RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Dernier jugement

            Presses de la cité
            EAN : 9782258115200
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Dernier jugement

            CECILE LECLERE (Traducteur)
            Collection : Sang d'Encre
            Date de parution : 04/09/2014
            Au nom de la justice
            Pour l’opinion, un homme qui traque les criminels sexuels est un héros. Même s’il s’avère être un assassin redoutable, aux pratiques d’une rare violence. Aussi, lorsque deux pédophiles récemment sortis de prison sont retrouvés torturés et émasculés, la police ne semble pas faire grand cas de l’affaire. Mais peut-on impunément... Pour l’opinion, un homme qui traque les criminels sexuels est un héros. Même s’il s’avère être un assassin redoutable, aux pratiques d’une rare violence. Aussi, lorsque deux pédophiles récemment sortis de prison sont retrouvés torturés et émasculés, la police ne semble pas faire grand cas de l’affaire. Mais peut-on impunément faire justice soi-même ? Pour Maeve Kerrigan, jeune enquêtrice talentueuse et déterminée, il ne fait aucun doute que rien ne peut légitimer de tels crimes. Tout en affrontant le sexisme de son équipe et l’incompétence de son supérieur qui semble s’acharner à saboter l’enquête, elle se jette à corps perdu sur les traces d’un serial killer bien plus dangereux qu’on ne veut le croire. Et tandis que, très vite, la violence des crimes s’intensifie avec la découverte d’un nouveau corps, celui d’un prêtre lui aussi accusé d’actes pédophiles, Maeve se retrouve brusquement au cœur d’un engrenage diabolique qui la menace personnellement…
            « Comptes-rendus fait entrer Jane Casey au panthéon des meilleurs auteurs de policiers irlandais, aux côtés de Tana French, Alex Barclay, Arlene Hunt et Niamh O’Connor. »
            Myles McWeeney, The Independent
             «  Casey réussit à aborder la vie amoureuse de Kerrigan avec humour, compassion et aplomb, un excellent antidote à la bouleversante noirceur criminelle qui fait le cœur du roman. »
            Seamus Scanlon, Irish Echo
             « Si l’on en croit Comptes-rendus, cette jeune auteure a une longue et prometteuse carrière devant elle. » Bruce Tierney, BookPage
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258115200
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Tatty Posté le 30 Août 2017
              Un très bon thriller. On suit l’enquête de Maeve Kerrigan, policière à Londres, qui doit former un duo avec un nouveau capitaine, Derwent, un brin misogyne et « m’as-tu vu » à la recherche d’un tueur en série de pédophiles. Une enquête qui va mener Maeve d’un tueur de pédophile à des enlèvements de femmes avant de découvrir qu’elle est elle-même ciblée. Une enquête rythmée, pleine d’humour, avec en filigrane la relation amoureuse de Maeve et Rob Langton, l’un de ses collègues policiers. Une découverte de cet auteur qui m’a beaucoup plu et me donne envie de lire ses autres romans.
            • iris29 Posté le 19 Avril 2017
              C'est un roman policier que pour des raisons personnelles , j'ai mis beaucoup de temps à lire, et tous les soirs , je grappillais quelques minutes sur mon temps de sommeil , super heureuse de retrouver Maeve Kerrigan , ( enquêtrice à Londres) et ses collègues , sur la piste d'un tueur en série ... Oui, bien qu'il y ait tout pour faire des nuits blanches (meurtres de pédophiles avec tortures, enlèvement de deux jeunes filles ... et j'en passe) , ce roman policier est agréable . Cela tient aux personnages : Maeve est affublée d' un binôme sexiste et grossier , d'un autre collègue avec qui elle entretient une relation sur le mode "Je t'aime moi non plus ", et puis si , tout compte fait ... , d'une collègue lesbienne sympa, et d'un supérieur correct et gentiment torturé . Et tout ce petit monde échange des répliques amusantes et distrayantes . L'enquête suit de nombreux rebondissements mais ne te cloue pas dans ton lit , pendant que tu te demandes si ton personnage principal sera encore là le lendemain soir pour te border . Certains lecteurs pourront trouver que la vie privée... C'est un roman policier que pour des raisons personnelles , j'ai mis beaucoup de temps à lire, et tous les soirs , je grappillais quelques minutes sur mon temps de sommeil , super heureuse de retrouver Maeve Kerrigan , ( enquêtrice à Londres) et ses collègues , sur la piste d'un tueur en série ... Oui, bien qu'il y ait tout pour faire des nuits blanches (meurtres de pédophiles avec tortures, enlèvement de deux jeunes filles ... et j'en passe) , ce roman policier est agréable . Cela tient aux personnages : Maeve est affublée d' un binôme sexiste et grossier , d'un autre collègue avec qui elle entretient une relation sur le mode "Je t'aime moi non plus ", et puis si , tout compte fait ... , d'une collègue lesbienne sympa, et d'un supérieur correct et gentiment torturé . Et tout ce petit monde échange des répliques amusantes et distrayantes . L'enquête suit de nombreux rebondissements mais ne te cloue pas dans ton lit , pendant que tu te demandes si ton personnage principal sera encore là le lendemain soir pour te border . Certains lecteurs pourront trouver que la vie privée de Maeve empiète trop sur le suspens ou que les différentes pistes et rebondissements affadissent l'histoire , ils n'auront pas tord . C'est un roman policier assez doux qui s'inscrit dans une série. Tout n'est pas révélé dans ce tome, on sent que l'auteur en garde sous le coude . Pour ma part, je continuerai à suivre Maeve Kerrigan et ses copains , je l'ai trouvé très sympathique et j'ai un faible pour les policiers machos Londoniens ...
