Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782375543467
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Nouveauté
A un cheveu - Humour - Apparences - Premières fois
Collection : Romans ados
Date de parution : 28/04/2022
Éditeurs :
Slalom
Nouveauté

A un cheveu - Humour - Apparences - Premières fois

Collection : Romans ados
Date de parution : 28/04/2022
Un grand bain d'humour et d'empowerment
À 17 ans, Emma aime la natation, son frère presque jumeau, le chocolat et dessiner dans les marges de ses cahiers. Elle serait à un cheveu de la belle vie... À 17 ans, Emma aime la natation, son frère presque jumeau, le chocolat et dessiner dans les marges de ses cahiers. Elle serait à un cheveu de la belle vie si elle n’avait pas perdu les siens, de cheveux, deux ans plus tôt (tandis que le reste de ses poils... À 17 ans, Emma aime la natation, son frère presque jumeau, le chocolat et dessiner dans les marges de ses cahiers. Elle serait à un cheveu de la belle vie si elle n’avait pas perdu les siens, de cheveux, deux ans plus tôt (tandis que le reste de ses poils a continué à pousser, merci bien !). Affublée d’une d’une perruque avec laquelle elle entretient une relation d’amour-haine quasi mystique, Emma décide de profiter du déménagement de sa famille pour repartir de zéro. Nouvelle vie, nouveaux amis... et peut-être un premier amour !

Un roman lumineux sur l’acceptation de soi et de son corps, résolument féministe et universel !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782375543467
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Mdra Posté le 13 Juin 2022
    Pétillant, lumineux, page turner et, surtout, désopilant, "A un cheveu" est une injection d'enthousiasme et de confiance en soi. Portée par son honnêteté et son naturel solaire (dont elle a peu conscience), Emma narre en live sa vie de lycéenne ponctuée de moult sujets marquants, à commencer par sa maladie, l'alopécie (peu connue et qui touche pourtant 16 à 20 % des femmes !). Elle nous parle alors de harcèlement scolaire, de l'impact de la féminité conventionnelle (dans laquelle elle ne se reconnaît pas), de sa « précieuse », de sa déconstruction, de sa reconstruction, d'amitié toxique et de respect. Respect qui devient le maître mot du roman, alors qu'elle est également confrontée aux problèmes de ses ami.e.s et à d'autres erreurs de société qu'elle refuse d'ignorer. Mais loin de peser sur le récit, ces thèmes sont abordés avec l'énergie débordante dont font preuve Emma et ses proches. Humour, sarcasme, dérision et, comme je le disais plus haut, respect deviennent aussi bien leurs boucliers que leurs armes. Grâce à eux.elles et surtout à Emma, qui fait fi du quatrième mur, nous apprenons beaucoup, comprenons encore plus, et refermons ce roman de quelques 300 pages le cœur plein d'ondes positives et le sourire aux... Pétillant, lumineux, page turner et, surtout, désopilant, "A un cheveu" est une injection d'enthousiasme et de confiance en soi. Portée par son honnêteté et son naturel solaire (dont elle a peu conscience), Emma narre en live sa vie de lycéenne ponctuée de moult sujets marquants, à commencer par sa maladie, l'alopécie (peu connue et qui touche pourtant 16 à 20 % des femmes !). Elle nous parle alors de harcèlement scolaire, de l'impact de la féminité conventionnelle (dans laquelle elle ne se reconnaît pas), de sa « précieuse », de sa déconstruction, de sa reconstruction, d'amitié toxique et de respect. Respect qui devient le maître mot du roman, alors qu'elle est également confrontée aux problèmes de ses ami.e.s et à d'autres erreurs de société qu'elle refuse d'ignorer. Mais loin de peser sur le récit, ces thèmes sont abordés avec l'énergie débordante dont font preuve Emma et ses proches. Humour, sarcasme, dérision et, comme je le disais plus haut, respect deviennent aussi bien leurs boucliers que leurs armes. Grâce à eux.elles et surtout à Emma, qui fait fi du quatrième mur, nous apprenons beaucoup, comprenons encore plus, et refermons ce roman de quelques 300 pages le cœur plein d'ondes positives et le sourire aux lèvres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • zyliae Posté le 12 Juin 2022
