Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355847738
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Cauchemar

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 07/11/2019
Un cauchemar qui va vous tenir éveillé toute la nuit.
 
Acacia Pine, États-Unis. Une petite fille, Alyssa Stone a mystérieusement disparu. Noah, un des flics du village fait irruption chez le principal suspect. Envahi par la colère, il le séquestre et le torture jusqu’à ce que l’homme lui révèle le lieu où Alyssa est captive. Noah file alors vers une... Acacia Pine, États-Unis. Une petite fille, Alyssa Stone a mystérieusement disparu. Noah, un des flics du village fait irruption chez le principal suspect. Envahi par la colère, il le séquestre et le torture jusqu’à ce que l’homme lui révèle le lieu où Alyssa est captive. Noah file alors vers une vieille maison abandonnée, la ferme des Kelly, où il la retrouve enchaînée dans la cave, encore en vie.
Fin de l’histoire ? Non, début de l’histoire. Dévoiler davantage la suite des événements serait criminel. Sachez seulement que ceux-ci se passent douze ans plus tard. Le jour où Alyssa est à nouveau portée disparue. Et que le cauchemar recommence.
L’auteur d’Un Employé modèle et de Ne fais confiance à personne nous revient plus en forme que jamais avec ce thriller d’une efficacité rare, entêtant comme un cauchemar récurrent.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355847738
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

« Vous ne savez pas ce qu"addictif" signifie? Lisez Paul Cleave, et vous le saurez. »
 
The Sunday Telegraph

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • liberliber Posté le 21 Juin 2020
    Paul Cleave a quitté la Nouvelle-Zélande et sa ville natale de Christchurch pour situer son intrigue aux Etats-Unis. Alyssa, 7 ans, a disparu. Persuadé que l'auteur de l'enlèvement n'est autre que Conrad, le fils du shérif, Noah, l'un des policiers d'Acacia Pines, le frappe et lui tire une balle dans la jambe pour lui faire avouer l'endroit où se trouve la fillette. Limogé pour avoir utilisé des méthodes bordeline, il doit divorcer de sa femme avocate qui le rejette et quitter la ville. Douze ans plus tard, il est propriétaire d'un bar, vit seul avec son chat et confie : « j'aime ma vie ». Mais un appel de son ex-épouse le ramène vers le passé car Alyssa a de nouveau disparu. Pour la retrouver, notre justicier est prêt à risquer sa vie et à semer quelques cadavres sur son passage. Sa quête va l'amener à découvrir une vaste entreprise qui fait froid dans le dos. D'autant plus qu'elle est inspirée de faits réels. Avec son écriture toujours aussi accrocheuse, Paul Cleave (« Un employé modèle », « Un père idéal ») décrit les aventures d'un homme dont l'obsession pour faire le bien est tellement forte qu'il n'hésite pas à ruiner la tranquillité de son existence et à accomplir des... Paul Cleave a quitté la Nouvelle-Zélande et sa ville natale de Christchurch pour situer son intrigue aux Etats-Unis. Alyssa, 7 ans, a disparu. Persuadé que l'auteur de l'enlèvement n'est autre que Conrad, le fils du shérif, Noah, l'un des policiers d'Acacia Pines, le frappe et lui tire une balle dans la jambe pour lui faire avouer l'endroit où se trouve la fillette. Limogé pour avoir utilisé des méthodes bordeline, il doit divorcer de sa femme avocate qui le rejette et quitter la ville. Douze ans plus tard, il est propriétaire d'un bar, vit seul avec son chat et confie : « j'aime ma vie ». Mais un appel de son ex-épouse le ramène vers le passé car Alyssa a de nouveau disparu. Pour la retrouver, notre justicier est prêt à risquer sa vie et à semer quelques cadavres sur son passage. Sa quête va l'amener à découvrir une vaste entreprise qui fait froid dans le dos. D'autant plus qu'elle est inspirée de faits réels. Avec son écriture toujours aussi accrocheuse, Paul Cleave (« Un employé modèle », « Un père idéal ») décrit les aventures d'un homme dont l'obsession pour faire le bien est tellement forte qu'il n'hésite pas à ruiner la tranquillité de son existence et à accomplir des actes répréhensibles pour atteindre ses objectifs : libérer l'innocence et protéger les faibles (on connaît l'expression : « un mal pour un bien » et on sait que la frontière entre le bien et le mal est parfois ténue). Noah est un modèle d'abnégation avec lequel le lecteur ne s'ennuie pas une seconde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valmyvoyou_lit Posté le 20 Mai 2020
    Le livre commence par le passage à tabac d’un suspect : « Conrad n’est pas le genre de type à avoir des potes. C’est un putain d’égoïste. Une petite brute sans la moindre once de décence. Le genre de type contre lequel les femmes mettent leurs amies en garde et qu’elles évitent de croiser en changeant de trottoir. C’est aussi le fils du shérif. ». Nous sommes à Acacia Pines, aux États-Unis et une petite fille de sept ans, Alyssa, a disparu. Noah, un des policiers, sent que s’il respecte la procédure, il sera trop tard, aussi, il franchit les limites afin de faire parler Conrad. Ce dernier finit par lui révéler le lieu de la séquestration. Noah se précipite et retrouve l’enfant, enchaînée, mais en vie. Il lui fait la promesse de toujours la protéger des méchants. Cependant, il perd son poste et doit quitter la ville. Douze ans plus tard, il reçoit un appel de son ex-femme : Alyssa a, à nouveau, disparu. Il retourne à Acacia Pines, dans cette ville où il n’est pas le bienvenu. Noah a des méthodes radicales pour régler les problèmes : la violence n’est pas son ennemie. Il est une tête brûlée qui... Le livre commence par le passage à tabac d’un suspect : « Conrad n’est pas le genre de type à avoir des potes. C’est un putain d’égoïste. Une petite brute sans la moindre once de décence. Le genre de type contre lequel les femmes mettent leurs amies en garde et qu’elles évitent de croiser en changeant de trottoir. C’est aussi le fils du shérif. ». Nous sommes à Acacia Pines, aux États-Unis et une petite fille de sept ans, Alyssa, a disparu. Noah, un des policiers, sent que s’il respecte la procédure, il sera trop tard, aussi, il franchit les limites afin de faire parler Conrad. Ce dernier finit par lui révéler le lieu de la séquestration. Noah se précipite et retrouve l’enfant, enchaînée, mais en vie. Il lui fait la promesse de toujours la protéger des méchants. Cependant, il perd son poste et doit quitter la ville. Douze ans plus tard, il reçoit un appel de son ex-femme : Alyssa a, à nouveau, disparu. Il retourne à Acacia Pines, dans cette ville où il n’est pas le bienvenu. Noah a des méthodes radicales pour régler les problèmes : la violence n’est pas son ennemie. Il est une tête brûlée qui se jette dans tous les traquenards, il n’a peur de rien, déterminé à protéger les plus faibles, par tous les moyens. Même s’il n’est pas un enfant de chœur, j’ai eu envie de le suivre, car ses causes sont justes et il dérange. Mais qui dérange-t-il ? Il ne reçoit pas un accueil chaleureux de la part des habitants de sa ville natale. D’ailleurs, l’ancien shérif le menace et lui donne 24 heures pour partir. Bon, comme c’est le père de Conrad, il a, peut-être, de bonnes raisons de l’exiger. Ah, petit détail : Noah découvre qu’Alyssa est partie de son plein gré. Cependant, il reste et sa vie tourne au cauchemar… La suite sur mon blog...
    Lire la suite
    En lire moins
  • soniaboulimiquedeslivres Posté le 22 Avril 2020
    Paul Cleave revient avec un nouveau personnage, Noah Harper, un nouveau lieu, Acacia Pines (exit Christchurch), et une nouvelle intrigue menée à 100 à l’heure qui va nous enchaîner à son bouquin. Une petite fille de 7 ans, Alyssa Stone, a mystérieusement disparu. Noah, flic de son état, est chargé de l’enquête. Le principal suspect n’étant autre que le fils du shérif, et par la même occasion, intouchable, Noah ne va rien trouver de mieux que de le torturer pour obtenir des aveux. Douze ans plus tard…Noah, limogé de la police suite à l’affaire Alyssa, a divorcé, quitté la ville et ouvert un bar. Sauf que…Maggie, son ex-femme, lui téléphone pour lui signaler la disparition d’Alyssa (une fois de plus). Voilà Noah de retour à Acacia Pines, face à ses fantômes et ses ennemis boostés de rancœur. Et là, tout dérape. Un roman qui commence (un peu), comme une promenade tranquille, et qui, au détour d’un virage (oups, d’une page), se transforme en véritable circuit de formule 1. Cardiaques fuyez, et pour les autres, attachez vos ceintures et accrochez-vous. Un rythme de fou, des rebondissements à la pelle, un personnage têtu, voire même buté, pour notre plus grand bonheur. C’est Noah qui nous raconte... Paul Cleave revient avec un nouveau personnage, Noah Harper, un nouveau lieu, Acacia Pines (exit Christchurch), et une nouvelle intrigue menée à 100 à l’heure qui va nous enchaîner à son bouquin. Une petite fille de 7 ans, Alyssa Stone, a mystérieusement disparu. Noah, flic de son état, est chargé de l’enquête. Le principal suspect n’étant autre que le fils du shérif, et par la même occasion, intouchable, Noah ne va rien trouver de mieux que de le torturer pour obtenir des aveux. Douze ans plus tard…Noah, limogé de la police suite à l’affaire Alyssa, a divorcé, quitté la ville et ouvert un bar. Sauf que…Maggie, son ex-femme, lui téléphone pour lui signaler la disparition d’Alyssa (une fois de plus). Voilà Noah de retour à Acacia Pines, face à ses fantômes et ses ennemis boostés de rancœur. Et là, tout dérape. Un roman qui commence (un peu), comme une promenade tranquille, et qui, au détour d’un virage (oups, d’une page), se transforme en véritable circuit de formule 1. Cardiaques fuyez, et pour les autres, attachez vos ceintures et accrochez-vous. Un rythme de fou, des rebondissements à la pelle, un personnage têtu, voire même buté, pour notre plus grand bonheur. C’est Noah qui nous raconte son histoire, nous permettant une immersion totale et définitive. Son caractère est détaillé à l’extrême, comme tous les personnages de Paul. J’ai adoré son côté rentre dedans, on ne peut pas dire qu’il prenne des pincettes. Cela lui a valu de frôler la mort à plusieurs reprises, mais il s’en est toujours sorti. Et au petit jeu du « C’était lui ou moi », il sort grand vainqueur, inutile donc de vous préciser qu’il sème les cadavres. Nous avons donc là un thriller d’action, le lecteur craint que le livre ne lui explose à la figure à chaque chapitre. Les personnages secondaires sont loin d’être ce que l’on peut croire. Acacia Pines est le cliché de la petite ville américaine où tout le monde se connait mais où chacun dissimule farouchement ses petits ou gros secrets et n’hésite pas à sortir une arme pour se faire respecter. Et Noah va donner un grand coup de pied dans cette fourmilière. Paul nous pousse à la réflexion avec des sujets graves comme celui des violences conjugales. On ne peut pas s’empêcher de frémir, de se dire qu’il a tout à fait raison. Et perdre aussi l’espoir concernant la vraie nature des Hommes, pourris jusqu’à l’os. La fin est grandiose, et le dernier petit sursaut m’a fait sourire. Paul est un bon, très bon ! La petite phrase qui remet tout en cause. Il s’est bien joué de nous, pauvres lecteurs qui avons tenté de suivre sa course folle. Il nous a promis de revenir à Acacia Pines, j’espère y retrouver Noah ! Car j’y serai, sans hésitation ! #cauchemar #PaulCleave
    Lire la suite
    En lire moins
  • NathalieAtom Posté le 5 Avril 2020
    Paul Cleave hante la ville de Christchurch ou bien peut-être est-ce l'inverse. Toujours est-il que jusqu'à présent, tous ses romans placent leurs actions au sein de cette ville néo-zélandaise. A l'autre bout d'un monde qui apporte une sorte d'exotisme à ses différents récits. Ses personnages se croisent de romans en romans et maintiennent une cohérence et une familiarité tels des fils d'Ariane qui rassurent le lecteur. « Cauchemar » est une pause dans la bibliographie de l'auteur. Une exception qui confirme la règle, un voyage sur des terres un peu moins méconnues : Les États-Unis. Et pourtant, Cleave ne renie pas son style et on reconnaît bien là la plume de l'auteur néo-zélandais. A croire qu'il réussit à insuffler son âme quelque soit l'endroit du globe. Une pause donc. Un besoin de changement, de renouveau. Une envie de casser la routine peut-être ? Après tout, un auteur et son lecteur sont presque comme un couple. La relation est intime et à trop répéter les mêmes choses, la lassitude s'installe. De là à penser à la rupture, il n'y a qu'un pas parfois. Alors Cleave ménage sa relation avec son lectorat et lui apporte la fantaisie nécessaire à une relation fusionnelle : Un voyage surprise. Un voyage surprise et... Paul Cleave hante la ville de Christchurch ou bien peut-être est-ce l'inverse. Toujours est-il que jusqu'à présent, tous ses romans placent leurs actions au sein de cette ville néo-zélandaise. A l'autre bout d'un monde qui apporte une sorte d'exotisme à ses différents récits. Ses personnages se croisent de romans en romans et maintiennent une cohérence et une familiarité tels des fils d'Ariane qui rassurent le lecteur. « Cauchemar » est une pause dans la bibliographie de l'auteur. Une exception qui confirme la règle, un voyage sur des terres un peu moins méconnues : Les États-Unis. Et pourtant, Cleave ne renie pas son style et on reconnaît bien là la plume de l'auteur néo-zélandais. A croire qu'il réussit à insuffler son âme quelque soit l'endroit du globe. Une pause donc. Un besoin de changement, de renouveau. Une envie de casser la routine peut-être ? Après tout, un auteur et son lecteur sont presque comme un couple. La relation est intime et à trop répéter les mêmes choses, la lassitude s'installe. De là à penser à la rupture, il n'y a qu'un pas parfois. Alors Cleave ménage sa relation avec son lectorat et lui apporte la fantaisie nécessaire à une relation fusionnelle : Un voyage surprise. Un voyage surprise et une construction assez différente des codes auxquels ont est habitués. L'histoire en elle-même n'a rien de très extraordinaire, Paul Cleave a écrit des romans bien plus originaux que celui-ci, mais l'approche des personnages est toujours aussi soignée. Ils sont ambivalents, complexes. L'auteur enchaîne les chapitres avec un seul point de vue, un seul personnage central autour duquel tout tourne. Aucune alternance, aucune attente. Le fil de l'histoire se déroule sans même qu'on ressente le besoin de l'habituelle bascule entre les personnages et les décors. Cleave réussit à transformer le banal en original. « Cauchemar » n'est pas qu'un thriller et Paul Cleave réussit toujours à faire passer quelques profondeurs dans ses récits. Ici, il appuie sur la peur du changement, l'inéluctabilité du temps qui passe. Les rides et les cheveux blancs que renvoie le miroir, cette frayeur du bouleversement et de l'inconnu qui angoisse. La mort enfin, qui fait tant aimer la vie. Et tout cela se rejoint et forme un tout qui se lit avec délectation, comme tous les romans de l'auteur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • kovu66 Posté le 1 Avril 2020
    Un début de roman un peu calme où il ne se passe pas grand chose, mais connaissant l'auteur, je me doutais que ça n'allait pas durer. Et effectivement, quand ça démarre, c'est à fond la caisse et effectivement c'est un vrai cauchemar. Le personnage de Noah est très attachant, il a promis à Alyssa d'être toujours là pour elle, qu'importe les obstacles et le temps qui a passé. Paul Cleave est à mes yeux un des meilleurs auteurs contemporains de thrillers.
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à Paul Cleave

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. Paul Cleave est un auteur néo-zélandais de romans noirs. Son dernier en date, Cauchemar (Sonatine), est un thriller entêtant, d'une efficacité rare. L'écrivain nous raconte un Noël particulièrement intense, marqué par un accident de voiture et le sauvetage d'une jeune inconnue...

    Lire l'article
  • Interview
    Sonatine

    3 questions à Paul Cleave, à l'occasion de la sortie de son roman "Cauchemar"

    Après Un employé modèle et Ne fais confiance à personne, Paul Cleave s'essaie à un nouveau genre de polar. Son dernier roman, Cauchemar, va vous embarquer - dans une histoire menée tambours battants - jusqu'à Acacia Pines, une petite ville perdue des Etats-Unis. Pour savoir exactement de quoi il en retourne, et pourquoi de tels changements dans ses habitudes, nous avons posé quelques questions à Paul Cleave.

    Lire l'article