Lisez! icon: Search engine

Avis de décès

Sonatine
EAN : 9782355847547
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 352
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Avis de décès

Hubert TEZENAS (Traducteur)
Date de parution : 18/06/2019
Le phénomène du thriller chinois.
 
18 avril 1984. Une série de meurtres inexpliqués dans la ville de Chengdu, incite la police à mettre sur pied une unité spéciale, la 4/18. Parmi ses membres, Zheng Haoming, un flic d’élite et Pei Tao, major de l’académie de police. Échouant à trouver le coupable, l’unité est dissoute.
Vingt-deux ans...
18 avril 1984. Une série de meurtres inexpliqués dans la ville de Chengdu, incite la police à mettre sur pied une unité spéciale, la 4/18. Parmi ses membres, Zheng Haoming, un flic d’élite et Pei Tao, major de l’académie de police. Échouant à trouver le coupable, l’unité est dissoute.
Vingt-deux ans plus tard, Zheng Haoming est toujours obsédé par cette affaire. Mais au moment où il pense enfin tenir un indice majeur, il est assassiné. L’Unité 4/18 renaît alors de ses cendres. C’est le début d’un jeu du chat et de la souris avec un tueur aussi intelligent qu’insaisissable.
 
Ce premier tome d’une trilogie consacrée à la police de Chengdu est un véritable phénomène éditorial et à sa lecture, on comprend vite pourquoi. Une ambiance à la Seven, un tueur digne de Keyser Söze dans Usual Suspect… Si Zhou Haohui emprunte toutes les figures traditionnelles du thriller dans le premier tome de sa trilogie, c’est pour mieux les subvertir et déjouer les conclusions trop hâtives du lecteur. Il nous offre, en outre, un portrait de la société chinoise contemporaine inattendu et passionnant.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847547
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 352
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • blandine5674 Posté le 30 Octobre 2019
    Un vrai et excellent polar ! Importé directement de Chine. Et ça change de ceux de ces dernières années basés sur le même moule. Ici pas viols, de déboires conjugaux, vie privée des flics, etc. Un tueur en série envoie un avis de décès à la personne concernée et à la police précisant la date et le pourquoi, signé Euménide. Je ne sais pas ce qui m’a fait penser au cercle des poètes disparus. Peut-être aux étudiants qui se lancent des défis ? Les personnages ont leurs singularités et la façon dont le tueur manipule les enquêteurs est fascinante. Vivement la suite de cette trilogie.
  • donaldguertin Posté le 23 Octobre 2019
    Haohui, Zhou (2019 (2014). Avis de décès. Paris : Éditions Sonatine. Tome 1 de 3. Note du lecteur Roman d’enquête chinois original. Euménide est un personnage inspiré de la mythologie grecque; ce sont deux jeunes étudiants policiers qui, en 1984, decident de dépister et de sanctionner des étudiants policiers ayant commis des infractions. Un « emprunt » à Euménide commettra un crime plus important en faisant exploser un entrepôt désaffecté où on retrouve des corps incendiés. L’idée d’un justicier qui punit les criminels ayant passé à travers les filets de la justice est reprise vingt ans plus tard et sa présence sème la terreur dans les rangs policiers de Chengdu. En 2004, l’assassinat d’un enquêteur chevronné qui, en 1984, faisait partie de l’équipe d’investigation 4/18, déclenche la reprise de l’enquête antérieure. Les autorités décident de remettre sur pied une unité d’enquête similaire à celle créée en 1984. Le capitaine Han commande ladite unité composée de quelques enquêteurs chevronnés. Ce premier tome permet à l’auteur de placer les personnages et le contexte. Euménide réussit à exécuter des parias sans se faire prendre. Pour y arriver, il a besoin de la complicité d’acteurs au sein des forces policières; c’est un aspect important de l’intrigue générale. Au terme... Haohui, Zhou (2019 (2014). Avis de décès. Paris : Éditions Sonatine. Tome 1 de 3. Note du lecteur Roman d’enquête chinois original. Euménide est un personnage inspiré de la mythologie grecque; ce sont deux jeunes étudiants policiers qui, en 1984, decident de dépister et de sanctionner des étudiants policiers ayant commis des infractions. Un « emprunt » à Euménide commettra un crime plus important en faisant exploser un entrepôt désaffecté où on retrouve des corps incendiés. L’idée d’un justicier qui punit les criminels ayant passé à travers les filets de la justice est reprise vingt ans plus tard et sa présence sème la terreur dans les rangs policiers de Chengdu. En 2004, l’assassinat d’un enquêteur chevronné qui, en 1984, faisait partie de l’équipe d’investigation 4/18, déclenche la reprise de l’enquête antérieure. Les autorités décident de remettre sur pied une unité d’enquête similaire à celle créée en 1984. Le capitaine Han commande ladite unité composée de quelques enquêteurs chevronnés. Ce premier tome permet à l’auteur de placer les personnages et le contexte. Euménide réussit à exécuter des parias sans se faire prendre. Pour y arriver, il a besoin de la complicité d’acteurs au sein des forces policières; c’est un aspect important de l’intrigue générale. Au terme des interventions et des enquêtes, Euménide réussit à fuit et à éviter l’arrestation. Le texte français est une traduction de la version anglaise ce qui altère la fluidité du texte. Il serait souhaitable que la traduction des tomes II et III se fasse à partir du texte originel. Le récit est bien ficelé; les intrigues concourent au rythme; les personnages sont bien campés. Certaines intrigues auraient mérité un meilleur traitement; parfois, la crédibilité ou la véracité de certaines circonstances est faible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • claireeclairebien Posté le 1 Octobre 2019
    Dans la ville chinoise de Chengdu, un tueur en série machiavélique nargue la police en annoncant ses prochains crimes par un avis de décès. Une unité spéciale est mise en place et une véritable poursuite s'engage entre les inspecteurs et le tueur. Un thriller asiatique aux nombreux rebondissements mettant en scène un serial killer extêmement doué dans une ambiance rappelant celle de "Seven".
  • Emil Posté le 9 Septembre 2019
    Un thriller très correct, à l'intrigue palpitante et bien menée jusqu'à la fin (qui s'avérera ne pas en être une !). Un tueur intelligent, inaccessible et justicier va mettre les équipes de police en émoi, une vieille affaire va refaire surface et les morts vont se succéder. Le mode opératoire de ce serial killer est déroutant ainsi que le comportement de certains acteurs de cette histoire qui se révélera bien plus complexe qu'elle n'y paraît. Une trame prenante qui tient en haleine mais qui souffre à mon goût de chapitres un peu trop longs et d'un manque d'épaisseur des personnages.
  • missmolko1 Posté le 8 Septembre 2019
    Un thriller venu d’Asie et plus particulièrement de Chine, forcement ca intrigue et attise ma curiosité. Avis de décès m’a plu, c’est un roman avec une très bonne intrigue et de multiples rebondissements mais le rythme du roman m’a quelque peu déçu. Zhou Haohui a construit ici une enquête passionnante et je suis impressionnée par la multitude de détails, par la précision des faits et la minutie des descriptions. On va de rebondissements en rebondissements, de surprises en surprises et les nouvelles révélations s’enchainent quand on s’y attend le moins. Difficile de résumer ce roman tant il est riche mais pour faire simple, la mort d’un policier de nos jours relance une enquête irrésolue qui date de 1984. C’est un excellent roman policier mais pourtant on est loin des polars scandinaves que l’on dévore en 24h tant le suspense est à son comble à chaque page. Ici, l’auteur prend son temps pour installer son intrigue, pour présenter ses personnages et répète souvent les éléments de l’intrigue. C’est parfois un peu lassant, parfois on s’ennuie et on a envie de sauter quelques passages mais heureusement un nouvel élément relance souvent l’intrigue. Malgré tout, je suis ravie d’avoir découvert ce nouvel auteur et... Un thriller venu d’Asie et plus particulièrement de Chine, forcement ca intrigue et attise ma curiosité. Avis de décès m’a plu, c’est un roman avec une très bonne intrigue et de multiples rebondissements mais le rythme du roman m’a quelque peu déçu. Zhou Haohui a construit ici une enquête passionnante et je suis impressionnée par la multitude de détails, par la précision des faits et la minutie des descriptions. On va de rebondissements en rebondissements, de surprises en surprises et les nouvelles révélations s’enchainent quand on s’y attend le moins. Difficile de résumer ce roman tant il est riche mais pour faire simple, la mort d’un policier de nos jours relance une enquête irrésolue qui date de 1984. C’est un excellent roman policier mais pourtant on est loin des polars scandinaves que l’on dévore en 24h tant le suspense est à son comble à chaque page. Ici, l’auteur prend son temps pour installer son intrigue, pour présenter ses personnages et répète souvent les éléments de l’intrigue. C’est parfois un peu lassant, parfois on s’ennuie et on a envie de sauter quelques passages mais heureusement un nouvel élément relance souvent l’intrigue. Malgré tout, je suis ravie d’avoir découvert ce nouvel auteur et il me tarde de lire un autre de ses romans pour me faire une meilleure opinion.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !