Lisez! icon: Search engine
Par Poulpe Fictions, publié le 28/02/2022

Marine Orenga : "J'aurais rêvé de faire partie de l'équipe de choc de Bakari !"

Détectives en herbe, ce roman est fait pour vous ! Si vous êtes à la recherche du plus grand trésor de l'Histoire, découvrez dès maintenant les aventures trépidantes et rocambolesques de Bakari Champollion.

Pour la sortie du roman, Marine Orenga a accepté de répondre à nos questions afin qu'on en découvre davantage sur la création de cette chasse au trésor littéraire, étonnante et moderne !

 

 

Nouvelle autrice aux éditions Poulpe Fictions, pouvez-vous nous dire quelques mots sur vous ?

Petite, j'étais une lectrice insatiable et je dévorais littéralement tout ce qui me tombait sous la main. Les livres ont toujours fait partie de ma vie et j'en ai même fait mon métier : j'ai commencé en prenant soin d'ouvrages anciens, puis j'ai été bibliothécaire, professeure-documentaliste et me voilà autrice ! Maintenant j'écris plus que je ne lis (ça me manque d'ailleurs !), et c'est mon rêve qui se réalise.

Mon premier roman Bakari Champollion sort chez Poulpe Fictions en mars 2022 mais cela fait bien plus longtemps que l'équipe du Poulpe et moi sommes en contact. Ils m'ont toujours encouragée et je leur suis infiniment reconnaissante de m'avoir donné ma chance.

 

Bakari Champollion est votre premier roman pour les 8-12 ans. Comment vous est venue cette histoire ?

J'avais cette idée d'une chasse au trésor un peu loufoque depuis longtemps, mais comme plein d'autres bribes d'histoires, elle est restée au chaud dans un coin de ma tête pendant des années. Et puis un jour, presque par hasard, j'ai écrit un premier chapitre, puis un deuxième, et en moins d'un mois le texte était bouclé. Je ne saurais même pas dire comment Bakari, Zoé, Mortimer et tous les autres sont venus à la vie mais une chose est sûre : je me suis vraiment amusée à imaginer ces personnages et à écrire leurs aventures !

 

La chasse au trésor est le fil conducteur de votre récit. Pourquoi cette activité très médiatisée dans le roman était si importante pour vous ?

J'ai fait de longues études d'histoire, donc tout ce qui touche à l'archéologie, à l'art et à l'histoire en général me passionne. Et puis, depuis toute petite, j'adore les mystères, les énigmes, les casse-têtes. La chasse au trésor, c'est un mix de tout ça en beaucoup plus fun ! Je dois vous avouer que j'aurais rêvé de faire partie de l'équipe de choc de Bakari !

 
 

Quelle a été votre réaction en découvrant les illustrations de Coralie Muce ?

Alors là, je peux répondre en un mot : WAHOU ! J'avais un peu d'appréhension parce que quand on donne vie à des personnages, on se les figure forcément d'une certaine manière et l'illustratrice peut très bien imaginer complètement autre chose. Mais quand j'ai découvert les illustrations de Coralie, je suis restée sans voix ! Elles ne sont pas simplement « conformes » à ce que j'imaginais, elles ajoutent une âme aux personnages et une épaisseur à l'atmosphère du livre. En plus, je trouve les couleurs de la couverture magnifiques. Je le lui ai déjà dit mais je me répète : un immense MERCI à Coralie !

 

Bakari suit le chemin de son idole, Gustavo Ricciotti. Quel est la vôtre ?

Ça c'est une question difficile ! Je n'ai pas une idole en particulier et généralement, les personnes qui me touchent et m'inspirent sont des anonymes, des héros du quotidien qui se démarquent par leur courage, leur humanité ou leurs convictions. En fait, j'aime bien l'idée que nous sommes tous et toutes capables de choses extraordinaires, de changer le monde à notre échelle. Je travaille actuellement sur des portraits de femmes au destin extraordinaire. Souvent je me demande : mais comment ont-elles eu le cran, le culot de faire tout ça, de soulever des montagnes à leur époque ? Alors disons que ce sont elles mes idoles du moment !

 

Pourquoi avoir choisi Mortimer, un raton-laveur, pour accompagner vos deux héros ?

J'adore les ratons laveurs !!! Pour moi il n'y a pas d'animal plus mignon et je rêve d'en adopter un. Mais comme c'est impossible, à la maison je n'ai qu'un chat siamois méchant et ingrat ! Plus sérieusement, Mortimer a beau être un raton laveur, il est indispensable à notre trio de héros. Il amène un peu de légèreté, de fantaisie, et comme chacun des personnages, il apporte sa pierre à l'édifice.

 

 

Maintenant que la saison de la chasse au trésor est ouverte… Que préparez-vous pour la suite ?

Plein de choses ! Bakari Champollion est mon premier roman publié mais j'écris depuis toujours ou presque, et je ne compte pas m'arrêter là ! J'ai d'autres beaux projets pour 2022, toujours à destination des 8-12 ans. C'est un public que j'adore parce que j'ai l'impression qu'à cet âge-là tout est permis : l'imagination est débordante et la soif de lire sans limite.

 

Vous avez le mot de la fin. Que voulez-vous dire ?

Allez, je vais reprendre les mots de Gustavo Ricciotti, l'un des personnages de mon roman :

« Rêvez, courez, chantez, voyagez, lisez, riez, volez, vibrez, plongez, dansez, bref, vivez à cent à l’heure, chez vous ou à l’autre bout du monde, fouillez, creusez, grattez, percez, explorez, déchiffrez, trifouillez encore, obstinez-vous, n’abandonnez jamais la quête de votre trésor, quel qu’il soit : fait d’or massif, de bois, de ferraille, de papier, d’amour ou d’amitié, n’oubliez jamais, un trésor n’est un trésor qu’aux yeux de celui qui l’aime. »

 

Bakari Champollion, chasseur de trésor — Lecture jeunesse humoristique trésor — Dès 8 ans
Bakari, son amie Zoé et leur raton laveur de compagnie sont passionnés d’archéologie et rêvent de devenir un jour d’illustres explorateurs. Par un habile concours de circonstances, ils parviennent à participer à la grande chasse au trésor organisée par leur idole de toujours. C’est leur heure de gloire ! Mais face à plusieurs équipes de vrais spécialistes et sans aucun matériel, les trois amis parviendront-ils à résoudre les énigmes pour trouver l’inestimable butin ?

Un roman drôle et vivant pour tou.te.s les fans d'archéologie et de chasse au trésor !

Poulpe Fictions