Lisez! icon: Search engine
Par Robert Laffont, publié le 26/06/2020

"Sept mensonges" : trois bonnes raisons de lire le thriller d'Elizabeth Kay

Une intrigue bien ficelée, une construction originale... Avec Sept mensonges, Elizabeth Kay revisite le thriller psychologique et offre un premier roman aussi glaçant qu'impitoyable. On vous donne trois bonnes raisons de le lire.

1. Parce que vous aimez un peu, beaucoup, passionnément les thrillers psychologiques

À l’approche de l’été vous êtes à la recherche d’un roman policier palpitant à dévorer sous le parasol ? Alors Sept mensonges est le livre qu’il vous FAUT ! Ici, Elizabeth Kay met en scène deux amies inséparables depuis l’enfance. Une belle amitié qui a survécu aux années et aux épreuves difficiles. Une relation que Marnie, l’une des deux héroïnes, croyait sincère et honnête… Jusqu’au jour où Jane, sa meilleure amie, décide de se confier. Elle met alors à jour sept mensonges, tous plus terribles les uns que les autres. Des secrets d'une noirceur épouvantable qui pourraient bien en cacher d'autres... 

Encensé par la critique et les lecteurs outre-Manche, Sept mensonges a même tapé dans l'oeil d'Harlan Coben, qui a déclaré : "C'est l’histoire glaçante de ce qui arrive quand l’amitié devient obsession." Vous voilà prévenu, il sera compliqué de rester de marbre face au premier roman d'Elizabeth Kay !

2. Parce que l'amitié est au coeur de cette folle histoire

Et il n’y a rien de plus universel que l’amitié ! A travers l’histoire de Marnie et de Jane, inséparables depuis l’enfance, Elizabeth Kay démontre comment une relation amicale peut tourner à l’obsession, jusqu’à en devenir toxique. Si les "histoires d'amour finissent mal en général", les histoires d'amitié peuvent aussi tourner au vinaigre. Ainsi, au fur et à mesure que Jane déroule ses mensonges, le lecteur se retrouve happé dans son esprit et découvre une jeune femme rongée par sa relation à l'autre. Pourquoi Jane s’est-elle autant attachée à autant à Marnie ? Mystère...

3. Parce que c'est un excellent roman mais c'est aussi un bel objet 

Quelles sont les choses qui vous poussent à acheter un livre plutôt qu’un autre en librairie ? Son résumé intrigant ? Sa couverture qui invite au voyage ou à l'évasion ? Lire un roman est déjà une expérience formidable en soi, mais lorsque le livre est aussi un  bel objet, original et particulièrement travaillé, le plaisir s'en trouve décuplé. Sept mensonges a été imaginé avec un système d’onglets pour mieux révéler, au fil de la lecture, les terribles secrets qu’il renferme. Un traitement graphique original qui met en valeur l’intrigue et qui pourrait bien attirer votre attention lors de votre prochain passage chez votre libraire préféré !

  

 

Cinq cartes brûlées

Jane et Marnie sont inséparables depuis l’enfance. Et si Jane avait été honnête depuis le début – si elle n’avait pas menti cette toute première fois –, alors peut-être que les choses auraient pu tourner autrement. Peut-être que le mari de sa meilleure amie serait encore en vie.
Le temps est venu pour Jane de dire la vérité, enfin… sa vérité. Tandis qu’elle se confie et décortique les sept mensonges qu’elle a racontés à Marnie, chacun plus terrible que le précédent, elle révèle les couches de noirceur qui ont infiltré leur amitié et les secrets toxiques qui remuent sous la surface. Mais une vérité peut toujours en cacher une autre…

« Sept mensonges est l’histoire glaçante de ce qui arrive quand l’amitié devient obsession. » Harlan Coben.
« Intimement troublant et terriblement insidieux. » Lisa Gardner.
« Absolument brillant. » Clare Mackintosh.

Robert Laffont

Lisez maintenant, tout de suite !