Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782352874669
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 508
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Deux soeurs pour un roi

Celine Veron voetelink (Traducteur)
Date de parution : 01/02/2013
Introduite au palais de Westminster, à l'âge de 14 ans, Marie Boleyn est séduite par le roi Henri VIII auquel elle donnera deux enfants. D'abord éblouie par le jeune souverain, elle comprend très vite qu'elle sert d'appât au milieu des complots dynastiques. Quand l'intérêt du roi pour elle s'émousse, le... Introduite au palais de Westminster, à l'âge de 14 ans, Marie Boleyn est séduite par le roi Henri VIII auquel elle donnera deux enfants. D'abord éblouie par le jeune souverain, elle comprend très vite qu'elle sert d'appât au milieu des complots dynastiques. Quand l'intérêt du roi pour elle s'émousse, le clan Boleyn demande à sa soeur et rivale, Anne, de le séduire à son tour.Marie, désormais en disgrâce, ne peut qu'assister, impuissante, au succès de sa soeur, dont l'ambition n'a plus de limites. Mais il y a quelqu'un que la cour n'impressionne pas. Il osera braver les conventions pour offrir à Marie une vie de liberté et de passion...Se déroulant sur quinze ans (1521-1536), cette fresque historique, racontée à la première personne par Marie Boleyn, dépeint les rivalités, les ambitions et les trahisons au sein d'une cour où se déchaînent les passions les plus sombres - une histoire tragique qui se terminera dans le sang.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782352874669
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 508
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TheWind Posté le 23 Juillet 2020
    5 étoiles pour cette romance historique, c'est un peu cher payé, peut-être ? Eh bien, non, j'ai adoré. Que dis-je j'ai dévoré ce roman ! Peu importe si la réalité historique fut autre, peu importe si le caractère des donzelles - les soeurs Boleyn - est sans doute exagéré, je me suis littéralement transportée à la Cour du roi d'Angleterre Henry VIII. Avec délectation, et sans remords ni honte, je n'ai perdu aucune miette des émois des courtisanes, des déceptions des unes, des espérances des autres, des complots ourdis par les pères et oncles de grande famille, des manigances pour plaire au roi, des coups bas et des finauderies ... J'avais également beaucoup aimé la série Les Tudors qui est librement adaptée de la réalité historique, tel le roman. Cependant, le roman de Philippa Gregory se centre beaucoup plus sur les personnages féminins, leurs convoitises et penchants amoureux. Dans mon souvenir, le personnage d'Ann Boleyn, porté magnifiquement à l'écran par Nathalie Dormer, occultait tous les autres personnages féminins. Philippa Gregory a fait un choix différent : mettre en avant Mary Boleyn, la sœur de la si scandaleuse Ann. D'ailleurs, le roman a pour titre : The Other Boleyn Girl, qui correspond... 5 étoiles pour cette romance historique, c'est un peu cher payé, peut-être ? Eh bien, non, j'ai adoré. Que dis-je j'ai dévoré ce roman ! Peu importe si la réalité historique fut autre, peu importe si le caractère des donzelles - les soeurs Boleyn - est sans doute exagéré, je me suis littéralement transportée à la Cour du roi d'Angleterre Henry VIII. Avec délectation, et sans remords ni honte, je n'ai perdu aucune miette des émois des courtisanes, des déceptions des unes, des espérances des autres, des complots ourdis par les pères et oncles de grande famille, des manigances pour plaire au roi, des coups bas et des finauderies ... J'avais également beaucoup aimé la série Les Tudors qui est librement adaptée de la réalité historique, tel le roman. Cependant, le roman de Philippa Gregory se centre beaucoup plus sur les personnages féminins, leurs convoitises et penchants amoureux. Dans mon souvenir, le personnage d'Ann Boleyn, porté magnifiquement à l'écran par Nathalie Dormer, occultait tous les autres personnages féminins. Philippa Gregory a fait un choix différent : mettre en avant Mary Boleyn, la sœur de la si scandaleuse Ann. D'ailleurs, le roman a pour titre : The Other Boleyn Girl, qui correspond nettement mieux au roman en comparaison à celui de la traduction française. Mary apparait au début du roman comme une oie blanche. Elle m'a agacé plus d'une fois par sa niaiserie et son manque de mordant. A côté de sa soeur Ann, charmante, piquante, ambitieuse et ne reculant devant rien ( une Scarlett O'Hara en puissance !) , Mary faisait bien pâle figure... Mais, dans ce roman, c'est elle la narratrice...C'est elle qui racontera l'histoire à sa façon, qui finira par séduire les lecteurs et qui ne manquera pas de les rallier à sa cause. Une lecture exquise pour les vacances !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bluedove Posté le 15 Juillet 2020
    Je suis influencée par ma passion pour les Tudors. Je suis en train de lire le livre de Georges Minois sur Henri VIII et une furieuse envie de lire une fiction historique à son sujet m'a envahie. J'ai opté pour Philippa Gregory. Diplômée en histoire, on voit qu'elle maîtrise avec brio son sujet. Le film, réalisé par Justin Chadwick, ne lui rende absolument pas hommage. Quand on lit le roman, on ne peut que constater que le film est un échec total et qu'on a essayé de le résumer en 2h. Mais Henri VIII, ce n'est pas qu'une histoire de femmes bien que malheureusement, on ne retient que ça. C'est regrettable. Car Henri était un homme très intelligent mais qui était malheureusement pris pour un idiot à cause des ambitions exacerbées de son entourage. Sa générosité ne l'a pas aidé. Il y a tant de choses à dire sur les Tudors. Mais parlons du livre, nous lisons le roman du point de vue de Marie Tudor qui croit naïvement qu'Henry est follement amoureux d'elle. Les personnages sont bien placés. On a Marie, la gentille naïve qui croit en son amourette et de l'autre, la jeune Anne Boleyn qui est plus intelligente... Je suis influencée par ma passion pour les Tudors. Je suis en train de lire le livre de Georges Minois sur Henri VIII et une furieuse envie de lire une fiction historique à son sujet m'a envahie. J'ai opté pour Philippa Gregory. Diplômée en histoire, on voit qu'elle maîtrise avec brio son sujet. Le film, réalisé par Justin Chadwick, ne lui rende absolument pas hommage. Quand on lit le roman, on ne peut que constater que le film est un échec total et qu'on a essayé de le résumer en 2h. Mais Henri VIII, ce n'est pas qu'une histoire de femmes bien que malheureusement, on ne retient que ça. C'est regrettable. Car Henri était un homme très intelligent mais qui était malheureusement pris pour un idiot à cause des ambitions exacerbées de son entourage. Sa générosité ne l'a pas aidé. Il y a tant de choses à dire sur les Tudors. Mais parlons du livre, nous lisons le roman du point de vue de Marie Tudor qui croit naïvement qu'Henry est follement amoureux d'elle. Les personnages sont bien placés. On a Marie, la gentille naïve qui croit en son amourette et de l'autre, la jeune Anne Boleyn qui est plus intelligente et a tout de suite compris que l'amour n'est qu'un mensonge à la cour. Marie n'aime pas tellement sa sœur; on sent cette rivalité dès le départ et cela monte en puissance au fur et à mesure du livre. On frôle la haine sororale. C'est incroyable comme la majorité des films ne rendent pas justice au roman et ici, on en a encore la preuve. Ann utilise son intelligence contre sa sœur et la rabaisse continuellement. Elle en devient détestable. Marie, quant à elle, sera le triste témoin de son destin funeste. On peut entrer dans l'histoire en toute confiance mais il faut garder bien en tête que ça reste une fiction historique mais l'auteure parvient à nous faire entrer dans l'intrigue. Cela en devient passionnant. Je me demande si les tomes suivants sont tout aussi intéressants. Je referme ce livre avec un sentiment de tristesse pour une complicité entre frère et sœurs que je n'ai pas retrouvée car ils étaient tous étouffés par leur ambition. Je n'ai pas ressenti de liens forts entre eux. Juste une question de pouvoir qu'il faut obtenir à tout prix. Très bon roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Gwenaweb Posté le 6 Avril 2020
    J'ai acheté Deux soeurs pour un roi d'occasion, parce qu'il m'avait été conseillé et parce que j'avais bien aimé le film (bon du coup, je me retrouve avec l'affiche du film en guise de couverture… mais bon, je m'y fais). J'ai beaucoup aimé m'immiscer dans la cour anglaise du 16e siècle, surtout lorsqu'on a le point de vue d'une femme, qui n'est rien d'autre qu'un objet à l'époque. Et pas n'importe quelle femme, celle qui fait chavirer le cœur du roi, la rebelle et la douce. La vie des Boleyn est fascinante de part leur ambition et leur détermination. J'ai englouti ce pavé bien plus vite que je ne le pensais, l'écriture étant fluide et pas très compliquée.
  • Ratdebibliotheque456 Posté le 5 Avril 2020
    J'ai adoré cette lecture qui m'a plongé au temps des Tudor. En effet certains éléments ne sont pas fidèles à la véritable Histoire qu'il y a eu entre Anne Boleyn et Henri VIII ou entre Anne Boleyn et sa soeur Marie Boleyn mais les grandes lignes sont respectés. C'est une très bonne idée de la part de l'auteure d'avoir écrit le livre par rapport à Marie Boleyn car ça la rend plus attachante. Les personnages sont bien exploités. C'est 660 pages de pur plaisir. Le film avec Natalie Portman et Scarlett Johansson n'a presque rien à voir avec le livre, je trouve. Si vous adorez l'époque Tudor, ce livre est fait pour vous.
  • LesChroniquesdEmilie Posté le 15 Mars 2020
    Un bon livre mais pas extraordinaire. Moi qui adore la royauté anglais je fus déçue. Il ne m'a pas tenue en haleine jusqu'au bout. Dommage. Trop de liberté par rapport à la véritable histoire.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.