Lisez! icon: Search engine
Par Lisez, publié le 16/01/2023

Nuits de la lecture 2023 : la peur s'invite chez vous

Du 19 au 22 janvier aura lieu la septième édition des Nuits de la lecture. Cette année préparez-vous à passer des nuits blanches car la peur est mise à l'honneur.  Parrainée par Marie Darrieussecq, cette nouvelle édition vous réserve une multitude d'évènements. 

 

Lectures théâtralisées, ateliers d'écriture, expositions de dessins, visites des Catacombes de Paris au son d'histoires horrifiques... Du 19 au 22 janvier, médiathèques, bibliothèques, librairies, musées, théâtres et bien d'autres se mobilisent pour vous offrir une septième édition des Nuits de la lecture inoubliables et terrifiantes.

Retrouvez les évènements près de chez vous.

 

 

Les conseils lectures des Nuits de la lecture (pour les grands et les petits) 

 
L'intégrale illustrée, Edgar Allan Poe
Edgar Allan Poe
L’intégrale illustrée de Edgar Allan Poe, le père de la littérature policière
 
Le nom d’Edgar Poe évoque l’énigme et le mystère. Le plus obscur reste celui de sa mort, suite à une crise de délire dans une taverne de Baltimore, en octobre 1849. Fin pathétique d’un homme de 40 ans, après « une vie semblable à une tempête sans accalmie », digne de celui qui fut le père de la littérature policière.
Né en 1809 à Boston, orphelin à deux ans, adopté par un marchand de tabac, l’enfant prodige publie son premier recueil poétique à 18 ans, puis embrasse la carrière militaire. Renvoyé de West Point, il rédige ses premiers contes, ainsi qu’un roman maritime, les Aventures d’Arthur Gordon Pym. Le Scarabée d’or, en 1843, restera son plus grand succès public.
Regroupées de 1856 à 1864 par Baudelaire, les Histoires extraordinaires, suivies des Nouvelles Histoires extraordinaires, des Histoires grotesques et sérieuses et des Contes grotesques, déploient les thèmes favoris de Poe : la déduction comme un des beaux-arts, le romantisme noir, le fantastique scientifique et la femme fatale. Sans ces cauchemars somptueux, Lovecraft, Borges ou Cortázar seraient-ils devenus des maîtres de l’étrange ?
Ce volume relié l’ensemble de son œuvre en prose, son théâtre, sa poésie et ses essais, tels qu’Eurêka (1847), fascinante réflexion sur l’univers matériel et spirituel qui préfigure la théorie du Big Bang. Il reproduit, entre autres, les illustrations d’Arthur McCormick pour les Aventures d’Arthur Gordon Pym et de Harry Clarke pour les contes et nouvelles.
 
Dracula, Bram Stroker
Dracula

Répondant à l’invitation du comte Dracula qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre, à son arrivée dans les Carpates, un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loups dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, Jonathan éprouve une angoisse grandissante : Dracula ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l’apesanteur…

 
Le silence des agneaux, Thomas Harris
Le silence des agneaux

Il s'appelle Hannibal Lecter. Il est psychiatre. Emprisonné à vie pour une série de meurtres, il est la plus grande autorité du pays en matière de démence criminelle.
Pour comprendre les motivations secrètes d'un psychopathe qui terrifie l'Amérique, la police a besoin de ses « intuitions ».
Mais Lecter n'accepte de communiquer qu'avec Clarice, jeune agent spécial du FBI. Si elle veut bien lui parler d'elle-même, de son enfance, de ses peurs intimes, peut-être l'aidera-t-il à trouver le tueur... Ou le tueur à la trouver...

« Un chef-d'œuvre. Un inoubliable moment de lecture hallucinée. » Le Monde

Grand prix de littérature policière
Prix Mystère du meilleur livre étranger

 
American Psycho, Bret Easton Ellis
American Psycho

Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman est l'incarnation du golden boy new-yorkais. Mais, à la nuit tombante, il laisse libre cours à sa démence. En bon serial killer, Patrick viole, torture et tue. Dans un monde lisse de tout sentiment, jusqu'où l'horreur peut-elle aller ?

 

"Vingt ans après sa publication, American Psycho continue de congeler toute la littérature du siècle suivant. American Psycho n'a pas seulement prédit l'Apocalypse : ce texte est l'Apocalypse de notre temps." Frédéric Beigbeder, Premier bilan après l'Apocalypse

 

Traduit de l'anglais par Alain Defosse

 
L'Orange mécanique, Anthony Burgess
L'Orange mécanique

Dans un monde dystopique furieusement proche du nôtre, le jeune Alex s’ingénie à commettre le mal sans le moindre remords : en compagnie de ses drougs, il se livre à la bastonnade, au viol et à la torture sur fond de musique classique. Bientôt incarcéré, il subit un traitement chimique qui le rend allergique à toute forme de violence.
Tout le génie de Burgess éclate dans ce livre sans équivalent, entre roman d’anticipation et conte philosophique. Le romancier, qui fut linguiste et compositeur, réussit en outre le prodige d’inventer une langue, le nadsat, dans laquelle son héros raconte sa propre histoire.
À l’occasion du centenaire de la naissance d’Anthony Burgess, son roman culte, L’Orange mécanique, s’enrichit aujourd’hui d’une postface inédite de l’auteur sur le film qu’en tira Stanley Kubrick, ainsi que de fac-similés de son tapuscrit, illustré de ses propres dessins, permettant de jeter un éclairage nouveau sur ce classique de la littérature anglaise.

« Je ne connais aucun écrivain qui soit allé aussi loin avec le langage. » William S. Burroughs

 
Beloved, Toni Morrison
Beloved

Inspiré d’un fait divers survenu en 1856, Beloved exhume l’horreur et la folie d’un passé douloureux. Ancienne esclave, Sethe a tué l’enfant qu’elle chérissait au nom de l’amour et de la liberté, pour qu’elle échappe à un destin de servitude. Quelques années plus tard, le fantôme de Beloved, la petite fille disparue, revient douloureusement hanter sa mère coupable. 

Loin de tous les clichés, Toni Morrison ranime la mémoire et transcende la douleur des opprimés. Prix Pulitzer en 1988, Beloved est un grand roman violent et bouleversant. 

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Hortense Chabrier
et Sylviane Rué

 
Birdman, Mo Hayder
Birdman

Dans un terrain vague de la banlieue de Londres, une pelleteuse exhume cinq cadavres de femmes. Un seul lien unit tous ces corps tailladés puis recousus : un oiseau a été enfermé à l'intérieur de chaque cage thoracique.
C'est avec ces meurtres en série que l'inspecteur Jack Caffery inaugure son nouveau poste au Service régional des enquêtes sensibles. Entre l'hostilité de certains collègues, sa vie conjugale étouffante et la tension grandissante avec un voisin qu'il soupçonne d'être responsable de la disparition de son propre frère, Caffery est mis à rude épreuve. Mais l'enquête dont il est chargé est de celles qui font oublier tout le reste.

« Digne du chef-d'œuvre Dragon rouge. » Bruno Corty – Le Figaro littéraire

 
Je n'ai pas peur, Niccolò Ammaniti
Je n'ai pas peur
Italie, été 1978, un hameau dans les Pouilles. Les gamins sillonnent la campagne brûlante. Suite à un gage, Michele repère un abri abandonné : là, dans un trou, un enfant, enchaîné comme un animal. Ballotté par les angoisses de ses neuf ans et ce lourd secret, il va découvrir la terrible vérité des adultes. Les monstres existent, et ils portent parfois des masques familiers... Oppressant comme un polar, intriguant comme un conte : Niccolò Ammaniti signe un roman initiatique à la beauté violente, où court une sensibilité nostalgique lumineuse. Bouleversant.

« Le nouveau mot italien pour talent est Ammaniti. »
The Times Books
 
Traduit de l‘italien par Myriem Bouzaher
 
 
La Chambre des morts, Franck Thilliez
La Chambre des morts

Imaginez…
Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.
Devant vous, un champ d’éoliennes désert.
Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros.
Que feriez-vous ?
Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.

« Le rythme de ce récit est si haletant que Dantec et Grangé n'ont qu'à bien se tenir ! » Olivier Delcroix – Le Figaro

Cet ouvrage a reçu le prix des lecteurs Quais du polar et le prix SNCF du polar

 
La Servante écarlate, Margaret Atwood
La Servante écarlate - Nouvelle traduction
Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Galaad, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, servante écarlate parmi d’autres à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de sa femme. Le soir, dans sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler... En rejoignant un réseau clandestin, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.
Paru en 1985, La Servante écarlate est aujourd’hui un classique de la littérature anglo-saxonne et un étendard de la lutte pour les droits des femmes. Si la série adaptée de ce chef-d’œuvre a donné un visage à Defred, celui d’Elisabeth Moss, cette nouvelle traduction révèle toute sa modernité ainsi que la finesse et l’intelligence de Margaret Atwood. La Servante est un roman polysémique, empli de références littéraires et bibliques, drôle même... et c’est à nous, lecteurs, de découvrir ses multiples facettes.
 
L'île du Dr Moreau - Suivi de La machine à explorer le temps, H.G. Wells
L'île du Dr Moreau - Suivi de la machine à explorer le temps
Seul rescapé d’un naufrage, Edward Prendrick est repêché  en mer par un navire chargé d’une cargaison d’animaux. Sur  l’île tropicale où il débarque, un certain Dr Moreau se livre  à d’étranges expériences de vivisection. Prendrick ne tarde  pas à découvrir que les créatures passées sous le scalpel  du chirurgien sont le fruit de greffes monstrueuses qui les  rendent douées de pensée et de parole.Une sorte d’harmonie règne néanmoins sur l’île, tant que  ces hommes-chiens, hommes-porcs ou hommes-léopards  obéissent à la «Loi», un ensemble de règles qui prohibent  leurs pulsions primitives. Jusqu’au jour où, la Loi bafouée,  une véritable chasse «à l’homme» est lancée…Ce roman est suivi de La Machine à explorer le temps, autre classique de H. G. Wells.
 
Plein Gris, Marion Brunet
Plein Gris
Lorsque Élise et Victor découvrent le corps de Clarence, noyé près de la coque de leur voilier, Emma comprend que leur croisière a définitivement viré au cauchemar. Avec la disparition de son leader charismatique, ce sont tous les secrets de la bande qui remontent à la surface, les rancœurs et les lâchetés qui régissent toujours un groupe. Et quand une tempête terrifiante s’annonce, les émotions et les angoisses se cristallisent dans une atmosphère implacable...

Après le succès de Sans foi ni loi, acclamé par la critique et Pépite d’or du Salon du livre jeunesse à Montreuil, Marion Brunet revient avec un huis clos haletant où se mêlent l’intime et les peurs qui sommeillent en chacun de nous.
 
 
Terreur, Dan Simmons
Terreur

Le 19 mai 1845, le HMS Erebus et le HMS Terror quittent l'Angleterre sous les vivats de la foule. Avec ces navires, le vénérable sir John Franklin entend enfin percer le mythique passage du Nord-Ouest. Mais à l'enthousiasme succèdent bientôt la désillusion, puis le drame... Mal préparée, équipée et dirigée, l'expédition se retrouve prisonnière des glaces et de la nuit polaire. La mort frappe. La maladie se répand. La faim, la mutinerie et la folie couvent. Et rôde une mystérieuse et terrifiante créature, incarnation des peurs ancestrales de l'homme face aux éléments.

Le 19 mai 1845, cent vingt-neuf hommes partaient pour un voyage au bout de l'enfer blanc. Combien en reviendront vivants ?

« Tout le livre, parsemé de descriptions hallucinantes de l'enfer blanc, à la fois terrifiant et poétique, est porté par un souffle qui en fait bien plus qu'un page turner accompli. »
Hubert Prolongeau – L'Obs

 
J'entends des pas derrière moi..., Jo Witek
Court toujours - J'entends des pas derrière moi... - Roman ado
Résumé : « J’entends des pas derrière moi. Des pas qui claquent sur le bitume. Depuis le dernier carrefour, c’est sûr. Je ne rêve pas. Quelqu’un me suit. Tic-tic-tic-tic. TAC TAC. Je vais crever d’une crise cardiaque. Le type doit porter des talonnettes ou des chaussures de vieux, genre mocassins. »
Dina, une adolescente de 16 ans, rentre chez elle à pied après une soirée. Elle est seule, il fait nuit, il fait froid et il pleut. Elle marche le plus vite possible mais a le sentiment d’être suivie et ses pensées s’affolent : Pourquoi est-elle rentrée seule ? Qui veut s’en prendre à elle ? Et surtout, pourquoi a-t-on toujours peur quand on est une fille ?

Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l’appli Nathan Live. Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d’un ou d’une ado d’aujourd’hui.
 
 
 
Alcie et le pensionnat d'Alcatroce, Jérôme Attal et Fred Bernard
Alcie et le pensionnat d'Alcatroce

Alors qu’Alcie s’apprête à retrouver son ami Hugo pour les vacances, elle apprend qu’il a été envoyé dans le terrible pensionnat d’Alcatroce, bâti sur une île imprenable.
Rien ne l’arrêtera : elle décide d’embarquer sa famille dans une équipée trépidante pour sauver Hugo de ce cauchemar. Et déjouer les plans du sinistre directeur d’Alcatroce, qui a décidé d’exterminer non seulement la faune sous-marine, mais aussi les vacances scolaires ! Dès 8 ans.

 
 

Nos conseils lectures

 
Superstitions, Ellison Cooper
Superstitions
Lorsque le corps d'une adolescente est retrouvé dans une mise en scène laissant penser à un meurtre rituel, le FBI fait appel à Sayer Altair, experte en religions anciennes. Celle-ci constate que le tueur s'est inspiré pour sa cérémonie macabre d'anciens textes funéraires égyptiens, semblables à ceux recueillis dans Le Livre des morts. Elle en est persuadée, d'autres meurtres vont suivre. Et elle a raison. S'engage alors une course contre la montre – et contre la mort – pour essayer de comprendre et d'anticiper les mouvements d'un assassin particulièrement retors.
 
 
La Chasse, Bernard Minier
La Chasse
​Une nuit de pleine lune en Ariège. L’homme en voiture qui rentre chez lui n’a pas le temps d’éviter le cerf venant de surgir des bois. La terrible collision n’est pourtant pas le pire des chocs. La forme qui gît sur le bitume n’est pas un animal, mais un jeune homme portant une tête de cerf attachée par une fermeture Éclair sur la nuque. Appelé sur les lieux de l’étrange accident, le commandant Servaz est vite convaincu que la victime fuyait quelque chose… ou quelqu’un. Comme une bête traquée. Mais Martin Servaz ne peut imaginer la véritable nature de cette chasse, pas plus qu’il ne peut deviner les contours des sentiers de la peur sur lesquels cette enquête va le mener…
 
 
Romans terrifiants
Romans terrifiants

Surgi de l’au-delà, un casque géant tombe dans la cour d’honneur du Château d’Otrante et tue le fils du prince. Des guerriers de marbre descendent de leur socle et saignent du nez. Viendra d’Angleterre à leur suite, dans un concert de gémissements et d’enlèvements, de viols et d’assassinats et dans des décors de cachots, caveaux, confessionnaux, cimetières, châteaux et monastères baignés par la lune ou assaillis par l’orage, un cortège de nonnes sanglantes, de spectres bruyants, de moines impudiques, d’inquisiteurs masqués et d’orphelines ravies à leur couvent ou à leur fiancé…
De cette masse de prodiges et méfaits entretenus par le fol engouement du public émerge l’inspiration de quatre maîtres incontestés. D’abord Horace Walpole, initiateur du genre avec Le Château d’Otrante (1764), puis Ann Radcliffe, spécialiste du surnaturel expliqué et dont Le Confessionnal des Pénitents noirs (1797) montre le triomphe de l’amour sur l’Inquisition et ses chambres de torture. Avec Le Moine (1795) de Matthew Gregory Lewis, l’intervention directe du diable porte le surnaturel à l’incandescence et l’amour jusqu’au blasphème. Le roman de la terreur a cédé la place au roman du Mal. Un Mal qui, dans Melmoth ou l’Homme errant (1820) de C.R. Maturin, va quitter les lieux de l’inspiration gothique pour écraser des hommes sous leur destin aux quatre coins du monde.
Parmi les nombreux écrivains que le roman noir terrifiant a fascinés à l’aube du romantisme, de Balzac à Baudelaire en passant par Charles Nodier, Victor Hugo et George Sand, on retiendra l’auteur des célèbres Contes. Les Élixirs du diable (1816) d’Hoffmann constituent l’hommage du romantisme à un genre qu’on jugera frénétique et mal famé.
Francis Lacassin

 
L'Exorciste, William Peter Blatty
L'Exorciste - Édition collector

C’est en s’inspirant d’un fait divers survenu dans le Maryland en 1949 que William Peter Blatty s’est lancé dans l’écriture de ce qui allait être l’un des plus grands succès de librairie de la seconde moitié du XXe siècle : depuis sa parution en 1971, L’Exorciste s’est vendu à plus de treize millions d’exemplaires dans les seuls États- Unis et a été traduit dans le monde entier. Succès encore amplifié par son adaptation au cinéma par William Friedkin deux ans plus tard et qui deviendra l’un des plus célèbres films d’horreur.
De quoi s’agissait-il ? Du comportement très étrange d’une gamine de douze ans, Regan, fille d’une actrice célèbre. Des bruits mystérieux, des meubles qui se déplacent dans la nuit… Autant de phénomènes de plus en plus effrayants devant lesquels les médecins restent impuissants. Lorsque la situation empire (on retrouve sous la fenêtre de la jeune fille le cadavre du meilleur ami de sa mère), il ne reste plus qu’à tenter l’exorcisme. À partir de cette trame, William Peter Blatty a bâti dans un style unique l’un des récits d’épouvante les plus célèbres de la littérature. On en jugera en le lisant portes et fenêtres hermétiquement closes !

« Blatty sait raconter une histoire et c’est exactement ce qu’est L’Exorciste : une histoire bien racontée. Il aurait très bien pu être un catholique en dévotion, espérant avoir écrit un roman qui pousserait les gens à comprendre de façon positive l’existence de Dieu, ce qu’il allait finir par appeler un “travail apostolique”, mais je pense qu’il a accompli une chose beaucoup plus rare encore : il a écrit tout simplement un roman très lisible qu’il est presque impossible de lâcher une fois qu’on l’a commencé. De nombreux écrivains ne savent pas comment s’y prendre pour faire ça. » Bret Easton Ellis

 
Frankenstein, Mary Shelley
Frankenstein
LES GRANDS TEXTES DU XIXe SIÈCLE

16 juin 1816. L'orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s'ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d'horribles histoires, selon la mode du temps. On décide même d'en écrire. Dans la nuit, la jeune Mary – elle n'a pas encore 19 ans – ne peut dormir : elle rêve d'un hideux fantasme d'homme. Quelques jours plus tard naissent Victor Frankenstein et sa créature. Récit d'une inquiétante nouveauté, vite porté à la scène, très souvent ensuite à l'écran. Devenu si mythique que, dans l'esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus.

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
 
Entretien avec un vampire, Anne Rice
Entretien avec un vampire

À La Nouvelle-Orléans, dans l’obscurité d’une chambre d’hôtel, un jeune homme est le dépositaire d’un étrange et fascinant récit.
Deux siècles plus tôt, en Louisiane, riche propriétaire terrien, Louis n’a plus goût à rien. Dépressif, lassé de vivre, il n’aspire qu’au repos éternel. Lestat, jouisseur amoral, assoiffé de vie et de plaisirs, croise sa route et scelle son destin.
En le faisant vampire, il devient le guide de son âme damnée et torturée dans le monde de la nuit.

 
Vampyria, livre 1 : La Cour des Ténèbres, Victor Dixen
Vampyria, livre 1 : La Cour des Ténèbres
En l'an de grâce 1715, le Roy-Soleil s'est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l'aristocratie vampyrique.

Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l'école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?

Dans sa nouvelle saga Vampyria, Victor Dixen s’empare de la figure du vampire pour composer une uchronie féérique et horrifique, entre jeux de masques et frissons. Une plongée palpitante dans les ombres d’un Grand Siècle éternel. Une épopée de fantasy baroque aux confins du temps.

« Sur un rythme fracassant, Vampyria est une lecture fascinante et envoûtante ! » (France Info)
 
« Victor Dixen transforme le Roi-Soleil en un vampire immortel. Une réussite ! » (Le Figaro)
 
« On vibre avec Jeanne et on n’a qu’une envie, tourner les pages, encore et encore. » (20 minutes)
 
« Un roman captivant, redoutablement efficace, à dévorer ! » (RTL)
 
« Le roman se dévore et laisse présager une saga qui pourra s’inscrire longtemps dans le milieu de la fantasy. » (Elbakin)

Retrouvez la suite des aventures de Jeanne dans le second volet de la saga Vampyria, La Cour des miracles
 
Wranglestone - Ici s'achève la lutte, Darren Charlton
Wranglestone - Ici s'achève la lutte - Roman Fantastique - Dès 13 ans
Au cœur du parc national de Wranglestone, une petite communauté survit sur les îles, au milieu du lac. Dans un monde envahi de morts-vivants, elle y est protégée par l’eau… sauf en hiver. Car, quand le lac gèle, il faut redoubler de vigilance.
C’est dans cet univers sauvage et plein de dangers que Peter et Cooper, 15 ans, vivent leur première histoire d’amour. Jusqu’à ce que Peter commette une erreur mortelle et soit envoyé sur le rivage, pour s’endurcir. Mais ce qu’il y découvre remet en question tout ce qu’il pensait savoir sur leur communauté. 

Roman à lire dès 13 ans.

*Sélection Halloween
 
Terreur à Smoke Hollow, Katherine Arden
Terreur à Smoke Hollow
Depuis le décès de sa mère, Ollie, onze ans, trouve refuge dans la littérature. Jusqu’au jour où elle croise, près d’une rivière, une femme déterminée à se débarrasser d’un livre qu’elle prétend maudit. Le sang d’Ollie ne fait qu’un tour : pas question de la laisser commettre une telle barbarie ! Elle vole l’ouvrage et le dévore en une nuit. Il raconte l’histoire d’Elizabeth Morrison et de ses deux fils, Caleb et Jonathan, disparus après avoir passé un pacte avec un sinistre spectre souriant. Le lendemain, la jeune fille a la désagréable surprise de découvrir que la ferme que visite sa classe est celle où est enterrée Elizabeth…

« Aussi terrifiant qu’amusant ! »
R. L. Stine
 
 
De l'autre côté - tome 01 : L'école de la peur, R.L. Stine
De l'autre côté - tome 01 : L'école de la peur
BIENVENUE À L’ÉCOLE DE LA PEUR

Le collège n’est pas toujours une partie de plaisir, mais pour Jess, Josh et Marco, c’est peut-être le pire endroit au monde !
Après une rencontre inattendue avec une créature effrayante dans les couloirs de l’établissement, ils découvrent l’entrée d’un monde parallèle glaçant, une école de tous les dangers. Pourront-ils sauver les élèves et s’échapper de cette dimension ? Ou seront-ils à jamais coincés de l’autre côté ?
 
Hôtel des frissons - Crac de fin, Vincent Villeminot et Joëlle Dreidemy
Hôtel des frissons - Crac de fin - Roman poche - Dès 8 ans
Une série "frissons" aux nombreuses illustrations de deux couleurs, avec un bon dosage d'angoisse et d'humour, adaptée aux jeunes lecteurs.

L'histoire :
L’hôtel est en pleine effervescence ! C’est le grand Congrès annuel des monstres répugnants et tous les invités sont réunis au deuxième étage. Margot et Tristan décident d’aller les espionner : homme-poulpe en slip de bain, femme-python, cochons-hyènes, c’est un vrai défilé ! Soudain, CRAC… CRAAAC… l’hôtel bascule d’un côté et menace de s’écrouler. Le coupable est forcément un monstre, mais lequel ?
Un roman frisson pour les enfants de 8 à 11 ans.s


 
 
 
 
Lisez
Lisez