Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221130360
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Bestiaire magique
Michel Breitman (traduit par), Claudio Marabini (préface de)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 20/12/2012
Éditeurs :
Robert Laffont
En savoir plus

Bestiaire magique

Michel Breitman (traduit par), Claudio Marabini (préface de)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 20/12/2012
« Nombre des nouvelles rassemblées dans ce volume sont du meilleur Buzzati. » Le Monde

Si, au centre de l’oeuvre de Dino Buzzati, se trouve l’Homme, avec ses angoisses, ses incertitudes, ses peurs, son univers est aussi peuplé d’animaux qui peuvent l’aider, l’éclairer, mais aussi...

Si, au centre de l’oeuvre de Dino Buzzati, se trouve l’Homme, avec ses angoisses, ses incertitudes, ses peurs, son univers est aussi peuplé d’animaux qui peuvent l’aider, l’éclairer, mais aussi lui mener la vie dure. Dans ce recueil d’articles et de nouvelles, les animaux sont même les acteurs principaux. En...

Si, au centre de l’oeuvre de Dino Buzzati, se trouve l’Homme, avec ses angoisses, ses incertitudes, ses peurs, son univers est aussi peuplé d’animaux qui peuvent l’aider, l’éclairer, mais aussi lui mener la vie dure. Dans ce recueil d’articles et de nouvelles, les animaux sont même les acteurs principaux. En compagnie de ces personnages d’un genre particulier, Buzzati nous entraîne dans un monde en tout point semblable au nôtre mais où, pourtant, une fêlure, infime et dérangeante, nous fait pénétrer la dimension mystérieuse de l’existence.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221130360
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Arthur409 13/03/2022
    De Dino Buzzati, je ne connaissais que « Le Désert des Tartares », lu il y a quelques dizaines d’années. Je le retrouve dans un recueil de 35 nouvelles et 15 articles publiés par de grands journaux italiens. Ces textes suivent un fil conducteur, qui est la relation entre hommes et animaux, vue de différentes manières, parfois réaliste, parfois à la limite du fantastique, et souvent teintée de tristesse et d’empathie. Les idées sont souvent très originales, surprenantes, inattendues, elles nous prennent par surprise : l’écrivain nous propose une situation, la laisse se développer un peu, et souvent … nous laisse en plan avant la fin : à nous de conclure ! Chaque nouvelle ne tient que quelques pages, mais nous bouscule, nous dérange, et suivant l’expression actuelle, nous fait sortir de notre zone de confort. Cela m’a rappelé les « Histoires bizarroïdes », recueil d’Olga Tocarczuk, dans la technique d’écriture. On rencontre au fil des pages un chat qui sait détecter les talents des chanteurs, un singe astronaute-cobaye, une souris qui devient patronne d’une grande entreprise, des dragons et un tyrannosaure, le véritable serpent de mer et un gros poisson qu’il aurait mieux valu ne pas pêcher… Tantôt les animaux se rapprochent du genre... De Dino Buzzati, je ne connaissais que « Le Désert des Tartares », lu il y a quelques dizaines d’années. Je le retrouve dans un recueil de 35 nouvelles et 15 articles publiés par de grands journaux italiens. Ces textes suivent un fil conducteur, qui est la relation entre hommes et animaux, vue de différentes manières, parfois réaliste, parfois à la limite du fantastique, et souvent teintée de tristesse et d’empathie. Les idées sont souvent très originales, surprenantes, inattendues, elles nous prennent par surprise : l’écrivain nous propose une situation, la laisse se développer un peu, et souvent … nous laisse en plan avant la fin : à nous de conclure ! Chaque nouvelle ne tient que quelques pages, mais nous bouscule, nous dérange, et suivant l’expression actuelle, nous fait sortir de notre zone de confort. Cela m’a rappelé les « Histoires bizarroïdes », recueil d’Olga Tocarczuk, dans la technique d’écriture. On rencontre au fil des pages un chat qui sait détecter les talents des chanteurs, un singe astronaute-cobaye, une souris qui devient patronne d’une grande entreprise, des dragons et un tyrannosaure, le véritable serpent de mer et un gros poisson qu’il aurait mieux valu ne pas pêcher… Tantôt les animaux se rapprochent du genre et de la mentalité des hommes, tantôt au contraire ils proclament leur différence, jusqu’à rêver de soumettre l’humanité. Un recueil à lire d’un trait, ou au contraire à détailler pièce par pièce : de toutes façons, vous ne regarderez plus votre chat, votre chien ou votre canari de la même manière quand vous aurez terminé votre lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ERSKINE 06/08/2014
    Très beau recueil des récits et articles de Buzatti autour des animaux.
  • ignatus-reilly 09/05/2013
    Dino Buzzati nous conte des histoires drôles, touchantes, tristes ou fantastiques. Elles ont en commun de nous faire toucher la vision de la vie de l'auteur. Les animaux expriment les angoisses de l'auteur, les inquiétudes face au monde qui l'entoure. Ce monde qui évolue terriblement rapidement et pas forcément dans le bon sens. Je me suis régalée à lire ce recueil, tellement bien écrit.
  • bibliophage 16/07/2012
    Recueil de nouvelles et d'articles journalistiques sur le thème des animaux. Je n'ai pas autant aimé cet opus que Le K, mais ça reste quand même Dino Buzatti, qui nous fait passer énormément de sentiments à travers ses animaux, avec une écriture très subtile. Peut-être à ne pas lire d'une seule traite ?
  • Shaitana 20/11/2010
    Très beau recueil des nouvelles et articles écrites par Dino Buzzati sur les animaux. Je me souviens particulièrement d'un article qu'il avait écrit à l'époque où Laïka, la chienne russe, fut envoyée dans l'espace. Très émouvant !
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.