En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Coffret 1Q84 (3 vol.)

            Belfond
            EAN : 9782714454089
            Façonnage normé : COFFRET
            Format : 140 x 225 mm
            Coffret 1Q84 (3 vol.)

            Hélène MORITA (Traducteur)
            Date de parution : 08/11/2012

            L'événement de l'année ! La trilogie de tous les records, l'œuvre la plus ambitieuse de Haruki Murakami enfin réunie en coffret. L’intégrale des aventures trépidantes et romantiques d’Aomamé et Tengo, en quête l’un de l’autre sous les deux lunes de 1Q84.

            Au Japon, en 1984.

            C’est l’histoire de deux mondes, celui, réel, de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. Un jour, Tengo...

            Au Japon, en 1984.

            C’est l’histoire de deux mondes, celui, réel, de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. Un jour, Tengo l’a défendue contre d’autres enfants et Aomamé lui a serré la main. Un pacte secret, le signe d’un amour pur dont ils auront toujours la nostalgie.
            En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités.
            Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d’une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l’autobiographie d’une jeune fille échappé à la secte des Précurseurs.
            Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ? Dans cette vie ? Dans la mort ?...

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714454089
            Façonnage normé : COFFRET
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            70.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Minimouthlit Posté le 6 Novembre 2018
              j’étais très dubitative en mettant les pieds dans l’oeuvre de Haruki Murakami. J’étais, en réalité, persuadée qu’on en faisait beaucoup de foin pour pas grand chose. Je me suis donc surprise à être happée par le tome 1 dès les premières pages. Et pourtant, de base, 1Q84 ne correspond pas vraiment à ce que j’aime. Moi qui, par exemple, adore une écriture assez directe où l’auteur va droit au but, je me suis étonnée à accrocher dès le départ à l’écriture de Haruki Murakami (ou plutôt de la traductrice Hélène Morita). Normalement, les descriptions longues, les « je tourne autour du pot » ont tendance à très vite me lasser. Ici, ça n’a pas été le cas et j’ai dévoré chaque phrase, chaque ligne, chaque mot. En fait, on se rend assez vite compte que tout est important dans le texte de 1Q84. D’ailleurs, c’est souvent dans des petits détails, des petits événements, que se cachent quelques informations capitales à l’histoire. En tout cas, c’est particulièrement le cas dans le premier tome. Parce que oui, chaque tome de 1Q84 a sa personnalité propre, son style bien à lui. Si le premier tome relève plus de la tranche de vie avec quelques... j’étais très dubitative en mettant les pieds dans l’oeuvre de Haruki Murakami. J’étais, en réalité, persuadée qu’on en faisait beaucoup de foin pour pas grand chose. Je me suis donc surprise à être happée par le tome 1 dès les premières pages. Et pourtant, de base, 1Q84 ne correspond pas vraiment à ce que j’aime. Moi qui, par exemple, adore une écriture assez directe où l’auteur va droit au but, je me suis étonnée à accrocher dès le départ à l’écriture de Haruki Murakami (ou plutôt de la traductrice Hélène Morita). Normalement, les descriptions longues, les « je tourne autour du pot » ont tendance à très vite me lasser. Ici, ça n’a pas été le cas et j’ai dévoré chaque phrase, chaque ligne, chaque mot. En fait, on se rend assez vite compte que tout est important dans le texte de 1Q84. D’ailleurs, c’est souvent dans des petits détails, des petits événements, que se cachent quelques informations capitales à l’histoire. En tout cas, c’est particulièrement le cas dans le premier tome. Parce que oui, chaque tome de 1Q84 a sa personnalité propre, son style bien à lui. Si le premier tome relève plus de la tranche de vie avec quelques petites touches de fantastique, le deuxième tome est lui bourré d’action et plonge tout droit dans le surnaturel. Le troisième tome, quant à lui, tout en restant marqué par le style des deux premiers, s’apparente plus à un thriller. On n’a donc pas le temps de se lasser en lisant 1Q84, car tout en restant fidèle à ce qu’elle est, l’oeuvre se renouvelle sans cesse. Alors, à quel genre s’apparente le plus 1Q84 ? J’ai envie de dire à tous et à aucun. 1Q84 est, pour moi, un véritable ovni dans la littérature contemporaine. En fait, le seul adjectif que j’aurais envie d’employer pour décrire l’oeuvre de Haruki Murakami, c’est « surréaliste ». En effet, si on regarde la définition même du mouvement surréaliste, on se rend compte que celle-ci correspond tout à fait à ce qui se dégage de 1Q84. Le mouvement, défini par André Breton dans le Manifeste du surréalisme publié en 1924, repose sur le refus de toutes les constructions logiques de l’esprit et sur les valeurs de l’irrationnel, de l’absurde, du rêve, du désir et de la révolte. En plus de tout cela, 1Q84 m’a également donné l’impression d’être un hommage à tout ce qu’aime Haruki Murakami. Ici et là, il n’hésite pas à citer certains grands auteurs tels Tolstoï ou Proust. Bien évidemment, le titre en lui-même fait référence à 1984 de George Orwell. Murakami ne s’arrête pas seulement à la littérature et c’est une succession de morceaux de musiques classiques, jazz, rocks, de films et de contes et légendes qui s’enchaîne tout au long des trois tomes. On a parfois l’impression de lire un ouvrage qui s’inspire de tout cela et en même en temps de rien à la fois. Il s’agissait donc d’un premier plongeon dans l’univers de Haruki Murakami et on peut dire que j’ai été plus que séduite par ce que j’ai découvert. 1Q84 fait clairement partie de ces ouvrages qui laissent une trace et je me souviendrai plus que probablement de cette lecture pendant encore des années. Il ne me reste plus qu’à explorer le reste de l’oeuvre de Haruki Murakami maintenant.
              Lire la suite
              En lire moins
            • gielair Posté le 16 Septembre 2018
              Quel monde étrange que celui proposé par Murakami! Un monde qui, par divers aspects, entre en résonance avec celui d'Orwell. Si 1984 était sous la tutelle de Big Brother, ce sont les Little People qui semblent régir celui des deux lunes. Ce n'est pas un régime totalitaire qui donne le ton à la société, mais la liberté aménagée laisse un mouvement sectaire se bâtir un espace qui entre en conflit avec elle. Tengo Kawana, comme Winston Smith, a des projets d'écriture. Et l'histoire s'articule autour d'une relation amoureuse impossible. Construit entre le roman policier, le roman sentimental et le fantastique, 1Q84 s'insère en alternance dans les deux mondes parallèles que sont ceux de Tengo et d'Aomamé, des êtres qui ne sont pas absents de passé. C'est la réécriture du premier roman d'une jeune femme de dix-sept ans qui établira le décor du monde d'1Q84 ou de La ville des Chats, mais jamais les lecteurs de La chrysalide de l'air n'auraient pu imaginer que ce monde halluciné n'ait pu être autre chose qu'une invention d'une jeune auteure créative. La saga nippone de Murakami se décline en trois tomes et en sensibilité.
            • Laissepastrainertonlivre Posté le 27 Juin 2018
              Mon avis sur 1Q84 D’Huraki Murakami : Tout d’abord le titre fait clairement référence au livre 1984 de Georges Orwell , déjà parce que les deux romans se déroulent la même année. Pour la petite histoire au Japon, on prononce « Q » à l’anglaise « kju#720; » et le « 9 », lui, se prononce « ky#363; », d’où la même lecture de 1984 et de 1Q84. Tengo et Aomamé des personnages complexes et intéressants Dans 1Q84 on se retrouve plongé progressivement dans un monde parallèle entre une tueuse à gages et un prof de maths écrivain à ses heures perdues. J’ai vraiment aimé les deux protagonistes de l’histoire: Tengo et Aomamé. Ceux-ci se sont rencontrés très jeunes et de manière très fugace pourtant ce moment si bien relaté dans le récit va les marquer à tout jamais. Deux personnages solitaires à l’humanité quelque peu écaillée mais totalement intègres. Il est question également dans le récit d’une secte appelée » les précurseurs« . Ceux ci ont un gourou qui communique avec des « little people« . Les personnages annexes sont en haut en couleurs comme l’éditeur Komatsu un être ultra intrusif ou la jeune Fukaéri qui dans le roman est à l’origine du livre « la chrysalide de... Mon avis sur 1Q84 D’Huraki Murakami : Tout d’abord le titre fait clairement référence au livre 1984 de Georges Orwell , déjà parce que les deux romans se déroulent la même année. Pour la petite histoire au Japon, on prononce « Q » à l’anglaise « kju#720; » et le « 9 », lui, se prononce « ky#363; », d’où la même lecture de 1984 et de 1Q84. Tengo et Aomamé des personnages complexes et intéressants Dans 1Q84 on se retrouve plongé progressivement dans un monde parallèle entre une tueuse à gages et un prof de maths écrivain à ses heures perdues. J’ai vraiment aimé les deux protagonistes de l’histoire: Tengo et Aomamé. Ceux-ci se sont rencontrés très jeunes et de manière très fugace pourtant ce moment si bien relaté dans le récit va les marquer à tout jamais. Deux personnages solitaires à l’humanité quelque peu écaillée mais totalement intègres. Il est question également dans le récit d’une secte appelée » les précurseurs« . Ceux ci ont un gourou qui communique avec des « little people« . Les personnages annexes sont en haut en couleurs comme l’éditeur Komatsu un être ultra intrusif ou la jeune Fukaéri qui dans le roman est à l’origine du livre « la chrysalide de l’air » qui va permettre de mettre toute l’histoire en mouvement. L’indigestion littéraire Le livre alterne les chapitres pour suivre l’existence de nos deux personnages. On trouve dans l’histoire , du polar, du sentimental , de la science fiction mais trois tomes c’était tout simplement indigeste. L’auteur se répète sous milles et une fois différentes, pars dans des explications inutiles et indigentes. Certaines situations ou personnages tels que les little people auraient mérités de plus amples explications. Je suis assez frustrée de ne pas savoir d’ou viennent les little people , quel est leur véritable dessein? Sont ils uniquement apparus grâce à la secte? Ces petits personnages forts intéressants aux premiers abords ne seront pas assez décryptés à mon goût. Un seul et unique livre mieux rédigé aurait largement suffit car Murakami a tout de même une jolie plume japonaise. Les références de 1Q84 Il y a tout de même de très belles références dans le livre notamment à 1984 de Georges Orwell, d’Alice au pays des merveilles, ou encore Blanche neige. Il ya également des références musicales de compositeur telles que le tchèque Leoš Janá#269;ek et sa sinfonietta composée en 1926. Cette musique retentit tellement tout au long du roman d’Huraki Murakami que je suis allée faire un petit tour sur Youtube pour la découvrir. Une musique aux allures de BO de grand film. 1Q84 plutôt pour les grands adeptes de curiosités littéraires En bref il n’y a pas que du mauvais dans 1Q84 , mais je pense que le livre s’adresse aux grands curieux de littérature et non aux personnes ayant besoin d’une pause légère!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Talinna9 Posté le 8 Décembre 2017
              J'ai beaucoup aimé les passages sur « La Chrysalide de l'air », l'étrange histoire d'une fillette de 10 ans, élevée dans une secte, qui s'enfuit de sa communauté et entre en contact avec des créatures semblant venir d'un autre monde : les « Little people ». J'aurais aimé pouvoir lire entièrement ce livre. Murakami est un écrivain unique, un poète et un véritable magicien des mots. C'est un livre tellement addictif qu'on a l'impression d'en faire partie et qu'on se surprend à chercher deux lunes dans le ciel. Les personnages, issus d'un monde surréaliste, agissent de façon si naturelle, si incroyablement vraie qu'ils semblent prendre une consistance réelle.
            • Maclade Posté le 23 Août 2017
              Fan de Murakami j'ai attendu longtemps pour lire 1Q84 qui était toujours sorti à la médiathèque... et que j'ai finalement acheté. Pas de déception, l'envoûtement est celui de l'auteur, de ses personnages si particuliers, de toute cette vie à la frange de la réalité et du rêve qui rendent ses livres si attachants. L'absolue palpitation du début ne se maintient pas sans faiblir jusqu'à la fin, mais j'ai apprécié la longueur de l'ouvrage, qui permet de vivre plus longtemps dans les mondes parallèles...

            Ils en parlent

            « L'écriture au mercure de Haruki Murakami reste sans pareille : souple et réfléchissante, elle vous engloutit dans des mondes parallèles peuplés de consciences clairvoyantes. Chez lui, les transmissions de pensées fendent l'air comme des cris dans la nuit, et le silence est un choeur d'ultrasons bruissant d'intelligence. »
            Marine Landrot, Télérama

            « Haruki Murakami est un enchanteur qui aime explorer des contrées fantomatiques pour distiller, à l'heure du crépuscule, l'œuvre la plus envoûtante des lettres japonaises. »
            André Clavel, Lire

            « Haruki Murakami crée des univers dont on est aussitôt prisonnier… Le charme opère : on est absorbé par cette lecture qui tient du manga et de l’uchronie, mais aussi et surtout par une atmosphère qui n’appartient qu’à Murakami. »
            Amélie Nothomb, Le Monde des Livres

            « À la lisière entre réalisme et fantastique, le récit explore les laideurs et les peurs du temps, le pouvoir de la littérature ou peut naître la réalité, l'amour comme seul remède à la solitude et à la cruauté. »
            Corinne Renou-Nativel, La Croix

            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com