RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ça ne coûte rien de demander

            Robert Laffont
            EAN : 9782221216880
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Ça ne coûte rien de demander

            Esther SERMAGE (Traducteur)
            Collection : La Bête noire
            Date de parution : 11/01/2018

            « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.
            Ça y est, l’autoproclamé « détective » Kouplan, immigré iranien à Stockholm, n’a plus un rond. Il en est réduit à collecter des cannettes vides pour les revendre contre quelques pièces.
            En...

            « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.
            Ça y est, l’autoproclamé « détective » Kouplan, immigré iranien à Stockholm, n’a plus un rond. Il en est réduit à collecter des cannettes vides pour les revendre contre quelques pièces.
            En fouillant dans les poubelles du quartier huppé de Lidingö, il croise le chemin de Jenny Svärd, conseillère municipale aux dents longues, dont il surprend la conversation : Jenny vient de se faire escroquer par son amante, qui a disparu dans la nature avec deux cent mille couronnes. Puisque ça ne coûte rien de demander, Kouplan saute sur l’occasion pour lui proposer ses services d’enquêteur…
            Sara Lövestam vous fera découvrir la face cachée de Stockholm.
            « On est déjà attaché à cet enquêteur atypique. » Pascal Frey, Elle.
            « Sara Lövestam dévoile la Suède des immigrés. » Laurent Bainier, 20 minutes.
            Chacun sa vérité, le premier volet de la série Kouplan, a reçu le Grand Prix de littérature policière 2017.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221216880
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            8.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Puce14 Posté le 25 Mars 2019
              Personnage qui s'improvise détective privé. A lire !!!
            • loeildeluciole Posté le 23 Mars 2019
              Ça ne coûte rien de demander est le second tome de la tétralogie de Sara Lövestam sur le détective Kouplan. Kouplan vient d’Iran et s’est installé en Suède où il est sans-papier et détective privé autoproclamé. Si vous n’avez pas lu le premier tome, arrêtez-vous là dans la lecture de cette chronique. Nous avons découvert Kouplan dans Chacun sa vérité et ses aventures se poursuivent avec une nouvelle enquête discrète à résoudre. Jenny Svärd, conseillère municipale à Stockholm, veut à tout prix retrouver la trace de son ex-amante qui l’a arnaquée avant de disparaître. Comme dans le tome précédent, la client de Kouplan ne peut pas faire appel à la justice pour les côté obscurs de l’affaire. Et ça arrange bien notre détective sans-papier préféré ! Mais toute cette enquête, au rythme nordique, n’est qu’un prétexte au roman. En parallèle et tout aussi important, nous découvrons la transition de Kouplan. Il se confie plus et nous en apprenons beaucoup sur son passé en Iran et ses débuts en Suède. L’auteure aborde un thème encore très mal accepté et l’ouverture bienveillante est à souligner ! J’ai donc bien hâte de me plonger dans le tome 3, Libre comme l’air, qui est sorti le 21... Ça ne coûte rien de demander est le second tome de la tétralogie de Sara Lövestam sur le détective Kouplan. Kouplan vient d’Iran et s’est installé en Suède où il est sans-papier et détective privé autoproclamé. Si vous n’avez pas lu le premier tome, arrêtez-vous là dans la lecture de cette chronique. Nous avons découvert Kouplan dans Chacun sa vérité et ses aventures se poursuivent avec une nouvelle enquête discrète à résoudre. Jenny Svärd, conseillère municipale à Stockholm, veut à tout prix retrouver la trace de son ex-amante qui l’a arnaquée avant de disparaître. Comme dans le tome précédent, la client de Kouplan ne peut pas faire appel à la justice pour les côté obscurs de l’affaire. Et ça arrange bien notre détective sans-papier préféré ! Mais toute cette enquête, au rythme nordique, n’est qu’un prétexte au roman. En parallèle et tout aussi important, nous découvrons la transition de Kouplan. Il se confie plus et nous en apprenons beaucoup sur son passé en Iran et ses débuts en Suède. L’auteure aborde un thème encore très mal accepté et l’ouverture bienveillante est à souligner ! J’ai donc bien hâte de me plonger dans le tome 3, Libre comme l’air, qui est sorti le 21 mars 2019 chez Robert Laffont, collection La Bête Noire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Elodieuniverse Posté le 21 Mars 2019
              Kouplan, un détective peu ordinaire est sur une nouvelle enquête. J'avais lu ''Chacun sa vérité", le premier tome mettant en scène le détective Kouplan, dans le cadre du prix nouvelles voix du Polar chez les éditions Pocket. De Stockholm à Göteborg, on entre dans une enquête assez basique mais tout l'intérêt de ce livre réside dans son détective pour le moins original. Kouplan (détective et immigré clandestin) enquête sans se faire remarquer (surtout pas de la police) et les clients ne veulent pas que cela s'ébruite non plus. C'est pour cette raison qu'ils font appel à lui. Il a d'ailleurs des méthodes particulières et plus d'un tour dans son sac! L'auteure a dirigé son histoire sur l'histoire de Kouplan et on en sait un peu plus sur lui que dans le premier tome. On va suivre l'enquête pas à pas, on est surtout dans un polar social qui nous emmène au coeur du monde politique. Une chose est sûre ne vous fiez pas aux apparences, elles sont souvent trompeuses! (...) Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
            • Stelphique Posté le 14 Mars 2019
              Ce que j’ai ressenti: Il me semble que ça ne coûte rien de dire que j’ai adoré cette deuxième enquête de l’inspecteur Kouplan. Que j’ai été très heureuse de le retrouver, parce que finalement, c’est bien à ce personnage que l’on s’attache. On l’avait laissé sur une révélation inattendue en twist final dans Chacun sa vérité, et Sara Lovestam approfondit plus encore cette identité floue en donnant un caractère plus intime à ce roman. En brouillant ainsi les pistes, cette auteure bouscule les mentalités vers plus de tolérance. Certains passages sont bouleversants, et tout le long de cette intrigue, c’est dans cette fragilité qu’est la grande force de ce polar. Je suis totalement conquise par son style, son engagement pour les problèmes de société actuels, sa sensibilité. Au delà, d’une simple enquête à lire sous nos plaids, je pense que Sara Lovestam peut marquer l’univers du polar grâce à ce personnage atypique. « Les circonstances nous rendent complexes, songe Kouplan. Comment se catégoriserait-il lui-même? Comment associer son passé, son corps et ses actes sous une seule et unique étiquette? » Le détective Kouplan se voit confier une nouvelle mission dans l’ombre et puisque ça ne coûte rien de demander, il aborde... Ce que j’ai ressenti: Il me semble que ça ne coûte rien de dire que j’ai adoré cette deuxième enquête de l’inspecteur Kouplan. Que j’ai été très heureuse de le retrouver, parce que finalement, c’est bien à ce personnage que l’on s’attache. On l’avait laissé sur une révélation inattendue en twist final dans Chacun sa vérité, et Sara Lovestam approfondit plus encore cette identité floue en donnant un caractère plus intime à ce roman. En brouillant ainsi les pistes, cette auteure bouscule les mentalités vers plus de tolérance. Certains passages sont bouleversants, et tout le long de cette intrigue, c’est dans cette fragilité qu’est la grande force de ce polar. Je suis totalement conquise par son style, son engagement pour les problèmes de société actuels, sa sensibilité. Au delà, d’une simple enquête à lire sous nos plaids, je pense que Sara Lovestam peut marquer l’univers du polar grâce à ce personnage atypique. « Les circonstances nous rendent complexes, songe Kouplan. Comment se catégoriserait-il lui-même? Comment associer son passé, son corps et ses actes sous une seule et unique étiquette? » Le détective Kouplan se voit confier une nouvelle mission dans l’ombre et puisque ça ne coûte rien de demander, il aborde lui même, Jenny Svard qui s’est vue délestée de deux cent mille couronnes par son amante. Toujours la peur et la faim au ventre, et sans doute d’autres bouleversements hormonaux, il avance dans les rues à couvert, et plonge dans le grand bain de la politique. Petit à petit, on est saisi par la force des mensonges énoncés et des vérités tues, par les révélations étranges et les actions volontaires, et par cette vengeance de femmes. « En se consacrant au faux, on est en contradiction avec la vie qui est dans le vrai. Chaque mensonge est un instant volé à sa propre vie. » Ça ne coûte rien de demander…la suite des aventures de Kouplan! Je suis tellement impatiente de découvrir l’évolution de ce personnage. Dans ce tome-ci, vérités et mensonges jouent encore sur les failles humaines et tout ce qu’il parait n’est jamais totalement ce qui est. Et c’est ce que j’adore! Etre déstabilisée, ne pas prévoir le prochain rebondissement, me laisser surprendre par des émotions nouvelles. Avec Sara Lovestam, je sais que j’aurai ces moments de doutes délicieux, où chacun peut ressentir sa vérité. "Ça ne coûte rien de demander, Kouplan. Il n’y a qu’à demander, l’univers te répondra. Sois ce que tu veux être, nous sommes les metteurs en scènes de nos propres vies." Ma note Plaisir de Lecture 9/10
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bill Posté le 4 Mars 2019
              J'ai découvert Sara LOVESTAM et son héros, Kouplan, son détective privé sans papier avec "A chacun sa vérité", le mois dernier.  On le retrouve dans ce nouvel opus, ramassant des canettes vides dans des poubelles pour gagner quelques couronnes en les rapportant à la consigne et gagner ainsi l'argent nécessaire au paiement de sa nourriture ... Alors qu'il fouille les poubelles d'un quartier huppé, il entend la conversation d'une femme, Jenny Svärd, évoquant comment elle s'est faite escroquer par son amante ...  Kouplan convainc Jenny de lui donner sa chance, et il part à la recherche d'Amanda ...  L'enquête se révèlera assez facile à résoudre dès lors que les habitudes de la dame se révèleront constantes mais ce roman nous permet de découvrir qui est vraiment Kouplan, sa vie, ses origines, ses difficultés.  Kouplan laisse apparaître ses faiblesses, sa particularité, et, par bribes, évoque sa jeunesse en Iran ...   En le ramenant à Jönköping, la ville de Suède où il est arrivé, l'auteur nous raconte la vie dans les collectifs où sont réunis les personnes en attente d'asile, la vie communautaire en milieu vegan, la débrouillardise, l'entraide et les réseaux . Un roman intéressant, une escroquerie maligne et pourtant sans doute très fréquente ..  Un auteur que je... J'ai découvert Sara LOVESTAM et son héros, Kouplan, son détective privé sans papier avec "A chacun sa vérité", le mois dernier.  On le retrouve dans ce nouvel opus, ramassant des canettes vides dans des poubelles pour gagner quelques couronnes en les rapportant à la consigne et gagner ainsi l'argent nécessaire au paiement de sa nourriture ... Alors qu'il fouille les poubelles d'un quartier huppé, il entend la conversation d'une femme, Jenny Svärd, évoquant comment elle s'est faite escroquer par son amante ...  Kouplan convainc Jenny de lui donner sa chance, et il part à la recherche d'Amanda ...  L'enquête se révèlera assez facile à résoudre dès lors que les habitudes de la dame se révèleront constantes mais ce roman nous permet de découvrir qui est vraiment Kouplan, sa vie, ses origines, ses difficultés.  Kouplan laisse apparaître ses faiblesses, sa particularité, et, par bribes, évoque sa jeunesse en Iran ...   En le ramenant à Jönköping, la ville de Suède où il est arrivé, l'auteur nous raconte la vie dans les collectifs où sont réunis les personnes en attente d'asile, la vie communautaire en milieu vegan, la débrouillardise, l'entraide et les réseaux . Un roman intéressant, une escroquerie maligne et pourtant sans doute très fréquente ..  Un auteur que je vais continuer à suivre !
              Lire la suite
              En lire moins
            Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
            Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.