              Lire la suite
              En lire moins
            • NatachaEN Posté le 4 Mars 2016
              Un roman sympathique ou on retrouve Maeve, la première enquête m'a beaucoup accrochée en revanche la seconde beaucoup moins...J'ai trouvé quelques longueurs...Mais ça reste un bon roman !
            • JIEMDE Posté le 18 Décembre 2015
              Je referme les 623 pages (en poche) de ce Dernier jugement, plutôt satisfait de ce polar britannique (écrit par une irlandaise mais situé à Londres). Commençons par ce qui fonctionne : Maeve, jeune lieutenant de la police criminelle au caractère bien trempé,se retrouve : 1- Plongée dans la recherche d'un assassin qui a déjà fait trois victimes, qu'un passé de prédateurs sexuels réunit. 2- Placée en binôme et sous la responsabilité d'un Capitaine fraîchement nommé dans son service, qui cumule les défauts d'arrogance, de machisme, de rustre, et j'en passe. 3- Travaillée par ses états d'âmes amoureux tout au long du livre, dans un jeu de Je t'aime, moi non plus avec Rob, collègue qui est aussi son ex. Puis qui ne l'est plus ; puis qui l'est à nouveau etc. Bref, tout cela pourrait paraître un peu décousu mais, bonne nouvelle, ça fonctionne ! Car l'élément central du livre, c'est bien Maeve. Et tous les éléments décrits précédemment contribuent à construire son personnage, à lui donner - un peu - de profondeur, et à la rendre finalement assez attachante. Autre réussite de ce livre, c'est son rythme, enlevé, dynamique, en raison notamment des très nombreux - et souvent courts - dialogues. On est... Je referme les 623 pages (en poche) de ce Dernier jugement, plutôt satisfait de ce polar britannique (écrit par une irlandaise mais situé à Londres). Commençons par ce qui fonctionne : Maeve, jeune lieutenant de la police criminelle au caractère bien trempé,se retrouve : 1- Plongée dans la recherche d'un assassin qui a déjà fait trois victimes, qu'un passé de prédateurs sexuels réunit. 2- Placée en binôme et sous la responsabilité d'un Capitaine fraîchement nommé dans son service, qui cumule les défauts d'arrogance, de machisme, de rustre, et j'en passe. 3- Travaillée par ses états d'âmes amoureux tout au long du livre, dans un jeu de Je t'aime, moi non plus avec Rob, collègue qui est aussi son ex. Puis qui ne l'est plus ; puis qui l'est à nouveau etc. Bref, tout cela pourrait paraître un peu décousu mais, bonne nouvelle, ça fonctionne ! Car l'élément central du livre, c'est bien Maeve. Et tous les éléments décrits précédemment contribuent à construire son personnage, à lui donner - un peu - de profondeur, et à la rendre finalement assez attachante. Autre réussite de ce livre, c'est son rythme, enlevé, dynamique, en raison notamment des très nombreux - et souvent courts - dialogues. On est dans un pageturner plutôt efficace. Ce qui est dommage en revanche, c'est le "montage" éditorial qu'a choisi de mettre en scène Jane Casey. Comme beaucoup, elle démarre plusieurs histoires successives, puis les entremêle avec la propre histoire de son héroïne et le lecteur attend forcément que tout cela se rejoigne à la fin. Et en fait pas du tout. Enfin pas tant que cela. On a l'impression que cela part un peu dans tous les sens, que toutes ces histoires sont effleurées, mais jamais poussées au bout. Bref, cela manque un peu de force, jusque dans l'écriture (dont le style n'est pas inoubliable...) et je me demande toujours pourquoi à deux reprises à la fin, c'est Rob qui devient narrateur alors que c'était Maeve jusque-là. Tout cela affaiblit l'intrigue qui n'est pas soutenue par des rebondissements savamment distillés. Y compris à la fin, finalement décevante. Mais je le redis, l'ensemble se tient cependant. Et donne envie de retrouver Maeve.
              Lire la suite
              En lire moins
            • ingridfasquelle Posté le 30 Novembre 2014
              Jane Casey est née et a grandi à Dublin. Après avoir étudié la littérature anglaise à l'université d'Oxford, elle est devenue éditrice de livres pour enfants. Elle vit désormais à Londres avec son mari, un avocat spécialisé dans les affaires criminelles. Son premier roman, Ceux qui restent, a gagné le prix du meilleur premier roman aux Crimezone Thriller Awards en 2011 et a été sélectionné pour le prix du meilleur polar des Irish Book Awards 2010. Par le feu, qui inaugure la série des enquêtes de Maeve Kerrigan, est suivi de Dernier jugement, paru aux éditions Presses de la Cité le 4 septembre dernier. Dans ce deuxième opus des enquêtes de Maeve Kerrigan, on retrouve le même mélange audacieux et réussi des codes du thriller et du polar classique que l'auteure avait déjà offert à ses lecteurs dans son tome 1. Jane Casey s'attaque cette fois à l'univers malsain et pervers des délinquants sexuels. Elle sonde les recoins les plus sombres de l'âme humaine et suggère, plus qu'elle ne montre, les violences et les persécutions à l'égard des femmes. En cela, son roman s'adresse peut-être davantage à un lectorat féminin, qui y en saisira viscéralement toute l'intensité et l'horreur. Mais il y a... Jane Casey est née et a grandi à Dublin. Après avoir étudié la littérature anglaise à l'université d'Oxford, elle est devenue éditrice de livres pour enfants. Elle vit désormais à Londres avec son mari, un avocat spécialisé dans les affaires criminelles. Son premier roman, Ceux qui restent, a gagné le prix du meilleur premier roman aux Crimezone Thriller Awards en 2011 et a été sélectionné pour le prix du meilleur polar des Irish Book Awards 2010. Par le feu, qui inaugure la série des enquêtes de Maeve Kerrigan, est suivi de Dernier jugement, paru aux éditions Presses de la Cité le 4 septembre dernier. Dans ce deuxième opus des enquêtes de Maeve Kerrigan, on retrouve le même mélange audacieux et réussi des codes du thriller et du polar classique que l'auteure avait déjà offert à ses lecteurs dans son tome 1. Jane Casey s'attaque cette fois à l'univers malsain et pervers des délinquants sexuels. Elle sonde les recoins les plus sombres de l'âme humaine et suggère, plus qu'elle ne montre, les violences et les persécutions à l'égard des femmes. En cela, son roman s'adresse peut-être davantage à un lectorat féminin, qui y en saisira viscéralement toute l'intensité et l'horreur. Mais il y a fort à parier que les autres lecteurs se laissent eux aussi embarquer par le suspense infaillible qui rythme ce roman aux personnages fouillés et sensibles. Jane Casey sait comment maintenir son lecteur en haleine de la première à la dernière page ! Ce n'est pas par hasard que certains la comparent déjà aux plus grands auteurs de polars irlandais ! Elle aborde notamment la vie amoureuse de Maeve Kerrigan avec humour, compassion et aplomb, ce qui constitue un excellent antidote à la bouleversante noirceur criminelle qui fait le cœur de son roman. Si son intrigue criminelle, pénétrante et addictive, se dévoile avec une sensibilité toute féminine, ne vous y trompez pas, le dénouement, lui, est sordide à souhait ! Entre pornographie, viols et esclavage sexuel, Jane Casey offre à ses lecteurs un thriller efficace et dérangeant, parsemé de visions d'horreur. C'est tout à fait captivant ! Sans aucun doute, Dernier jugement est l'un des thrillers psychologiques les plus fascinants que vous lirez cette année ! L'intrigue passionnante ainsi que son lot de suspense, de légèreté et d'humour confirment, s'il le fallait encore, que Maeve Kerrigan a une longue et prometteuse carrière devant elle ! On attend la suite avec impatience !
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.