Lisez! icon: Search engine
12-21
EAN : 9782823821376
Code sériel : 12380
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Bilingue français-anglais : Contes des mers du sud – Tales of the South Seas

Jean-Pierre BERMAN (Direction de collection), Michel MARCHETEAU (Direction de collection), Michel SAVIO (Direction de collection)
Collection : Bilingues
Date de parution : 08/09/2015

Loin du grand nord canadien, Jack London nous entraîne, avec ces deux nouvelles, sous le soleil de l'archipel de Tahiti.
Innovation pédagogique : adaptation numérique de la série BILINGUE de Pocket-Langues Pour Tous !

Les deux nouvelles de Jack London présentées dans ce volume témoignent une fois encore, et avec une écriture superbe, de ses désillusions dans sa quête du paradis perdu. Cette fois, il nous entraîne à Tahiti, bien loin du grand nord canadien...

- The Chinago - Le Chinois
Ah Cho, l'ouvrier chinois condamné pour un meurtre...

Les deux nouvelles de Jack London présentées dans ce volume témoignent une fois encore, et avec une écriture superbe, de ses désillusions dans sa quête du paradis perdu. Cette fois, il nous entraîne à Tahiti, bien loin du grand nord canadien...

- The Chinago - Le Chinois
Ah Cho, l'ouvrier chinois condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, ne peut croire qu'il sera exécuté. Mais la brutalité du système colonial ne lui laissera aucune chance. Jack London relate ce fait divers authentique en nous faisant percevoir l'indifférence des puissants et la vanité de tout espoir pour les humbles.

- The House of Mapuhi - La maison de Mapuhi
La vie dans les îles du Sud, si elle peut être idyllique, recèle quelques dangers mortels. Les plongeurs de perles s'exposent à des risques inouïs, mais quand ils trouvent LA perle, comme ce fut le cas de Mapuhi, ils peuvent espérer en tirer grand profit. Les magouilles des intermédiaires réduiront les espoirs de Mapuhi quasiment à néant. Toutefois, un cyclone énorme, cet autre danger des îles, rétablira à son avantage, une situation désespérée.

La série BILINGUE de 12-21 propose :
• une traduction fidèle et intégrale, accompagnée de nombreuses notes
• une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec les œuvres d’auteurs étrangers
• une adaptation en version numérique étudiée, qui offre au lecteur trois manières de découvrir le texte : en version bilingue, en version originale et en version française.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782823821376
Code sériel : 12380
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • palamede Posté le 27 Juillet 2020
    Lire les Contes de Jack London c'est affronter les pires tempêtes, rencontrer tous les trafiquants, les capitaines et les coureurs d'aventures des mers du Sud. C'est également découvrir les populations des îles, leurs croyances leurs coutumes — pas toujours pacifiques pour certaines (tels les anthropophages fidjiens ou salomoniens). Mais c'est surtout prendre conscience de la violence de l'homme blanc sur l'homme noir dans ce coin du monde au début du XXe siècle. Jack London est un admirable conteur capable d'emporter le lecteur dans la tourmente des éléments naturels en furie. Mais ce qui donne un sens profond et intemporel à ses récits, en dehors de leur témoignage sociologique, est sans aucun doute leur dimension humaine. Avec lui point de jugement à l'emporte-pièce, chacun est vu tel qu'il est, avec ses qualités et ses travers. Ainsi London met en avant les valeurs de l'amitié qui sauvent la vie, car dans les mers du sud la vie est fragile, même les hommes les moins tordus, qu'ils soient noirs ou blancs, n'en sont pas moins des joueurs, des buveurs secs ou de fieffés bagarreurs parfois meurtriers.
  • Peteplume Posté le 12 Décembre 2019
    Je connais Jack London en tant qu’aventurier de la ruée vers l’or dont il a tiré de magnifiques récits (Croc-Blanc et L’appel de la forêt pour ne citer que les deux romans les plus célèbres). J’ai appris récemment qu’il avait auparavant bourlingué sur le Pacifique chasser le phoque en mer de Bering et au Japon et, plus tard, sur son propre bateau en Mélanésie et en Polynésie. Ses voyages ont contribué à nourrir sa pensée politique socialiste et anticolonialiste. Il en a rapporté aussi la matière première de son écriture. Ce recueil rassemble huit nouvelles qui se passent à son époque, c’est-à-dire au tournant du XIX et du XXè siècle. Beaucoup font état de l’esclavagisme qui régnait alors, de la brutalité des méthodes pour mâter la population locale mais aussi de la vengeance que celle-ci exerçait contre leurs bourreaux —vengeance pas moins cruelle — et de leur cannibalisme, alors monnaie courante. D’autres nouvelles sont axées sur les dangers de la mer, la navigation difficile entre les récifs coralliens, les vents capricieux, les courants changeants et les accès délicats aux atolls par des chenaux; sans parler des typhons dévastateurs. En somme, London nous... Je connais Jack London en tant qu’aventurier de la ruée vers l’or dont il a tiré de magnifiques récits (Croc-Blanc et L’appel de la forêt pour ne citer que les deux romans les plus célèbres). J’ai appris récemment qu’il avait auparavant bourlingué sur le Pacifique chasser le phoque en mer de Bering et au Japon et, plus tard, sur son propre bateau en Mélanésie et en Polynésie. Ses voyages ont contribué à nourrir sa pensée politique socialiste et anticolonialiste. Il en a rapporté aussi la matière première de son écriture. Ce recueil rassemble huit nouvelles qui se passent à son époque, c’est-à-dire au tournant du XIX et du XXè siècle. Beaucoup font état de l’esclavagisme qui régnait alors, de la brutalité des méthodes pour mâter la population locale mais aussi de la vengeance que celle-ci exerçait contre leurs bourreaux —vengeance pas moins cruelle — et de leur cannibalisme, alors monnaie courante. D’autres nouvelles sont axées sur les dangers de la mer, la navigation difficile entre les récifs coralliens, les vents capricieux, les courants changeants et les accès délicats aux atolls par des chenaux; sans parler des typhons dévastateurs. En somme, London nous fait une peinture de l’Océanie très éloignée de l’image idyllique des croisières dans les Mers du Sud que nous vendent les agences touristiques… C’est très bien écrit, bien traduit (il s’agit d’une traduction récente) et l’éditeur a pris soin d’ajouter un glossaire auquel j’ai dû me référer quelquefois pour le vocabulaire spécialisé de la navigation. Que dire de plus ? Jack London est un auteur célèbre mais qui est un peu tombé en désuétude, peut-être à cause des traductions qui, elles, datent. Je recommande tous de le redécouvrir dans le texte original ou via les traductions récentes qui rendent justice à cet auteur incontournable.
    Lire la suite
    En lire moins
  • gorgospa Posté le 8 Septembre 2019
    Les Contes des Mers du Sud est un recueil de nouvelles de Jack London. Petites histoires de vie dans les îles du Pacifique, ces nouvelles (un peu datée) explorent différentes facettes de l'exploration (colonisation) de ces îles et nous montre surtout l'immense talent de Jack London. Ces nouvelles sont un peu datées car elles parlent beaucoup du cannibalisme des autochtones, de leur cruauté face au bon anglais apportant la civilisation. Malgré tout, la deuxième nouvelle traite d'une amitié noir-blanc innovante pour l'époque. Le fond est donc à prendre avec des pincettes et à remettre dans le contexte de l'époque. Cependant, sur la forme, on ne peut enlever à Jack London son don pour le réalisme et cette facilité qu'il a de nous emmener en quelques phrases dans un autre monde, une autre époque. Pas besoin de 20 pages, pour comprendre la situation et vers quel chemin l'auteur veut nous emmener. Je le conseil aux lecteurs avertis.
  • kaliss Posté le 29 Septembre 2017
    exotisme houleux pour un london qui n'a pas souffert de la traduction, contrairement a d'autres livres l'homme est un typhon pour l'homme
  • Erik35 Posté le 12 Septembre 2016
    NB : Ceci est une petite notice concernant exclusivement l'ouvrage des éditions Pocket. Les deux textes originaux de London sont -bien évidemment- parfaits (sic!), qui composent ce petit opuscule des éditions bilingues de la maison Pocket mais : 1) la première nouvelle proposée, le "Chinago", ne fait absolument pas partie du recueil "Contes des mers du Sud", contrairement à ce qui est annoncé dans la courte introduction mais de "Quand Dieu ricane" (seule édition complète de ce recueil original aux éditions Libretto). 2) un nombre assez pathétique de fautes de frappe, d'orthographe et de conjugaison parsèment le texte français en vis à vis du texte original. 3) Une traduction moyenne par ailleurs (on peine à retrouver le style et surtout le rythme si caractéristique de London) mais à retenir en vertu de la bonne connaissance des cultures polynésiennes de la traductrice, qui est d'un véritable intérêt.
12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !