RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Presses de la Cité, publié le 14/12/2018
            Qui sont les 15 membres du jury du prix Jean Anglade du premier roman ?

            Le mercredi 13 mars 2019, les 15 membres du jury se réuniront à Clermont-Ferrand pour délibérer et désigner le lauréat du concours. Une mission qui leur tient particulièrement à cœur.

            Sous la présidence de Franck Bouysse, le jury est composé des membres suivants (par ordre alphabétique) :

            • François Andrieux, ancien libraire et éditeur
            • Hélène Anglade, fille de Jean Anglade
            • Antoine Decorps, professeur de lettres et président du cercle Émile Guillaumin
            • Benoît Delaunay, recteur de l’académie de Clermont-Ferrand
            • Clarisse Enaudeau, directrice littéraire aux Presses de la Cité
            • Gérard Georges, écrivain
            • Gérard Glatt, écrivain
            • Daniel Martin, journaliste littéraire à La Montagne
            • Pierre Petit, écrivain
            • Jean-Paul Pourade, président du cercle Jean Anglade
            • Marc-Alexis Roquejoffre, organisateur du Salon du livre de Royat et journaliste
            • Muriel Sanson, libraire à la librairie Les Volcans de Clermont-Ferrand
            • Pierre Sauzedde, ancien directeur commercial d’édition régionale
            • Un juré choisi parmi les candidats internautes

             

            Pour les jurés, c'est un honneur de s’associer à l’hommage rendu à Jean Anglade, écrivain de renom, « auteur trop souvent réduit au seul domaine du régionalisme » selon Daniel Martin, journaliste littéraire à La Montagne. C’est à la reconnaissance de cette littérature qui s’adresse au cœur sans effets ostensibles et sans affectation, que le prix Jean Anglade s’attache. Hélène Anglade, fille de l’écrivain, est certaine que celui que l’on surnomme le « Pagnol auvergnat » aurait été fier de donner à jeune auteur la chance d’être publié.

            Quelles sont les attentes du jury ?

             « Avec un tel parrain, cet auteur ne pourra qu'aller loin » déclare Pierre Petit, écrivain publié aux Presses de la Cité. Un fil rouge pour tous les jurés qui, à la lecture des manuscrits sélectionnés, auront pour mission de déceler  «  de nouvelles façons d’écrire et de présenter le territoire, cette France périphérique bien décidée à ne pas se faire oublier ». L’histoire devra également être porteuse des valeurs chères à Jean Anglade et incarner  « cet humanisme qu’on a un peu trop tendance à oublier en cette époque où tout va tellement vite » comme le précise Gérard Georges.

            Gérard Glatt, auteur Terres de France, a lui aussi des attentes bien précises pour le Prix. Quand on lui demande pourquoi il a accepté d’être membre du jury, Gérard Glatt répond : « Pour retrouver un univers, une odeur, un toucher. Un univers fréquenté depuis longtemps, mais aussi, je l’espère, plus frais, renouvelé, un sang neuf et rempli de vigueur. Car je rêve d’un roman qui me ferait découvrir, comme après une tempête, les racines de notre futur. Nos racines ! Et d’un écrivain, femme, homme, porteur d’une charge émotionnelle intense, tant écrite que physique. D’un prix Jean Anglade dont j’imaginerais sans mal les genoux tremblants, comme les miens naguère, lorsque son livre lui sera présenté pour la première fois… »

            Il s'agit là de critères de lecture communs à tous les jurés. Selon le président Franck Bouysse, écrivain français et auteur de nombreux romans policiers, il était important que tous les jurés aient les mêmes attentes littéraires pour que leur choix se porte sur le premier roman qui corresponde le mieux à l’esprit du prix Jean Anglade. Franck Bouysse nous explique ce qu’il attend du jury qu’il préside : « Un bon jury ne s’arrête pas à l’idée de genre, il lit beaucoup et aime la porosité et la curiosité en littérature. Il est prêt à être surpris et emporté, ce qui nous ramène à ce qu’est un bon lecteur, car finalement, un bon lecteur, c’est celui qui a envie de se perdre et non de se trouver. »

            Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site du prix du premier roman Jean Anglade.

            Presses de la Cité

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Presses de la Cité

              Véronique Pierron, lauréate du Prix Jean Anglade du premier roman

              Ce mercredi 13 mars, les 15 membres du jury du Prix Jean Anglade du premier roman se sont réunis à l’Hôtel Alexandre Vialatte de Clermont-Ferrand. A l’issue des délibérations, le choix fut difficile, mais l’un des textes a remporté les suffrages. Véronique Pierron est ainsi la première lauréate du Prix Jean Anglade du premier roman avec son livre Mon ange, je suis marié avec toi depuis que je suis né

              Lire l'article