâtre, depuis sa publication en 1847, Jane Eyre a conquis toutes les générations de lecteurs. Chef-d’œuvre romanesque, il offre l’inoubliable portrait d’une héroïne audacieuse et indépendante qui refuse de se soumettre à son destin dans l’Angleterre victorienne.


            2. Anna Karénine, de Léon Tolstoï (Pocket)



            L'histoire : En gare de Moscou, deux jeunes gens s'aiment au premier regard. Femme d'un haut fonctionnaire, ornement de la société tsariste de son temps, Anna Karénine éblouit le frivole comte Wronsky par sa grâce, son élégance et sa gaieté. À ce bonheur, à cette passion réciproque porteuse de scandale et de destruction, ils ne résistent pas longtemps. En écho à cette tragédie programmée, on entend toute l'âme d'un peuple et les premiers craquements de l'Empire russe en train de se lézarder. L'inoubliable Anna Karénine, c'est l'apogée du génie littéraire de Tolstoï.


            3. Roméo et Juliette, de William Shakespeare (Robert Laffont)



            L'histoire : "Les belles histoires d’amour ont toujours enflammé l’imagination des hommes. L’Antiquité nous a légué celle d’Orphée et Eurydice, où s’exprime le rêve éternel d’un attachement capable de vaincre la mort. Le Moyen Âge nous a donné Tristan et Iseut, dont la passion fatale, interdite, trouve dans la mort sa consommation suprême. Héritier d’une tradition romanesque plus populaire, Shakespeare nous livre dans les personnes de Roméo et de Juliette un mythe différent encore, de l’amour pur mais impossible. Ici, pas d’adultère, pas de remords, pas de pacte suicidaire, pas d’au-delà. L’amour de Roméo et Juliette est tout entier de fraîcheur et de jeunesse. La vie et l’accoutumance l’auraient-elles émoussé ? Shakespeare n’en souffle mot : ce n’est pas son thème. Le poète a voulu célébrer un moment unique, un bonheur fugitif, sans égal, qui est bien, comme Roméo nous le dit, un éclair avant la mort. L’amour est cette illumination qui soudain, brièvement peut-être, donne sens à l’existence", Victor Bourgy.


            4. Orgueil et préjugés, de Jane Austen (10/18)



            L'histoire : Pour les Anglaises du XIXe siècle, hors du mariage, point de salut ! Romanesques en diable, les démêlés de la caustique Elizabeth Bennett et du vaniteux Mr Darcy n’ont pas pris une ride ! Mais, il faut parfois savoir renoncer à son orgueil. Et accepter la tombée des masques pour voir clair dans la nuit. Un classique universel, drôle et émouvant.


            5. La Dame aux camélias, d'Alexandre Dumas fils (Pocket)



            L'histoire : Alexandre Dumas fils a vécu le drame de La Dame aux camélias. L’immortelle Marguerite Gautier s’appelait Alphonsine Plessis. Elle avait été fille de ferme et passait pour une femme du monde. Elle fut la plus opulente courtisane de son temps, follement dépensière et s’étourdissant de champagne et de luxe avant de mourir épuisée de phtisie à 23 ans. En transposant ses souvenirs, Dumas crée une héroïne spirituelle et désintéressée que son amant, Armand Duval, essaie de relever de sa vie de pécheresse. Au cimetière Montmartre, elle repose dans une tombe ornée d’une couronne de camélias blancs scellée dans le marbre. L’art et l’amour dépassent les existences terrestres…


            6. Les hauts de Hurle-Vent, d'Emily Brontë (Robert Laffont)



            L'histoire : "Il est l’orgueil en personne. Il est l’excès. Il est la foudre. Il est élégant et sauvage. Il est tendre et brutal comme un tranchant de scie. Il s’appelle Heathcliff. De Heathcliff, Emily Brontë a le caractère entier, l’insolence prompte et le refus têtu de se plier aux contraintes sociales dès lors qu’elles ne s’appuient que sur des faux-semblants. De lui, le goût de la lande que, depuis l’enfance, elle parcourt en tous sens, une lande qui meurt l’hiver sous le poids de la neige et les hurlements du vent pour renaître au printemps dans les bruyères roses et les crocus dorés dont elle fait des bouquets. Mais Emily ne partage en rien la noirceur effroyable de son héros, pas plus que sa classe sociale dite inférieure, une classe contre laquelle Heathcliff, l’enfant trouvé, l’enfant sauvage, l’enfant sans nom et sans lignage, se révoltera et se vengera avec un acharnement qui confinera à la démence", Lydie Salvayre.


            7. Les liaisons dangereuses, de Chordelos de Laclos (Pocket)



            L'histoire : Inspirée par le génie du mal, voici la correspondance entre un libertin machiavélique et sa criminelle muse. Complices soudés par leur liaison passée, le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil, chasseurs et stratèges de la cruauté, choisissent comme cible des innocents. La pure et naïve Cécile de Volanges, la vertueuse et brûlante Mme de Tourvel seront les victimes de leurs œuvres de vengeance et de destruction morale. Au nom de la seule jouissance, ils s’allient pour bafouer l’amour et les sentiments, jusqu’à la reddition totale. Les lettres "douces et dangereuses" de deux monstres parfaits composent ce sensationnel chef-d’œuvre romanesque.



            Lisez
            Lisez

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Omnibus

              Fêtez Noël avec les éditions Omnibus !

              La période des fêtes approche à grand pas et vous ne savez toujours pas quoi offrir pour Noël ? Des amateurs de cinéma aux adeptes de grands classiques en passant par les rêveurs férus de littérature de l’imaginaire, nous vous avons concocté une sélection de Noël à la hauteur de vos attentes ! De quoi vous donner quelques idées…

              Lire l'article