Lisez! icon: Search engine
Super 8
EAN : 9782370560032
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Chambre 507

Valérie LE PLOUHINEC (Traducteur)
Date de parution : 21/08/2014
Entrez dans le cauchemar !
 
Construit en 1875 à New York dans les profondeurs d’une ancienne mine de grès, l’hôpital Brinkvale renferme les criminels les plus extrêmes : trop dangereux pour l’asile, trop déséquilibrés pour la prison. C’est là que Zachary Talylor, thérapeute, doit analyser la personnalité de Martin Grace, afin de déterminer si celui-ci est... Construit en 1875 à New York dans les profondeurs d’une ancienne mine de grès, l’hôpital Brinkvale renferme les criminels les plus extrêmes : trop dangereux pour l’asile, trop déséquilibrés pour la prison. C’est là que Zachary Talylor, thérapeute, doit analyser la personnalité de Martin Grace, afin de déterminer si celui-ci est suffisamment sain d'esprit pour répondre pénalement des crimes dont on l’accuse. Soupçonné de douze homicides, Grace a annoncé à chaque fois aux victimes leur mort imminente. Et les meurtres ont cessé deux ans plus tôt, lorsqu’il est devenu aveugle. Mais l’affaire est délicate, Grace disposant d’un alibi solide pour chacun des meurtres.
Dans la chambre 507 de l’hôpital Brinkvale, l’interrogatoire prend peu à peu l’allure d’un jeu aussi dangereux que passionnant ou un esprit hanté, en proie à des visions prémonitoires, comme il veut le faire croire ? Et surtout, pourquoi sait-il tant de choses sur la vie privée de Zachary ? Est-il vraiment là par hasard ?
Lorsqu’après de multiples coups de théâtre la vérité éclatera enfin, elle sera bien plus surprenante que tout ce que le lecteur a pu imaginer.
 
Ce thriller cauchemardesque à l’atmosphère oppressante et à l’intrigue machiavélique est également un livre interactif. Le lecteur est en effet invité à mener l’enquête au même rythme que le thérapeute, grâce aux nombreuses pièces à conviction contenues dans l’ouvrage (photos, articles de journaux, des archives administratives, etc.).
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782370560032
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bwarnas Posté le 24 Septembre 2020
    Édition originale : 2009 sous le titre « Personal Effects: Dark Art » Première édition française : 2014 Temps de lecture : environ 5 h 30 pour un lecteur moyen (300 m/m) Un mot sur les auteurs : Jordan Weisman est américain ; il est né en 1960. J.C. Hutchins est américain aussi ; il est né en 1975. les deux hommes ont en commun de ne pas être auteurs. Ils ne travaillent que par paire (chacun est coauteur avec d’autres écrivains). Weisman est créateur de jeux vidéos (et de jeux de rôles) ; Hutchins est créateur de podcasts. C’est leur seule œuvre commune. Synopsis : [masquer] Un présumé tueur en série est transféré au Brinkvale, institut pour psychotiques, pour être évalué psychologiquement en vue de son prochain procès. C’est le jeune art-thérapeute, Zach Taylor qui est chargé de cette mission. Mais les faits étranges s’accumulent, à commencer par le tueur lui-même qui se trouve être aveugle. Est-ce réellement lui le tueur ? Qui est cet homme sombre qui semble le suivre partout et semer la mort ? [/masquer] Que faut-il en retenir ? On baigne clairement dans le fantastique-horreur… ça commence comme un thriller, mais les phénomènes étranges et angoissants se succèdent à train d’enfer. La forme littéraire me plaît bien : c’est bourré de références SF et geeks… bref, ce n’est pas mal écrit du tout... Édition originale : 2009 sous le titre « Personal Effects: Dark Art » Première édition française : 2014 Temps de lecture : environ 5 h 30 pour un lecteur moyen (300 m/m) Un mot sur les auteurs : Jordan Weisman est américain ; il est né en 1960. J.C. Hutchins est américain aussi ; il est né en 1975. les deux hommes ont en commun de ne pas être auteurs. Ils ne travaillent que par paire (chacun est coauteur avec d’autres écrivains). Weisman est créateur de jeux vidéos (et de jeux de rôles) ; Hutchins est créateur de podcasts. C’est leur seule œuvre commune. Synopsis : [masquer] Un présumé tueur en série est transféré au Brinkvale, institut pour psychotiques, pour être évalué psychologiquement en vue de son prochain procès. C’est le jeune art-thérapeute, Zach Taylor qui est chargé de cette mission. Mais les faits étranges s’accumulent, à commencer par le tueur lui-même qui se trouve être aveugle. Est-ce réellement lui le tueur ? Qui est cet homme sombre qui semble le suivre partout et semer la mort ? [/masquer] Que faut-il en retenir ? On baigne clairement dans le fantastique-horreur… ça commence comme un thriller, mais les phénomènes étranges et angoissants se succèdent à train d’enfer. La forme littéraire me plaît bien : c’est bourré de références SF et geeks… bref, ce n’est pas mal écrit du tout pour un public né entre 1970 et 1980… les autres risquent de passer à travers par mal de refs. D’ailleurs, je note que l’édition française est « tronquée » de tout un tas de « goodies » livré avec le bouquin aux états unis : de faux articles de presse, la carte du tueur… un peu comme pour un jeu de rôle. Dommage, c’eût été un plus. Pour ce qui est du scénario, c’est bien ficelé et très progressif. Les éléments s’enchaînent et mènent aux éléments suivants. Et puis c’est bien oppressant comme il faut… bref que de bonnes choses ? Pour conclure : … et puis plouf !!! La fin !!! Non, mais sérieusement ? Une fin brouillonne, confuse, qui répond à côté (pour l’intrigue principale) et pas du tout (pour l’intrigue secondaire « familiale »). Franchement, après tous ces bons moments, j’ai presque eu envie de balancer le bouquin (comme Jean-Edern Hallier en gueulant « c’est de la merde#8201;! »). Bon, mais dans ma grande mansuétude, je mets quand même trois, pour tout le reste du livre. Je souligne d’ailleurs que sur le site officiel d’un des auteurs, il est sous-entendu que c’est le premier roman d’une série… si la suite est du même tonneau, je m’en vais traverser l’océan pour leur montrer de quel bois je me chauffe.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aloysius3993 Posté le 10 Juin 2019
    « J’avais les cheveux dressés sur la tête. Des pattes d’araignées glacées galopaient sur mes bras, mon cou, mon visage. » Cette citation résume bien le sentiment ressenti tout au long de la lecture ! Elle est vraiment glaçante et effrayante. L’alternance de passages structurés et désordonnés font perdre ses repères au lecteur. Les scènes violentes sont mises en scène et finissent de terrifier un lecteur désorienté. Etant rarement sensible à la peur dans les romans j’ai vraiment apprécié ce roman horrifique par moments ! Le casting des personnages prend également une part importante dans l’adhésion du lecteur. Zach est accessible et possède une bonne dose d’humour ironique qui donne du peps tout au long de la lecture. Très humain, avec ses peurs, les sentiments du personnage sont exacerbés et contribuent à effrayer un peu plus le lecteur. Les références cinématographiques sont nombreuses et c’est un plus pour ce roman qui se veut très scénarisé dans sa narration. On ressent fort le lien des deux auteurs avec le cinéma ! Globalement la première partie du livre est construite assez classiquement avec les codes du thriller. Un serial killer, quelques meurtres dont Zach doit déterminer la responsabilité. On part donc sur une enquête dans le... « J’avais les cheveux dressés sur la tête. Des pattes d’araignées glacées galopaient sur mes bras, mon cou, mon visage. » Cette citation résume bien le sentiment ressenti tout au long de la lecture ! Elle est vraiment glaçante et effrayante. L’alternance de passages structurés et désordonnés font perdre ses repères au lecteur. Les scènes violentes sont mises en scène et finissent de terrifier un lecteur désorienté. Etant rarement sensible à la peur dans les romans j’ai vraiment apprécié ce roman horrifique par moments ! Le casting des personnages prend également une part importante dans l’adhésion du lecteur. Zach est accessible et possède une bonne dose d’humour ironique qui donne du peps tout au long de la lecture. Très humain, avec ses peurs, les sentiments du personnage sont exacerbés et contribuent à effrayer un peu plus le lecteur. Les références cinématographiques sont nombreuses et c’est un plus pour ce roman qui se veut très scénarisé dans sa narration. On ressent fort le lien des deux auteurs avec le cinéma ! Globalement la première partie du livre est construite assez classiquement avec les codes du thriller. Un serial killer, quelques meurtres dont Zach doit déterminer la responsabilité. On part donc sur une enquête dans le passé du psychopathe. Puis dans la seconde partie du roman, on a de plus en plus de mal à déterminer si on a toujours pied dans la réalité ou si on a basculé dans le fantastique… C’est principalement ici qu’intervient l’originalité. Jusqu’à la fin, beaucoup d’éléments sèment le doute et nous font virevolter d’une option à l’autre jusqu’au dénouement final. Pendant ma lecture, j’avais lu une critique d’un lecteur, déçu de la tournure des évènements et pour qui il manquait des réponses et dont la fin posait plus de questions qu’elle n’en résolvait. J’ai un sentiment un peu différent même s’il est vrai que le dénouement n’est pas arrêté. La fin n’est pas forcément ouverte, mais il faut choisir parmi deux situations qui nous sont proposées. Le choix étant fait, la plupart des éléments du roman trouvent une résolution. Mais cela peut être déconcertant pour les lecteurs qui attendent ce choix de la part de l’auteur et souhaitent rester uniquement spectateurs de l’intrigue. Ce procédé ne m’aurait pas plu dans tous les romans mais je dois avouer que cette petite part d’interactivité avec le lecteur m’a bien plu ici. Une manière de nous montrer également que quel que soit le livre, une bonne part de l’interprétation dépend du lecteur même si cela est beaucoup plus mis en avant ici. Un bon thriller, original dans la part d’implication du lecteur et très cinématographique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ginnyzz Posté le 15 Février 2017
    Zach Taylor, art-thérapeute au Brink, a une nouvelle mission. il va devoir trancher: Martin Grace peut-il être jugé pour les douze meurtres dont il est suspecté? S’il n’y a pas de preuves directes l’impliquant, Grace connaissait chacune des victimes et leur avait annoncé leur mort… Et bizarrement, les meurtres ont brutalement cessé quand il est devenu aveugle. Coïncidence? Et voilà, Zach vient de mettre les pieds là où il ne faut pas. Pourtant Grace aura tenté de l’en dissuader. Zach va devoir se confronter à ses peurs les plus profondes s’il veut aider Grace, si celui-ci peut encore être aidé. Un thriller étrange, un poil surnaturel et fantasque. La limite entre le réel de la situation et les « impressions », « sensations » étranges n’est pas vraiment tangible. Plutôt laissée en suspens pour créer une sorte de brouillard. Pendant une bonne partie de ce roman, on ne sait pas trop. Grace, il est vraiment fou alors? Ou bien il y a quelque chose d’autre? Une histoire qui fonctionne plutôt bien, même si je suis un peu déçue par la fin, n’ayant pas trouvé de réponse à toutes mes questions.
  • ludi33 Posté le 24 Novembre 2016
    Le livre commence fort, offrant une ambiance tendue et une histoire intrigante. Bref, la promesse d'un thriller haut de gamme. Mais je trouve que la fin n'est pas à la hauteur du reste et qu'elle laisse quand même des choses en suspend. Elle est même carrément bâclée. Le livre commence pourtant très bien avec des personnages attachants et un mystère à résoudre. Et c'est dommage, le livre avait le potentiel pour être excellent
  • Promenonsnousdansleslivres Posté le 3 Janvier 2016
    Lorsque l'on ouvre ce livre on rentre dans un univers austère, glauque, angoissant bref un hôpital psychiatrique. Puis on continue et l'on fait la connaissance des personnages: Zachary Taylor alias Z notre protagoniste est Arthérapeute, il aide ses patients à s'exprimer grâce à de nombreuses activités artistiques, il est jeune, naïf mais très compétent dans son domaine il fait tout pour aider ses patients, c'est pour cette raison que son patron le Dr Peterson lui confit le dossier de Martin Grace. Qui est Martin Grace? Un homme accuser de douze crimes, il est connu pour ne pas aimer les thérapeutes mais le plus intriguant est qu'il est atteint de cécité psychosomatique, délirant n'est-ce pas? Dès sa première rencontre avec cet homme mystérieux Zachary sent que quelque chose ne va pas, l'ambiance devient oppressante au fil de leur entretien et plus encore lorsqu'il s'aperçoit que son patient arrive à le percer à jour, comme s'il le voyait, et mieux encore, comme s'il le connaissait. Le premier point fort c'est qu'on peut dire que les auteurs ont mis le paquet concernant la personnalité de leurs personnages. Tous différents ils apportent quelque chose de plus à l'histoire mais les... Lorsque l'on ouvre ce livre on rentre dans un univers austère, glauque, angoissant bref un hôpital psychiatrique. Puis on continue et l'on fait la connaissance des personnages: Zachary Taylor alias Z notre protagoniste est Arthérapeute, il aide ses patients à s'exprimer grâce à de nombreuses activités artistiques, il est jeune, naïf mais très compétent dans son domaine il fait tout pour aider ses patients, c'est pour cette raison que son patron le Dr Peterson lui confit le dossier de Martin Grace. Qui est Martin Grace? Un homme accuser de douze crimes, il est connu pour ne pas aimer les thérapeutes mais le plus intriguant est qu'il est atteint de cécité psychosomatique, délirant n'est-ce pas? Dès sa première rencontre avec cet homme mystérieux Zachary sent que quelque chose ne va pas, l'ambiance devient oppressante au fil de leur entretien et plus encore lorsqu'il s'aperçoit que son patient arrive à le percer à jour, comme s'il le voyait, et mieux encore, comme s'il le connaissait. Le premier point fort c'est qu'on peut dire que les auteurs ont mis le paquet concernant la personnalité de leurs personnages. Tous différents ils apportent quelque chose de plus à l'histoire mais les plus impressionnants reste les personnages principaux : Zachary Taylor Martin Grace qui sont tous deux très différents l'un de l'autre mais qui ont en commun des portraits psychologiques denses. Il est très intéressant de suivre leurs confrontations souvent hautes en couleurs. Zachary le faible Martin Grace le fort qui n'hésite pas une seconde à se faufiler dans la tête du thérapeute et à le tacler pour lui faire perdre pied qui va perdre ? C'est la question que l'on se pose et la finalité de cette histoire est bien étonnante. Le deuxième point fort est l'écriture tellement fluide que les pages défilent et qu'on ne voit rien arriver. Les auteurs nous plongent sans difficulté dans un mystère qui rend fou, dans une enquête qui n'en finit plus mais surtout dans une atmosphère qui s'assombrit de plus en plus jusqu'à se retrouver dans le noir complet. C'est le 4 ème thriller publié chez les éditions Super 8 ( en grand format) que je lis, je connaissais déjà la qualité de leurs publications, je savais que c'était souvent des thrillers de fou et pour le coup celui-ci n'échappe pas à la règle, il baigne dans l'originalité et retourne le cerveau comme il se doit bravo ! Bien évidemment je vous conseille ce thriller psychologique qui fait perdre pied même aux esprits sains.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.