Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258152748
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Cérémonies barbares

Dominique Wattwiller (traduit par)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 17/12/2020

La découverte, dans un cimetière de campagne, du corps nu et torturé d'un jeune pensionnaire de Bredgar Chambers fait voler en éclats la quiétude feutrée du prestigieux établissement.

Chargés d'élucider l'affaire, l'inspecteur Thomas Lynley et le sergent Barbara Havers vont enquêter dans l'école privée plusieurs fois centenaire, où les maîtres mots sont honneur et droiture. Qui a assassiné le petit Matthew Whateley, et pourquoi ? Comment se fait-il que son cadavre ait été retrouvé si loin de l'école...

Chargés d'élucider l'affaire, l'inspecteur Thomas Lynley et le sergent Barbara Havers vont enquêter dans l'école privée plusieurs fois centenaire, où les maîtres mots sont honneur et droiture. Qui a assassiné le petit Matthew Whateley, et pourquoi ? Comment se fait-il que son cadavre ait été retrouvé si loin de l'école ? Pourquoi, dûment muni d'une autorisation de sortie pour le week-end, a-t-il menti sur sa destination ? A mesure qu'ils interrogent pensionnaires et membres du personnel, les deux enquêteurs de Scotland Yard prennent conscience qu'il se passe des choses bizarres, voire monstrueuses, au sein de cette petite communauté de privilégiés.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258152748
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • angelita.manchado Posté le 18 Septembre 2021
    Cérémonies barbares d’Elizabeth George, présentation Pats et Kev sont les parents de Matthew qui est en pension. Pats s’inquiète car elle n’a pas de nouvelles de son fils. Son mari tente de lui donner des conseils. Ils apprennent que leur fils a disparu de l’école pendant le week-end. Linley est toujours malheureux depuis le départ d’Helen. Il reçoit quelques cartes postales, notamment de Grèce. Il se tue au travail pour essayer de penser. Avis Cérémonies barbares d’Elizabeth George Petit à petit, je me mets à jour, dans l’ordre des romans d’Elizabeth George et donc de la série Linley et Havers. C’est peut-être long mais j’essaie d’en lire un par mois. Cela me permet de connaître l’évolution des personnages. Un homme, ancien condisciple de Linley, se rend à Scotland Yard, pour signaler la disparition d’un enfant. Cet homme, professeur dans une école privée et chef de maison, annonce qu’il n’a pas fait son travail en surveillant les élèves. Cette disparition dépend de la police locale. Mais elle deviendra l’affaire de Scotland Yard lorsque Deborah, la femme de Simon, va découvrir le cadavre d’un enfant près d’une église. Ce sera donc au tour de Linley et Havers d’enquêter. Elizabeth George, tout en romançant, nous détaille les us et... Cérémonies barbares d’Elizabeth George, présentation Pats et Kev sont les parents de Matthew qui est en pension. Pats s’inquiète car elle n’a pas de nouvelles de son fils. Son mari tente de lui donner des conseils. Ils apprennent que leur fils a disparu de l’école pendant le week-end. Linley est toujours malheureux depuis le départ d’Helen. Il reçoit quelques cartes postales, notamment de Grèce. Il se tue au travail pour essayer de penser. Avis Cérémonies barbares d’Elizabeth George Petit à petit, je me mets à jour, dans l’ordre des romans d’Elizabeth George et donc de la série Linley et Havers. C’est peut-être long mais j’essaie d’en lire un par mois. Cela me permet de connaître l’évolution des personnages. Un homme, ancien condisciple de Linley, se rend à Scotland Yard, pour signaler la disparition d’un enfant. Cet homme, professeur dans une école privée et chef de maison, annonce qu’il n’a pas fait son travail en surveillant les élèves. Cette disparition dépend de la police locale. Mais elle deviendra l’affaire de Scotland Yard lorsque Deborah, la femme de Simon, va découvrir le cadavre d’un enfant près d’une église. Ce sera donc au tour de Linley et Havers d’enquêter. Elizabeth George, tout en romançant, nous détaille les us et coutumes en place dans ces écoles privées britanniques. Rien ne doit filtrer, les élèves doivent suivre un code d’honneur et ne jamais dénoncer qui que ce soit. Même si ce sont des brimades, des bizutages, des fêtes ou encore là, des sévices sexuels. Le prestige d’un rôle tenu est très important pour ces élèves de terminale qui deviennent préfet. Ils doivent montrer le bon exemple. Mais quand on est jeune, on veut faire la fête, sortir, rencontrer des filles pour les garçons et inversement. Toutefois, si la personne se fait prendre, cela peut aller jusqu’au renvoi pur et simple et adieu les études dans les plus grandes universités. Linley connait à fond ce code d’honneur mais comment fera-t-il pour faire parler ces élèves ? Par contre, Barbara, qui a toujours horreur de ces privilèges, pourra contrebalancer les hésitations de Linley. Ce dernier se retrouve dans la position de protéger un ancien condisciple et quelle décision devra-t-il prendre si cet homme est responsable de cette disparition et de ce meurtre ? Malgré les interrogatoires, tout le monde se ferme, mais les corps se trahissent plus ou moins et peuvent faire orienter l’enquête. Ils ont tous quelque chose à cacher, ils sont tous plus ou moins malheureux mais cela dépend de leur passé ou de ce qu’ils vivent. Des parents qui mettent une pression énorme sur leurs enfants, qui ne les aiment pas forcément, cela n’aide pas à construire. Un directeur d’une école qui doit rendre des comptes à son conseil d’administration, qui doit redorer le blason d’une école dont le prestige n’est plus aussi grand et dont les bâtiments subissent le temps et ne sont jamais remis en état. Et surtout l’école ne doit pas être tenue pour responsable. L’enquête est vraiment bien menée, comme toujours. Linley apprend également de ses précédentes erreurs. Trouver le coupable de la mort d’un enfant et surtout connaître les faits, le déroulement de ce meurtre, s’interroger également sur des phrases qui peuvent prendre toute leur importance. Il faut également essayer d’oublier l’horreur subie par cet enfant. Il ne faut pas oublier la douleur des parents qui perdent un enfant, qui n’ont pas su l’écouter, qui ont observé un changement chez lui mais qui ne sont pas allés au fond des choses. Le duo fonctionne toujours à merveille. Il y a énormément de respect l’un envers l’autre, une amitié qui ne demande qu’à éclore, mais la différence de milieu fait son travail, surtout pour Barbara, pourtant très à l’aise avec Simon et Deborah et éventuellement avec Lady Helen. Linley est toujours aussi malheureux depuis le départ d’Helen. Il souhaite la reconquérir. Barbara cache toujours ses difficultés familiales, la déchéance de ses parents, du lieu où elle vit. Tout comme Linley, elle fuit ses problèmes dans le travail. Mais elle devra affronter un drame également. Simon et Deborah tentent d’avoir un enfant, mais les essais ne sont pas concluants et ils s’éloignent l’un de l’autre car Deborah ne veut pas avouer la vérité à Simon. Un triangle qui était amoureux. Est-ce que l’amour sera le plus fort ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • PhilippeNordiste Posté le 26 Mai 2021
    Suivre le parcours de Linley, professionnel et personnel, a été une aventure au long cours passionnante. J'ai découvert Elisabeth George il y a maintenant bien des années et elle est au pinacle de mes auteurs d'intrigues policières. L'approche sociétale est aussi très intéressante, les arcanes de la société anglaise sont pour des lecteurs francophones toujours emprunts d'un mystère qu'on a du mal à percer et les personnages des romans d'Elisabeth George rendent bien toutes les nuances. En bref, pour ceux qui ne connaissent pas, à découvrir absolument - seul bémol: il est fortement conseillé de prendre les livres dans l'ordre, au risque de se perdre dans les tribulations de l'inspecteur et ses acolytes ....
  • cvd64 Posté le 20 Novembre 2020
    L'énigme au sein d' un collège anglais prend le pas sur la psychologie des personnages parfois un brin trop présente et c'est pour le mieux
  • Steph_K Posté le 1 Novembre 2020
    Élève d’une école privée britannique de renom, Matthew est retrouvé mort dans un cimetière, à plusieurs kilomètres de là. Une enquête dure, sordide, tendue, que les rebondissements n’épargnent pas et dans laquelle l’on retrouve avec plaisir Barbara et Thomas en couple de policiers improbable et pourtant attachant. Sans doute le meilleur volume de la série que j’aie lu à ce jour.
  • titiseb77 Posté le 11 Avril 2020
    Un jeune garçon de 13 ans, scolarisé dans une école privée, a disparu, la dernière fois qu'il a été vu, c'est le vendredi après-midi, mais son chef de maison ne s'en est aperçu que le dimanche. Le corps de Matthew est vite retrouvé, et celui-ci en plus d'être nu et couvert de cicatrices, prouvant que Matthew est mort sous d'atroces souffrances. L'enquête commence alors pour Linley et Barbara, duo de choc des romans d'Elizabeth George, ils vont mener cette enquête avec entêtement, être mener vers différentes pistes (crime sexuelle ? bizutage qui a mal tourné ? fugue qui a mal tournée ?...). Le rythme est assez mou comme je le constate pour la deuxième fois en ouvrant un roman d'Elizabeth George, mais l'auteure sait mettre suffisamment de suspense pour nous donner envie de tourner les pages, l'histoire personnelle des personnages est intéressante mais sans être trop lourde comme dans d'autres romans de ce style, l'auteure ne nous délivre que quelques pans de leurs vies intimes. Le suspense est bien conservé, car on ne connaît le coupable qu'à la fin. J'ai passé un bon moment de lecture avec ce livre, même si je l'ai trouvé un peu longuet par moment.
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.