    « Je m’étais persuadé que j’étais super forte. Que ça m’avait forgé le caractère. Mais à la seule idée de vivre à nouveau la même chose, j’avais préféré me noyer. » Alerte méga gros coup de coeur ❤️❤️❤️ Ça faisait un moment que j’avais pas dévoré un livre en une journée, mais une fois commencé, impossible de le lâcher ! La plume de l’autrice est hyper addictive, ça se lit avec une fluidité, tu peux pas test. Chose qui m’arrive jamais, j’ai pris de notes vocales durant ma lecture, tellement ça allait vite dans ma tête et que j’avais peur d’oublier ce que je pensais de ce livre, donc les voici retranscrites, il n’y a pas forcément un fil conducteur, mais je me suis dit que ça mettra bien en avant mon état d’esprit durant ma lecture : L’autrice met bien en évidence le clash de génération entre la mère et la jeune fille notamment quand il faut justifier une agression sexuelle. Anis dit qu’elle ne sera jamais une bonne amie, alors qu’avec sa façon de soutenir Emma et d’être là pour elle, elle est plus qu’une bonne amie, elle a un comportement incroyable ! Merci de pointer du doigt le problème d’Internet et l’anonymat derrière... « Je m’étais persuadé que j’étais super forte. Que ça m’avait forgé le caractère. Mais à la seule idée de vivre à nouveau la même chose, j’avais préféré me noyer. » Alerte méga gros coup de coeur ❤️❤️❤️ Ça faisait un moment que j’avais pas dévoré un livre en une journée, mais une fois commencé, impossible de le lâcher ! La plume de l’autrice est hyper addictive, ça se lit avec une fluidité, tu peux pas test. Chose qui m’arrive jamais, j’ai pris de notes vocales durant ma lecture, tellement ça allait vite dans ma tête et que j’avais peur d’oublier ce que je pensais de ce livre, donc les voici retranscrites, il n’y a pas forcément un fil conducteur, mais je me suis dit que ça mettra bien en avant mon état d’esprit durant ma lecture : L’autrice met bien en évidence le clash de génération entre la mère et la jeune fille notamment quand il faut justifier une agression sexuelle. Anis dit qu’elle ne sera jamais une bonne amie, alors qu’avec sa façon de soutenir Emma et d’être là pour elle, elle est plus qu’une bonne amie, elle a un comportement incroyable ! Merci de pointer du doigt le problème d’Internet et l’anonymat derrière lequel se cache des gros dégueulasses pour harceler des jeunes filles qui n’ont rien demandé… Merci aussi d’aborder le sujet de l’amitié toxique… En fait, il y a plein de thèmes abordés dans ce roman qui me parlent tellement, parce que je retrouve la moi ado dedans… Bon, j’ai 33 ans et je me suis retrouvée à glousser et avoir des papillons dans le ventre quand il y avait des rapprochements entre Emma et un autre garçon (no spoil) j’avais l’impression d’avoir de nouveau 17 ans c’était génial et trop bien fait ! Mais on s’attache tellement à ce petit bout de jeune femme pleine de vie, de caractère, de questionnements tellement féministes, tellement engagée… Quand elle a pris conscience que sa vie s’arrête peut-être pas avec la perte de ses cheveux, mais j’ai pris le livre dans mes bras et je lui ai fait un câlin parce que j’étais tellement heureuse pour elle ! C’est fou comme cette fille qui peut être tellement mature sur plein de sujets comme son rapport à la jalousie peut tellement flipper sur son rapport à son propre corps. Et en même temps, c’est tellement humain ! J’ai adoré le personnage du grand-frère, présent pour sa soeur, il l’aime et la soutient envers et contre tout. Ça fait tellement du bien de voir ce genre de personnage pas toxique pour un sou ! J’ai tellement aimé ce livre et ses personnages que le lendemain ils me manquaient… j’aurais voulu pouvoir passer un peu plus de temps avec eux !
    Lire la suite
    En lire moins
  • laure14 Posté le 11 Juin 2022
    Emma a 17 ans, élève d'un lycée d'Orange, elle a vécut une année difficile après avoir perdu ses cheveux, victime d'alopécie. Avec son frère et ses parents, elle s'est installée à Strasbourg, pour prendre un nouveau départ. Elle porte une perruque et doit renoncer à sa grande passion pour la natation. L'histoire d'une jeune fille, qui à une période où l'on doute beaucoup de soi, doit accepter une situation difficile, dans un monde où l'image prime sur tout le reste. Une histoire positive sur l'acceptation. Un personnage attachant, un auteur qui utilise aussi l'humour pour faire passer son message. Je remercie Babelio, la masse critique et les éditions Slalom pour l'envoi de ce roman.
  • chichinette3 Posté le 7 Juin 2022
    J'ai sollicité ce titre sur netgalley d'abord pour son autrice (j'ai dévoré les Esther Parmentier !) et j'ai trouvé le résumé intéressant. Je n'ai pas été déçue, comme je m'y attendais, c'était très drôle, malgré le sujet et très juste aussi. Je ne connaissais pas la maladie de l'alopécie et ce roman m'a permis de la découvrir. C'est une maladie qui touche entre 16 et 20 % des femmes et qui rend chauve. Ce n'est pas mortel, mais comme on l'imagine, ça pourrit la vie. Et pour l'héroïne, ça lui a pourrit assez pour que toute sa famille déménage et recommence à zéro. Emma ne veut pas se faire remarquer, garde son secret pour elle, mais elle a 17 ans et veut vivre une vie d'ado normale. Elle va rencontrer Anis, avec qui elle partagera son secret et qu'elle aidera car elle est harcelée en ligne. Et surtout Jacob, son crush, son premier amour, mais qui ne sait rien de sa calvitie. Pourtant, lassée de devoir se cacher, Emma finira par se dévoiler et s’accepter comme elle est. C'est un roman lumineux, drôle et juste, qui fait la part belle à l'acceptation de soi, au regard des autres et au... J'ai sollicité ce titre sur netgalley d'abord pour son autrice (j'ai dévoré les Esther Parmentier !) et j'ai trouvé le résumé intéressant. Je n'ai pas été déçue, comme je m'y attendais, c'était très drôle, malgré le sujet et très juste aussi. Je ne connaissais pas la maladie de l'alopécie et ce roman m'a permis de la découvrir. C'est une maladie qui touche entre 16 et 20 % des femmes et qui rend chauve. Ce n'est pas mortel, mais comme on l'imagine, ça pourrit la vie. Et pour l'héroïne, ça lui a pourrit assez pour que toute sa famille déménage et recommence à zéro. Emma ne veut pas se faire remarquer, garde son secret pour elle, mais elle a 17 ans et veut vivre une vie d'ado normale. Elle va rencontrer Anis, avec qui elle partagera son secret et qu'elle aidera car elle est harcelée en ligne. Et surtout Jacob, son crush, son premier amour, mais qui ne sait rien de sa calvitie. Pourtant, lassée de devoir se cacher, Emma finira par se dévoiler et s’accepter comme elle est. C'est un roman lumineux, drôle et juste, qui fait la part belle à l'acceptation de soi, au regard des autres et au harcèlement, sans être moralisateur et niais. Au contraire, c'est positif, bienveillant et dynamique. On rit beaucoup, l'humour est toujours là pour dédramatiser et rebondir, aller de l'avant. La plume est fluide, pleine de punch, l'intrigue bien ficelée et pleine de rebondissements. Une pépite que tout le monde doit lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • UnLivreDansMaValise Posté le 31 Mai 2022
    C'est sur le ton de l'humour et de l'autodérision que Maëlle Desard a choisi de parler de harcèlement au lycée. Ne croyez pas pour autant que son histoire est légère, anecdotique, superficielle. Bien au contraire. Elle creuse des sillons au fil des pages pour partager autant les émotions que les pensées, les points de vue des différents protagonistes. La langue maniée avec brio fait mouche. L'alopécie, les humiliations, le cyber-harcèlement, l'envie d'être comme tout le monde, d'avoir une vie amoureuse, d'être soi...autant de sujets traités dans cette tranche de vie d'ados vivant à Strasbourg. Parmi les personnages marquants, vous avez Emma, qui porte le récit mais aussi Christophe, son frère si aimant et si maladroit ; Anaïs pas si déjantée qu'elle ne veut le laisser paraître ; Jacob, le beau gosse du lycée loin d'être superficiel ; Charlotte, la fausse bonne amie, etc. Quelle image avons-nous de nous-même ? Comment accepter le regard des autres ? Comment se sentir libre ? Autant de questionnements auxquels l'autrice apporte des pistes de réponse avec son roman. Et quand on sait que Maëlle Desard souffre d'alopécie comme son héroïne, on est à un cheveu de vouloir la prendre dans nos bras pour la remercier de ce... C'est sur le ton de l'humour et de l'autodérision que Maëlle Desard a choisi de parler de harcèlement au lycée. Ne croyez pas pour autant que son histoire est légère, anecdotique, superficielle. Bien au contraire. Elle creuse des sillons au fil des pages pour partager autant les émotions que les pensées, les points de vue des différents protagonistes. La langue maniée avec brio fait mouche. L'alopécie, les humiliations, le cyber-harcèlement, l'envie d'être comme tout le monde, d'avoir une vie amoureuse, d'être soi...autant de sujets traités dans cette tranche de vie d'ados vivant à Strasbourg. Parmi les personnages marquants, vous avez Emma, qui porte le récit mais aussi Christophe, son frère si aimant et si maladroit ; Anaïs pas si déjantée qu'elle ne veut le laisser paraître ; Jacob, le beau gosse du lycée loin d'être superficiel ; Charlotte, la fausse bonne amie, etc. Quelle image avons-nous de nous-même ? Comment accepter le regard des autres ? Comment se sentir libre ? Autant de questionnements auxquels l'autrice apporte des pistes de réponse avec son roman. Et quand on sait que Maëlle Desard souffre d'alopécie comme son héroïne, on est à un cheveu de vouloir la prendre dans nos bras pour la remercier de ce témoignage et pour l'optimiste qu'elle nous transmet.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés