Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714453969
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ailleurs en ce pays

Michelle Herpe-voslinsky (Traducteur)
Date de parution : 12/07/2012

Une jeune fille seule avec un père en deuil et consumé par sa haine de l’ennemi ; un garçon qui en secret aide sa mère à fabriquer des hampes de bois destinées aux défilés orangistes ; un adolescent qui suit, impuissant, la grève de la faim entamée par son oncle...

Une jeune fille seule avec un père en deuil et consumé par sa haine de l’ennemi ; un garçon qui en secret aide sa mère à fabriquer des hampes de bois destinées aux défilés orangistes ; un adolescent qui suit, impuissant, la grève de la faim entamée par son oncle en prison…

Comment grandir dans un pays en guerre, quand la violence n’épargne aucune famille ? À travers ces nouvelles, Colum McCann brosse l’inoubliable portrait de trois jeunes Irlandais témoins, ou, malgré eux, acteurs du drame et qui oscillent entre colère, résignation et désir de vivre. Illuminés par une langue d’une singulière beauté, proche de la prose poétique, ces récits comptent parmi les plus bouleversants jamais écrits sur la tragédie de l’Irlande contemporaine.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714453969
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Melisende Posté le 9 Avril 2018
    Ailleurs, en ce pays (Everything in this country must) est un très court recueil rassemblant trois nouvelles. Les deux premières n’excèdent pas les 20 pages, la dernière approche la centaine. Toutes les trois prennent place dans le quotidien d’irlandais qui souffrent du conflit nord-irlandais. Aucun des personnages rencontrés n’est un combattant impliqué dans la guerre et pourtant, tous subissent les Troubles de plein fouet. Tout est implicite, rien n’est jamais vraiment nommé (et surtout pas les anglais) par Colum McCann, alors je peux comprendre que ces trois peintures sociales laissent un peu de marbre ceux qui ne possèdent pas déjà quelques connaissances des Troubles. J’imagine que ces scènes du quotidien sembleront bien anodines et insignifiantes et pourtant, elles témoignent avec beaucoup de subtilité des conséquences d’un conflit sur toute une population. Les enfants grandissent avec un poids sur les épaules, les relations entre membres d’une même famille en pâtissent et l’avenir semble plus sombre que jamais. Ailleurs, en ce pays, est le titre de la première nouvelle. On y découvre un père et sa fille, paysans dans la campagne irlandaise ; seuls au monde suite à la mort de la mère et du fils à cause d’un accident impliquant l’armée britannique. Le... Ailleurs, en ce pays (Everything in this country must) est un très court recueil rassemblant trois nouvelles. Les deux premières n’excèdent pas les 20 pages, la dernière approche la centaine. Toutes les trois prennent place dans le quotidien d’irlandais qui souffrent du conflit nord-irlandais. Aucun des personnages rencontrés n’est un combattant impliqué dans la guerre et pourtant, tous subissent les Troubles de plein fouet. Tout est implicite, rien n’est jamais vraiment nommé (et surtout pas les anglais) par Colum McCann, alors je peux comprendre que ces trois peintures sociales laissent un peu de marbre ceux qui ne possèdent pas déjà quelques connaissances des Troubles. J’imagine que ces scènes du quotidien sembleront bien anodines et insignifiantes et pourtant, elles témoignent avec beaucoup de subtilité des conséquences d’un conflit sur toute une population. Les enfants grandissent avec un poids sur les épaules, les relations entre membres d’une même famille en pâtissent et l’avenir semble plus sombre que jamais. Ailleurs, en ce pays, est le titre de la première nouvelle. On y découvre un père et sa fille, paysans dans la campagne irlandaise ; seuls au monde suite à la mort de la mère et du fils à cause d’un accident impliquant l’armée britannique. Le lecteur est projeté violemment au cœur de l’action : leur jument (leur plus grande richesse) est coincée dans la rivière par une crue et est en train de se noyer. Tous deux luttent, conscients qu’ils ne peuvent se permettre de perdre l’animal. Soudain, des phares éclairent l’obscurité, l’espoir renaît, peut-être est-ce un voisin qui passe par-là… des soldats britanniques descendent du camion et proposent leur aide. Peut-on accepter l’aide de « l’ennemi » ? La deuxième nouvelle du recueil – baptisé Le Bois – traite d’un sujet un peu similaire. On découvre cette fois une famille d’exploitants de bois. Le père n’est plus en état de travailler suite à une attaque (un genre d’AVC), c’est donc la mère et le fils aîné qui se chargent de faire tourner l’entreprise. Tous les deux travaillent la nuit en secret, pour ne pas avoir à avouer au père qu’ils préparent les hampes (sortes de lances sur lesquelles sont accrochés les drapeaux) qui serviront à un futur défilé orangiste (défilés des protestants qui se déroulent chaque été, principalement le 12 juillet). Encore une fois, faut-il mettre sa rancœur de côté, travailler pour le camp opposé et accepter son argent ? Une Grève de la faim est la plus longue des trois nouvelles (une centaine de pages) mais c’est peut-être finalement celle qui me séduit le moins. Son titre ne laisse pas beaucoup de doute quant à son sujet, ou en tout cas son contexte. On y suit les pensées et interrogations d’un jeune adolescent dont l’oncle est emprisonné à Long Kesh (célèbre prison de Belfast) où, comme des dizaines d’autres prisonniers irlandais, il a entamé une grève de la faim. On sent à nouveau le poids du conflit sur les frèles épaules de ce garçon qui ne demande qu’à comprendre comment le monde peut en arriver là… mais le suivre au cours de ses pérégrinations – sur un kayak par exemple – a eu un petit quelque chose d’absurde qui me perd personnellement (en tout cas, qui éloigne l’émotion) et c’est dommage. Je découvrais la plume de Colum McCann avec ce court recueil et je suis largement convaincue. Bien qu’inégales dans le fond et dans la forme, ces trois nouvelles apportent chacune un fort témoignage du quotidien des irlandais au moment des Troubles (en Irlande du Nord… et dans le reste de l’île). Ces peintures sociales peuvent sembler anodines mais tout leur intérêt réside dans les non-dits et dans l’atmosphère pesante que ceux-ci entraînent. Je lirai d’autres titres de Colum McCann, sans aucun doute !
    Lire la suite
    En lire moins
  • bdelhausse Posté le 15 Juillet 2015
    Oui, un peu déçu par Ailleurs, en ce pays, de Colum McCann. Difficile de dire exactement pourquoi. C'est très bien écrit, la langue est vive et néanmoins poétique, les thèmes (haine, amour, passion, trahison, etc.) sont forts et traités avec l'habileté de Colum McCann. J'adore l'Irlande. Ce souci du détail chez McCann, cette verve, cette façon de croquer les gens et les émotions en deux coups de crayon... Et quoi? La balance est un peu bancale, deux nouvelles assez courtes et une très longue. Le tout pour 150 pages, même pas! C'est sans doute là que réside ma déception, dans le "poids", celui des mots et pas uniquement celui du papier. On n'en a pas pour son argent. Ou pour ses espérances (car elles sont grandes avec cet auteur). L'admiration d'une jeune fille pour un militaire, considéré par son père comme l'envahisseur, le traître. Le courage d'une mère qui remplace le mari à la scierie pour préparer un défilé orangiste, une grève de la faim suivie par un adolescent impuissant... des thèmes qui s'enracinent dans une Irlande en guerre, une Irlande qui se cherche, qui doute, où les frères tuent leurs frères... comme dans ce magnifique film de Ken Loach.
  • biblivore56 Posté le 4 Juin 2014
    De jolies morceaux de vie, particulièrement la dernière nouvelle. Beaucoup de poésie dans le style de Mac Cann. A lire et relire sans modération.
  • denisarnoud Posté le 16 Novembre 2013
    Dans ce recueil composé de trois nouvelles Colum McCann nous dépeint le conflit irlandais vu par trois adolescents. Dans la première nouvelle Ailleurs en ce pays nous assistons au sauvetage de la jument d'un paysan coincée dans un torrent, par des soldats anglais sous les yeux de sa fille. La haine de l'oppresseur anglais est si forte pour ce paysan irlandais qu'il ne supportera pas l'idée que sa jument préférée doive la vie sauve à un soldat anglais. Dans la seconde nouvelle, une femme et son fils fabriquent à l'insu du père de famille handicapé des hampes pour les bannières du défilé orangiste. La femme et le fils faisant preuve d'un réalisme économique certain en contradiction avec l'aveuglement idéologique farouche du père à cette idée. Dans la dernière nouvelle nous assistons à la nouvelle vie d'une mère et son fils originaire de l'Irlande du Nord (britannique) réfugiés en République d' Irlande suite à l'arrestation de l'oncle de l'enfant pour terrorisme. Ils essaient de vivre tout en suivant au jour le jour la grève de la faim entamée par l'oncle. Dans ces trois nouvelles l'auteur nous montre la colère et la rage engendrés par le conflit en Irlande, en mettant... Dans ce recueil composé de trois nouvelles Colum McCann nous dépeint le conflit irlandais vu par trois adolescents. Dans la première nouvelle Ailleurs en ce pays nous assistons au sauvetage de la jument d'un paysan coincée dans un torrent, par des soldats anglais sous les yeux de sa fille. La haine de l'oppresseur anglais est si forte pour ce paysan irlandais qu'il ne supportera pas l'idée que sa jument préférée doive la vie sauve à un soldat anglais. Dans la seconde nouvelle, une femme et son fils fabriquent à l'insu du père de famille handicapé des hampes pour les bannières du défilé orangiste. La femme et le fils faisant preuve d'un réalisme économique certain en contradiction avec l'aveuglement idéologique farouche du père à cette idée. Dans la dernière nouvelle nous assistons à la nouvelle vie d'une mère et son fils originaire de l'Irlande du Nord (britannique) réfugiés en République d' Irlande suite à l'arrestation de l'oncle de l'enfant pour terrorisme. Ils essaient de vivre tout en suivant au jour le jour la grève de la faim entamée par l'oncle. Dans ces trois nouvelles l'auteur nous montre la colère et la rage engendrés par le conflit en Irlande, en mettant l'accent sur le fait que ses personnages essaient de continuer à vivre malgré l'oppression. Un très beau recueil de nouvelles
    Lire la suite
    En lire moins
  • tessgeffroy Posté le 30 Avril 2013
    Je pense que c'est la première fois que j'essaie de lire des nouvelles ! et j'ai adoré celles-ci ! j'avais envie de changer, les derniers romans (2013), achetés par la bibliothèque ayant été pris d'assauts, je me suis engouffrée vers les noms a résonances irlandaises, au hasard. Ce livre est constitué de 3 nouvelles, toutes écrite avec justesse sans tomber dans le mélo, sur fond de guerre. La tragédie irlandaise. L'histoire de ce petit bout d'homme (dans la plus longue nouvelle), m'a particulièrement touché ! on suit son cheminement dans la solitude , l'inquiétude....accompagné par sa mère musicienne, impuissante. Sa rencontre improbable avec ce couple de lituaniens sympathique. j'ai vraiment aimé ! Et cerise sur le gâteau ! une ballade dans ces paysages Irlandais que j'affectionne particulièrement ! a lire absolument !
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.