En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Dakota Song

        Belfond
        EAN : 9782714475428
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Dakota Song

        Collection : Belfond Pointillés
        Date de parution : 30/03/2017
        « Il y a New York et il y a le Dakota. »
         
        New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l’immeuble le plus mythique de Manhattan.
        Au coeur d'une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé,...
        New York, 1970. Shawn Pepperdine, jeune de Harlem, assiste, horrifié, au meurtre de son meilleur ami. Pour échapper aux assassins, il trouve refuge dans les sous-sols du Dakota, l’immeuble le plus mythique de Manhattan.
        Au coeur d'une ville en pleine ébullition, le Dakota reste, lui, immuable : un club très fermé, un château médiéval sur Central Park, un havre de paix des « rich and famous ». S’y côtoient Lauren Bacall, Leonard  Bernstein et Rudolf Noureev. Ici, Polanski tournera les images du film Rosemary’s Baby.
        Devenu le premier portier noir du Dakota, Shawn côtoie ses résidents : Nigel, Abigail, Nathan, Cherie, Becky, Andrew, Tyler et les autres.
        Quand la plus grande star du monde, John Lennon, emménage à son tour, l’immeuble et sa communauté s’enflamment…
         
        Dakota Song est le portrait survolté d’une Amérique en pleine révolution artistique, intellectuelle et sexuelle, celle de la Beatlemania et du disco, du Studio 54 de Warhol et du Chelsea Hotel, du scandale du Watergate et d’une décennie de violences.
         
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714475428
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : DRM Adobe
        Belfond
        13.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Sami33 Posté le 26 Octobre 2017
          Ma copinaute Satine's Book avait lu ce titre et m'avait donné envie de le découvrir et c'est enfin chose faite ! Est-ce que j'ai eu raison d'écouter ma popine ? Ce livre avait vraiment tout pour me plaire. A commencer par la première de couverture où les lunettes de John Lennon et le pont de Brooklyn font la une de façon colorée et chic sur un fond turquoise tout ce qu'il y a de plus sobre. Nous sommes au début des années 70, à New-York où Shawn, jeune afro-américain habite le célèbre quartier d'Harlem ; il doit échapper à un gang qui a abattu froidement, sous ses yeux, son meilleur ami. Il trouvera refuge au "Dakota", un immeuble qui se situe à Manhattan, plus tard, cet immeuble sera emblématique. Son oncle y dirige quarante-neuf membres du personnel, de jour et de nuit, pour quatre-vingt-treize appartements. Des liftiers, des portiers, des factotums, un type dans chaque ascenseur, des concierges, un préposé au courrier... Beaucoup de monde quoi ! Shawn sera le premier noir américain à y travailler. Le Dakota a été bâti pour qu"il ressemble à un château. Il est composé d'immenses appartements, tous différents des uns des autres, avec des superficies différentes. Le... Ma copinaute Satine's Book avait lu ce titre et m'avait donné envie de le découvrir et c'est enfin chose faite ! Est-ce que j'ai eu raison d'écouter ma popine ? Ce livre avait vraiment tout pour me plaire. A commencer par la première de couverture où les lunettes de John Lennon et le pont de Brooklyn font la une de façon colorée et chic sur un fond turquoise tout ce qu'il y a de plus sobre. Nous sommes au début des années 70, à New-York où Shawn, jeune afro-américain habite le célèbre quartier d'Harlem ; il doit échapper à un gang qui a abattu froidement, sous ses yeux, son meilleur ami. Il trouvera refuge au "Dakota", un immeuble qui se situe à Manhattan, plus tard, cet immeuble sera emblématique. Son oncle y dirige quarante-neuf membres du personnel, de jour et de nuit, pour quatre-vingt-treize appartements. Des liftiers, des portiers, des factotums, un type dans chaque ascenseur, des concierges, un préposé au courrier... Beaucoup de monde quoi ! Shawn sera le premier noir américain à y travailler. Le Dakota a été bâti pour qu"il ressemble à un château. Il est composé d'immenses appartements, tous différents des uns des autres, avec des superficies différentes. Le hall de cet immeuble est grandiose, tout le personnel est au petit soin pour les habitants de cette grande bâtisse. Cet immeuble à la chance d'avoir des habitants de renom ! Et oui, il y a Lauren Bacall, Léonard Bernstein, Rudolf Noureev pour ne vous citer qu'eux ! Polanski se verra refuser de tourner les scènes de "Rosemary Baby" à l'intérieur du Dakota, il ne filmera que l'entrée d'ailleurs ! Mais c'est lorsque John Lennon voudra acheter un appartement de ce bâtiment qu'il y perdra la vie... C'est devant le Dakota que John Lennon a été assassiné et c'est ainsi qu'il rentrera dans la légende... Mêlant habilement l'Histoire du Dakota, les petites anecdotes de ses célèbres propriétaires et celles des personnages totalement fictifs, l'auteur dresse le portrait de New-York, des années 70 à 95, de Harlem à Manhattan, de la communauté noire à celle des nantis, des homos aux juifs en passant par les fêtes mémorables de New-York. J'ai beaucoup aimé ce livre, il est très instructif pour ma part ! J'ai aimé découvrir ce New-York, ces célébrités, ces personnes lambdas dans ce Dakota. J'ai aimé la plume de l'auteur qui m'a embarqué dans les péripéties quotidiennes de certains des habitants de ce célèbre building new-yorkais. Un véritable bonheur, n'hésitez pas à découvrir ce livre !
          Lire la suite
          En lire moins
        • cardabelle Posté le 23 Octobre 2017
          Un bien étonnant roman à tiroirs qui pour le plus grand plaisir du lecteur va présenter une chronique new-yorkaise par le biais de la petite histoire. Il s'agit en effet de rendre un bel hommage au Dakota, un immeuble du XIXème siècle, une sorte de manoir cossu de style néo-gothique, un mélange d'architecture renaissance et victorienne , un château peut-on dire au coeur de New-york. Et , à architecture exceptionnelle, habitants exceptionnels ! L'auteure va nous livrer la vie de l'immeuble un peu façon puzzle . Comme dans un feuilleton, on va suivre avec intérêt la vie de plusieurs habitants et pénétrer dans les somptueux appartements . On va suivre aussi la vie et le travail quotidien du personnel . Ici, tout est hors du commun : si certains occupants sont célèbres, tous sont fortunés et choisis par la communauté résidentielle , une cooptation qui influe bien-sûr sur l'ambiance générale et qui donne au roman son rythme , son atmosphère et son piquant. Au début, j'ai un peu craint de devoir subir une saga façon 'Paris-Match",le choc des mots sans les photos ! Mais bien vite , le côté racoleur de la peopolisation s'estompe et les célébrités du Dakota deviennent tout simplement acteurs de... Un bien étonnant roman à tiroirs qui pour le plus grand plaisir du lecteur va présenter une chronique new-yorkaise par le biais de la petite histoire. Il s'agit en effet de rendre un bel hommage au Dakota, un immeuble du XIXème siècle, une sorte de manoir cossu de style néo-gothique, un mélange d'architecture renaissance et victorienne , un château peut-on dire au coeur de New-york. Et , à architecture exceptionnelle, habitants exceptionnels ! L'auteure va nous livrer la vie de l'immeuble un peu façon puzzle . Comme dans un feuilleton, on va suivre avec intérêt la vie de plusieurs habitants et pénétrer dans les somptueux appartements . On va suivre aussi la vie et le travail quotidien du personnel . Ici, tout est hors du commun : si certains occupants sont célèbres, tous sont fortunés et choisis par la communauté résidentielle , une cooptation qui influe bien-sûr sur l'ambiance générale et qui donne au roman son rythme , son atmosphère et son piquant. Au début, j'ai un peu craint de devoir subir une saga façon 'Paris-Match",le choc des mots sans les photos ! Mais bien vite , le côté racoleur de la peopolisation s'estompe et les célébrités du Dakota deviennent tout simplement acteurs de la grande comédie humaine. Mais, quand-même, parfois, quand , par exemple, l'auteure fait descendre de l'Olympe Bernstein, Lauren Bacall, Yoko Ono ou John Lennon pour les faire assister à une fête des voisins où ça papote tant et plus , j'ai un brin souri ! "N'est-ce pas Madame ...euh ? " Bref, on s'amuse mais on s'émeut aussi . Ce roman , je pense qu'il fera varier les plaisirs selon les générations. Pour les plus "vieux", nostalgie et larmichette au programme ... mais instructif pour tous . En effet, le travail d'investigation est à saluer tant sur le plan sociétal qu'architectural et historique. Petit bémol, devoir définitivement constater que John Lennon est un personnage historique , ça rend morose le dinosaure ! Enfin, ce Dakota reste terriblement attachant et le mélange réalité-fiction est particulièrement réussi. Une belle prouesse .
          Lire la suite
          En lire moins
        • liretoutemps Posté le 1 Septembre 2017
          Une agréable découverte que cette galeries de personnages. Loin de nous perdre en route , la vie des propriétaires du Dakota est pleine de rebondissements et il est difficile de lâcher ce livre tant l'action est présente. Ariane Bois nous amène vers la fin du roman, que nous connaissons tant ses locataires sont célèbres, avec douceur et retenue et c 'est le cœur gros mais satisfaite que j'ai refermé ce roman .
        • LiliLee Posté le 22 Août 2017
          C'est la couverture de ce livre, magnifique, qui a tout d'abord attiré mon attention ainsi que le titre car étant allée à New-York York il n'y a pas si longtemps, j'ai voulu comme beaucoup de gens aller jeter un oeil à cet immeuble mythique qui a vu mourir John Lennon à ses pieds. Ce bâtiment est en réalité le personnage principal de ce roman qui nous raconte l'histoire des résidents et du personnel de cette imposante bâtisse durant les années 70. Certains sont connus, d'autres non, fictifs ou bien réels. L'auteur a ici composé une jolie fable piochant aussi bien dans la réalité que dans l'imaginaire. On débute avant l'arrivée du couple Lennon-Ono dans les murs qui va amener un peu plus d'agitation dans ce lieu où le temps semble resté suspendu. J'ai aimé me balader dans cet endroit, et me sentir le temps de ma lecture, un peu privilégiée de découvrir les secrets d'alcôve du lieu, mais aussi replonger dans les rues de la ville qui ne dort jamais. N'allez pas y chercher de la vérité pure et dure, cela reste une fiction mais j'ai vraiment passé un bon moment en m'imaginant moi aussi voisine de John Lennon.
        • iris29 Posté le 16 Août 2017
          Un roman choral truculent, foisonnant, riche et astucieux,très astucieux ! On est en 1970 , à New-York et Shawn , jeune black habitant le quartier d'Harlem doit échapper au gang qui a tué devant lui, son meilleur ami . Il trouvera refuge au Dakota , à Manhattan, (immeuble qui deviendra mythique ); son oncle y dirige "quarante-neuf membres du personnel, de jour et de nuit, pour quatre-vingt-treize appartements. Des liftiers, des portiers, des factotums, un type dans chaque ascenseur, des concierges, un préposé au courrier..." . Shawn deviendra le premier black à y travailler . Le Dakota a été "commandé " pour ressembler à un château , appartements immenses "tous différents", "certains ont jusqu'à vingt pièces", "cinq mètres de hauteur sous plafond", immense hall d'entrée, "domesticité" aux petits soins pour les habitants ... Et quels habitants ! Lauren Bacall , Léonard Bernstein , Rudolf Noureev. De quoi vous rendre un peu snob ... Polanski se verra refuser de tourner les scènes de" Rosemary Baby" à l'intérieur du Dakota, il ne filmera que l'entrée ...Quand John Lennon voudra y acheter un appartement , certains propriétaires s'y opposeront ! On connaît la suite ... le Dakota deviendra l'immeuble devant lequel Lennon a... Un roman choral truculent, foisonnant, riche et astucieux,très astucieux ! On est en 1970 , à New-York et Shawn , jeune black habitant le quartier d'Harlem doit échapper au gang qui a tué devant lui, son meilleur ami . Il trouvera refuge au Dakota , à Manhattan, (immeuble qui deviendra mythique ); son oncle y dirige "quarante-neuf membres du personnel, de jour et de nuit, pour quatre-vingt-treize appartements. Des liftiers, des portiers, des factotums, un type dans chaque ascenseur, des concierges, un préposé au courrier..." . Shawn deviendra le premier black à y travailler . Le Dakota a été "commandé " pour ressembler à un château , appartements immenses "tous différents", "certains ont jusqu'à vingt pièces", "cinq mètres de hauteur sous plafond", immense hall d'entrée, "domesticité" aux petits soins pour les habitants ... Et quels habitants ! Lauren Bacall , Léonard Bernstein , Rudolf Noureev. De quoi vous rendre un peu snob ... Polanski se verra refuser de tourner les scènes de" Rosemary Baby" à l'intérieur du Dakota, il ne filmera que l'entrée ...Quand John Lennon voudra y acheter un appartement , certains propriétaires s'y opposeront ! On connaît la suite ... le Dakota deviendra l'immeuble devant lequel Lennon a été assassiné et rentrera dans la légende . Mêlant habilement l'Histoire du Dakota , les petites anecdotes de ses célèbres propriétaires et celles de personnages totalement fictifs, Ariane Bois dresse le portrait de New-York, des années 70 à 95 . de Harlem à Manhattan, de la communauté black à celle des nantis, des homos aux juifs en passant par les fêtes mémorables de New-York et ses lieux de nuit : tout est survolé , un peu à la manière d'un Amistead Maupin et ses "Chroniques de San Francisco" . C'est agréable, instructif , distrayant , foisonnant . On se dit que la société a bien évolué pour certaines minorités , ou qu'il reste du boulot à accomplir, des oeillères à faire sauter ! On n'a pas envie de laisser Shawn et les autres, voguer vers une autre partie de leur vie en toute discrétion, qu'on ferait bien encore un bout de voyage avec eux ... On se dit aussi qu'on habiterait bien le Dakota dans une autre vie ! Dakota Song , c'est comme une chanson douce que nous aurait chanté les actualités, toutes ces dernières années , j'ai adoré . Il parait que lorsque je suis allée à New-York, on est passé devant . Je ne me souviens de rien ... C'est" ballot" , il va falloir que j'y retourne ! ;-))
          Lire la suite
          En lire moins
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.