Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221135693
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Bàrnabo des montagnes

suivi de Le Secret du Bosco Vecchio

Michel BREITMAN (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 28/02/2013
« Bàrnabo des montagnes est un récit âpre et nu, qui garde la simplicité des mythes grecs, leur austérité farouche et leur prophétique gravité. » Marcel Brion.

Chargé de veiller sur une poudrière, Bàrnabo n’est pas parvenu à empêcher des bandits de s’emparer de munitions… Il est donc exclu du corps d’élite des gardes forestiers. Cinq ans durant, il travaillera dans la plaine avec la nostalgie de la montagne. Il finira par y retourner pour veiller sur...

Chargé de veiller sur une poudrière, Bàrnabo n’est pas parvenu à empêcher des bandits de s’emparer de munitions… Il est donc exclu du corps d’élite des gardes forestiers. Cinq ans durant, il travaillera dans la plaine avec la nostalgie de la montagne. Il finira par y retourner pour veiller sur la poudrière pourtant désormais abandonnée et, lorsque les bandits reviendront, il renoncera, le doigt sur la gâchette, à les abattre.
Le Secret du Bosco Vecchio, qui suit ici Bàrnabo des montagnes, est un récit « écolo » avant la lettre : c’est une fable qui dit l’enchantement devant la nature mais aussi la force corrosive du temps qui dévore tout, les éléments comme les hommes. Du Buzzati à l’état pur !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221135693
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • HORUSFONCK Posté le 18 Février 2021
    Il y a en effet, dans Barnabo des montagnes, les prémices et le ferment de l'universel Désert des Tartares. Buzzati ressent déjà le temps, la mort et la destinée dans ce premier roman déjà quasi-magistral. Buzzati hypnotise déjà son lecteur avec son personnage-titre habité par la montagne... Cette montagne qui constitue sa raison de vivre avec ce que cela comporte de honte, de renoncement et de retour. Il y a, dans la très belle fin du roman, cette douce raison (fatalité?) qui inspire au héros un geste d'une rare noblesse. À quoi bon la vengeance, si celle-ci vient gâter une plénitude retrouvée? Barnabo des montagnes, premier roman de Dino Buzzati, a de quoi rendre heureux tous lecteur babéliote ou non. Et, c'est bon.
  • gege1968 Posté le 20 Novembre 2020
    Barnabo est un garde-forestier qui, avec quelques compagnons, est affecté à la surveillance d’une poudrière, menacée par des bandits. Les gardes ne sont toutefois jamais capables de les intercepter. Et lorsque Barnabo est finalement témoin d’une attaque sur leur refuge, il a une réaction inattendue qui va avoir des conséquences décisives pour lui. Dans ce premier roman de Buzzati, le thème de l’attente, qui sera approfondi plus tard dans Le désert des Tartares, apparaît déjà, tout comme la solitude du protagoniste, aussi intime qu’infranchissable, invisible aux autres êtres humains. L’auteur y aborde également l’idée du passage inexorable du temps qui peut rendre chaque instant décisif, tout retour en arrière étant impossible. Mais la ressemblance s’arrête là. Barnabo en particulier n’est pas Giovanni Drogo. Il va tout faire pour tenter de reprendre le contrôle de sa vie, quel qu’en soit le prix. Qui plus est, le décor propre à chaque histoire est très différent. Si Le désert des Tartares présente un paysage quasi minéral, voire lunaire, Barnabo opère dans un environnement de montagnes et de forêts, qu’il admire pour son aspect sauvage et le sentiment de paix qu’il procure. Barnabo des montagnes est une ode aux paysages alpestres. Une belle et intéressante histoire, très... Barnabo est un garde-forestier qui, avec quelques compagnons, est affecté à la surveillance d’une poudrière, menacée par des bandits. Les gardes ne sont toutefois jamais capables de les intercepter. Et lorsque Barnabo est finalement témoin d’une attaque sur leur refuge, il a une réaction inattendue qui va avoir des conséquences décisives pour lui. Dans ce premier roman de Buzzati, le thème de l’attente, qui sera approfondi plus tard dans Le désert des Tartares, apparaît déjà, tout comme la solitude du protagoniste, aussi intime qu’infranchissable, invisible aux autres êtres humains. L’auteur y aborde également l’idée du passage inexorable du temps qui peut rendre chaque instant décisif, tout retour en arrière étant impossible. Mais la ressemblance s’arrête là. Barnabo en particulier n’est pas Giovanni Drogo. Il va tout faire pour tenter de reprendre le contrôle de sa vie, quel qu’en soit le prix. Qui plus est, le décor propre à chaque histoire est très différent. Si Le désert des Tartares présente un paysage quasi minéral, voire lunaire, Barnabo opère dans un environnement de montagnes et de forêts, qu’il admire pour son aspect sauvage et le sentiment de paix qu’il procure. Barnabo des montagnes est une ode aux paysages alpestres. Une belle et intéressante histoire, très particulière, et qui permet de considérer l’œuvre de Buzzati avec un regard nouveau.
    Lire la suite
    En lire moins
  • blandine5674 Posté le 14 Avril 2020
    Relecture d’un petit roman que j’avais aimé et dont je baisse la note aujourd’hui. Prose de l’auteur sur l’attente, le temps qui passe trop vite, trop lentement ou qui n’a aucune importance. Bàrnabo est jeune garde, avec d’autres, dans une maison forestière pour surveiller la poudrière à flanc de montagne. Des brigands rôdent et leur chef a été tué. Le cours de sa vie monotone va changer quand il va secourir une corneille. Le désert des Tartares sera écrit longtemps après et plus abouti.
  • Nastie92 Posté le 15 Septembre 2019
    Bàrnabo des montagnes est le premier roman de Dino Buzzati. On y trouve des thèmes qui seront davantage développés dans Le Désert des Tartares, écrit une quinzaine d'années plus tard : l'attente et la quête du sens de la vie. Bàrnabo des montagnes est une œuvre de jeunesse, mais le talent de Dino Buzzati s'y déploie déjà. Le décor est sobre : une montagne austère qui contribue à engendrer l'angoisse sourde présente tout au long de l'histoire. Avec les gardes forestiers, on guette le moindre bruit, le moindre animal, le moindre soupçon de changement dans cet environnement minéral. Le récit est lent mais intense, traversé par une tension permanente. Bàrnabo attend. Il attend mais il a peur. Il a peur mais il espère. L'attente peut paraître vaine, mais c'est elle qui donne son sens à la vie de Bàrnabo ; l'attente finit par constituer l'essence même de sa vie. Bàrnabo des montagnes est un texte court qui ne doit pas être négligé dans l'œuvre de l'auteur et vu comme un simple brouillon du Désert des Tartares : il mérite vraiment d'être lu pour lui-même. Sur la quatrième de couverture, il est indiqué que Marcel Brion a qualifié ce roman de "récit... Bàrnabo des montagnes est le premier roman de Dino Buzzati. On y trouve des thèmes qui seront davantage développés dans Le Désert des Tartares, écrit une quinzaine d'années plus tard : l'attente et la quête du sens de la vie. Bàrnabo des montagnes est une œuvre de jeunesse, mais le talent de Dino Buzzati s'y déploie déjà. Le décor est sobre : une montagne austère qui contribue à engendrer l'angoisse sourde présente tout au long de l'histoire. Avec les gardes forestiers, on guette le moindre bruit, le moindre animal, le moindre soupçon de changement dans cet environnement minéral. Le récit est lent mais intense, traversé par une tension permanente. Bàrnabo attend. Il attend mais il a peur. Il a peur mais il espère. L'attente peut paraître vaine, mais c'est elle qui donne son sens à la vie de Bàrnabo ; l'attente finit par constituer l'essence même de sa vie. Bàrnabo des montagnes est un texte court qui ne doit pas être négligé dans l'œuvre de l'auteur et vu comme un simple brouillon du Désert des Tartares : il mérite vraiment d'être lu pour lui-même. Sur la quatrième de couverture, il est indiqué que Marcel Brion a qualifié ce roman de "récit âpre et nu, qui garde la simplicité des mythes grecs, leur austérité farouche et leur prophétique gravité". Beau compliment, non ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • lusciniole Posté le 23 Juin 2019
    La critique enchantée d'un "Babeliote" (merci Dourvac'h) m'a donné envie de lire ce livre auquel je n'aurais, je crois, jamais pensé. Il nous invite dans deux textes très différents. On retrouve dans "Barnabo des montagnes" le climat particulier du "Désert des Tartares" et cette attente d'un évènement envisagé, fondé peut-être, avéré ou pas, qui peut durer une vie. Le temps, doucement, change les couleurs, les perspectives, et fait apparaître, en filigrane, la vacuité de nos impatiences. Alors vient la paix. J'ai aimé l'histoire de Barnabo, mais j'ai adoré "Le Secret du Bosco Vecchio", second texte du livre. C'est sans rapport. Il s'agit là d'une sorte de conte, une fable plutôt, pleine de poésie et d'humour, avec juste ce qu'il faut de cruauté pour raconter les rapports, les conflits et les évolutions des personnages. Le dénominateur commun de ces deux écrits est le temps, et son influence sur nos vies. Pour Barnabo il apporte l'apaisement, pour Benvenuto il ouvre une porte vers l'avenir, mais en ferme d'autres … Un très joli moment de lecture vers lequel je sais que je reviendrai souvent. Lecture achevée le 23 Juin 2019
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.