Lisez! icon: Search engine
Par Lisez, publié le 29/11/2021

Trouvez le cadeau parfait pour Noël

Et si on vous donnait un coup de pouce pour trouver des idées de cadeaux de Noël ? Que diriez-vous d'offrir un livre aussi intéressant à lire qu'agréable à regarder et à disposer dans une bibliothèque ? Lisez a concocté pour vous une sélection de beaux livres pour tous les goûts !

 

Pour les amateurs de films et séries

The Crown, le vrai du faux NE

Parmi les séries les plus regardées de tous les temps, The Crown dépeint l'accession d'Elizabeth Windsor au trône d'Angleterre et suit son règne tout au long de la seconde moitié du XXe siècle. Documentée à l'extrême et réalisée avec un soin quasi maniaque, la série ne souffre aucun compromis : Netflix a ainsi investi quelque 140 millions d’euros pour la réalisation de la seule saison 1, ce qui fait d'elle l'une des séries les plus chères de l’histoire, qui se paie même le luxe de dépasser Game of Thrones en la matière.
Pourtant, la série se permet parfois quelques infidélités à l'Histoire, même si le fil du réalisme n'est jamais rompu. Et si Peter Morgan, le créateur de la série, est l’un des plus éminents spécialistes de la monarchie britanique, il se dit lui-même "du côté roman dans l’histoire".
Grâce à cet ouvrage de décryptage, qui confronte, images d'archive et coupures de presse à l'appui, la série à la réalité historique, démêlez le vrai du faux, la fiction de la réalité, et découvrez la petite histoire derrière la grande dans chacun des épisodes des 4 saisons diffusées à ce jour.

James Bond, le dico
Cet abécédaire réunit anecdotes, secrets de tournages des 25 films, objets cultes..., pour tout savoir sur le plus célèbre des agents secrets.

Le saviez-vous ?

- Maurice Binder a signé la plupart des génériques des James Bond, offrant aux films une touche particulière et inimitable. Il est appelé dès Dr No. Les producteurs lui proposent soit de toucher un fixe, assez faible, soit d’être payé sur les éventuels bénéfices à venir. Comme beaucoup, Binder ne croit pas en trop en l’avenir de 007. Il préfère le fixe. Et le regrettera longtemps…

- Au moment où il est pressenti pour devenir James Bond, Sean Connery est censé faire un bout d’essai (screen test en anglais) : "Désolé mais je ne fais pas de bout d’essai, répond-il aux producteurs. Prenez-moi ou virez-moi mais il n’y aura pas de test !"
On connaît la suite…

- Les contrats de Roger Moore stipulent que tous les cigares qu’il consommera pendant le tournage (hors caméra) sont à la charge de la production. Pas n’importe quelle marque : des Monte-Cristo fabriqués à Cuba. Sur le tournage de L’Homme au pistolet d’or la facture grimpe à 3 718 livres sterling. Soit l’équivalent de 40 000 euros actuels…

- Brigitte Bardot était pressentie pour incarner la femme de James Bond dans Au service secret de sa majesté, elle refusa pour aller tourner Shalako avec Sean Connery qui venait de mettre un point final à sa carrière d'agent secret. C'est Diana Rigg (Madame Peel) qui interprétera le rôle.


 

Mais qui est Lupin ?
Arsène Lupin… C’est le plus grand de tous les voleurs, certes, mais l’on sait bien peu de choses sur cet individu, qui multiplie les (fausses) identités et les déguisements pour mener à bien ses méfaits. Né sous la plume de Maurice Leblanc il y a plus d’un siècle, il n’a cessé dès lors de fasciner des générations de lecteurs… au premier rang desquels scénaristes et cinéastes, qui lui consacrent films, pièces de théâtre et séries. Lupin a ainsi revêtu d’innombrables apparences, d’André Brulé sur les planches du Théâtre de L’Athénée en 1908 à Omar Sy dans la série produite par Netflix en 2021, en passant par Jules Barry, Robert Lamoureux, Jean-Claude Brialy, Georges Descrières, François Dunoyer, Romain Duris…
Bourré d’informations et richement illustré, ce livre reconstitue tout l'univers littéraire, cinématographique et télévisuel du plus célèbre des cambrioleurs, et pose un regard nouveau sur un mythe plus actuel que jamais.

Le studio Ghibli
Depuis sa création, il y a plus de 35 ans, le studio Ghibli illumine le monde entier de ses petits bijoux d'animation. Traduits dans plus de 20 langues et diffusés dans plus de 150 pays, les films signés Ghibli sont non seulement la vitrine de l’animation japonaise mais sont aussi les gardiens de son authenticité. L'histoire de Ghibli s’est forgée progressivement à partir d’une rencontre entre deux génies de l’animation, celle entre Hayao Miyazaki et Isao Takahata.

De Nausicaä à Aya et la Sorcière, en passant par Mon Voisin Totoro, Le Tombeau des Lucioles, Princesse Mononoké ou Le Château ambulant, ce guide entend présenter les 24 réalisations du célèbre studio en y décryptant, film par film, les thèmes profonds qui les traversent, le tout illustré par des scènes des films et par les affiches japonaises.
A travers ses réalisations, le studio prouve qu’il est possible de faire des films d’animation de qualité pour le cinéma, avec une totale liberté artistique.

Le Jeu de la dame décrypté
Au cœur des années 60, la quête d’une jeune orpheline prodige des échecs pour devenir championne du monde.
Beth Harmon, l’héroïne de la série, n’a rien au départ pour atteindre le grade élevé de « Grand Maître ». Orpheline - son père l’a abandonnée et sa mère s’est suicidée -, elle grandit dans un pensionnat où l’on apprend plus à devenir une bonne épouse qu’une femme émancipée. Beth montre cependant des belles dispositions pour les mathématiques. Elle sympathise peu à peu avec le concierge de l’orphelinat, qui l’initie aux échecs…
Ce jeu est une révélation qui va déterminer son avenir.
Cette série est adaptée du roman de Walter Tevis, Le Jeu de la dame, paru en 1983.
Beth Harmon n’a jamais existé mais les grandes figures des échecs qu’elle affronte évoquent des joueurs célèbres comme Bobby Fischer ou Garry Kasparov. Mais jusqu’où va la vraisemblance dans cette série ?
Quelle était la place des femmes dans les clubs d’échecs à l’époque ?
Quels joueurs, quelles joueuses, ont inspiré les personnages ?
Quelle était l’ambiance dans les tournois ?
Faut- il être surdoué pour jouer aux échecs ?
Faut-il se droguer pour visualiser mentalement une partie d’échecs ?
Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans cet ouvrage destiné aux fans de la série, comme aux joueurs d’échecs, débutants ou confirmés.

Méchant ! : Parce que s'il ne fallait aimer que les gentils, nous serions morts d'ennui.
Collectif
L’exploration de l’irrévérence continue, dans un domaine tout aussi réjouissant : la méchanceté, dans sa version caustique et provocatrice. Du Joker à South Park ou Iznogoud, de Hara-Kiri au Gros dégueulasse, rien de mieux qu’une franche dose d’ironie et de méchanceté pour éloigner les miasmes de la morosité et du conformisme.
Sales gueules du cinéma, bon mot qui tue, bourre-pifs sournois, critiques assassines mais hilarantes, mauvaise graine qui éclipse le gentil héros : cet album décapant nous rappelle que la méchanceté est avant tout créative et féconde, et qu’elle est souvent le dernier rempart des libertés.
Un album mordant qui fait son miel du pouvoir iconoclaste de la caricature, de la dérision et du second degré depuis les années 1960. Un hommage salutaire et drôle à nos flamboyants, subversifs, indispensables méchants.

Pardon le cinéma
Lancé en janvier 2020, « Pardon le cinéma » s'est rapidement imposé comme le premier podcast français consacré au 7e art, qui rassemble plus de 100 000 auditeurs par mois. L'équipe nous propose aujourd'hui 100 pépites totalement passées sous les radars des critiques (ou du public), présentées avec le mélange d'érudition et d'anecdotes qui a fait le succès du podcast. Riche et documentée, la sélection couvre toutes les périodes et tous les genres. Demain les mômes, Le Crocodile de la mort, La Proie Nue, L’Épine dans le cœur…... Jamais entendu parler ? Pourtant, vous allez adorer ! 

Le cinéma de Johnny
Sa carrière au cinéma, à la télévision et sur les planches, est l’une des plus longues et riches de l’histoire du spectacle français. Pendant plus de soixante ans, de l’adolescence à son dernier souffle, Johnny Hallyday s'est emparé de tous les rôles, d’un polar parodique à un western spaghetti, d’une comédie navrante à un film d’auteur avec Jean-Luc Godard, de Claude Lelouch à Costa Gavras… Aussi à l'aise en légionnaire français perdu au Vietnam qu'en reporter vieillissant, il a même interprété son propre rôle.
C'est à ce Jean-Philippe Smet-là, et aux réalisateurs qui l'ont fait jouer, que cet ouvrage rend hommage, passant en revue et en détail sa riche filmographie. Ses apparitions sur grand écran, à la télévision et au théâtre sont autant d'excuses à des digressions et des anecdotes, pour une plongée passionnée dans un petit morceau de l'histoire du 7e art. 

100 grands films de réalisatrices
"C'est compliqué de programmer des réalisatrices... Des films de femmes, il y en a peu. Nous choisissons les oeuvres de talent." Halte à cette litanie que l'on entend encore beaucoup trop souvent de la part des programmateurs ! Des films de femmes il y en a, des très bons films aussi et bien plus que cent !
La date de naissance officielle du cinéma est le 28 décembre 1895. Dès mars 1896, une femme, secrétaire de Léon Gaumont, imaginait son futur en tournant la toute première fiction de l'histoire : La Fée aux choux. Mais comme Alice Guy était très inspirée et très douée, elle a également inventé des effets spéciaux, le ralenti, l'accéléré, les surimpressions, la superproduction et même le gros plan. Quasiment toute la grammaire du cinéma actuel. Elle fut la première cinéaste à tourner des films sonores, des opéras, elle savait faire rire ou pleurer, filmer la guerre ou la vie du Christ, et même fonder et diriger un studio de production américain. Elle reste méconnue, son oeuvre est pourtant extraordinaire.
A voir comment a été traitée la pionnière la plus prolixe et à la carrière la plus longue (elle tourne jusqu'en 1920), il n'est pas étonnant que toutes celles qui ont suivi ne jouissent pas de la même notoriété que les confrères masculins.
Il est donc temps de réhabiliter leur place !

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, un tel guide qui recense les meilleurs films réalisés par des femmes depuis les débuts du cinéma n'existe pas encore. Arte éditions et Gründ ont la volonté de publier ce guide précieux pour rendre visibles toutes les femmes de cinéma à tous les cinéphiles.


 

 

Pour les mélomanes 

Brassens a 100 ans
Brassens n’est pas seulement l’une des figures les plus influentes, les plus mythiques de la chanson française, il est l’un des membres de notre famille : c'est notre tonton Georges. Plusieurs générations d’auteurs, de compositeurs et d’interprètes ont grandi à l’ombre de sa moustache et de sa pipe. Tous savent que, derrière le personnage à la voix rocailleuse, derrière la pompe de sa guitare et la verdeur de son verbe, il est une intarissable source d’inspiration. Certains gardent en tête ce qu’ils doivent à son irrévérence, à son combat joyeux contre les conventions ; certains restent charmés par le poète de Sète, éternel amoureux des femmes ; certains célèbrent le copain d’abord, le bon vivant resté simple, fidèle, malgré les trompettes de la renommée. Tous sont prêts aujourd’hui à lui rendre hommage, en mots et en images. C’est le projet de cet album Brassens a 100 ans : donner la parole aux enfants et aux petits-enfants de Georges et faire vivre, encore, à travers leur voix, leur regard, ce géant de la chanson.

Musiciennes de légende. De l'ombre à la lumière - 30 portraits d'interprètes exceptionnelles
"Si les noms de Maria Callas, Jacqueline du Pré et Clara Schumann nous sont familiers, qui connaît aujourd’hui ceux de Maud Powell, Hazel Harrison, Antonia Brico ou Nejiko Suwa ?
Derrière ces noms se cachent pourtant des interprètes exceptionnelles que l’histoire de la musique a oubliées, comme beaucoup d’autres, parce qu’elles étaient des femmes. Grâce à ce livre, je souhaite leur rendre hommage et les réhabiliter au panthéon de l’histoire de la musique.
Certaines ont dû exploser des plafonds de verre pour accéder à l’enseignement supérieur malgré des règlements qui les en excluaient. D’autres ont réussi à force d’audace et de persévérance à se faire engager comme solistes ou à entrer dans de grands orchestres jusqu’alors exclusivement masculins.
Certaines sont des anticonformistes, des suffragettes, des pionnières, des féministes engagées. Certaines n’ont pas eu d’enfant pour être entièrement au service de leur art, tandis que d’autres ont choisi de mettre un temps leur carrière en sourdine pour devenir mères. C’est précisément cette diversité infinie de profils et de parcours qu’il me semble si important de voir représentée dans notre imaginaire collectif.
Pour penser au présent et au futur un monde où chacun trouve sa place, il est essentiel que l’histoire soit écrite au masculin et au féminin. Il est donc temps de célébrer ces grandes musiciennes du passé et de faire savoir ce dont elles ont été capables !"
Marina Chiche

Une belle histoire d'Amir
Découvert en France en 2014 lorsqu'il arrive finaliste de l’émission The Voice, Amir va tout mettre en œuvre afin de réaliser le rêve de devenir chanteur.

Grâce à son talent, sa personnalité hors-norme et sa bonne étoile, il parvient en sept ans à devenir une figure incontournable du paysage musical français, après avoir bénéficié d’une visibilité exceptionnelle en représentant la France au concours Eurovision de la chanson en 2016.

Après trois albums écoulés à près de huit cent mille exemplaires, l’artiste a réussi à imposer sur la scène musicale française un univers pop, un nom, une voix, une personnalité, un style. Depuis s’enchaînent les albums et les tournées, qui révèlent une personnalité authentique, attachante et engagée.

Écrite par Dahlia Arfi-Elkaïm, son avocate et amie, en collaboration étroite avec Amir, cette biographie richement illustrée retrace l’incroyable parcours d’un artiste qui se destinait à la dentisterie, et brosse le tableau vivant de la naissance d’une star.

Freddie Mercury
Freddie Mercury, alias Farrokh Bulsara, a marqué à jamais l'histoire du rock de son charisme et de son style inimitable. Aussi célèbre pour son sens de la composition et sa grande tessiture que pour ses rêves d'opéra et ses performances scéniques, le chanteur de Queen a signé en une vingtaine d'années de carrière certains des plus grands hymnes rock de la planète : We Are the ChampionsSomebody to LoveDon't Stop Me Now, Crazy Little Thing Called Love… ou l'OVNI Bohemian Rhapsody, qui donnera son nom à l'un des films biographiques musicaux les plus rentables de l'histoire.
En 200 pages richement illustrées de photos de concert et d'archives personnelles rares, revivez l'épopée de ce chanteur flamboyant, de Stone Town, à Zanzibar, aux plus grandes scènes du monde. 

The Beatles : Get back
Janvier 1969. Lorsque les Beatles se réunissent pour enregistrer leur nouvel album, Get Back, ils sont dans une période de transition et de doute : George Harrison rentre de New York où il a travaillé main dans la main avec Bob Dylan, Paul McCartney est dans son histoire d’amour naissante avec Linda Eastman, John Lennon est inséparable de Yoko Ono, sa partenaire à la ville comme à la scène. L’enregistrement de « L’Album blanc », en 1968, a divisé le groupe, et la disparition de leur mentor à tous, « M. Epstein », a laissé un grand vide. Pourtant, c’est dans cette atmosphère étrange, tandis qu’ils repartent à la source de leur art, que les Beatles vont composer quelques-unes des leurs plus belles chansons, cultes dès leur sortie. Pendant un mois, Michael Lindsay-Hogg enregistre les sessions studio des Beatles, de Twickenham à Savile Row, en vue d’une émission spéciale en mondovision et d’un live, qui sera le mythique concert sur le toit, au sommet de l’immeuble d’Apple Corps. Le montage qui a été fait de ses prises de vues dans le documentaire Let it be, sorti après la scission du groupe en avril 1970, mettait volontairement l’accent sur l’aspect dépressif, chaotique, du processus créatif. Or, c’est justement ce que ce livre et le documentaire qui l’accompagne vient nuancer, sinon de contredire, comme l’écrit Peter Jackson dans sa préface : « La véritable essence des séances de Get Back est contenue dans ces pages : il suffit de compter le nombre de fois où la mention “rires” est indiquée entre parenthèses. » Hanif Kureishi, renchérit : « Le résultat de toutes ces blagues, de ce travail incessant et de ces disputes, c’est un final fabuleux. La séance live sur le toit de l’immeuble qui se déroule à la fin du mois de janvier 1969, et en février de la même année, les Beatles qui se mettent allègrement à travailler à ce chef-d’œuvre qui se révélera être Abbey Road. » Grâce à ces archives enfin restaurées et révélées au grand public, tous les fans des Fab Four ont le privilège d’entrer en studio pour assister aux premiers brouillons, aux erreurs, à la dérive de chacun et aux digressions de tous, à l’ennui, à l’excitation, au brouillage joyeux et aux percées soudaines… D’assister au crépuscule superbe de leurs idoles.

Le dictionnaire illustré des chansons de Jean-Jacques Goldman
Pour fêter les 40 ans du premier succès de Jean-Jacques Goldman – Il suffira d’un signe – les auteurs ont choisi de rendre hommage à l’œuvre de l’artiste en racontant l’histoire de ses chansons.
Cette histoire est racontée par Jean-Jacques Goldman à travers 700 citations issues de plus de 400 archives papier, radio et télé.

103 chansons interprétées par l’artiste sont traitées dans cet ouvrage, dont : A nos actes manqués, Au bout de mes rêves, Bonne idée, C’est ta chance, Comme toi, Compte pas sur moi, Confidentiel, Elle a fait un bébé toute seule, Elle attend, Encore un matin, En passant, Je marche seul, Je te donne, Ne lui dis pas, Nuit, Parler d’ma vie, Pas l’indifférence, Quand tu danses, Reprendre c’est voler, Rouge, Tu manques, Un, deux, trois ou encore Veiller tard.
 
Chaque chanson est illustrée par une photographie de Claude Gassian, qui collabore avec Jean-Jacques Goldman depuis 1985.
 
Marc Lumbroso (éditeur) et Erick Benzi (arrangeur), personnalités incontournables de la « famille » musicale de Jean-Jacques Goldman, apportent leur éclairage à travers des anecdotes liées à la naissance des chansons.

Bob Marley et la légende du reggae
Fulgurant destin que celui de Robert Nesta Marley. En une quinzaine d’années à peine, ce gamin des ghettos de Kingston aura fait résonner sur les plus grandes scènes un son né dans une petite île oubliée des Caraïbes et sera devenu le porte-parole des opprimés du monde entier. Hymnes universels à la résistance, à la fraternité et à l’espoir, ses chansons retracent aussi sa vie, que cette biographie très vivante et richement illustrée se propose de vous raconter.
Anecdotes, grands moments – des concerts historiques à une tentative d’assassinat –, personnages clés, mais aussi témoignages de proches et parenthèses thématiques sur le reggae, les groupes ou le mouvement rastafari : retrouvez l’homme derrière l’icône, la petite histoire derrière la grande et explorez, en compagnie d’un spécialiste, la planète Marley.
Préface d’Angélique Kidjo

 

Pour se reconnecter à la nature et voyager

Marcher en France
Des chemins de Saint-Jacques au pied des Aiguilles rouges, de la grande traversée des Pyrénées par le GR 10 au Chemin de Stevenson, des montagnes du Mercantour au Sentier Cathare, cet ouvrage aborde la seule façon de découvrir les dernières beautés inaccessibles de notre Héxagone : la marche.
Une activité qui tient à la fois du sport, de la contemplation et de la méditation, la marche, ou randonnée, se pratique sous tous les formats ; de 1 heure à plusieurs semaines, découvrez 90 évasions pédestres à travers les plus beaux espaces naturels français.
Ce livre grand format est enrichi de photos spectaculaires qui invitent au voyage, et d’informations détaillées tels que la difficulté, les dénivelés et la longueur des parcours proposés, ou encore le matériel nécessaire pour les réaliser.

Pédaler en France
Se prendre pour un champion sur le mythique col du Galibier, mordre la poussière sur les sentiers pierreux du massif des Ocres dans le Lubéron, découvrir Strasbourg en famille ou explorer à la force de ses jambes la côte des Légendes au-dessus de Brest...
Tous ces plus beaux endroits pour pédaler vous invitent à vous approprier les plus beaux sites de France. Qu’ils aiment les magnifiques balades, les terrains caillouteux ou les panoramas dépaysants, les cyclistes ne seront pas déçus.

100 Pauses spirituelles
Faire une pause. C’est répondre à un appel, ni plus ni moins.
Un appel à se retrouver en face-à-face. Avec soi, le divin en soi, le
Tout Autre.
Une retraite spirituelle, c’est un moment tout simple et inouï, un
moment d’un possible retournement. On n’en sort jamais indemne,
toujours enrichi.
Cet ouvrage présente 100 lieux en France pour se ressourcer, se
retaper, écouter, renaître, communier à soi et à plus grand que soi.
Chacun de ces lieux a son propre rythme, ses rites, ses richesses
et ses traditions spirituelles. À l’écart du monde, parfois dans des
cadres spectaculaires, ils ouvrent des portes pour se reconnecter
avec soi-même, avec la vie intérieure et avec le sacré.

La mer monde, une odyssée de la recherche océanique
Découvrir les reliefs sous-marins et prévoir séismes et tsunamis ? Plonger dans les abysses pour identifier des espèces inconnues et une vie foisonnante dans des conditions extrêmes ? Mesurer les influences des courants océaniques et les impacts du réchauffement climatique sur les littoraux ? Comprendre la régulation de la pêche en mer ? Ou s’émerveiller avec un bestiaire sous-marin avec ses grandes et petites histoires…
 
Embarquez sur la mer monde pour une odyssée au cœur de l’Océan. Ce formidable réservoir de vie, qui couvre 71 % de notre planète, offre des trésors incommensurables à l’humanité : respirer, se nourrir, se soigner, se déplacer, disposer de ressources et d’énergie... mais il est en danger à cause des activités humaines entraînant pollution, destruction de biodiversité, dérèglement climatique, montée des eaux, impacts environnementaux sur les zones littorales, etc.
Alors, comment exploiter ces formidables richesses sans les mettre en péril ? Comment gérer cet océan en « équilibre », en garantissant son intégrité ? N’est-ce pas finalement tout l’enjeu des recherches océaniques que de veiller à la préservation de ces ressources marines, de découvrir et protéger l’extraordinaire biodiversité qui s’épanouit depuis la surface jusqu’aux grandes profondeurs, de comprendre les liens ténus entre climat et Océan, d’explorer les abysses et de surveiller la bonne santé des littoraux…

À l’heure de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable (2021-2030), ce livre nous invite à découvrir la recherche océanique, avec les chercheurs de l’Ifremer. Depuis les grandes explorations maritimes jusqu’aux dernières révolutions technologiques, elle fournit un « océan de données » sur le milieu marin et des opportunités uniques pour répondre aux défis liés au dérèglement climatique. Un portrait vivant destiné à tous les amoureux de la mer, pour voir l’Océan autrement… et appréhender enfin notre Mer Monde, comme une entité globale et incontournable pour relever les enjeux de demain.

Ma vie végétale
Ce livre illustré qui fourmille d’idées vous livre les clés d’une vie plus saine et plus respectueuse de la nature et des animaux. Passez de l’inspiration à la pratique grâce à une quarantaine de créations simples à suivre et découvrez une trentaine de recettes inédites pour une cuisine plaisir savoureuse en toute occasion – mais toujours saine et 100 % végétale. Et pour rétablir le lien parfois oublié avec la nature, quoi de mieux que des exercices de relaxation et de méditation centrés sur le végétal et le bien-être ?

Où partir ? Le top 500 de Lonely Planet - 2ed
Quelle est la plus fabuleuse expérience de voyage au monde ?
Accéder au paradis hindou dans les temples d’Angkor ? Se prendre pour un cow-boy à Monument Valley ? Savourer chaque seconde sur le sable des Seychelles ? Soutenir le regard d’un gorille au milieu des forêts rwandaises ?
Voilà la question exaltante à laquelle les experts de Lonely Planet, avec l’aide de la communauté des voyageurs, proposent une réponse sous la forme d’une liste de 500 lieux où vivre des expériences fascinantes, mémorables, émouvantes.
Des sites mondialement connus, emblématiques du voyage, aux destinations plus confidentielles, ce livre propose une sélection originale, totalement revue par rapport à l’édition précédente : 200 nouvelles entrées (lieux qui viennent d’ouvrir, sites devenus plus attractifs, destinations encourageant un tourisme durable), une présentation désormais axée sur l’expérience du voyageur, un classement entièrement repensé.
Chaque entrée présente les attraits du site et justifie sa sélection. La section « Sur place » fournit quelques points de repère pour préparer votre séjour.
Au final, 336 pages richement illustrées de photos pour faire la liste de ses propres envies… Un livre pour rêver dans son salon autant que pour se décider à faire sa valise sur-le-champ.
Un index par pays et par thèmes pour aller plus vite vers ses préférences. Des cartes pour localiser chaque site.

Photoclimat
Collectif
Des photographes s'engagent pour la planète.
Festival écologique et pédagogique, Photoclimat s'installe à Paris du 18 septembre au 17 octobre 2021 pour sa première édition. Au programme, des expositions photographiques qui interrogent la place de l’art et de l'homme dans la lutte écologique et qui valorisent le travail des associations et des ONG, réparties dans 17 lieux de la capitale et du Grand Paris. 
Sebastião Salgado (Brésil),  Aïda Muluneh (Éthiopie), Tamara Dean (Australie), Ferhat Bouda (Algérie) de l’Agence VU,  Fabrice Monteiro (Bénin),  Lucas Foglia (États-Unis)...  Le catalogue officiel reprend la centaine de photos exposées, commentées par leurs auteurs, et présente les associations et ONG impliquées dans l’événement. 
Introductions de Yann Arthus-Bertrand et Christophe Cassou – climatologue, directeur de recherche au CNRS et auteur principal du 6e rapport du GIEC.

L'Homme et l'Animal - L'invention de nouveaux liens
Chiens, chats, chevaux, vaches, cochons… À quand remonte la domestication ? Quelle place occupent les animaux sauvages ou méconnus ? Comment expliquer la menace d’extinction qui plane sur certaines espèces ? Quels sont ces animaux sentinelles susceptibles d’anticiper l’émergence de nouvelles maladies infectieuses ?

L’humanité a toujours entretenu une relation complexe avec l’animal. C’est ce lien, qui s’est intensifié lors de la révolution Néolithique par la domestication de certaines espèces et qui n’a cessé d’évoluer au fil des époques et des cultures, que la science cherche aujourd’hui à explorer. L’agriculture et l’élevage ont en effet constitué la première mise à distance entre le sauvage et le domestique. Avec la mécanisation et les élevages intensifs, les animaux sont devenus des machines vivantes à la fois optimisées et contrôlées en raison de problèmes sanitaires. Quant aux animaux sauvages, leurs espaces se sont réduits, et ils ont été de plus en plus surveillés par l’homme pour leur conservation ou pour leurs impacts réels ou supposés sur la santé et le bien-être humains.

L’espèce humaine s’inspire de l’animal depuis les origines mais elle a souvent entre­tenu un rapport de supériorité avec lui. Comment aujourd’hui repenser cette rela­tion trop souvent conçue comme utilitariste ? Peut-être en s’interrogeant sur la place de l’humain comme « vivant parmi les vivants ». Cette nouvelle approche passe par la reconnaissance du juste apport de l’animal dans de nombreux domaines. Elle permet de mesurer combien humains et animaux ont évolué de concert en s’appor­tant savoirs et connaissances.

Aujourd’hui, la crise sanitaire nous interroge sur les mécanismes de l’émergence de nouveaux agents infectieux issus de la faune sauvage, mais aussi plus généralement sur les rapports entre les animaux et les humains. Un lien qu’il nous appartient de décrypter pour inventer une relation plus équilibrée, permettant de dessiner les contours d’un nouveau pacte avec l’animal.

Un ouvrage collectif sous la direction de Martine Hossaert-McKey, Frédéric Keck et Serge Morand

Institut écologie et environnement INEE/CNRS

Rose-Marie Arbogast, Fabienne Aujard, Silvia Bagni, Éric Baratay, Nicolas Baron, Philippe Billet, Clotilde Boitard, Thomas Cucchi, Colin Fontaine, Philippe Grandcolas, Martine Hossaert-McKey, Christian Jeunesse, Sabrina Krief, Olivier Le Bot, Jane Lecomte, Virginie Maris, Serge Morand, Ludovic Orlando, Marie Pelé, Violette Pouillard, Emmanuelle Pouydebat, Emmanuel Porte, Charles Stépanoff, Cédric Sueur, Stéphanie Thiébault, Claire Vial, Jean-Denis Vigne

Dans la même collection : Biodiversité(s). Nouveaux regards sur le vivant ; Mondes polaires. Hommes et biodiversités, des défis pour la science ; Écologie chimique. Le langage de la nature ; Mondes marins. Voyage insolite au cœur des océans ; Écologie tropicale. De l’ombre à la lumière ; Empreinte du vivant. L’ADN de l’environnement ; Écologie de la santé. Pour une nouvelle lecture de nos maux ; Mangrove. Une forêt dans la mer ; Pré-histoires. La conquête des territoires ; Abeilles. Une histoire intime avec l’humanité.

Légendes et contes traditionnels de l'Inde
Les plus beaux contes indiens illustrés
 
Creuset des civilisations et puissance émergente du XXIe siècle, riche d’1,3 milliard d’âmes et de 23 langues, l’Inde est le continent du conte. Depuis des siècles, les expériences de la vie y ont été résumées dans des récits symboliques, souvent humoristiques, quelquefois tendres et parfois mystiques, mais toujours empreints d’une sagesse légère. Car un enseignement est d’autant plus efficace qu’il éveille l’imagination, le cœur ou le sens du comique.
Qu’enseignent les contes indiens ? D’abord, la solidarité. L’être humain n’est jamais seul. Les animaux et les dieux sont toujours présents, amicaux, dangereux ou farceurs, car le lion ou le dieu y demeurent proches des humains. Ensuite, le bon sens et la modestie. L’arrogance, la prétention et l’illusion exposent leurs victimes aux pires déconvenues. Et comme le rire régit nombre de ces contes, on se divertit des déboires du lion ou du lièvre qui ont perdu le sens des proportions.
Le génie de l’arbre », « L’astuce du lézard maigre », « Le voleur, le cobra et le hibou », « Le tigre froussard », « La vengeance de la mouche » : ce recueil de 40 contes populaires est enrichi d’autant de reproductions couleur de miniatures, typiques de l’art graphique indien.
 

Touche pas à ma mer – Voyage au cœur des océans et de leur biodiversité, témoignages de militants et scientifiques assurant sa protection et sa résilience
Essentiel à l'équilibre climatique de notre planète, l'océan reste un grand mystère. Pour mieux comprendre son importance et sa fragilité, Juliette Lambot, rédactrice en chef de Thalassa, lui donne la parole en nous invitant à nous mettre à a place, et à observer le monde avec ses yeux... Lui qui nous a vus naître, naviguer, explorer, consommer, va nous raconter son histoire, notre histoire, de la formation des océans à l'apparition de la vie jusqu'à la relation nouée avec l'Homme au fil des siècles. À ce récit poétique s'ajoutent les témoignages de scientifiques, militantes et militants, photographes naturalistes, tous engagés pour sa sauvegarde. Ces parcours croisés vont nous plonger au cœur des océans, l'endroit le plus méconnu de notre biosphère, et de nous intimer d'agir, car la nature est résiliente, la réparation possible...

 

Pour une pause beauté et bien-être

En harmonie. De Camille à Noholita

Derrière Noholita se cache Camille Callen, une jeune Bordelaise de 30 ans qui s’est imposée en quelques années comme l’une des influenceuses françaises les plus suivies. Toujours enjouée, drôle, accessible, bienveillante, elle partage sur ses différents réseaux sociaux sa passion pour la mode et la déco, ses bons plans shopping, mais aussi ses projets, ses rencontres, ses voyages…
Ce récit est l’ascension d’une jeune femme issue d’un milieu modeste qui, à force de travail, d’envie et de volonté, a créé un blog rapidement suivi par des milliers de lectrices. Ce livre est divisé en 12 chapitres, les 12 maisons astrologiques dans lesquelles l’autrice part explorer sa vie, sa famille, son parcours, les coulisses de sa carrière, ses émotions intimes…

Carven - L'élégance à la française
Un voyage à travers les années qui ont fait de la marque Carven une référence dans le domaine de la mode. Vous apprendrez de quelle manière l’ancienne maison de haute couture a vu le jour et comment elle a su évoluer grâce à ses créations devenues mythiques.
Madame Carven a toujours été une femme moderne qui s’est différenciée grâce à des modèles frais et élégants. Les rayures sont rapidement devenues le signe distinctif de cette marque grâce au succès de la collection Ma Griffe.
En 1993 Madame Carven a 84 ans et quitte le monde de la mode deux ans avec de fêter les 50 ans de la marque.
Après son départ, et l’abandon de la haute couture, la marque est reprise par différentes personnes qui essayent de lui redonner du souffle alors qu’elle entame un lent déclin. C’est dans les années 2000 que la marque retrouve tout son éclat avec l’ouverture d’une nouvelle boutique à Paris et sa participation à de nombreux défilés.
En 2015, Madame Carven disparaît. Sa marque continue quant à elle rayonner dans le monde.
 

Quand le stagiaire demande si Christian Dior vient au défilé - Manuel de survie à la mode @COUTURFU
Quelles sont les astuces pour complimenter un créateur alors qu’on a tout détesté ? Comment survivre à sa première fashion week ? À quelles situations « vitaaaaaaaaaales » doit faire face un.e stagiaire mode ? La vie de bureau en milieu fashion est-elle plus glamour ? La réponse est non. Même le faste d'un salon haute couture ne vous protègera pas de la lose, des relances de la compta et des deadlines. Où l’on apprend que les esprits de vos collègues ne sont pas aussi ouverts que votre open space. Et l’amour dans tout ça ? Peut-on espérer pécho lorsque l'on est dans une relation monogame avec son travail ? D’ailleurs, êtes-vous vraiment fait.e pour la vie à deux ? Photos, illustrations, interviews d’acteurs phares de la mode et des réseaux sociaux (Olivier Rousteing, Loïc Prigent…), tutos, jeux, quizz… Avec ce livre à picorer, coloré et ludique, @Couturfu, le compte Instagram suivi par ceux qui font et défont la mode, vous invite dans les coulisses d’une industrie qu’on adore détester. Décalé et décapant !

Elle, 75 ans de photographies de mode
Fondée en 1945 par Hélène Lazareff et Marcelle Auclair, le célèbre magazine féminin Elle fête ses 75 ans en 2020. Dès ses débuts, la mode y tient une place prépondérante. Et cet ouvrage, avec un large choix de photographies de mode parmi les plus emblématiques parues dans ses pages tout au long de son histoire, retrace l’évolution de la société, décennie après décennie. Au plus près de la ligne éditoriale du magazine dès l’origine : « Du sérieux dans la frivolité, de l’ironie dans le grave ».
 
