Lisez! icon: Search engine
Par Presses de la Cité, publié le 22/10/2018

"Les Heures rouges" de Leni Zumas, un hymne à l'égalité des sexes pour les libraires

Les Heures rouges est l’un des ouvrages qui a le plus marqué cette rentrée littéraire. Paru aux Presses de la Cité en septembre dernier, cette dystopie met le doigt sur une actualité dérangeante, celle de la montée du conservatisme aux États-Unis. Une lecture coup de coeur pour de nombreux libraires.

Les Heures rouges est l’un des ouvrages qui a le plus marqué cette rentrée littéraire. Paru aux Presses de la Cité en septembre dernier, cette dystopie met le doigt sur une actualité dérangeante, celle de la montée du conservatisme aux États-Unis.

Dans la lignée de La Servante écarlate, l'histoire raconte une société où l'avortement et la PMA sont interdits et où le droit des femmes est bridé au profit d'une idéologie liberticide. Une société partiellement fictive car elle trouve résonnance dans l’actualité : ce combat que l’on pensait révolu n’a jamais été aussi nécessaire, à l’ère Trump. Avec Les Heures rougesLeni Zumas nous interpelle… et les libraires ne s’y sont pas trompés, qui saluent unanimement ce roman dérangeant mais rempli d’espoir :

 

« Un roman choral et féministe. Il y a une véritable réflexion sur l’impact de la politique des États-Unis sur les femmes et leur corps. »

Lucille, Fnac Bordeaux

 

«  Un roman dystopique, aussi affolant qu’inspirant. »

Isabelle, Cultura de Terville

 

« A travers quatre portraits, l'auteure nous démontre qu'il ne fait pas bon être une femme dans cette société où on ne peut pas disposer librement de son corps. Un très beau texte fort et inquiétant. »

Corinne, Fnac de Quimper

 

« Un roman de colère, tristement prophétique, mais également un roman d’espoir pour ce
qu’il y a de plus humain en nous. Un grand, grand coup de coeur. »

Karine, Librairie les Mots Voyageurs (29)

 

« Leni Zumas s’empare d’un sujet crucial de nos sociétés contemporaines. Si le propos est parfois violent, il est porté par la lumière de ces voix de femmes qui se battent pour la liberté de décider de leurs vies. »

Maria, Librairie Le Passeur de L’isle (84)

 

« L'auteure nous emmène vers un monde alarmant et cible les dérives potentielles de l'Amérique avec un style rythmé et fluide.»

Alexandra, Librairie Lo Pais (83)

 

« Un roman qui parle des femmes d’une manière intelligente et sans tabous. Leni Zumas : une grande auteure féministe dont on n’a pas fini d’entendre parler ! »

Libraires Ensemble

 

« Lectrices et lecteurs de Margaret Atwood, jetez-vous sur ce premier roman.
Un scénario crédible et glaçant qui résonne dans l'Amérique de Trump. »

Jean Chasseloup, Librairie Thuard (72)

 

« A considérer le monde d'aujourd'hui et les Etats Unis en particulier, ce roman pose une question légitime, mais nous parle aussi avec beaucoup d'humanité d'espoir et de foi, de féminisme et des choix cruciaux à faire parfois... »

Frédérique Garcia, Librairie Coiffard (44)

 

« Dur envers les préjugés, c'est un roman qui donne espoir. »

Christelle Chandanson, Librairie Elkar (64)

 

« Une lecture à la fois troublante et inspirante qui met en garde contre les risques de se voir retirer demain des droits si difficilement acquis. » 

Sara, Librairie de la Comédie (33)

 

« C'est un plaidoyer non agressif contre un système, des lois, des comportements qui pourraient bien réapparaitre aux Etats Unis (et ailleurs), où l'ultra conservatisme et la mysoginie sont en train de regagner du terrain rapidement. »

Sarah Deveaux, Cultura de Le Pontet

 

 

Découvrez la vidéo #LesHeuresrouges, #Metoo, même combat ?

Presses de la Cité

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Par Presses de la Cité

    Le Festival America vu par les Presses de la Cité

    Le 20 septembre dernier, le festival America a ouvert ses portes à Vincennes, en région parisienne. Une rencontre culturelle forte à laquelle plusieurs de nos auteurs Presses de la Cité ont répondu présent. Nous avons profité de cette occasion pour leur poser quelques questions. Découvrez leurs interviews exclusives.

    Lire l'article