Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260029939
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

« Arrête avec tes mensonges » - Prix Maison de la presse 2017

Date de parution : 05/01/2017

Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère...

Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre.
Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale.
Mais un amour, quand même.
Un amour immense et tenu secret.
Qui a fini par me rattraper.

Prix Maison de la presse 2017.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260029939
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • s_videau Posté le 3 Octobre 2021
    Avec un style sans fioritures, parfois cru, Philippe Besson se remémore son premier grand amour d'adolescent. Une année de passion à l'abri des regards, dans le plus grand secret. Un amour parfois douloureux tant son compagnon est avare de paroles. Mais un amour bouleversant, avec une séparation sans adieux, car la vie sépare les chemins. Ce n'est que bien plus tard qu'un événement inattendu lui fera découvrir ce qu'est devenu Thomas et son destin tragique.... Un très beau roman, qui se lit rapidement et très facilement. Il marque les esprits et montre les ravages que l'homosexualité refoulée peut provoquer dans la vie d'un homme et de sa famille.
  • CyrilDlms Posté le 30 Septembre 2021
    J’ai terminé il y a quelques jours le livre de Philippe Besson qui s’intitule « Arrête avec tes mensonges ». Ce roman est en réalité le premier, le point zéro, des écrits de Besson. Je dis que c’est le premier, alors que c’est le dernier, car c’est celui qui nous fait comprendre beaucoup d’histoires écrites, et décrite dans les romans précédents. Celui-ci est magnifique, déchirant, il bannit les masques ! L’auteur avance à nu et son histoire – juste une histoire d’amour adolescente, ni plus belle, ni plus forte qu’une autre – m’a touché aux larmes. En se mettant à nu, il nous offre l’éclaircissement et la cohérente évidence de l’ensemble de son histoire, la sienne et de ses œuvres. Autant dire que j’ai dévoré ce livre. La justesse est au rendez-vous, tout comme les émotions, la beauté des phrases, cette merveilleuse façon de parler d’amour, sans tabou, sans voyeurisme, avec profondeur. Philippe Besson raconte nos vies, et si ce n’est la nôtre c’est celle de notre voisin. Les lieux nous parlent, les émotions on les a connues, les doutes aussi. Ici, dans ce roman plutôt autobiographique, l’auteur retrace son cheminement amoureux et oppose son personnage et celui de son amant. L’un s’assume et... J’ai terminé il y a quelques jours le livre de Philippe Besson qui s’intitule « Arrête avec tes mensonges ». Ce roman est en réalité le premier, le point zéro, des écrits de Besson. Je dis que c’est le premier, alors que c’est le dernier, car c’est celui qui nous fait comprendre beaucoup d’histoires écrites, et décrite dans les romans précédents. Celui-ci est magnifique, déchirant, il bannit les masques ! L’auteur avance à nu et son histoire – juste une histoire d’amour adolescente, ni plus belle, ni plus forte qu’une autre – m’a touché aux larmes. En se mettant à nu, il nous offre l’éclaircissement et la cohérente évidence de l’ensemble de son histoire, la sienne et de ses œuvres. Autant dire que j’ai dévoré ce livre. La justesse est au rendez-vous, tout comme les émotions, la beauté des phrases, cette merveilleuse façon de parler d’amour, sans tabou, sans voyeurisme, avec profondeur. Philippe Besson raconte nos vies, et si ce n’est la nôtre c’est celle de notre voisin. Les lieux nous parlent, les émotions on les a connues, les doutes aussi. Ici, dans ce roman plutôt autobiographique, l’auteur retrace son cheminement amoureux et oppose son personnage et celui de son amant. L’un s’assume et l’autre non. L’histoire est belle. L’auteur relate très bien ces derniers amours libres au moment où le Sida va s’immiscer cruellement dans la liberté. Les familles ne sont pas prêtes à entendre l’homosexualité de leurs enfants. Le Sida, le rejet, le regard des autres, « la honte » sur la famille, peu de choses poussent au « coming out » au début des années 80. Toutes ces causes tueront des milliers d’innocents, coupables d’avoir aimés, loin des standards imposés. Ce livre est plus qu’un livre. C’est une sorte d’exutoire. On sent, que Philippe Besson a beaucoup de choses à nous dire, à nous expliquer. Il nous livre quelques clés de la construction de ses romans, nous parle beaucoup de lui, de sa métamorphose à travers l’amour, son prologue est bouleversant. C’est puissant, intense, douloureux souvent. Les dernières pages sont saisissantes et triste. Seuls ceux qui sont passés à côté du foudroiement amoureux et des amours impossibles pourront y trouver à redire, les autres se laisseront traverser par l’écho mélancolique de leur propre histoire. Je ne lirai plus Philippe Besson de la même façon, mais sérieusement, je tiens à lui dire « Merci d’écrire des livres aussi beau ». Vous l’aurez compris, je vous invite sérieusement à le lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sarahfolledelecture Posté le 29 Août 2021
    C’est dans son village natal de Charente, à Barbezieux, en 1984, que Philippe va faire LA rencontre qui va le chambouler. A 17 ans, Philippe est un adolescent timide, moqué par ses gestes délicats, qu’on qualifie de trop féminins… il sait déjà qu’il est attiré par les garçons. Et surtout par Thomas Andrieu un beau garçon, très mystérieux et ténébreux de son lycée. Leur monde est bien différent. Philippe, est le fils de l’instituteur et directeur, il est brillant et déjà promus à un bel avenir tandis que Thomas, fils de paysan, est moins ambitieux pour son futur… pour lui, la suite logique veut qu’il assure la relève paternelle. Tous deux vont vivrent une relation clandestine, sauvage car seul Philippe semble capable d’assumer son homosexualité… impossible pour Thomas, et c’est à prendre ou à laisser ! Mais parfois, les secrets pèsent lourds, beaucoup trop lourds… En 3 chapitres et 156 pages, l’auteur se met à nu et nous livre une histoire d’amour bouleversante et tragique. Un roman Autobiographique ? Il semblerait, moi je qualifierai ce livre d’exutoire ; Philippe parle et se dévoile avec une plume si délicate et sincère. Les mots sont justes et bien choisis pour nous émouvoir. Bravo, une très belle lecture pour moi. Heureusement que... C’est dans son village natal de Charente, à Barbezieux, en 1984, que Philippe va faire LA rencontre qui va le chambouler. A 17 ans, Philippe est un adolescent timide, moqué par ses gestes délicats, qu’on qualifie de trop féminins… il sait déjà qu’il est attiré par les garçons. Et surtout par Thomas Andrieu un beau garçon, très mystérieux et ténébreux de son lycée. Leur monde est bien différent. Philippe, est le fils de l’instituteur et directeur, il est brillant et déjà promus à un bel avenir tandis que Thomas, fils de paysan, est moins ambitieux pour son futur… pour lui, la suite logique veut qu’il assure la relève paternelle. Tous deux vont vivrent une relation clandestine, sauvage car seul Philippe semble capable d’assumer son homosexualité… impossible pour Thomas, et c’est à prendre ou à laisser ! Mais parfois, les secrets pèsent lourds, beaucoup trop lourds… En 3 chapitres et 156 pages, l’auteur se met à nu et nous livre une histoire d’amour bouleversante et tragique. Un roman Autobiographique ? Il semblerait, moi je qualifierai ce livre d’exutoire ; Philippe parle et se dévoile avec une plume si délicate et sincère. Les mots sont justes et bien choisis pour nous émouvoir. Bravo, une très belle lecture pour moi. Heureusement que les choses évoluent et que chacun peut mieux assumer sa sexualité. Fille ou garçon, peu importe ! Tant qu’il y a de l’amour et du respect !
    Lire la suite
    En lire moins
  • charlene_bzh Posté le 25 Juillet 2021
    C'est mon premier roman de Philippe Besson. Et quelle découverte !!! Ce récit autobiographique est une histoire d'amour, une histoire d'amour entre deux adolescents au milieu des années 80. Un amour poignant, déchirant, profond, pur. Une histoire qui bouleverse toute une vie. L'écriture est sublime, touchante et parfois très crue (comme pour les scènes d'amour). Cette plume nous transpporte dans les émotions, le ressenti de cet auteur qui est aussi un des personnages principaux. En parallèle, l'auteur traite de l'homosexualité dans les années 80, mais aussi de nos jours. Le fait de l'assumer ou non, le regard que la famille peut avoir, mais aussi la pression sociale. Une jolie découverte.
  • nanouche Posté le 20 Juillet 2021
    En 1984, Philippe Besson a 17 ans et il est élève de terminale au lycée de Barbezieux en Charente-Maritime. Il y fait la connaissance de Thomas avec qui il vit sa première histoire d'amour. Un amour caché parce que Thomas ne veut pas que son homosexualité soit connue. "Arrête avec tes mensonges" disait souvent la mère de Philippe Besson à son fils. Il inventait en effet des histoires et les racontait tellement bien qu'elle ne savait pas si elle devait le croire ou pas. Dans ce roman en partie autobiographique, l'auteur nous assure qu'il a enfin décidé de lui obéir. Quoi qu'il en soit c'est un beau livre, bien écrit et touchant avec une fin poignante. Il y a une scène où Philippe et Thomas sont tous les deux invités à la même soirée d'anniversaire sans le savoir et font semblant de ne pas se connaître. Philippe Besson souffre : "Si on n'en parle pas, comment prouver que ça existe ? Un jour, quand l'histoire sera terminée, puisqu'elle se terminera, nul ne pourra témoigner qu'elle a eu lieu. L'un des protagonistes (lui) pourra aller jusqu'à la nier, s'il le souhaite, jusqu'à s'insurger qu'on puisse inventer pareilles sornettes". J'ai rêvé d'un monde... En 1984, Philippe Besson a 17 ans et il est élève de terminale au lycée de Barbezieux en Charente-Maritime. Il y fait la connaissance de Thomas avec qui il vit sa première histoire d'amour. Un amour caché parce que Thomas ne veut pas que son homosexualité soit connue. "Arrête avec tes mensonges" disait souvent la mère de Philippe Besson à son fils. Il inventait en effet des histoires et les racontait tellement bien qu'elle ne savait pas si elle devait le croire ou pas. Dans ce roman en partie autobiographique, l'auteur nous assure qu'il a enfin décidé de lui obéir. Quoi qu'il en soit c'est un beau livre, bien écrit et touchant avec une fin poignante. Il y a une scène où Philippe et Thomas sont tous les deux invités à la même soirée d'anniversaire sans le savoir et font semblant de ne pas se connaître. Philippe Besson souffre : "Si on n'en parle pas, comment prouver que ça existe ? Un jour, quand l'histoire sera terminée, puisqu'elle se terminera, nul ne pourra témoigner qu'elle a eu lieu. L'un des protagonistes (lui) pourra aller jusqu'à la nier, s'il le souhaite, jusqu'à s'insurger qu'on puisse inventer pareilles sornettes". J'ai rêvé d'un monde où les garçons qui s'aiment -ou les filles- pourraient danser ensemble dans une soirée d'anniversaire sans que personne n'y fasse plus attention que ça.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.