Lisez! icon: Search engine
Agatha Christie
Collection : Tempus
Date de parution : 05/05/2022
Éditeurs :
Perrin

Agatha Christie

Collection : Tempus
Date de parution : 05/05/2022
La vie romanesque de la Reine du crime.
Comme beaucoup d’écrivains, l’œuvre de "la duchesse de la mort" a éclipsé sa vie (1890-1976). Or, celle-ci est passionnante. Jeune fille, elle écrit son premier roman policier à la suite... Comme beaucoup d’écrivains, l’œuvre de "la duchesse de la mort" a éclipsé sa vie (1890-1976). Or, celle-ci est passionnante. Jeune fille, elle écrit son premier roman policier à la suite d’un pari avec sa sœur jusqu'à devenir l’écrivaine de langue anglaise la plus lue de son vivant. Pourtant, Mrs Miller,... Comme beaucoup d’écrivains, l’œuvre de "la duchesse de la mort" a éclipsé sa vie (1890-1976). Or, celle-ci est passionnante. Jeune fille, elle écrit son premier roman policier à la suite d’un pari avec sa sœur jusqu'à devenir l’écrivaine de langue anglaise la plus lue de son vivant. Pourtant, Mrs Miller, imaginative et romantique, n’aspirait qu’à rencontrer le prince charmant. L’échec de son mariage avec un séduisant aviateur l’affecte au point qu’en 1926, elle se cache pendant dix jours sous une fausse identité, mettant toute l’Angleterre en alerte. Elle en gardera une blessure pour toujours à vif mais aussi une volonté sans faille d’aller de l’avant. Son remariage avec un archéologue de quatorze ans son cadet décide de sa nouvelle existence, entre les champs de fouilles d’Irak et de Syrie, ses maisons de Londres et son Devon natal sans oublier l’écriture de nombreux best-sellers : La mort n'est pas une fin, Dix petits nègres. Devenue une véritable institution britannique, à la tête du premier empire multimédia mondial, elle génère une fabuleuse fortune dont la plus grande partie lui échappe, happée par le fisc ou par des montages financiers qui profitent davantage à ses proches. Eternelle optimiste, consacrant de plus en plus de temps au théâtre - sa véritable passion -, d’une gourmandise qui lui vaut un physique peu flatteur, elle demeure malgré tout «la patronne » en toutes circonstances.
Tôt captivée par l’univers d’Hercule Poirot et de Miss Marple, Marie-Hélène Baylac décrypte avec maëstria les secrets de fabrication d’une œuvre exceptionnelle, matrice de toute la littérature policière contemporaine.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262100940
Code sériel : 0876
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782262100940
Code sériel : 0876
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Acidus 04/08/2022
    Ne connaissant que l’Oeuvre (et encore, une infime partie!) de la « Queen of Crime », cette biographie d’Agatha Christie m’a éclairé sur sa longue vie, sur la genèse de ses romans, sa vie personnelle et familiale,… Une vie intéressante peuplée de rencontres, de nombreux voyages, de hauts et de bas,de succès et d’échecs, relatés de manière claire et simple par la biographe Marie-Hélène Baylac. Attention toutefois ! Certains passages-clefs de ses livres sont divulgués ! Une biographie qui remplit bien son rôle, ni plus ni moins.
  • STANNY 19/02/2022
    Elle était l’une des romancières le plus prolifiques du Royaume-Uni. Les seuls livrent qui se vendaient mieux que ses romans étaient la Bible et les pièces de Shakespeare. Elle a créé un genre de polar qui a toujours énormément de succès aujourd’hui. Au fil de leurs aventures Miss Marple et Hercule Poirot nous ont conquis par leur sens de l’observation. Leur finesse et leur intelligence. Il lui a fallu un art particulier d’écrire et un talent immense pour faire d’une vieille dame et d’un détective belge moustachu les héros récurrents les plus célébrés au monde. Douée d’une imagination fertile, elle est parvenue a tisser des énigmes ingénieuses pour les résoudre en compagnie des lecteurs. A côté d’une soixantaine de thrillers, de sa plume prolifique ont jailli également six romans classiques, plus de 150 nouvelles et une vingtaine de pièces de théâtre.
  • cascasimir 20/08/2021
    -"Épousez un archéologue. C'est le seul homme qui vous regardera avec de plus en plus d'intérêt, à mesure que vous vieillirez." Agatha Christie. La maman d'Agatha ne voulait pas que sa fille sache lire. Pourtant à 5 ans, Agatha démontre son intelligence en prouvant qu'elle savait lire. Enfant, Agatha inventait des histoires pour ses chatons et aimait les maisons de poupées. (Elle achètera 8 demeures, avec la célébrité.) Timide, attirée par le chant, Agatha ne put se produire en public et le monde y gagna un grand écrivain... Elle lança la mode des voyages au Moyen Orient, avec "Le crime de l'Orient Express" et "Mort sur le Nil"... C'est pendant ces excursions, qu'Agatha découvrit Mallowan, son archéologue, qui l'épousa (après le divorce avec Archibald Christie)... " Je crois que l'on tue plus souvent les personnes que l'on aime que celles que l'on hait. Sans doute parce que les personnes que l'on aime peuvent vous rendre la vie intolérable." Agatha Christie. "Agatha Christie: la femme à qui le crime a le plus rapporté depuis Lucrèce Borgia. "Winston Churchill
  • paleoliticgirl 22/03/2021
    Agatha Christie, toute mon adolescence, je suis une fan incontestée de Miss Marple (n’en déplaise à Poirot que je tolère et encore!) et adepte de ses ouvrages en général. Elle est La reine du crime par excellence, et inégalable selon moi. Ce que je connaissais d’Agatha Christie, bah elle écrit des romans , voilà, pif paf pouf ça s’arrête là. Je me suis donc lancée dans sa biographie afin d’en apprendre un peu plus sur cette femme incroyable. Et elle a eu une vie incroyable. Bien sûr, je connaissais tout de même certains éléments, ainsi j’avais connaissance de sa disparition avant son divorce et de ses voyages au Moyen-Orient (je vous conseille d’ailleurs de lire La dame de l’Orient express de Lindsay Ashford qui, à partir de faits réels, romance le premier voyage d’Agatha au Moyen Orient), je savais aussi qu’elle avait épousé un archéologue. Tout le reste a été une réelle découverte, son enfance, ses peurs, ses ennuis avec le fisc… A certains moments, j’avoue que je me dis que j’aurais dû rester dans l’ignorance, conserver le mythe plutôt que de savoir. Très honnêtement, j’ai même peur que ça ne gâche quelque peu mes futures relectures. Si le livre est bien écrit, très accessible, chronologique, j’ai regretté certaines révélations sur les livres. Si vous n’avez pas lu tous les livres d’Agatha Christie, sachez que cette biographie vous spoilera certains livres en faisant des révélations sur des personnages, ou en vous annonçant carrément qui a tué, c’est ahurissant mais c’est comme ça. Il m’est difficile de vous en dire plus, si j’ai aimé découvrir la vie d’Agatha, j’ai regretté découvrir comment et pourquoi elle écrivait, mais bon, c’est comme ça, je ne pouvais pas le prévoir… Agatha Christie, toute mon adolescence, je suis une fan incontestée de Miss Marple (n’en déplaise à Poirot que je tolère et encore!) et adepte de ses ouvrages en général. Elle est La reine du crime par excellence, et inégalable selon moi. Ce que je connaissais d’Agatha Christie, bah elle écrit des romans , voilà, pif paf pouf ça s’arrête là. Je me suis donc lancée dans sa biographie afin d’en apprendre un peu plus sur cette femme incroyable. Et elle a eu une vie incroyable. Bien sûr, je connaissais tout de même certains éléments, ainsi j’avais connaissance de sa disparition avant son divorce et de ses voyages au Moyen-Orient (je vous conseille d’ailleurs de lire La dame de l’Orient express de Lindsay Ashford qui, à partir de faits réels, romance le premier voyage d’Agatha au Moyen Orient), je savais aussi qu’elle avait épousé un archéologue. Tout le reste a été une réelle découverte, son enfance, ses peurs, ses ennuis avec le fisc… A certains moments, j’avoue que je me dis que j’aurais dû rester dans l’ignorance, conserver le mythe plutôt que de savoir. Très honnêtement, j’ai même peur que ça ne gâche quelque peu mes futures relectures. Si le livre est bien...
    Lire la suite
    En lire moins
  • lagrandeval 04/03/2021
    J’ai lu l’autobiographie d’Agatha Christie en 2018. Je dois avouer que j’ai oublié beaucoup d’informations. L’autobiographie s’arrête en 1965 et la reine du crime a encore vécu onze années. Cette biographie m’a permis de raviver ma mémoire et d’apprendre d’autres faits puisqu’il n’y a pas d’autocensure et que cet ouvrage s’appuie sur sa correspondance, témoignage, mémoires, etc… Cette biographie est très lisible et passionnante. Marie-Hélène Baylac m’a fait découvrir l’autre Agatha Christie : Mary Westmacott. Agatha Christie a utilisé ce pseudonyme pour rédiger des ouvrages qui ne sont pas des romans policiers et qui reflètent sa vie intime. Par contre et je le regrette, Marie-Hélène Baylac spoile certains romans de la reine du crime. J’ai carrément fait un bond en lisant page 120, le nom du meurtrier pour le Meurtre de Roger Ackroyd, plus loin L’heure zéro, etc ou des informations sur ce que font certains personnages dans Cinq petits cochons, pour exemple. Ce que je retiens c’est qu’Agatha Christie était une femme forte et déterminée tout en ayant peur de ne pas subvenir aux besoins de sa famille (d’où ses animosités envers l’administration fiscale), de perdre son second mari ; de se méfier de la presse surtout après sa disparition en décembre 1926 et ce jusqu’à la fin de ses jours et, enfin, une autrice qui écrivait uniquement pour vivre, un métier alimentaire. Elle-même se comparait à « une machine à saucisses » qui débutait la rédaction d’un livre dès qu’elle en a terminé un.J’ai lu l’autobiographie d’Agatha Christie en 2018. Je dois avouer que j’ai oublié beaucoup d’informations. L’autobiographie s’arrête en 1965 et la reine du crime a encore vécu onze années. Cette biographie m’a permis de raviver ma mémoire et d’apprendre d’autres faits puisqu’il n’y a pas d’autocensure et que cet ouvrage s’appuie sur sa correspondance, témoignage, mémoires, etc… Cette biographie est très lisible et passionnante. Marie-Hélène Baylac m’a fait découvrir l’autre Agatha Christie : Mary Westmacott. Agatha Christie a utilisé ce pseudonyme pour rédiger des ouvrages qui ne sont pas des romans policiers et qui reflètent sa vie intime. Par contre et je le regrette, Marie-Hélène Baylac spoile certains romans de la reine du crime. J’ai carrément fait un bond en lisant page 120, le nom du meurtrier pour le Meurtre de Roger Ackroyd, plus loin L’heure zéro, etc ou des informations sur ce que font certains personnages dans Cinq petits cochons, pour exemple. Ce que je retiens c’est qu’Agatha Christie était une femme forte et déterminée tout en ayant peur de ne pas subvenir aux besoins de sa famille (d’où ses animosités envers l’administration fiscale), de perdre son second mari ; de se méfier de la presse surtout après sa disparition en décembre...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !