Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714452665
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Blanc comme la nuit

Claire BRETON (Traducteur)
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 24/11/2011

Macabre découverte à Biddista, petit hameau des Shetland. Dans une cabane de pêcheur, le corps d’un homme, pendu. Fait étrange, son visage est dissimulé par un masque de clown.
Pour l’inspecteur Jimmy Perez, l’affaire s’avère d’autant plus délicate que personne ne semble connaître la victime. Une chose est sûre, il...

Macabre découverte à Biddista, petit hameau des Shetland. Dans une cabane de pêcheur, le corps d’un homme, pendu. Fait étrange, son visage est dissimulé par un masque de clown.
Pour l’inspecteur Jimmy Perez, l’affaire s’avère d’autant plus délicate que personne ne semble connaître la victime. Une chose est sûre, il ne croit pas au suicide. Mais malgré les renforts, les investigations piétinent.
C’est alors qu’un nouveau corps est retrouvé au pied de la falaise. Le cadavre de Roddy, l’enfant chéri de l’île, un jeune violoniste célèbre.
Quel lien peut bien unir ces deux crimes ? Y aurait-il un tueur en série à Biddista ?

Durant ces jours étranges où le soleil ne se couche jamais, Jimmy Perez n’aura pas trop de sa légendaire ténacité et de son art de la psychologie pour faire la lumière sur le passé d’une petite communauté en apparence idyllique…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714452665
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • papotea Posté le 3 Décembre 2019
    Deuxième tome de la série Jimmy Perez, qui a pour cadre les Shetlands. Comme le premier, on est happé par le rythme lent, par l'atmosphère particulière, par les personnages. L'intrigue se déroule calmement, le dénouement est inattendu (pour moi en tout cas), mais en réalité on n'est pas dans un roman où l'on cherche à résoudre l'intrigue par soi même: on est trop "engluée" dans l'atmosphère pour essayer. On se laisse juste porter par les descriptions, par les pensées profondes des personnages. Jimmy Perez en vrai aurait le don de m'horripiler : il est lent, secret, taciturne, sans humour. Mais on le suit avec un réel plaisir dans cette île si proche du cercle polaire que la nuit ne tombe jamais totalement en plein été. Une lecture qui se déguste tranquillement, au coin du feu, un après-midi où la pluie tape au carreau.
  • livreclem Posté le 8 Septembre 2019
    Deuxième tome des enquête de Jimmy dans les shetlands. Un cadavre est retrouvé dans la cabane d'un pêcheur, avec un masque de clown sur la tête. C'est parti pour plonger dans les secrets du village écossais et du passé de certains habitants. Un bon petit polar pour les vacances.
  • Aline1102 Posté le 31 Décembre 2017
    Après Vera Stanhope, je découvre le second enquêteur récurrent d'Ann Cleeves : Jimmy Perez. Le nom de ce policier est assez trompeur. Jimmy Perez n'est pas espagnol, même s'il revendique des ancêtres de cette nationalité afin d'expliquer son patronyme. En réalité, Blanc comme la nuit se déroule aux Shetland. Rien que pour son décor, ce polar est donc particulièrement passionnant. On découvre une très petite communauté, qui vit dans des conditions difficiles (journées noires en hiver et nuits lumineuses en été, entre autres) et a l'habitude de se "serrer les coudes" en cas de problème. Les habitants de Biddista ne sont pas tous amis ou proches, mais étant donné leurs conditions de vie, ils savent qu'ils ont besoin les uns des autres. Du coup, on s'en doute, le fait qu'un meurtre soit commis dans un hangar à bateaux de ce petit village bouleverse tout le monde. Et puis, surtout, les soupçons sont plus difficiles à supporter quand on est une dizaine d'habitants... Vous l'aurez compris, les gros points forts de ce roman, c'est son ambiance et le cadre dans lequel les faits se déroulent. Les personnages sont également tous très intéressants, à quelques exceptions près (certains sont agaçants). Comme c'était le cas de Harbour... Après Vera Stanhope, je découvre le second enquêteur récurrent d'Ann Cleeves : Jimmy Perez. Le nom de ce policier est assez trompeur. Jimmy Perez n'est pas espagnol, même s'il revendique des ancêtres de cette nationalité afin d'expliquer son patronyme. En réalité, Blanc comme la nuit se déroule aux Shetland. Rien que pour son décor, ce polar est donc particulièrement passionnant. On découvre une très petite communauté, qui vit dans des conditions difficiles (journées noires en hiver et nuits lumineuses en été, entre autres) et a l'habitude de se "serrer les coudes" en cas de problème. Les habitants de Biddista ne sont pas tous amis ou proches, mais étant donné leurs conditions de vie, ils savent qu'ils ont besoin les uns des autres. Du coup, on s'en doute, le fait qu'un meurtre soit commis dans un hangar à bateaux de ce petit village bouleverse tout le monde. Et puis, surtout, les soupçons sont plus difficiles à supporter quand on est une dizaine d'habitants... Vous l'aurez compris, les gros points forts de ce roman, c'est son ambiance et le cadre dans lequel les faits se déroulent. Les personnages sont également tous très intéressants, à quelques exceptions près (certains sont agaçants). Comme c'était le cas de Harbour Street, Ann Cleeves prend son temps pour mettre son intrigue en place, pour planter le décor et présenter les différents protagonistes. Mais cette seconde série n'est pas une simple réédition des enquêtes de Vera Stanhope : on sent un vrai travail de la part de la romancière, afin de différencier ces deux séries de polars et de leur apporter des qualités différentes à chacune. C'est donc avec plaisir que je continuerai ma lecture des aventures de Jimmy Perez. Dans son genre, il est aussi intéressant que Vera !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sylviegeo Posté le 22 Mars 2017
    Jimmy Perez est l'inspecteur/personnage principal de ce roman, Blanc comme la nuit. Jimmy Perez est le héros de la série télé "Shetlands". Après cette lecture, j'en suis à me demander si, pour une rare fois, je ne préfère pas la série télé au roman. Hummm ... Un cadavre, portant un masque de clown, est retrouvé pendu dans un hangar à bateaux. On doute du suicide. Et voilà que Jimmy devra parler à tout le monde de ce petit hameau, tous des connaissances d'ailleurs. Et avec Jimmy, le rythme est donné: on prend le temps avec les gens. Nous sommes chez des insulaires, n'oublions pas. L'auteur, Anne Cleeves, maintient le tempo, brouille les pistes : tout le monde et personne est suspecté. Mais contrairement au personnage télé, je me suis moins attaché à Perez. Il me manquait un "je ne sais quoi " de vulnérable chez lui. Une sensibilité moins bien exploitée peut-être. Par contre, la description des lieux, le décor, les îles, leur mode de vie, ce soleil presque éternel en été, c'est juste trop attirant. Et bravo car on sent bien l'influence du climat, de ces lieux particuliers et riches et mystérieux sur l'ambiance.... Jimmy Perez est l'inspecteur/personnage principal de ce roman, Blanc comme la nuit. Jimmy Perez est le héros de la série télé "Shetlands". Après cette lecture, j'en suis à me demander si, pour une rare fois, je ne préfère pas la série télé au roman. Hummm ... Un cadavre, portant un masque de clown, est retrouvé pendu dans un hangar à bateaux. On doute du suicide. Et voilà que Jimmy devra parler à tout le monde de ce petit hameau, tous des connaissances d'ailleurs. Et avec Jimmy, le rythme est donné: on prend le temps avec les gens. Nous sommes chez des insulaires, n'oublions pas. L'auteur, Anne Cleeves, maintient le tempo, brouille les pistes : tout le monde et personne est suspecté. Mais contrairement au personnage télé, je me suis moins attaché à Perez. Il me manquait un "je ne sais quoi " de vulnérable chez lui. Une sensibilité moins bien exploitée peut-être. Par contre, la description des lieux, le décor, les îles, leur mode de vie, ce soleil presque éternel en été, c'est juste trop attirant. Et bravo car on sent bien l'influence du climat, de ces lieux particuliers et riches et mystérieux sur l'ambiance. Une ambiance toujours un peu oppressante . Bref, un honnête policier et une bonne série télé inspirée de ces romans. Notre plaisir peut donc être double .
    Lire la suite
    En lire moins
  • adtraviata Posté le 15 Janvier 2017
    Comme je suis assez fan des Enquêtes de Vera sur France 3, je me suis intéressée à Ann Cleeves, l’auteur qui a inspiré cette série. La romancière écrit depuis plusieurs années et a créé quatre séries dont celle de Vera Stanhope et celle qui se passe aux îles Shetland, avec Jimmy Perez comme enquêteur récurent. Ses aventures sont traduites en français chez Belfond noir et j’ai trouvé ce deuxième tome à la bibli. Il me faut avouer que j’ai trouvé l’intrigue un peu longue au démarrage et que la révélation de l’assassin, à la toute fin, était un peu surprenante (et même carrément décevante en ce qui me concerne, car je n’aurais jamais imaginé ce personnage en meurtrier… alors que les victimes ne sont guère sympathiques). Jimmy Perez est un îlien calme, voire placide et ses méthodes, sa connaissance du terrain l’amènent lentement mais sûrement à trouver le coupable. La rivalité qu’imagine le flic ambitieux venu d’Inverness paraît un peu risible, même si elle donne un peu de piment à l’intrigue. L’intérêt de cette histoire réside surtout dans la vie aux Shetland et dans le fait que l’histoire se déroule en été, dans ces îles très au nord, le soleil ne... Comme je suis assez fan des Enquêtes de Vera sur France 3, je me suis intéressée à Ann Cleeves, l’auteur qui a inspiré cette série. La romancière écrit depuis plusieurs années et a créé quatre séries dont celle de Vera Stanhope et celle qui se passe aux îles Shetland, avec Jimmy Perez comme enquêteur récurent. Ses aventures sont traduites en français chez Belfond noir et j’ai trouvé ce deuxième tome à la bibli. Il me faut avouer que j’ai trouvé l’intrigue un peu longue au démarrage et que la révélation de l’assassin, à la toute fin, était un peu surprenante (et même carrément décevante en ce qui me concerne, car je n’aurais jamais imaginé ce personnage en meurtrier… alors que les victimes ne sont guère sympathiques). Jimmy Perez est un îlien calme, voire placide et ses méthodes, sa connaissance du terrain l’amènent lentement mais sûrement à trouver le coupable. La rivalité qu’imagine le flic ambitieux venu d’Inverness paraît un peu risible, même si elle donne un peu de piment à l’intrigue. L’intérêt de cette histoire réside surtout dans la vie aux Shetland et dans le fait que l’histoire se déroule en été, dans ces îles très au nord, le soleil ne se couche quasiment pas (d’où le titre) et cela influence forcément le comportement des habitants. Honnêtement, dans le genre « Enquête sur une île écossaise », le seul roman de Peter May que j’ai lu m’a paru bien plus profond et palpitant, mais j’ai lu celui-ci sans déplaisir durant ces vacances de Noël, où une lecture détente et dépaysante était la bienvenue. J’en lirai peut-être un autre, j’essayerai peut-être une des enquêtes de Vera Stanhope ?
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.