En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Solar, publié le 23/05/2018
            "Même les légumes ont un sexe" : gastronomie et érotisme au cœur d'un livre ludique

            Dans son essai Même les légumes ont un sexe, la journaliste et auteure culinaire Nathalie Helal s’intéresse aux rapports entre gastronomie et érotisme. Anecdotes historiques, éclairages scientifiques… l’auteure n’a rien laissé au hasard. Récemment invitée du Grand Soir 3, elle en a dit plus sur son livre.


            Le titre du livre intrigue et peut même prêter à sourire. Pourtant, c’est un ouvrage très sérieux que Nathalie Helal vient de publier aux éditions Solar. Dans Même les légumes ont un sexe, celle qui est aussi auteure culinaire s’est ainsi intéressée aux besoins vitaux que sont la nourriture et le sexe. Surtout, elle a voulu mettre en lumière les liens étroits qui unissent gastronomie et érotisme.

            Par exemple, vous saviez peut-être que les huîtres étaient associées au plaisir sexuel, mais saviez-vous que les premiers restaurants de Paris ont ouvert au XIXe siècle dans le quartier "chaud" de la capitale ? Ludique et accessible au grand public, le livre de Nathalie Helal mêlent anecdotes historiques et commentaires scientifiques. N’oubliant presque rien sur son passage, l’auteure s’est intéressée aussi bien aux coutumes de l’Antiquité qu’à des faits d’actualités très proches de nous comme le mouvement #BalanceTonPorc.

            "Manger et faire l’amour c’est intimement lié"
            Récemment invitére sur le plateau de Grand Soir 3, Nathalie Helal a étayé sa thèse à coup d’anecdotes cosasses. Si certains légumes aux formes évocatrices furent longtemps bannis des couvents, d’autres ont incarné l’Amour ; comme la pêche, connue dans la célèbre Pêche Melba que le cuisinier Auguste Escoffier aurait imaginé pour la cantatrice Nelly Melba, dont il était follement épris.

            L’auteure a expliqué notamment comment les deux pulsions que sont la nourriture et le sexe sont intimement liées à notre culture et notre langage : "On est le seul peuple au monde avec les Italiens a aimé autant faire la cuisine, profiter, manger et ensuite faire l’amour". La nourriture est souvent utilisée pour évoquer l’amour ou la passion à travers des expressions populaires liées au sexe et au légume. "Je vais te dévorer, tu es mon petit chou" - "On a envie de manger l’autre quand on l’aime" a conclu Nathalie Halal.

            Découvrez l'interview de l'auteure :

            Solar
            Solar Editions