En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            « Arrête avec tes mensonges » - Prix Maison de la presse 2017

            Julliard
            EAN : 9782260029939
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            « Arrête avec tes mensonges » - Prix Maison de la presse 2017

            Date de parution : 05/01/2017

            Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
            Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère...

            Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
            Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre.
            Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale.
            Mais un amour, quand même.
            Un amour immense et tenu secret.
            Qui a fini par me rattraper.

            Prix Maison de la presse 2017.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260029939
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Julliard
            7.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • ssstella Posté le 7 Novembre 2018
              Un amour qui n'a pas eu assez de temps... Un amour sûrement magnifié parce qu'il ne s'est pas frotté au temps... Un amour qui se serait enrichi ou usé avec le temps, qui sait ? Et un premier amour interrompu trop tôt devient, pour toujours, sa plus belle histoire d'amour. Passionnelle, clandestine, impossible, frustrante, émouvante, douloureuse, C'est donc l'histoire du premier amour de Philippe Besson. C'est aussi le premier livre que je lis de cet auteur. L'histoire est ce qu'elle est, il la raconte honnêtement et avec finesse... pas de doute, il m'a bien embarquée ! Je retenterais une autre de ses histoires, où (si j'ai bien compris) celle-ci s'insinue toujours un peu.
            • Cetaitpourlire Posté le 4 Novembre 2018
              Arrête avec tes mensonges raconte l’histoire d’amour adolescente de Philippe et Thomas. Philippe est conscient de sa différence, il se sait homosexuel depuis l’enfance. A 17 ans, il rencontre Thomas, dont il tombe éperdument amoureux. Thomas Andrieu. Ces seuls mots ont l’effet d’une douce brise pour Philippe. Thomas ne semble quant à lui pas de ce monde-là. Il plaît aux filles et le leur rend bien. Ce qui ne l’empêche de fixer un premier rendez-vous à Philippe. Loin du lycée. A l’abri des regards. Faire l’amour. Ne pas se parler, ou si peu. Thomas le taciturne. Garder leur relation secrète. Vivre ce doux été "parce tu partiras et que nous resterons". Le mensonge. De son identité. La perte. De sa jeunesse. De sa vie. L’amour. Le vrai. Le ressentir, et mourir. Capri c’est fini, et dire que c’était la ville de notre premier amour, comme le mentionne Philippe Besson dans ce roman autobiographique. De Thomas Andrieu, nous percevons la chute dès la première dédicace : « A Thomas Andrieu. 1966 – 2016 ». Nous pressentons la fin imminente, sans savoir à quels aléas de la vie Thomas finira par succomber. De la manière la plus simple, la plus simple et la plus belle qui soit, Philippe Besson... Arrête avec tes mensonges raconte l’histoire d’amour adolescente de Philippe et Thomas. Philippe est conscient de sa différence, il se sait homosexuel depuis l’enfance. A 17 ans, il rencontre Thomas, dont il tombe éperdument amoureux. Thomas Andrieu. Ces seuls mots ont l’effet d’une douce brise pour Philippe. Thomas ne semble quant à lui pas de ce monde-là. Il plaît aux filles et le leur rend bien. Ce qui ne l’empêche de fixer un premier rendez-vous à Philippe. Loin du lycée. A l’abri des regards. Faire l’amour. Ne pas se parler, ou si peu. Thomas le taciturne. Garder leur relation secrète. Vivre ce doux été "parce tu partiras et que nous resterons". Le mensonge. De son identité. La perte. De sa jeunesse. De sa vie. L’amour. Le vrai. Le ressentir, et mourir. Capri c’est fini, et dire que c’était la ville de notre premier amour, comme le mentionne Philippe Besson dans ce roman autobiographique. De Thomas Andrieu, nous percevons la chute dès la première dédicace : « A Thomas Andrieu. 1966 – 2016 ». Nous pressentons la fin imminente, sans savoir à quels aléas de la vie Thomas finira par succomber. De la manière la plus simple, la plus simple et la plus belle qui soit, Philippe Besson rend hommage à son premier amour. Cet amour qui voyait Philippe Besson non pour ce qu’il était mais pour ce qu’il allait devenir. D’une grande lucidité et d’une extrême bienveillance envers l’amour, l’auteur touche. Il émeut. Le mensonge et la perte d’identité mêlés à la souffrance d’un homme m’ont remuée. En plein cœur. Là où la littérature peut faire mal, là où elle peut aussi faire énormément de bien. Un chef d’œuvre
              Lire la suite
              En lire moins
            • BenedicteEcila Posté le 2 Novembre 2018
              Coup de coeur pour ce roman et de manière générale, pour cet auteur dont c'est ma troisième lecture. C'est écrit tellement joliment, avec tellement de subtilité, un tel soin du choix des mots 💕 Le récit est percutant de vérité, de ressenti, de souffrance, d'amour... Une lecture qu'on n'oublie pas!
            • elleaimelire Posté le 18 Octobre 2018
              Bouleversant. Sublime. J’ai refermé ce livre, les larmes aux yeux. Philippe Besson y raconte son premier amour, sans fard, sans filtre. Tout en sincérité et en émotion. En sensibilité et en délicatesse. Je n’ai pas lu d’autres livres de cet auteur, mais je sais maintenant qu’Arrête avec tes mensonges est la base de tous les autres, la genèse de son œuvre et de son être. Cette histoire d’amour avec Thomas qu’il nous livre ici est l’origine de la suite de sa vie. Arrête avec tes mensonges, c’est l’histoire d’un amour interdit et clandestin entre deux lycéens. C’est l’histoire d’une passion, d’un désir irrépressible et sauvage. Mais c’est aussi l’histoire d’une séparation. L’histoire d’une grande souffrance. Il n’est pas facile de montrer son homosexualité au grand jour quand on a dix-sept ou dix-huit ans, en 1984. Différence. Violence. Souffrance. Silence. Rester soi-même. "Plus tard, donc, j’affronte la violence que provoque cette différence supposée. J’entends les fameuses insultes, au moins les insinuations fielleuses. Je vois les gestes efféminés qu’on surjoue en ma présence, les poignets cassés, les yeux qui roulent, les fellations qu’on mime. Si je me tais, c’est pour ne pas avoir à affronter cette violence. De la lâcheté ? Peut-être. Une manière de me protéger, forcément.... Bouleversant. Sublime. J’ai refermé ce livre, les larmes aux yeux. Philippe Besson y raconte son premier amour, sans fard, sans filtre. Tout en sincérité et en émotion. En sensibilité et en délicatesse. Je n’ai pas lu d’autres livres de cet auteur, mais je sais maintenant qu’Arrête avec tes mensonges est la base de tous les autres, la genèse de son œuvre et de son être. Cette histoire d’amour avec Thomas qu’il nous livre ici est l’origine de la suite de sa vie. Arrête avec tes mensonges, c’est l’histoire d’un amour interdit et clandestin entre deux lycéens. C’est l’histoire d’une passion, d’un désir irrépressible et sauvage. Mais c’est aussi l’histoire d’une séparation. L’histoire d’une grande souffrance. Il n’est pas facile de montrer son homosexualité au grand jour quand on a dix-sept ou dix-huit ans, en 1984. Différence. Violence. Souffrance. Silence. Rester soi-même. "Plus tard, donc, j’affronte la violence que provoque cette différence supposée. J’entends les fameuses insultes, au moins les insinuations fielleuses. Je vois les gestes efféminés qu’on surjoue en ma présence, les poignets cassés, les yeux qui roulent, les fellations qu’on mime. Si je me tais, c’est pour ne pas avoir à affronter cette violence. De la lâcheté ? Peut-être. Une manière de me protéger, forcément. Mais jamais je ne dévierai. Jamais je ne penserai : c’est mal, ou : j’aurais mieux fait d’être comme tout le monde, ou : je vais leur mentir afin qu’ils m’acceptent. Jamais. Je m’en tiens à ce que je suis. Dans le silence certes. Mais un silence têtu. Fier." Après une passion brève et intense, les chemins de Philippe et Thomas se séparent. Pour Thomas, il le sait d’avance, cette relation n’ira pas plus loin, la vie les séparera vite, trop vite. Sauver les apparences. Satisfaire sa famille. "Parce que tu partiras et que nous resterons." Mais rien n’empêche le sentiment de manque de l’autre et le souvenir. Vient le temps de l’absence. Celle qui vous ronge, vous détruit à petit feu, et que vous comblez comme vous le pouvez. Rien ne remplacera ce premier amour. "Plus tard, j’écrirai sur le manque. Sur la privation insupportable de l’autre. Sur le dénuement provoqué par cette privation ; une pauvreté qui s’abat. J’écrirai sur la tristesse qui ronge, la folie qui menace. Cela deviendra la matrice de mes livres, presque malgré moi. Je me demande quelquefois si j’ai même jamais écrit sur autre chose. Comme si je ne m’étais jamais remis de ça : l’autre devenu inaccessible. Comme si ça occupait tout l’espace mental." La plume de Philippe Besson est belle, fluide. Les mots jaillissent les uns à la suite des autres. L’écriture est une lumière dans le noir. Il faut continuer à vivre et à avancer. Je n’ai pas les mots pour exprimer vraiment ce que j’ai ressenti lors de cette lecture. Je dirais simplement qu’Arrête avec tes mensonges m’a emportée dans un tourbillon d’émotions. J’ai respiré à l’unisson avec chaque mot. Mais surtout j’ai été très touchée par la fin. La lettre de Thomas est si belle et si glaçante à la fois. Arrête avec tes mensonges est un récit intime, jusqu’au bout, et qui explore en profondeur les thèmes de l’acceptation de soi, du regard des autres, des secrets et des non-dits. Un coup de cœur pour moi. A lire absolument !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Tbilissi Posté le 16 Octobre 2018
              Happée par ce roman dès les premières lignes, c'est avec une avidité presque obsessionnelle que je l'ai dévoré en deux jours à peine. L'auteur livre une partie de son histoire bouleversante de vérité et de sensibilité. Je n'ai rien en commun avec ce jeune homme du début des années 80 tombant éperdument amoureux d'un camarade de classe et vivant cette passion cachée, pourtant j'ai vibré à chacune des phrases, une telle sincérité a quelque chose d'universel. Je me suis laissée embarquer dans chaque détour des pensées du narrateur, qui conte sa destinée en analysant chaque détail, chaque souvenir de manière toujours très juste ; c'est passionnant. Merci à Philippe Besson de son style poignant, sincère, et surtout de rendre hommage à son premier amour de si belle manière. L'histoire de ce jeune homme va certainement m'accompagner un long moment...
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com