Lisez! icon: Search engine

Paul Éluard

Biographie de Paul Éluard

Paul Éluard
Au sortir de la Grande Guerre et grâce à Paulhan, Paul Eluard (1895-1952) se lie avec Breton et les proches du mouvement Dada : Aragon, Soupault, Tzara, Ernst. Aux côtés de Breton, il joue un rôle majeur dans le surréalisme, que les poèmes au sombre éclat de Capitale de la douleur (1926) incarnent dans sa richesse et sa pureté.
Les plus grands artistes comptent parmi ses amis : Chirico, Man Ray, Dalí, Picasso. À partir de 1936, le surréalisme ayant rejeté l’URSS, Eluard revient au Parti communiste, entrant dans la clandestinité pendant la guerre. Avec Au rendezvous allemand, il donne à la Résistance sa consécration poétique. Dévasté en 1946 par la mort de Nusch, il lui survivra jusqu’en 1952, servant le Mouvement de la paix et donnant un nouvel accent à sa poésie amoureuse.

Seghers a publié certains de ses plus beaux textes : Poésie involontaire et poésie intentionnelle, L’Immaculée Conception (avec Breton), Souvenirs de la maison des fous (dessins de Gérard Vulliamy), Derniers poèmes d’amour, Le Poète et son ombre, et le poème-objet illustré par Fernand Léger, Liberté, j’écris ton nom.

Autres livres du même genre

Lettres de jeunesse

Paul Éluard
1911-1920 : la métamorphose d’Eugène Grindel en Paul Eluard.
Annotées et enrichies d’un appareil critique, ces lettres de jeunesse nous plongent aux racines mêmes de l’œuvre du poète…
Adressées entre 1912 et 1920 à ses parents et à son premier grand ami, le relieur et éditeur A.-J. Gonon, ces Lettres de jeunesse témoignent de la précoce vocation de poète de Paul Eluard. En 1912, il a seize ans quand il quitte l’école pour aller soigner sa tuberculose au sanatorium de Clavadel, en Suisse. C’est là, dans cette station cosmopolite des Alpes, qu’il rencontre...
Découvrir le livre
Découvrir le livre
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !