RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            C'est elle !

            Presses de la cité
            EAN : 9782258093898
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            C'est elle !

            Christine BARBASTE (Traducteur)
            Date de parution : 13/09/2012

            C’est quand Jason s’y attendait le moins qu’il a eu le déclic !

            Un soir, alors qu’il erre comme une âme en peine dans Charlotte Street, Jason Priestley, trentenaire londonien, a le coup de foudre. C’est elle ! Malheureusement, la jeune femme vient de s’engouffrer dans un taxi. Il est trop tard pour la rattraper… ou peut-être pas : l’inconnue a laissé derrière...

            Un soir, alors qu’il erre comme une âme en peine dans Charlotte Street, Jason Priestley, trentenaire londonien, a le coup de foudre. C’est elle ! Malheureusement, la jeune femme vient de s’engouffrer dans un taxi. Il est trop tard pour la rattraper… ou peut-être pas : l’inconnue a laissé derrière elle un appareil photo jetable ! Une chance inespérée pour Jason, qui va tout faire pour retrouver celle qui pourrait être la femme de sa vie…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258093898
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • sld09 Posté le 28 Juin 2017
              On a clairement affaire ici à de la chick litt, version masculine : le style est vraiment typique, tout comme les thèmes abordés et la façon dont ils sont traités. Je dois cependant dire que la plume de Danny Wallace de ne m'a pas tellement plu. En fait l'histoire partait tellement dans tous les sens au début que je me suis demandé si j'allais continuer ma lecture. En plus, l'auteur cherche sans cesse à créer du suspense artificiellement, en coupant les chapitres au moment où "il se passe quelque chose" ou en sortant de son chapeau des révélations sur des événements racontés plus tôt dans l'histoire. Mais le personnage principal est finalement plutôt sympathique et c'est ce qui m'a donné envie de poursuivre.Et puis, contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre ou la quatrième de couverture, ce roman ne parle pas tant d'amour que d'amitié et il en parle d'ailleurs très bien (c'est même ce qui sauve le roman à mon avis). Danny Walace évoque au fil de son récit les différents aspects peut prendre l'amitié : amitié de longue date ou amitié nouvelle, ce qui rapproche ou qui sépare, et même le passage difficile de la relation... On a clairement affaire ici à de la chick litt, version masculine : le style est vraiment typique, tout comme les thèmes abordés et la façon dont ils sont traités. Je dois cependant dire que la plume de Danny Wallace de ne m'a pas tellement plu. En fait l'histoire partait tellement dans tous les sens au début que je me suis demandé si j'allais continuer ma lecture. En plus, l'auteur cherche sans cesse à créer du suspense artificiellement, en coupant les chapitres au moment où "il se passe quelque chose" ou en sortant de son chapeau des révélations sur des événements racontés plus tôt dans l'histoire. Mais le personnage principal est finalement plutôt sympathique et c'est ce qui m'a donné envie de poursuivre.Et puis, contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre ou la quatrième de couverture, ce roman ne parle pas tant d'amour que d'amitié et il en parle d'ailleurs très bien (c'est même ce qui sauve le roman à mon avis). Danny Walace évoque au fil de son récit les différents aspects peut prendre l'amitié : amitié de longue date ou amitié nouvelle, ce qui rapproche ou qui sépare, et même le passage difficile de la relation amoureuse à l'amitié...C'est elle ! aura donc été une lecture en demi-teinte, pas vraiment décevante, mais pas passionnante non plus, loin de là.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MlleJuin Posté le 2 Mai 2016
              J’avais acheté ce livre un peu par hasard, attirée par sa couverture et son résumé, en espérant avoir enfin un déclic en parcourant les pages d’une romance. Mais voilà… même si ce roman est présenté comme tel, il n’a en fait rien d’une histoire d’amour et c’est très bien comme ça. « C’est elle! » est plus la chronique d’une période charnière de l’existence d’un trentenaire londonien que le récit d’un coup de foudre ( même s’il y a quand même un peu de ça en arrière-plan ). On y suit Jason, anciennement prof et désormais journaliste au sein d’une rédaction en péril, toujours fidèlement accompagné de meilleur ami Dev, dans ses tentatives, errances et espoirs d’avoir enfin une vie qui lui correspond, d’être enfin pleinement lui-même. Séparé de Sarah depuis de longs mois, il ne peut s’empêcher de ressasser leur histoire et, surtout, leur rupture, dommage collatéral de la presque fusillade dont il a été victime en plein cours, dans un collège difficile. Alors perdu et hermétique malgré lui à l’aide que lui proposait sa compagne, il n’avait pas su quoi dire ni faire pour sauver ce qui aurait pu l’être. En colocation forcée avec Dev, dont les seuls centre d’intérêts sont les femmes... J’avais acheté ce livre un peu par hasard, attirée par sa couverture et son résumé, en espérant avoir enfin un déclic en parcourant les pages d’une romance. Mais voilà… même si ce roman est présenté comme tel, il n’a en fait rien d’une histoire d’amour et c’est très bien comme ça. « C’est elle! » est plus la chronique d’une période charnière de l’existence d’un trentenaire londonien que le récit d’un coup de foudre ( même s’il y a quand même un peu de ça en arrière-plan ). On y suit Jason, anciennement prof et désormais journaliste au sein d’une rédaction en péril, toujours fidèlement accompagné de meilleur ami Dev, dans ses tentatives, errances et espoirs d’avoir enfin une vie qui lui correspond, d’être enfin pleinement lui-même. Séparé de Sarah depuis de longs mois, il ne peut s’empêcher de ressasser leur histoire et, surtout, leur rupture, dommage collatéral de la presque fusillade dont il a été victime en plein cours, dans un collège difficile. Alors perdu et hermétique malgré lui à l’aide que lui proposait sa compagne, il n’avait pas su quoi dire ni faire pour sauver ce qui aurait pu l’être. En colocation forcée avec Dev, dont les seuls centre d’intérêts sont les femmes et sa boutique de retro gaming, il vit essentiellement de critiques rédigées en freelance pour un quotidien gratuit géré par une amie et, amer, constate chaque jour un peu plus que les autres, son ex en tête, semblent enchaîner les succès. Jusqu’au jour où son chemin croise furtivement celui d’une inconnue et qu’il se retrouve par inadvertance avec un appareil photo jetable lui appartenant entre les mains. Cet évènement anodin va bouleverser son quotidien et doucement – mais profondément – changer sa façon d’envisager la vie. Ce roman tient donc tout à la fois d’une chronique d’aujourd’hui, moderne, enlevée, et bourrée d’humour, et d’une chasse au trésor dans les rues et les alentours de Londres. Après bien des hésitations et sur l’insistance de Dev, Jason se décide en effet à faire développer l’appareil photo de La Fille ( comme il l’appelle ) et, à l’aide des clichés, part en quête de celle qui, il le sent, pourrait jouer un rôle important dans sa vie. Ce qui commence comme un simple jeu se révèle rapidement être un véritable parcours initiatique qui le mène sur les traces de sa propre histoire, lui permettant de faire la paix avec un passé trop encombrant, de redéfinir ses priorités et, cadeau précieux, de laisser entrer dans sa vie de nouveaux amis qui lui apprennent à poser un regard différent sur les choses. Page après page Danny Walace aborde des thèmes qui parlent à chacun d’entre nous: la relation amoureuse, la rupture, le deuil, l’amitié, les choix de vie, le renoncement, l’importance d’oser et d’être soi, les responsabilités… et, au travers de l’histoire de Jason – qui prend le lecteur à témoin en s’adressant directement à lui -, il nous conte l’importance d’avoir à nos côtés des personnes qui nous aiment pour ce que nous sommes ( et non pour ce qu’elles aimeraient que nous soyons ) dans les moments charnières de notre existence, et celle de savoir provoquer notre propre bonheur plutôt que de lui courir vainement après. « C’est elle! » n’est pas de la grande littérature mais c’est un roman agréable qui, sous des airs trompeurs de romance, sonne juste et parvient à nous toucher. J’ai beaucoup aimé le ton adopté par l’auteur, je me suis sentie proche de son personnage principal ( sûrement parce qu’ayant le même âge j’en partage le questionnement et les hésitations ) et j’ai aimé faire la connaissance des personnages secondaires ( Dev est très drôle, Matt très touchant et Abbey ne manque pas de culot ), et, si je devais citer un petit point négatif, ce serait la longueur du récit ( une histoire plus condensée n’aurait pas forcément nuit au propos ). Une chose est sûre: j’ai passé un bon moment!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Hiromichi Posté le 13 Décembre 2015
              Le roman débute en grande pompe et nous ne comprenons pas tout à fait ce que nous sommes en train de lire, la réalité ? Une image que le héros se fait ? Tout est assez embrouillé et ce n’est finalement que bien plus tard qu’on comprendra cette première scène. Elle n’est pas forcément à retenir, mais la relire à la fin du roman permet de la voir d’une autre manière, de comprendre car la situation a été révélée. Nous commençons ainsi ce roman, on découvre la personnalité un peu piquante de Jason, l’homme est tantôt aigri, tantôt sympathique. Il est encore obsédé par la femme qui a longtemps partagé son présent avant de partir avec un autre. Rien dans sa vie n’est vraiment excitant, jusqu’à ce fameux jour. Jour où une ravissante jeune femme fait tomber à ses pieds un appareil photo. Le roman ensuite est assez classique, donc on s’interroge sur son intérêt. Malheureusement, il prend énormément de temps pour démarrer, mais une fois que ça commence, on tombe dedans et on en ressortira qu’à la dernière page. Jason, son entourage, ses nouvelles connaissances, sa quête, son histoire, tout nous intéresse ! On veut savoir comment il va retrouver cette... Le roman débute en grande pompe et nous ne comprenons pas tout à fait ce que nous sommes en train de lire, la réalité ? Une image que le héros se fait ? Tout est assez embrouillé et ce n’est finalement que bien plus tard qu’on comprendra cette première scène. Elle n’est pas forcément à retenir, mais la relire à la fin du roman permet de la voir d’une autre manière, de comprendre car la situation a été révélée. Nous commençons ainsi ce roman, on découvre la personnalité un peu piquante de Jason, l’homme est tantôt aigri, tantôt sympathique. Il est encore obsédé par la femme qui a longtemps partagé son présent avant de partir avec un autre. Rien dans sa vie n’est vraiment excitant, jusqu’à ce fameux jour. Jour où une ravissante jeune femme fait tomber à ses pieds un appareil photo. Le roman ensuite est assez classique, donc on s’interroge sur son intérêt. Malheureusement, il prend énormément de temps pour démarrer, mais une fois que ça commence, on tombe dedans et on en ressortira qu’à la dernière page. Jason, son entourage, ses nouvelles connaissances, sa quête, son histoire, tout nous intéresse ! On veut savoir comment il va retrouver cette jeune femme. On veut également connaître ce qui va se passer dans sa vie, dans celle d Dev’, et pour les autres. On alterne la jolie comédie romantique avec des sujets nous touchant également. On nous parle de rêves, de carrière, d’amitié, de chance, de malheur et coïncidence. C’est un roman qui se révèle alors très agréable, on a un peu de mal à se l’approprier, mais il s’ouvre ensuite à nous. Il nous donne également une furieuse envie d’investir dans un appareil photo jetable, comme il le souligne, on capture un instant présent sans possibilité de le changer !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Ladoryquilit Posté le 28 Octobre 2015
              Alors qu'il croise une jeune fille le temps de quelques secondes, Jason Priestley en est sur, c'est elle la femme de sa vie. Mais justement il ne l'a croisé que quelques secondes dans une rue de Londres et ne connait rien d'elle, sauf ce qu'il découvrira sur l'appareil photo jetable qu'elle a égaré. Le jeune homme se lance alors à sa recherche avec son meilleur ami geek, mais bien entendu tout ne se passera pas aussi facilement... Jason Priestley, oui comme un des héros de la série Beverly Hills, rien qu'en découvrant le nom du personnage principal on sourit. Le jeune homme est quelqu'un de tout à fait ordinaire et qui va s'embarquer et nous embarquer dans une véritable aventure pour retrouver cette mystérieuse jeune femme. C'est un roman léger, frais et qui fait sourire C'est elle ! Une histoire sympathique avec des personnages qui nous font parfois bien rire. On passe un bon petit moment de lecture avec ce livre qui se lit en plus rapidement. L'écriture de Danny Wallace est par ailleurs très simple et divertissante, pas de longues phrases qui s'éternisent et beaucoup de dialogues qui donnent un bon rythme à cette histoire. Le roman est aussi ponctué... Alors qu'il croise une jeune fille le temps de quelques secondes, Jason Priestley en est sur, c'est elle la femme de sa vie. Mais justement il ne l'a croisé que quelques secondes dans une rue de Londres et ne connait rien d'elle, sauf ce qu'il découvrira sur l'appareil photo jetable qu'elle a égaré. Le jeune homme se lance alors à sa recherche avec son meilleur ami geek, mais bien entendu tout ne se passera pas aussi facilement... Jason Priestley, oui comme un des héros de la série Beverly Hills, rien qu'en découvrant le nom du personnage principal on sourit. Le jeune homme est quelqu'un de tout à fait ordinaire et qui va s'embarquer et nous embarquer dans une véritable aventure pour retrouver cette mystérieuse jeune femme. C'est un roman léger, frais et qui fait sourire C'est elle ! Une histoire sympathique avec des personnages qui nous font parfois bien rire. On passe un bon petit moment de lecture avec ce livre qui se lit en plus rapidement. L'écriture de Danny Wallace est par ailleurs très simple et divertissante, pas de longues phrases qui s'éternisent et beaucoup de dialogues qui donnent un bon rythme à cette histoire. Le roman est aussi ponctué de jolis passages sur l'amitié ou l'amour donnant un peu plus de profondeur à cette histoire. En bref, si vous voulez lire une histoire pour vous changer les idées ou entre deux livres plus "sérieux", C'est elle ! vous attend. Vous vous prendrez rapidement de sympathie en plus pour Jason et vous finirez par espérer qu'il la retrouve...
              Lire la suite
              En lire moins
            • Nahe Posté le 8 Novembre 2012
              Jason Priestley a du mal à vivre la trentaine et à trouver sa voie. Porteur du patronyme d’une vedette de série télévisée (oui, oui ! Ne faites pas semblant de ne pas savoir de qui je parle ^^), il déclenche les rires et les questions en annonçant son nom. Sa vie professionnelle n’est pas exactement une réussite : il a quitté l’enseignement après un épisode traumatisant et rédige maintenant des chroniques pour un journal gratuit. Sur le plan sentimental, il assume mal sa séparation et voit d’un mauvais œil son ex-petite amie Sarah tourner la page et refaire sa vie. Lorsque le hasard le met en présence d’une inconnue chargée de paquets, il se porte sans hésite à son secours et s’aperçoit un peu tard qu’il a gardé, sans le vouloir, un objet appartenant à la jeune femme : son appareil-photo. Le moyen peut-être de la retrouver… Danny Wallace signe un roman plaisant, léger sur la vie d’un trentenaire londonien en mal de repères. Déboussolé, meurtri, Jason cherche à donner une raison à son existence. L’auteur entraîne son héros dans un pèlerinage atypique sur les lieux des photos prises par son inconnue. Il... Jason Priestley a du mal à vivre la trentaine et à trouver sa voie. Porteur du patronyme d’une vedette de série télévisée (oui, oui ! Ne faites pas semblant de ne pas savoir de qui je parle ^^), il déclenche les rires et les questions en annonçant son nom. Sa vie professionnelle n’est pas exactement une réussite : il a quitté l’enseignement après un épisode traumatisant et rédige maintenant des chroniques pour un journal gratuit. Sur le plan sentimental, il assume mal sa séparation et voit d’un mauvais œil son ex-petite amie Sarah tourner la page et refaire sa vie. Lorsque le hasard le met en présence d’une inconnue chargée de paquets, il se porte sans hésite à son secours et s’aperçoit un peu tard qu’il a gardé, sans le vouloir, un objet appartenant à la jeune femme : son appareil-photo. Le moyen peut-être de la retrouver… Danny Wallace signe un roman plaisant, léger sur la vie d’un trentenaire londonien en mal de repères. Déboussolé, meurtri, Jason cherche à donner une raison à son existence. L’auteur entraîne son héros dans un pèlerinage atypique sur les lieux des photos prises par son inconnue. Il aborde ainsi, sous des dehors insouciants et futiles, des thèmes sérieux comme le sens de la vie, la rupture, l’amitié, … J’ai ainsi beaucoup apprécié le sujet de la seconde chance et de l’instruction, évoqué à travers le personnage de Matt. Tout comme le discours de Jason à ses étudiants, les incitant « à faire bouger les choses ». Sous ses apparences de roman chick-lit au masculin, Danny Wallace emmène son lecteur dans un récit amusant et plein de vitalité. A travers une quête insensée et a priori peu réaliste, il met en avant l’importance de saisir sa chance et nous livre ainsi une belle leçon de vie.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.