Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258097551
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Au bout du rouleau

Romans durs

Date de parution : 14/06/2012

La dernière partie de poker - Quand il arrive à Chantournais, en compagnie de Sylvie, une ancienne fille de bar qu'il a rencontrée dans le Midi, Marcel Viau traîne derrière lui un passé de ratages successifs.

La dernière partie de poker
Quand il arrive à Chantournais, en compagnie de Sylvie, une ancienne fille de bar qu'il a rencontrée dans le Midi, Marcel Viau traîne derrière lui un passé de ratages successifs. Fils d'un paysan, il a exercé un peu partout divers petits métiers, ce qui ne...

La dernière partie de poker
Quand il arrive à Chantournais, en compagnie de Sylvie, une ancienne fille de bar qu'il a rencontrée dans le Midi, Marcel Viau traîne derrière lui un passé de ratages successifs. Fils d'un paysan, il a exercé un peu partout divers petits métiers, ce qui ne l'empêche pas d'affecter du mépris pour les gens arrivés, qu'il envie par ailleurs. A Montpellier, il a dérobé un portefeuille bien garni à la sortie d'un tripot…
Simenon chez Omnibus : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, et les très “noirs” Romans durs

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258097551
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ventrebleu Posté le 18 Avril 2020
    Marcel Viau, trente ans, est au bout du rouleau. Sans argent il agresse un quidam et lui vole son argent. En fuite, il rencontre la belle Sylvie qui travaille comme entraîneuse dans une boîte à Toulouse. Elle le suit jusqu'à Chantournais, une ville de province au bord de l'océan. Les deux y rencontrent Maurice et Mangre, des hommes plus âgés qu'eux et qui, eux aussi, semblent au bout du rouleau... Avec Marcel Viau apparaît un personnage étrange à la fois obséquieux, imbu de lui même, macho jusqu'au bout des ongles mais aussi inquiet du regard que les autres portent sur lui, un personnage ambigu, adulte et adolescent tout ensemble. Cette histoire est contée de son point de vue et nous permet de comprendre peu à peu son malaise. Misanthrope: il serait capable d'assassinat pour le seul mobile que le monde le dégoûte. Un roman glauque peuplé de personnages qui ne sont pas particulièrement dignes d'empathie mais auxquels on ne peut s'empêcher de s'attacher. Pour moi, le meilleur passage est une scène de poker où la tension entre Viau et Mangre est extrêmement bien rendue. Cette scène d'anthologie justifie à elle seule la lecture du roman.
  • ArnoT Posté le 1 Décembre 2019
    Comme dans tous les romans de Simenon, l'atmosphère, la composition des personnages, qu'ils soient de premier plan ou fugitifs, sont plus importants que l'intrigue. Simenon n'est jamais aussi inspiré et à l'aise que dans la description d'une rue sous la pluie, d'une scène de café, d'une chambre ou d'un paysage. Cette facilité apparente se retrouve aussi dans la description psychologique de ses personnages : leur tourment, leur lâcheté, leur joie et leur souffrance. Ces hommes et ces femmes sont rarement sereins, franchement innocents ou coupables. Ils sont troubles. Simenon l'était lui-même.
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.