L’après-guerre voit la création d’un journal pour les femmes par des femmes quand elles votent pour la première fois en France. Dans les années 50, les photographes Jean Chevalier, Jean-François Clair ou encore Lionel Kazan mettent en images la « parfaite femme d’intérieur ». La jeunesse yéyé des années 60 se retrouve sous l’objectif de Jeanloup Sieff ou Fouli Elia. Dans les années 70, la mode fait sa révolution et les filles en pantalon sont aux premières loges. Le feu d’artifice des années 80 se concrétise sous l’œil de Oliviero Toscani, Jean-Paul Goude, Jean-Baptiste Mondino. Dans les années 90, place aux femmes photographes : Kate Barry, Pamela Hanson, Dominique Isserman, Sarah Moon… Avec les années 2000, l’air du temps est à la « Global Fashion ». Les années 2010, enfin, font place à l’« inclusivité ».
 
Avec toutes ces photographies – ode à la femme et à la mode, c’est aussi un panorama complet de l’évolution des femmes dans la société qui se dessine sous nos yeux.

Miss France 1920-2021
Chaque année, regarder l’élection de Miss France est un rituel pour les foyers français. Petits et grands restent fascinés par ce concours unique en son genre : le destin d’une jeune femme bascule en quelques secondes, comme par magie. Elle vit alors une année remplie d’expériences inédites, de rencontres exceptionnelles et de voyages au bout du monde.
Sylvie Tellier invite les fans du célèbre concours de beauté et les amoureux des belles histoires à (re)découvrir tous les moments forts qui ont jalonné ce siècle à travers de magnifiques photos. Un retour en images, d’Agnès Souret, la première élue en 1920, jusqu’à Amandine Petit, choisie par les Français en décembre 2020.
En plus de cent ans, ce concours a permis de suivre les changements et les avancées qu’ont connus les femmes françaises. Les nouvelles élues sont aujourd’hui des femmes accomplies, indépendantes et sûres d’elles, à l’image de Camille Cerf, Miss France 2015, qui assume son corps et a créé une marque de lingerie, ou encore de Vaimalama Chaves, ancienne ronde qui a mis son histoire sur le devant de la scène et a accepté ses formes. Toutes deux expliquent leur parcours.
Grâce à des interviews de personnalités comme Jean Paul Gaultier ou Line Renaud, présidents du jury, et de nombreuses anecdotes, cet ouvrage fait revivre les moments marquants de cette élection devenue une institution au fil des années : le lancement du concours en 1920, l’arrivée de Geneviève de Fontenay qui, par son exigence et sa forte personnalité, a rendu l’élection populaire, la première diffusion télévisée ou encore le succès actuel avec 7 millions de téléspectateurs lors de sa diffusion sur TF1…
Après leur règne, les Miss France continuent de faire partie de la vie des Français. Elles sont aujourd’hui des personnalités qui comptent et qui savent pérenniser leur succès dans des domaines variés. Certaines deviennent chefs d’entreprises ou comédiennes quand d’autres choisissent de s’engager pour les plus démunis. Marine Lorphelin est la première élue à devenir médecin. Sylvie Tellier a dû aménager son année de règne en fonction des études de cette dernière.
Si leurs chemins de vie sont différents, toutes ces femmes feront toujours partie de la grande famille Miss France, un clan unique et soudé.
Plongez dans le conte de fées, en découvrant, en images, l’histoire et les secrets de ce grand concours de beauté centenaire.

Elles ont fait le monde
Collectif
Gisèle Halimi, Simone Veil, Françoise Sagan, Nina Simone, Frida Kalho, Megan Rapinoe... De grandes femmes ont traversé l’histoire récente du monde et y ont imprimé leur marque, contribuant à construire un futur plus juste et plus égalitaire.

ELLE, qui dès sa création en 1945 se fait l’écho de l’émancipation des femmes et de leurs combats pour l’évolution des mentalités, ne pouvait que leur rendre hommage. Qu’elles soient avocates, auteures, politiciennes, actrices, sportives de haut niveau, artistes ou chanteuses, toutes ont en commun d’avoir fait reculer les préjugés et bouger les lignes.

Cinquante portraits de femmes, illustrés de photos prises pour le magazine, qui sont autant de témoignages de respect à des figures aussi essentielles qu’inspirantes.

 

Pour les férus d'Histoire

Infographie de la Seconde Guerre mondiale - COLLECTOR
Collectif
Dirigé par Jean Lopez, avec la collaboration de Nicolas Aubin et Vincent Bernard, et superbement mis en scène par le data designer Nicolas Guillerat, ce livre exceptionnel, tant par sa forme que son contenu, est le fruit de l’association de compétences complémentaires réunies pour la première fois. Il part d’un constat : la masse de données disponible sur la Seconde Guerre mondiale n’a jamais été aussi importante mais il est devenu difficile de lui donner du sens et, surtout, d’en rendre compte à un large public. Il fallait donc inventer, dans une démarche historienne et en puisant aux meilleures sources internationales, une forme permettant à la fois de traiter la masse de données (data) disponible et de les rendre intelligible au plus grand nombre. Cette forme, c’est l’infographie, et le résultat est époustouflant, qu’il s’agisse de renouveler nos connaissances, de visualiser les grandes lignes du conflit, de comprendre aisément des phénomènes complexes ou tout simplement de relier des aspects de la guerre jusqu’ici éclatés.
 
 En quatre parties ‒ Mobilisations, productions et ressources, Armes et armées, Batailles et campagnes, Bilan et fractures ‒ rassemblant une soixantaine de grands thèmes ‒ l’équation pétrolière, qu’est-ce qu’une division d’infanterie ?, l’opération Barbarossa, la logistique alliée en Europe, la reconquête américaine du Pacifique, le système concentrationnaire nazi, l’épopée de la France libre, les pertes allemandes, la guerre dans le désert… ‒, c’est bien tout le second conflit mondial qui est ici repensé à travers une forme particulièrement accessible, profondément originale et non moins esthétique.

Cette nouvelle édition au tirage limité a été revue et actualisée et paraît sous un nouveau format, pour offrir un confort de lecture idéal.

Marie-Antoinette (collection BNF)
Tout n’a pas été dit sur Marie-Antoinette, et tout n’a pas été montré non plus. En s’appuyant sur les extraordinaires collections de la Bibliothèque nationale de France, Hélène Delalex a repris le dossier pour un salutaire retour aux sources : documents d’archives, livres, lettres, gravures et dessins, méconnus ou inédits, confèrent un éclairage original à cette biographie centrée sur la femme, sa vie quotidienne et son entourage, encore enrichie par des documents rares provenant des Archives nationales et des œuvres prestigieuses du château de Versailles.
Ce rapport particulier aux documents d’époque permet de faire émerger un portrait fidèle de la souveraine dans sa jeunesse, à l’apogée de son règne puis à son déclin, de montrer les lieux où elle a vécu, les événements auxquels elle a pris part, ses proches et certains objets qui lui ont appartenu.
Tout l’art d’Hélène Delalex consiste à rendre la parole aux témoins qui l’ont le mieux connue, et surtout à laisser Marie-Antoinette nous parler d’elle-même grâce à sa correspondance. Outre le destin tragique d’une souveraine, l’iconographie permet aussi de revenir sur la légende noire, née à la veille de la Révolution, et sur le mythe apparu après son exécution, qui font de la dernière reine de France une énigme de l’Histoire, à la fois aimée et détestée, admirée et conspuée, sans jamais lasser le public et ce depuis plus de deux siècles.

Mazarin (Collection BNF)
Cardinal et principal ministre de la France de 1642 à 1661, le Romain Jules Mazarin (1602-1661) a accompagné l’avènement complexe d’un État qu’il a enrichi de son art du gouvernement, notamment en distinguant très tôt des personnalités exceptionnelles comme Colbert ou Fouquet.
Cet homme d’État à la fois passionné et froidement calculateur, qui manifesta ses premiers talents de diplomate francophile auprès de Richelieu, incarne une modernité politique méconnue qui se déploie au service de son filleul Louis XIV, de la paix de Westphalie de 1648 au traité des Pyrénées de 1659 en passant par la crise de la Fronde, qui le prit pour cible principale pendant près de cinq ans comme en témoignent les « mazarinades ». Ce mécène fastueux et bibliophile averti, héros de roman par la grâce d’Alexandre Dumas, laissa en mourant au Roi-Soleil un royaume agrandi, pacifié et propre à passer pour le premier de l’Europe.

Le voici comme jamais mis en lumière par la conjugaison d’un texte limpide et d’une iconographie rare.

Napoléon (Collection BNF)
Lancement de la Bibliothèque des Illustres : une iconographie largement inédite et spectaculaire conjugué à une biographie écrite avec nervosité, accessible à tous et centrée sur la personnalité retenue. L’alliance entre l’image et le texte contribue à renouveler l’art biographique en profondeur.


C’est particulièrement le cas pour Napoléon raconté de main de maître par le nouveau maître de l’histoire impériale.
« Il faut avoir un peu de courage pour oser découvrir Napoléon de près, par les yeux ou par les œuvres de ceux qui l'ont vu. Décaper la légende pour en revenir aux points fondamentaux de la construction de sa personnalité, de son rapport au pouvoir et de ses relations avec ses contemporains permet de faire émerger une autre image de l'immortel empereur. Tout se résume peut-être à ce seul enjeu : comprendre qui il était et s'il fut maître de son destin ou prisonnier d'une fatalité qui le dépassait. Dans cet intervalle entre les deux visions – de l'homme et du génie – se noue le pari biographique napoléonien. »
La vie de Napoléon fut une épopée, celle d'un homme aux prises avec son époque. Une plongée inédite dans les collections de la Bibliothèque nationale de France peut aider à mieux le comprendre : les images, les témoins et leurs archives sont prêts à parler.

La guerre antique
Jean Lopez, Collectif
Ramsès II, Nabuchodonosor, Alexandre le Grand, Hannibal, César, Attila : qui ne connaît ces grands conquérants de l’Antiquité ? Comment faisaient-ils la guerre, comment assiégeaient-ils les villes, comment nourrissaient-ils leurs soldats, où trouvaient-ils le fer pour leurs armes, les chevaux pour leurs chars et le bois pour leurs vaisseaux ? Il manquait aux premiers millénaires de l’Histoire leur fresque guerrière, nourrie des dernières découvertes de l’archéologie et éclairée par les commentaires d’historiens d’exception.
En quatre parties (« Guerres et batailles », de Qadesh en – 1274 av. J.-C. aux champs Catalauniques en 451 apr. J.-C. ; « Armes et tactiques » ; « Les chefs » ; « Les troupes ») et en près de soixante-cinq chapitres, voici une histoire militaire de l’Antiquité sans précédent, dont la matrice est forgée d’articles parus dans Guerres & Histoire, augmentés de nombreuses contributions inédites. Quand la guerre apparaît-elle dans l’histoire de l’humanité ? Pourquoi devient-elle, dès l’époque sumérienne, le mode usuel de régulation des conflits ? Pour quelles raisons les Assyriens ont-ils autant valorisé l’agression, la conquête, l’usage de la terreur, et, les premiers, rêvé à la domination du monde ? Pourquoi la construction d’Assurbanipal ou celle d’Alexandre n’ont pas duré quand l’empire de Rome a semblé s’éterniser ? Comment les invincibles légions ont-elles pu se faire étriller par les cavaliers virevoltants, surgis des steppes, ou par des cohues de Germains ? Comment ne pas s’étonner qu’en dépit d’une économie de stricte subsistance, l’Antiquité n’ait cessé de lever des armées, d’édifier des remparts, d’inventer des machines pour les faire tomber, d’exécuter les vaincus ou de les réduire en esclavage ? Autant de questions, parmi beaucoup d’autres, auxquelles répondent les meilleurs spécialistes dans cet ouvrage novateur.
Fort de sa méthode qui a fait le succès notamment de l’Infographie de la Seconde Guerre mondiale et de La Wehrmacht. La fin d’un mythe, tous deux parus chez Perrin, Jean Lopez illustre largement ce volume par une iconographie abondante mais choisie, associant 100 cartes et schémas, de nombreuses infographies et de somptueuses reconstitutions, notamment de Giuseppe Rava, l’illustrateur virtuose de la bataille antique.
 
Une somme incontournable sur les armées antiques. Un futur classique.

 

 

Lisez
Lisez

Lisez maintenant, tout de suite !