Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714481092
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Devouchki

Jean-Baptiste GODON (Traducteur)
Date de parution : 24/01/2019
Après le succès de Volia volnaïa, Victor Remizov explore de nouveau les paradoxes d’une Russie à deux vitesses, entre campagne sibérienne et faste moscovite, pour dresser le portrait d’une jeunesse qui cherche à se construire. Aussi glaçante qu’intense, une fresque brillante où s’entremêlent les destins de deux cousines en quête de repères.
À Beloretchensk, en plein cœur de l’immense Sibérie, Katia et Nastia, la vingtaine, lasses de voir leur quotidien s’embourber dans la misère, décident de quitter leur province natale pour les lumières de la capitale.
Elles rêvent d’avenir, d’argent, d’amour ; elles rêvent d’amitié, de joie, de nouveauté. Mais c’est le Moscou...
À Beloretchensk, en plein cœur de l’immense Sibérie, Katia et Nastia, la vingtaine, lasses de voir leur quotidien s’embourber dans la misère, décident de quitter leur province natale pour les lumières de la capitale.
Elles rêvent d’avenir, d’argent, d’amour ; elles rêvent d’amitié, de joie, de nouveauté. Mais c’est le Moscou de l’argent sale, du mensonge et de la violence qui les accueille. À peine descendues du train, les voici traquant toit, travail, nourriture, craignant à chaque minute de devoir retourner auprès de leurs familles et assumer un échec.

Livrées à elles-mêmes dans une jungle urbaine d’une brutalité inouïe, les deux devouchki se verront contraintes de garder la tête froide pour éviter d’avoir à commettre le pire et de sacrifier ce qu’elles ont de plus cher : l’espoir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714481092
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
Belfond

Ils en parlent

« Une histoire plurielle, puissamment naturaliste et morale, […] une histoire aussi actuelle qu’éternelle, de celles où l’homme appartient à la terre, et non l’inverse. »
Hubert Artus / Lire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • krzysvanco Posté le 11 Août 2020
    Katia, 20 ans, et Nastia, 24 ans, sont cousines et habitent à Belaretchensk, en Sibérie orientale. La vie y est dure et l’argent manque. Nastia rêve de partir pour Moscou, échapper à la misère, s’éloigner de sa mère alcoolique et surtout pour y trouver le luxe et un homme riche, elle convainc Katia de l’accompagner, celle-ci voulant trouver l’argent nécessaire pour soigner son père accidenté et aider son frère prisonnier. Leur arrivée dans l’eldorado rêvé est très difficile, pas d’endroit où se loger, pas de travail, pas d’argent... Tout sépare ces cousines, autant Nastia est méchante, jalouse, envieuse, vulgaire, paresseuse, inculte et ne cherche qu’un homme riche pour l’entretenir, autant Katia est tout l’opposé, elle est pure, vierge, à beaucoup lu, travailleuse, aime Mozart et ne pense qu’à sa famille qu’elle veut aider, a des scrupules moraux ... Contraste saisissant donc, un peu forcé peut-être si Victor Remizov ne nuançait pas quelque peu le portrait peu flatteur de Nastia. Katia trouvera un travail de serveuse dans un restaurant, rencontrera Alexeï qui sera amoureux d’elle (mais partira étudier à Londres) puis après un... Katia, 20 ans, et Nastia, 24 ans, sont cousines et habitent à Belaretchensk, en Sibérie orientale. La vie y est dure et l’argent manque. Nastia rêve de partir pour Moscou, échapper à la misère, s’éloigner de sa mère alcoolique et surtout pour y trouver le luxe et un homme riche, elle convainc Katia de l’accompagner, celle-ci voulant trouver l’argent nécessaire pour soigner son père accidenté et aider son frère prisonnier. Leur arrivée dans l’eldorado rêvé est très difficile, pas d’endroit où se loger, pas de travail, pas d’argent... Tout sépare ces cousines, autant Nastia est méchante, jalouse, envieuse, vulgaire, paresseuse, inculte et ne cherche qu’un homme riche pour l’entretenir, autant Katia est tout l’opposé, elle est pure, vierge, à beaucoup lu, travailleuse, aime Mozart et ne pense qu’à sa famille qu’elle veut aider, a des scrupules moraux ... Contraste saisissant donc, un peu forcé peut-être si Victor Remizov ne nuançait pas quelque peu le portrait peu flatteur de Nastia. Katia trouvera un travail de serveuse dans un restaurant, rencontrera Alexeï qui sera amoureux d’elle (mais partira étudier à Londres) puis après un événement dramatique Andreï, un milliardaire. Nastia vivra aux crochets de Mourad, un caïd. Le roman nous confronte à deux visages différents de la Russie d’aujourd’hui : la pauvreté extrême et le luxe opulent, les Moscovites et leur mépris pour les personnes arrivant des ex-républiques, il y a tout un monde entre les proches du pouvoir ou les oligarques véreux et les autres qui luttent pour simplement survivre, entre Moscou où la corruption règne et où tout peut s’acheter. L’auteur détaille bien les deux principales protagonistes mais s’attache aussi aux personnages secondaires. C’est une image cruelle de la Russie actuelle, de sa jeunesse qui rêve d’avenir. Le roman se lit facilement, il est parsemé de dialogues et ses 400 pages sont avalées rapidement
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesPattesRouges Posté le 31 Juillet 2020
    Ce roman au style très fluide se lit très facilement et rapidement. La première partie du roman est passionnante, les deux filles découvrent Moscou, la pauvreté, la débrouillardise et tout un panel d'hommes aux personnalités très différentes mais tous attirés par ces deux belles femmes. Les caractères opposés des deux filles permettent d'avoir deux points de vue prenant sur leur vie difficile, souvent cruelle, dans la grande ville. Malheureusement, la deuxième partie du roman patine. Une des deux filles est effacée au profit de l'autre. Et cette dernière tourne en rond jusqu'à la toute fin du roman. C'est trop dommage !
  • Elsaragon Posté le 23 Avril 2020
    Un livre tout en contraste entre Katia et Nastia originaires de Sibérie. Au départ, une même envie de quitter un quotidien qui ne les satisfait plus, fait de misères, de manques, et dans lequel elles ne voient aucune évolution pour elles, aucun avenir. Une seule solution s'impose, se diriger vers Moscou, la capitale où à leurs yeux tout brille, l'argent est facilement gagné, la ville qui les aidera à les sortir de leur bourbier provincial. Désenchantement complet à l'arrivée, tout n'est pas simple, se loger, trouver un travail, vivre sans inquiétude. C'est à ce moment que les différences entre les deux protagonistes vont apparaître réellement. Comment arriver àse faire une place dans la vie, vivre dignement sans perdre l'estime de soi. On assiste alors à la descente de Nastia dans un monde où argent facile rime souvent avec corruption, bassesse, violences. Puérile à certains moments, elle s'attache à des images tronquées, faites de bling-bling, de fausse réussite, ne tenant compte que de l'image qu'elle renvoie à travers voiture, sacs, et autres artifices, pour qui l'amour ne se conçoit qu'en se montrant au bras d'un homme qui a "réussi". Mais à quel prix, et dans quel milieu ! Et Katia, à qui les opportunités se présentent,... Un livre tout en contraste entre Katia et Nastia originaires de Sibérie. Au départ, une même envie de quitter un quotidien qui ne les satisfait plus, fait de misères, de manques, et dans lequel elles ne voient aucune évolution pour elles, aucun avenir. Une seule solution s'impose, se diriger vers Moscou, la capitale où à leurs yeux tout brille, l'argent est facilement gagné, la ville qui les aidera à les sortir de leur bourbier provincial. Désenchantement complet à l'arrivée, tout n'est pas simple, se loger, trouver un travail, vivre sans inquiétude. C'est à ce moment que les différences entre les deux protagonistes vont apparaître réellement. Comment arriver àse faire une place dans la vie, vivre dignement sans perdre l'estime de soi. On assiste alors à la descente de Nastia dans un monde où argent facile rime souvent avec corruption, bassesse, violences. Puérile à certains moments, elle s'attache à des images tronquées, faites de bling-bling, de fausse réussite, ne tenant compte que de l'image qu'elle renvoie à travers voiture, sacs, et autres artifices, pour qui l'amour ne se conçoit qu'en se montrant au bras d'un homme qui a "réussi". Mais à quel prix, et dans quel milieu ! Et Katia, à qui les opportunités se présentent, qui ne les voit pas réellement, candide ou peu téméraire ? Elle vit un parcours fait de rigueur, de droiture, de travail et par là même, un parcours fait de rencontres hors du commun, d'hommes qui l'aiment vraiment. Mais finalement, les lumières de Moscou ne seront plus aussi attirantes et ce sera le retour aux sources.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nuitet0ilee Posté le 18 Avril 2020
    Katia et Nastia, deux cousines arrivent à Moscou, elles viennent du fin fond de la Sibérie, près du lac Baïkal. Deux filles aux caractères et aux tempéraments différents, Katia est intelligence, belle et rêveuse, Nastia est vulgaire, fourbe et intrigueuse. Remizov décrit l'écart entre campagne où la solidarité règne malgré la misère et la capitale où la corruption et l'argent sont maîtres, où les Moscovites méprisent les émigrés venant d'anciennes Républiques de l'URSS : Azéri, Tadjiki, Kirghizi... Un beau roman russe contemporain.
  • frueka Posté le 27 Mars 2020
    Troisième lecture pour "Le mois de l'Europe de l'Est". Devouchki (« jeunes filles » en russe) retrace l’histoire de deux cousines de 24 et 20 ans qui décident de fuir la misère de leur Sibérie natale pour le faste et les lumières de Moscou. Nastia est aussi blonde, vulgaire, amorale, calculatrice et jalouse que Katia est brune, pure, naïve, droite et généreuse. Si Nastia a pour unique ambition de se trouver un homme riche pour l’entretenir, Katia est déterminée à réussir par elle-même et à travailler d’arrache-pied pour pouvoir notamment payer une opération très onéreuse à son père devenu infirme suite à un accident dramatique. A travers le parcours de vie de Nastia et Katia, Victor Remizov dresse le portrait d’une jeunesse qui cherche à se construire dans une société à deux vitesses. Sans trop de regrets, les deux cousines laissent ainsi derrière elles une petite ville sibérienne isolée et misérable dans laquelle les perspectives d’avenir sont quasi nulles pour tenter leur chance dans la mégapole moscovite, incarnation flamboyante d’un avenir meilleur pour des milliers de jeunes et d’immigrés en provenance notamment d’Asie centrale. Tout d’abord étourdies par cette ville dans laquelle tout semble possible, grisées par ses lumières, son effervescence, son luxe... Troisième lecture pour "Le mois de l'Europe de l'Est". Devouchki (« jeunes filles » en russe) retrace l’histoire de deux cousines de 24 et 20 ans qui décident de fuir la misère de leur Sibérie natale pour le faste et les lumières de Moscou. Nastia est aussi blonde, vulgaire, amorale, calculatrice et jalouse que Katia est brune, pure, naïve, droite et généreuse. Si Nastia a pour unique ambition de se trouver un homme riche pour l’entretenir, Katia est déterminée à réussir par elle-même et à travailler d’arrache-pied pour pouvoir notamment payer une opération très onéreuse à son père devenu infirme suite à un accident dramatique. A travers le parcours de vie de Nastia et Katia, Victor Remizov dresse le portrait d’une jeunesse qui cherche à se construire dans une société à deux vitesses. Sans trop de regrets, les deux cousines laissent ainsi derrière elles une petite ville sibérienne isolée et misérable dans laquelle les perspectives d’avenir sont quasi nulles pour tenter leur chance dans la mégapole moscovite, incarnation flamboyante d’un avenir meilleur pour des milliers de jeunes et d’immigrés en provenance notamment d’Asie centrale. Tout d’abord étourdies par cette ville dans laquelle tout semble possible, grisées par ses lumières, son effervescence, son luxe et ses nombreuses promesses, Nastia et Katia déchantent à mesure qu’elles doivent se confronter aux dures réalités de la capitale. Moscou se révèle en effet cruelle, dévoilant peu à peu sa violence, sa corruption, ses mensonges et sa xénophobie. La première partie du roman m’a véritablement emportée par sa dimension sociologique et la capacité qu’a Victor Remizov d’explorer les paradoxes de la société russe contemporaine. La seconde m’a en revanche moins plu dans la mesure où l’auteur change radicalement de registre. Il passe ainsi d’un roman d’apprentissage reposant sur une analyse sociétale très intéressante à une histoire d’amour ennuyante et caricaturale. Il faut toutefois préciser ici que je ne suis pas une bonne cible pour les histoires d’amour… Par ailleurs, je regrette le manichéisme dont il fait preuve dans le traitement de ses deux personnages principaux. Ceci dit, je ne regrette absolument pas ma lecture car la première moitié du livre a amplement suffit à me donner envie de retrouver l’auteur et de lire son premier roman!
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.