RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Buckingham Palace Gardens

            12-21
            EAN : 9782264057464
            Code sériel : UGE
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Buckingham Palace Gardens

            Luc BARANGER (Traducteur)
            Date de parution : 23/08/2012

            Thomas Pitt, agent des services très secrets de la reine Victoria, la Special Branch, et son supérieur, le glacial Narraway, sont convoqués de toute urgence au palais de Buckingham. L’impensable vient de se produire : un crime barbare a été commis sur la personne d’une prostituée, retrouvée au petit matin...

            Thomas Pitt, agent des services très secrets de la reine Victoria, la Special Branch, et son supérieur, le glacial Narraway, sont convoqués de toute urgence au palais de Buckingham. L’impensable vient de se produire : un crime barbare a été commis sur la personne d’une prostituée, retrouvée au petit matin dans un placard. La jeune femme était « invitée » à une fête très privée donnée par le prince de Galles… Le coupable doit être désigné et l’affaire étouffée au plus vite, avant que le scandale ne s’ébruite hors du palais, au risque de mettre la Couronne en péril...

            Traduit de l'anglais
            par Luc Baranger

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264057464
            Code sériel : UGE
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            12-21
            10.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • LaForetDesPages Posté le 25 Février 2018
              Comme dans les précédents tomes, on est tenu en haleine jusqu’à la fin du livre. S’il y a encore une phrase à lire, c’est que l’affaire n’est pas terminée. Et là, on est dans le haut niveau de complot ! Le retournement de situation à la fin ! Cette fois-ci, c’est une enquête dans un huit-clos : Buckingham Palace ! Avec une pression immense pour trouver l’assassin sans faire de vague, le plus vite possible, sans créer de scandale impliquant le prince héritier, dont on a déjà eu un aperçu de la vie sulfureuse qu’il mène dans un précédent tome. Dans le tome précédent, je trouvais dommage que Charlotte ne joue pas un plus grand rôle dans l’enquête. Ce n’est toujours pas le cas dans ce tome là, mais par contre c’est Gracie la vedette ! Elle est introduite dans le personnel du palais pour rapporter à Pitt les informations dissimulées par les domestiques et pour fouiner un peu partout où elle peut aller discrètement. Après tout, les domestiques sont invisibles... Et la petite Gracie a bien grandi et elle mène sa petite enquête de façon très intelligente, elle repère rapidement les incohérences de la situation. Bravo Gracie !
            • FannyNetherfieldPark Posté le 3 Mars 2015
              Comme chaque mois, nous nous retrouvons pour la chronique d’une enquête de Thomas Pitt. Ce 25e tome est une réussite encore une fois. Cet opus est différent des autres. En effet, Anne Perry n’a de cesse de renouveler sa série et de nous proposer de nouveaux lieux d’action, de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues. L’enquête est franchement intéressante. Le lecteur se pose sans arrêt des questions et met tous les protagonistes en position de suspect les uns après les autres. Ce roman m’a rappelé les histoires qu’a pu écrire Agatha Christie car il s’agit d’un huis clos où chacun est susceptible d’être coupable. Cette enquête fait la part belle à Pitt, Gracie et Narraway. Charlotte et le reste des personnages secondaires récurrents sont absents. Les ambitions exacerbées de certains sont bien mises en avant quitte à manipuler les plus hauts gouvernants du Royaume-Uni. Dans cette nouvelle histoire, nous sommes introduits dans le palais de la reine Victoria. Les descriptions des différentes pièces m’ont beaucoup plu. Il en va de même avec les détails concernant la vie au palais ainsi que toutes les convenances à respecter à la lettre. Les domestiques, leur quotidien et leurs tâches ardues sont également très présents. Encore... Comme chaque mois, nous nous retrouvons pour la chronique d’une enquête de Thomas Pitt. Ce 25e tome est une réussite encore une fois. Cet opus est différent des autres. En effet, Anne Perry n’a de cesse de renouveler sa série et de nous proposer de nouveaux lieux d’action, de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues. L’enquête est franchement intéressante. Le lecteur se pose sans arrêt des questions et met tous les protagonistes en position de suspect les uns après les autres. Ce roman m’a rappelé les histoires qu’a pu écrire Agatha Christie car il s’agit d’un huis clos où chacun est susceptible d’être coupable. Cette enquête fait la part belle à Pitt, Gracie et Narraway. Charlotte et le reste des personnages secondaires récurrents sont absents. Les ambitions exacerbées de certains sont bien mises en avant quitte à manipuler les plus hauts gouvernants du Royaume-Uni. Dans cette nouvelle histoire, nous sommes introduits dans le palais de la reine Victoria. Les descriptions des différentes pièces m’ont beaucoup plu. Il en va de même avec les détails concernant la vie au palais ainsi que toutes les convenances à respecter à la lettre. Les domestiques, leur quotidien et leurs tâches ardues sont également très présents. Encore un tome qui m’a bien plu. Sans forcément être d’une originalité extrême, ce tome m’a tenue en haleine. Le huis clos et l’intrigue se déroulant à Buckingham en fond un opus inédit dans la série des enquêtes victoriennes de Thomas Pitt. On se retrouve le mois prochain avec le 26e tome : Lisson Grove!
              Lire la suite
              En lire moins
            • belette2911 Posté le 2 Mars 2015
              Bienvenue à Buckingham Palace ! Sa salle du trône, ces cuisines démesurées, ses kilomètres de couloirs, sa multitude de larbins et de laquais, ses nombreux placards dont un possède une prostituée morte, égorgée et les entrailles sorties sur les draps blancs et immaculés (par derrière)… Un cadavre dans le placard de la reine Victoria ?? Une prostipute égorgée comme au bon vieux temps de l’ami Jack ? Hé oui ! Son Altesse Royale le Fils de la Reine a invité 4 hommes (et leurs épouses) afin de discuter et mettre au point une ligne de chemin de fer qui relierai Le Caire au Cap et, afin d’égayer une soirée, ils se sont fait livrer – non pas de pizzas – des prostituées en provenance d’un bordel. Et boum, on en retrouve une refroidie dans un placard à linge ! Pitt, toujours à la Special Branch va devoir marcher sur des oeufs afin de trouver le coupable sans commettre d’impair (lui qui n’en porte pas, d’imper). Cet aventure revient un peu à mes premiers amours, c’est-à-dire une enquête criminelle avec un morceau de viande froide bien saignante. Même si la politique n’est jamais loin quand on doit enquêter dans le palais de Buckingham où trône... Bienvenue à Buckingham Palace ! Sa salle du trône, ces cuisines démesurées, ses kilomètres de couloirs, sa multitude de larbins et de laquais, ses nombreux placards dont un possède une prostituée morte, égorgée et les entrailles sorties sur les draps blancs et immaculés (par derrière)… Un cadavre dans le placard de la reine Victoria ?? Une prostipute égorgée comme au bon vieux temps de l’ami Jack ? Hé oui ! Son Altesse Royale le Fils de la Reine a invité 4 hommes (et leurs épouses) afin de discuter et mettre au point une ligne de chemin de fer qui relierai Le Caire au Cap et, afin d’égayer une soirée, ils se sont fait livrer – non pas de pizzas – des prostituées en provenance d’un bordel. Et boum, on en retrouve une refroidie dans un placard à linge ! Pitt, toujours à la Special Branch va devoir marcher sur des oeufs afin de trouver le coupable sans commettre d’impair (lui qui n’en porte pas, d’imper). Cet aventure revient un peu à mes premiers amours, c’est-à-dire une enquête criminelle avec un morceau de viande froide bien saignante. Même si la politique n’est jamais loin quand on doit enquêter dans le palais de Buckingham où trône un fils de reine, ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile. J’ai aimé le petit côté huis-clos de l’affaire puisque nous sommes au palais et que nous le quittons pas. Les circonstances du meurtres sont impossibles à deviner et malgré le fait que nous n’avons que 4 suspects potentiels dont 1 a un alibi, la tâche n’est pas aisée. Pourtant, j’avais deviné une chose à laquelle Pitt n’avait pas pensé. Le diable se cache dans les détail, mais malgré cette illumination (qui était bonne mais pas pour la raison que je pensais) et malgré le fait que j’avais mon suspect et que j’avais bon, jamais je n’ai immaginé le mobile une seule seconde. Chapeau, c’était rondement mené – malgré quelques petits passages plus lents – et lorsque nous pensons que tout est résolu, et bien non ! Malgré la multitude de personnages, on les différencies bien, surtout un, que j’ai détesté d’emblée. Un seul regret : pas de Charlotte menant l’enquête puisque nous sommes à Buckingham, mais Gracie, leur petite bonne, aura les honneurs de cette aventure et, ma foi, elle ne démérite pas. Quand à notre Pitt, il a une sacrée paire de couilles bien accrochées parce que oser dire ce qu’il a dit, à cette époque où les rois et reines étaient tout puissant, fallait en avoir des grosses ! Parce que le roman ne se contente pas de vous faire découvrir le palais au travers d’une enquête, non, il est aussi une critique assez virulente sur les petits jeux qui s’y déroulaient. Les gens avaient beau péter dans de la soie, ils étaient souvent plus vils que ceux qui vivaient dans les caniveaux. Et comme disait Pitt, on trouve des caniveaux dans les endroits les plus inattendus. En plus de tacler la monarchie, les nobles et certains riches qui auraient vendu père et mère pour posséder un titre, le roman nous parle aussi de la colonisation de l’Afrique, de certains pays qui ont déjà beaucoup et qui en veulent encore plus, quitte à écraser les habitants. Et eux, ils n’avaient pas d’armes à feu, contrairement à nos pays dits "civilisés". Un excellent moment de lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Isambour Posté le 14 Septembre 2014
              Peut-être un peu long par moments, avec une intrigue un peu tarabiscotée qui semble ne jamais devoir finir. Ceci dit, je l'ai lu en une journée, ce qui est sans doute la meilleure preuve que c'est haletant !!! La petite bonne Gracie a un rôle important, remplaçant Charlotte qui brille par son absence (regret...), et Pitt semble plus vulnérable ; tous les personnages réunis forment un portrait particulièrement sombre de l'humanité, c'est une surenchère de vices et de noirceur. Ce n'est pas mon préféré de la série, ceci dit, pas de quoi le désavouer pour autant, loin de là !!!!
            • steph59p Posté le 28 Octobre 2012
              Beau moment de lecture!
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !