Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221140604
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Calico Joe

Abel GERSCHENFELD (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 07/11/2013

Que s'est-il passé en 1973, durant le match de baseball qui opposa les Mets de New York à une petite équipe de l'Arkansas dont le joueur vedette, «Calico» Joe, venait de pulvériser tous les records ? Pourquoi le rêve de milliers d'Américains s'est-il brisé net ?
Trente ans plus tard, Paul...

Que s'est-il passé en 1973, durant le match de baseball qui opposa les Mets de New York à une petite équipe de l'Arkansas dont le joueur vedette, «Calico» Joe, venait de pulvériser tous les records ? Pourquoi le rêve de milliers d'Américains s'est-il brisé net ?
Trente ans plus tard, Paul Tracey tente de se remémorer le plus grand traumatisme de son existence. Ce jour-là, âgé de onze ans, il était dans les gradins, et c'est son père, Warren, qui affrontait à la batte le jeune «Calico» Joe, lanceur prodige. Choisir entre son idole et son propre père : il ne pouvait y avoir pire dilemme. Pourtant ni lui ni personne n'aurait pu prévoir la tournure tragique des événements qui ont suivi.
À l'annonce de la maladie de Warren, Paul décide qu'il est temps pour eux deux d'affronter enfin la vérité. Et d'aller rechercher dans la petite ville de Calico la possibilité d'une rédemption.
Incisif et poignant, un roman très personnel de John Grisham sur les liens entre père et fils, le sens de l'honneur et la force du pardon.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221140604
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • alexandrebertin Posté le 26 Mai 2020
    John Grisham livre un (court) roman sur une histoire de rédemption. Paul est le fils d'un joueur moyen qui évolue en ligue majeure de baseball (au New York Mets au moment du drame). Lanceur de son état, Warren Tracey, a la réputation de franc tireur dans le monde du baseball. Sa spécialité ? Dégommer, souvent au nom de l'équipe, un batteur qui se présente à lui précédé d'une réputation. Peu importe l'adversaire, Warren va chercher à lui faire payer sa morgue. Jusqu'au jour où se présente, face à lui, un phénomène, le jeune rookie (traduit par "bleu" dans le livre) Joe Castle, un gamin originaire de l'Arkansas qui enchaine les records dignes des plus grands joueurs de l'histoire. Après un premier affront (le jeune Joe frappant un HomeRun sur la première balle de Warren), Tracey le punit en lui lançant une balle rapide qui vient le heurter à la tête assommant l'effronté et scellant définitivement une carrière aussi brillante qu'éphémère. On se retrouve 30 ans plus tard, suivant le narrateur Paul Tracey qui n'a plus réellement de contact avec un père qui l'a délaissé et qui a mené une vie dissolue. Paul apprend que celui-ci est en phase terminale d'un cancer... John Grisham livre un (court) roman sur une histoire de rédemption. Paul est le fils d'un joueur moyen qui évolue en ligue majeure de baseball (au New York Mets au moment du drame). Lanceur de son état, Warren Tracey, a la réputation de franc tireur dans le monde du baseball. Sa spécialité ? Dégommer, souvent au nom de l'équipe, un batteur qui se présente à lui précédé d'une réputation. Peu importe l'adversaire, Warren va chercher à lui faire payer sa morgue. Jusqu'au jour où se présente, face à lui, un phénomène, le jeune rookie (traduit par "bleu" dans le livre) Joe Castle, un gamin originaire de l'Arkansas qui enchaine les records dignes des plus grands joueurs de l'histoire. Après un premier affront (le jeune Joe frappant un HomeRun sur la première balle de Warren), Tracey le punit en lui lançant une balle rapide qui vient le heurter à la tête assommant l'effronté et scellant définitivement une carrière aussi brillante qu'éphémère. On se retrouve 30 ans plus tard, suivant le narrateur Paul Tracey qui n'a plus réellement de contact avec un père qui l'a délaissé et qui a mené une vie dissolue. Paul apprend que celui-ci est en phase terminale d'un cancer et n'a plus qu'un objectif : réussir à ce que son père demande le pardon à Joe Castle pour le mal qui lui a fait. Le lecteur accompagne Paul dans sa mission. Le récit est composé de chapitre au temps présent et de chapitre flashback qui nous renvoie 30 ans auparavant au moment du drame et de ces conséquences. John Grisham réussit le pari d'écrire un roman sur le baseball et d'en peindre un portrait dur, celui du baseball des années 70, beaucoup moins aseptisé que celui d'aujourd'hui. La première partie du roman est une pure merveille, notamment les descriptions des matchs où Grisham utilise tous les ingrédients du thriller pour faire monter la sauce. On est en réel empathie pour Paul qui semble être un chic type. La seconde partie est plus attendue, plus convenue. On retrouve là les ingrédients de l'Amérique protestante : la quête de rédemption qui aboutit à un final couru d'avance. On aurait apprécié un peu plus de subtilité dans cette deuxième partie du livre, un développement un peu plus complexe de l'intrigue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bfauriaux Posté le 29 Novembre 2019
    Ue plongée dans le monde du baseball avec cette histoire tres belle et tres triste pour le heros une star du baseball dechue qui pardonnera à son bourreau: un livre splendide à devorer !
  • lealeh Posté le 31 Août 2019
    Un magnifique roman sans fioriture mais qu'on ne lache qu'une fois terminé. Où les règles non écrites du baseball mettent un terme à la carrière prometteuse d'un jeune joueur des Cubs. Parfois il est bon de se faire pardonner avant de mourir. Un beau roman.
  • Arwen78 Posté le 11 Octobre 2018
    Paul Tracey apprends que son père Warren a un cancer incurable . Cela faisait des années ne s'étaient pas parlés . Ce père violent, alcoolique et coureur de jupons et indifférent envers sa famille . Cependant, un lien aurait pu les rapprocher la passion du baseball . En effet, Warren est un joueur de baseball reconnu qui joue aux Mets de New-York et son fils Paul adore le baseball. Il connaît toutes les statistiques des grands joueurs. Donc à l'été 1973, tout le pays a les yeux braqués sur un jeune joueur, celui-ci joue avec les Cubs de Chicago. Il s'appelle Joe Castle. Il devient l'idole de toute une nation et de Paul également. Les journalistes vont le surnommer Calico Joe. Fin août 1973, les Cinq se déplacent à New-York pour affronter les Mets. Paul assiste avec sa mère à l'affrontement entre son Père et son idole. Paul va vivre le moment le plus traumatisant de son enfance et ne renouera plus au baseball. Que sait il passé en 1973 ? 30 ans plus tard, à l'annonce de la maladie de son père, Paul tente de se remémorer le plus grand traumatisme de son existence.... Paul Tracey apprends que son père Warren a un cancer incurable . Cela faisait des années ne s'étaient pas parlés . Ce père violent, alcoolique et coureur de jupons et indifférent envers sa famille . Cependant, un lien aurait pu les rapprocher la passion du baseball . En effet, Warren est un joueur de baseball reconnu qui joue aux Mets de New-York et son fils Paul adore le baseball. Il connaît toutes les statistiques des grands joueurs. Donc à l'été 1973, tout le pays a les yeux braqués sur un jeune joueur, celui-ci joue avec les Cubs de Chicago. Il s'appelle Joe Castle. Il devient l'idole de toute une nation et de Paul également. Les journalistes vont le surnommer Calico Joe. Fin août 1973, les Cinq se déplacent à New-York pour affronter les Mets. Paul assiste avec sa mère à l'affrontement entre son Père et son idole. Paul va vivre le moment le plus traumatisant de son enfance et ne renouera plus au baseball. Que sait il passé en 1973 ? 30 ans plus tard, à l'annonce de la maladie de son père, Paul tente de se remémorer le plus grand traumatisme de son existence. Il décide qu'il est temps d'affronter enfin la vérité et de se rendre dans la petite ville de Calico Rock rencontrer Joe Castle . Va-t'il arriver à convaincre ? Dans ce roman, c'est donc Paul, le fils qui raconte l'histoire . Ce roman passe au cours des différents chapitre de l'année 1973 à de nos jours (30 ans plus tard). C'est un roman bien écrit et qui se lit vite. On ressent au travers de ce roman, les liens qu'il peut y avoir ou pas entre un père et son fils. La trame de ce roman est sur fond de baseball, un des sports les plus reconnus aux États-Unis. On ressent au travers de ce récit un attachement au personnage de Paul pour qui on a de la tendresse. C'est un personnage qui a de la sensibilité et qui nous raconte ce roman poignant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Themahyperlibrairie Posté le 3 Janvier 2014
    Derrière la libraire, il y a le lecteur et comme tous lecteurs nous sommes toujours à la recherche du roman qui va nous retourner. Celui dont nous aurons un plaisir fou à parler avec nos amis, à partager sur des réseaux et enfin le conseiller encore et encore sans jamais nous lasser. Calico Joe en fera partie sans aucun doute. Roman américain ayant pour fil rouge le Base-Ball, nous découvrons fort vite que derrière le plaisir d'aimer un sport, le pratiquer et être fan des meilleurs joueurs du monde (enfin le monde ici se limite exclusivement aux USA), il y a un enfant et un père. Il y a la plus belle des enfances quand il s'agit du Base-Ball et la pire aussi justement à cause de ce sport. Sensible, tendre, poignant ce roman je l'ai tout simplement dévoré. Je ne cache pas que j'aurai adoré une centaine de pages pour creuser encore plus fort les conséquences d'une enfance troublée et même massacrée mais Grisham a très bien fait son job et nous livre un superbe roman.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.