Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714455734
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Attention Dieu méchant

Bernard COHEN (Traducteur)
Date de parution : 21/02/2013

Jubilatoires, iconoclastes et hilarantes, des histoires délicieusement blasphématoires, par l’auteur de La Lamentation du prépuce. Entre Kafka, Beckett et Philip Roth, un régal de drôlerie, d’une liberté de ton aussi profonde que rafraîchissante.

Y a-t-il là-haut quelqu’un qui m’aime ? Cette question hante Bloom depuis qu’il a failli mourir. Mais, face à l’inefficacité de Lucifer et de la Mort, en grand débat sur les méfaits des défibrillateurs, Dieu descend sur terre finir le travail lui-même…
Deux hamsters, Donut et Beignet, attendent Joe, leur...

Y a-t-il là-haut quelqu’un qui m’aime ? Cette question hante Bloom depuis qu’il a failli mourir. Mais, face à l’inefficacité de Lucifer et de la Mort, en grand débat sur les méfaits des défibrillateurs, Dieu descend sur terre finir le travail lui-même…
Deux hamsters, Donut et Beignet, attendent Joe, leur maître. Confiant dans la bonté de son dieu nourricier, Donut se met à prier. Affamé, Beignet commence à douter...
Après une nuit de rêves impurs, Motty, élève d’une yéchiva loubavitch de dix-huit ans, se réveille avec une poitrine velue, un débardeur Budweiser et une furieuse envie de bricoler. Que vont penser les siens de son nouveau corps de chef de chantier goy ?

Rabbins violents, épouses perverses, chiens culpabilisateurs et chimpanzés suicidaires peuplent ce recueil complètement original, qui, derrière un humour dévastateur, soulève des questions fondamentales sur la condition humaine et son besoin d’interdits.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714455734
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ils en parlent

À propos de Attention Dieu méchant :

« Caustique, cruel, loufoque, provocateur, l'humour d'Auslander est à multiples tranchants, à mi-chemin entre la dérision d'un Woody Allen et la férocité satirique d'une Annie Proulx ou d'un T. C. Boyle. »
Emiy Barnett, Les Inrockuptibles

« Ca se veut blasphématoire, c'est kafkaïen, mais surtout très littéraire.»
Yasmine Youssi, La Tribune

« Shalom Auslander débride créativité et imagination jusqu'au délire. »
Dominique Aussenac, Le Matricule des anges

« Avec un humour féroce et des blasphèmes jubilatoires, Shalom Auslander signe un recueil original, non dénué de profondeur. »
Direct soir

« Shalom Auslander ne respecte pas grand-chose, il frappe fort, et son fichu talent satirique fait mouche à chaque page.»
Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo

« Dans ces histoires racontées avec une écriture sèche et et rythmée, on retrouve l'humour noir, caustique, de Philip Roth, celui de Portnoy et son complexe. Et on savoure aussi, chez Shalom Auslander, ce goût maîtrisé de l'absurde, du grinçant et de l'outrecuidant. On est proche de l'insolence jouissive d'Etgar Keret et on est prêt à parier que cette qualité vaut à l'auteur les foudres des rabbins et des Cieux. »
Rocco Zacheo, Le Temps (Suisse)

« [...] une vraie maîtrise de la forme courte, des traits d'humour remarquables et un goût prononcé pour la provocation!»
Jacques Sterchi, La Liberté (Suisse)

« Dans son premier recueil de nouvelles, Shalom Auslander attaque au couteau le vernis de la vie religieuse juive d’aujourd’hui pour s’amuser à en extirper les dessous. Cette nouvelle génération de Juifs américains n’a pas peur de grand-chose et l’écriture de Auslander n’a peur de rien. »
The Los Angeles Times Sunday Book Review

« Il y a un sens profond derrière les jeux de fiction de Shalom Auslander : attention à toute figure d’autorité et, en tout premier lieu, à Dieu … Les vrais héros de l’auteur sont littéraires, des écrivains comme James Joyce ou Samuel Beckett qui usent de leur prose pour atteindre quelque chose de plus mystérieux et de plus mystique que la religion – l’amour et la confiance que nous mettons dans le langage pour nous amuser et nous divertir dela mort. »
Times Literary Supplement

« Un livre qui traite du sexe, de la mort, de la honte et de certains des éléments les plus sacrés du judaïsme avec une insolence jubilatoire. »
The Observer

« Un petit bijou d’humour et d’esprit, un recueil de nouvelles satiriques à la limite du choquant. Une lecture essentielle pour ouverts d’esprit, grenouilles de bénitiers et fanatiques notoires. »
The Guardian

« Avec des scènes dignes du théâtre de l’absurde, Shalom Auslander revisite Beckett ; dans d’autres nouvelles, Woody Allen et ses angoisses mêlées de colère viennent aussitôt à l’esprit ; et Kafka, dans des saynètes sombres, en apparence légères, au pouvoir comique immédiat. »
Kirkus Reviews

« Comme toutes les meilleures blagues juives, les nouvelles de Shalom Auslander mêlent sens de l’absurde, humour noir et traits d’esprits… Ces histoires délicieusement blasphématoires et bourrées d’irrévérence rendent hommage au besoin qu’a l’homme de donner du sens à la mort, et donc à la vie, en se fixant des règles. »
The London Times

« À lire absolument ! Le titre de ce recueil reflète à peine la sensibilité religieuse sauvage et anarchique de l’auteur. Il peut nous entraîner du trivial au sublime en quelques mots – avec toujours une certaine distance. »
Elle Magazine

À propos de La Lamentation du prépuce :
« On pourrait disserter à l’envi sur ces Mémoires, qui se révèlent surtout un concentré d’humour. Mais on préfère laisser le lecteur de hasard en découvrir tout le sel et le sucre, avec ses passages jolimentés. Traduite avec malice par Bernard Cohen,
Url:

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Prailie Posté le 25 Août 2017
    Alors là, je dois dire que je suis scotchée! L'humour juif mis au service d'une attaque en règle contre les principes de la religion et de la casuistique juives, au fil de quatorze petites nouvelles toutes plus absurdes, et hilarantes les unes que les autres.... Dans ce petit livre Shalom Auslander frappe fort, vraiment très très fort, et il a tous les culots! Il n'hésite pas à nous montrer Dieu en businessman arrogant, en radoteur tyrannique et capricieux ou en Poulet Suprême.... De la fabrication artisanale d'un golem dans un petit pavillon de banlieue américaine aux discussions théologiques de deux malheureux hamsters négligés par leur maître, rien ne fait peur à Shalom, il a vraiment toutes les audaces! Il n'hésite pas non plus à détailler les controverses des petits personnages de " Charlie Brown", partagés entre les "Shulziens", qui ne croient qu'en leur Créateur-Dessinateur et les "Citrouillants ", qui ne croient qu'en Halloween. Un livre férocement drôle, qui l'air de rien, bien sûr, remue beaucoup de questionnements philosophico-religieux!
  • Shan_Ze Posté le 20 Avril 2017
    Première fois que je lis Shalom Auslander. J’avais entendu parler de l’auteur avec beaucoup d’enthousiasme alors quand on m’a prêté ce livre, je n’ai pas hésité. Attention Dieu méchant est un recueil de quatorze nouvelles. Dieu est évidemment au centre de ces histoires, souvent omnipotent et invisible mais parfois il prend l’apparence d’un homme ordinaire (En attendant Joe, Quelle horreur d’être créateur !) pour d’autres créatures. Beaucoup d’humour (souvent noir) dans ces nouvelles et tout ça ne finit pas forcément de la meilleure des façons. C’est cynique, blasphématoire, percutant. Shalom Auslander ne fait pas dans la fine dentelle pour parler des juifs et d leurs attentes religieuses. Charlie Brown, le garçon dans Snoopy, y fait une apparition avec ses amis et ça reste dans le ton du recueil. J’ai bien aimé ce recueil, certaines nouvelles plus que d’autres (Les surprenantes révélations du livre de Stanley, Heimlish sait tout, Quelqu’un vous aime là-haut…) mais assez pour avoir envie de lire ses autres productions !
  • frandj Posté le 15 Juillet 2014
    Ce recueil de (très courtes) nouvelles est un brûlot contre les religions jugées imbéciles, particulièrement contre le judaïsme. L’auteur - est-il nécessaire de le préciser - est d’origine juive, déjà connu pour "La lamentation du prépuce" (que je n'ai pas lu). La charge est cruelle. Les pratiques et les croyances des Juifs pieux sont stigmatisées d’une manière souvent ironique, parfois grossière. Certaines des nouvelles auraient pu paraitre dans "Charlie Hebdo": personnellement je n’aime pas cet esprit. Mais j’ai apprécié d’autres nouvelles. Par exemple: "Quelqu’un vous aime là-haut" (le destin d’un obscur Juif new-yorkais, qui se joue entre Dieu, la Mort et Lucifer), "Heimish sait tout" (un chien qui réprouve la masturbation de son jeune maître), "Quelle horreur d’être Créateur" (l’homme est un Dieu pour le golem qu’il a lui-même créé); elles me semblent assez bien venues, quoique très acides. En tout cas, elle me permet d’entrevoir un monde très compliqué que je ne connais pas.
  • seriephile Posté le 8 Juillet 2014
    Ce livre est un recueil de nouvelles qui se moque tout en douceur de la religion et de ses petits travers! Sur l'ensemble, l'avis est plutôt bon, mais je trouve que certaines nouvelles n'étaient pas à la hauteur de certaines d'entre elles, vraiment pertinentes et drôles. Il est vrai que l'auteur, complètement déjanté et impertinent, fait preuve d'un humour sans limite! Alors lorsque le ton est un peu en dessous, ça se remarque tout de suite. En tout cas, je ne regrette pas d'avoir ouvert ce recueil. Il est intéressant de voir que les religions peuvent être un peu malmenées (ici la religion juive) sans que cela ne provoque un scandale ou bien une émeute. Il ne faut pas oublier que nous pouvons, voire même que nous devons, rire de sujets « sérieux », et percevoir les petits travers des croyances de chacun d'entre nous, sources inépuisables de situations drôles et cocasses!
  • Tagrawla Posté le 13 Avril 2013
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.