Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707195180
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

De rêves et de papiers

547 jours avec les mineurs isolés étrangers

Collection : Cahiers libres
Date de parution : 12/01/2017
Dans ce bureau, on accueille les jeunes se présentant comme mineur isolé étranger – un statut qui garantit hébergement et scolarité. L’administration exige des preuves mais, entre ces murs, résonnent surtout des voix d’enfants qui n’ont rien d’autre qu’un récit : celui de leur périple à travers les frontières et les périls qu’elles dissimulent. Parmi ces voix, celle de Souley, 16 ans, qui a traversé le Sahara et la Méditerranée pour arriver là et prétendre lui aussi à un toit et une éducation.
« Je implore toi s’il vous plaît dormir couloir. » Ces mots, Mirjet ne me les dit pas. Il les écrit en albanais sur l’ordinateur et c’est Google Traduction qui me les dit. C’est plutôt marrant d’habitude, les traductions déformées par le logiciel. Là, ce n’est pas drôle du tout.... « Je implore toi s’il vous plaît dormir couloir. » Ces mots, Mirjet ne me les dit pas. Il les écrit en albanais sur l’ordinateur et c’est Google Traduction qui me les dit. C’est plutôt marrant d’habitude, les traductions déformées par le logiciel. Là, ce n’est pas drôle du tout. Mirjet dit avoir dix-sept ans, mais tant qu’il n’est pas reconnu mineur isolé étranger, je ne peux pas lui trouver un hébergement.
Durant un an et demi, Rozenn Le Berre a travaillé comme éducatrice dans un service d’accueil pour les jeunes exilés arrivés en France sans leurs parents. De cette expérience, elle a tiré un récit littéraire à deux voix. La première, la sienne, est confinée à l’espace de son bureau et se fait l’écho de ces jeunes qui traînent des valises de souvenirs acides, mais que la fureur de vivre maintient debout. La seconde relate le voyage éprouvant de Souley, un jeune Malien qui a décidé de faire l’aventure et doit arriver en France avant ses dix-huit ans.
Ce livre propose d’aller à la rencontre de jeunes filles et garçons malmenés par l’exil et le labyrinthe administratif français, mais qui parviennent petit à petit à se reconstruire, à sourire et danser, à être pénibles et idiots comme des adolescents, à ne plus avoir peur. À vivre au lieu de survivre. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707195180
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

Rozenn Le Berre a passé un an et demi à recueillir les témoignages de mineurs exilés. Elle en a tiré un récit poignant et précieux qui raconte la folie des parcours migratoires et brise le huis-clos de l’administration française.
Adrien Pontet / Les Inrocks

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pgremaud Posté le 2 Novembre 2017
    Rozenn Le Berre a travaillé pendant dix-huit mois, 547 jours exactement comme le dit le sous-titre de ce livre, dans une service d'accueil et d'évaluation des mineurs étrangers isolés. Avec ce récit, elle nous fait partager ce qu'elle y a vécu. A partir d'événements vrais, elle nous raconte l'histoire fictive de Souley, un jeune garçon parti du Mali pour trouver une vie qu'il espère meilleure en France. Par petites touches, qui sont autant de moments vécus avec des jeunes, Rozenn Le Berre nous fait partager ses joies, ses questions ,ses doutes. Cette expérience l'a fait grandir personnellement et humainement, mais elle a décidé de l'arrêter avant de ne plus être capable de l'assumer comme une personne en face d'autres personnes.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !