Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355842269
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Douze enfants de paris

Benjamin LEGRAND (Traducteur)
Date de parution : 13/03/2014

Après La Religion, retrouvez Mattias et Carla au cœur du massacre de la Saint-Barthélemy.

23 août 1572. De retour d’Afrique du Nord, Mattias Tannhauser, chevalier de Malte, arrive à Paris. Il doit y retrouver sa femme, la comtesse Carla de La Pénautier, qui, enceinte, est venue assister au mariage de la sœur du roi avec Henri de Navarre. À son arrivée, Mattias trouve un...

23 août 1572. De retour d’Afrique du Nord, Mattias Tannhauser, chevalier de Malte, arrive à Paris. Il doit y retrouver sa femme, la comtesse Carla de La Pénautier, qui, enceinte, est venue assister au mariage de la sœur du roi avec Henri de Navarre. À son arrivée, Mattias trouve un Paris en proie au fanatisme, à la violence et à la paranoïa. La tentative d’assassinat contre l’amiral de Coligny, chef des réformistes, a exacerbé les tensions entre catholiques et protestants. Introduit au Louvre par le cardinal de Retz, Mattias se retrouve bientôt au cœur des intrigues de la Cour et comprend très vite que le sang va couler dans les rues de Paris.
Dans une capitale déchaînée, où toutes les haines se cristallisent, Carla est impliquée au même moment dans une terrible conspiration. Plongé dans un océan d’intrigues et de violences, Mattias n’aura que quelques heures pour tenter de la retrouver et la sauver d’un funeste destin.

Tim Willocks est sans aucun doute l’un des plus grands conteurs de notre temps. Avec un souffle épique qui évoque Alexandre Dumas, il nous donne ici un roman inoubliable qui, se déroulant sur vingt-quatre heures, capture toute la folie d’un des plus terribles épisodes de l’histoire de France.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842269
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jimpee Posté le 21 Mars 2020
    Ce deuxième volet des aventures de Tannhauser se déroule quelques années plus tard à Paris. Mattias doit rejoindre Carla, à la veille d’accoucher, qui a été appelée à la Cour pour jouer de la viole lors du mariage d'Henri de Navarre et de Marguerite de Valois. Arrivant la veille de la Saint Barthélémy, sans savoir où est Carla, Tannhauser ne va pas se laisser marcher sur les pieds.... Au bout de quelques pages, on arrête de compter les morts, certaines scènes sont du Grand Guignol, mais l'histoire est bien menée, quoique plus caricaturale que La Religion. Des complots, des méchants bien veules, des âmes simples à sauver et bien sûr la quête de la personne aimée, tout y est pour faire un bon gros "page-turner" qui se laisse lire.  
  • Ellioth Posté le 30 Juin 2019
    J'ai lu " la religion" qui connaissait déjà quelques longueurs ! L'histoire est très belles et le contexte historique très prenant. Mais Mattias fait trop penser à un super héros... il y a beaucoup trop de sang (OK c'est les événements de la St Barthélémy, mais quand même !). Ce livre aurait été plus intense si il y avait eu 300 pages de moins...le rythme aurait été meilleure et la lecture plus aisée...
  • catalu Posté le 8 Avril 2019
    sur la saint barthélémy... glaçant, sanglant
  • barjabulette Posté le 16 Août 2018
    Force est de constater que le premier est meilleur que le deuxième. Par contre, chose qui ne m'était jamais arrivée, j'ai enchaîné directement les douze enfants de Paris après la Religion. Or, moi, j'ai toujours besoin de me détacher un peu de l'auteur, lorsqu'il y a plusieurs tomes, avant d'y revenir. J'ai été moins convaincue par ce deuxième opus car des éléments m'ont semblé incohérents. Par exemple, comment un sauvage comme Matthias peut-il, à un moment donné, etre aussi "proche" de Grymonde ? Ces deux hommes sont des hommes de sang et hop, spontanément, ils sont potes... Bof bof. Ensuite, sur les détails des tueries de Matthias, le type, il dissémine une demi population à lui seul sans, quasi, d'égratignures. Il faut croire que ses adversaires sont un peu des "bras cassés" en terme de combat. Et puis, j'avoue que, dans tous ces détails, parfois, je me perds un peu. Je ne sais pas si la description parait compréhensible à l'auteur mais moi, parfois, j'ai du mal à me représenter la scène. Néanmoins, j'attends la troisième partie avec impatience.
  • mcd30 Posté le 16 Avril 2018
    Et voilà, je viens de finir les 24 heures chrono de la Saint-Barthélémy, je me suis jetée à corps perdu dans la bataille. Encore une quête de pouvoir et de richesses sous couvert de guerre de religion. En une nuit, l'éblouissante Paris est devenue l'éclabloussante Paris avec ses rues pavées de cadavres. Tannhauser est de très mauvaise humeur sa famille est en danger, Carla,enceinte, a été enlevée et Orlandu à disparu.Tout au long du roman, Mattias et Carla n'auront qu'un but sauver leur famille, chacun de son côté va affronter la mort et dans le même temps, la vie pleut sur eux avec la naissance de leur fille et des enfants qui se joignent à eux et qu'is vont prendre sous leurs ailes. Et c'est dans cet univers en huit-clos car toutes les portes de Paris sont fermées que tous les personnages seront confrontés à des actes extrêmes par amour, ils comprennent l'horreur de leurs actes mais ils n'ont pas le choix si ils veulent sauver leurs protégés (il convient de dire que c'est une autre époque bien moins humaine que la notre, où la fin justifie les moyens). Tim Willocks étant médecin,il se fait l'immense plaisir de nous offrir... Et voilà, je viens de finir les 24 heures chrono de la Saint-Barthélémy, je me suis jetée à corps perdu dans la bataille. Encore une quête de pouvoir et de richesses sous couvert de guerre de religion. En une nuit, l'éblouissante Paris est devenue l'éclabloussante Paris avec ses rues pavées de cadavres. Tannhauser est de très mauvaise humeur sa famille est en danger, Carla,enceinte, a été enlevée et Orlandu à disparu.Tout au long du roman, Mattias et Carla n'auront qu'un but sauver leur famille, chacun de son côté va affronter la mort et dans le même temps, la vie pleut sur eux avec la naissance de leur fille et des enfants qui se joignent à eux et qu'is vont prendre sous leurs ailes. Et c'est dans cet univers en huit-clos car toutes les portes de Paris sont fermées que tous les personnages seront confrontés à des actes extrêmes par amour, ils comprennent l'horreur de leurs actes mais ils n'ont pas le choix si ils veulent sauver leurs protégés (il convient de dire que c'est une autre époque bien moins humaine que la notre, où la fin justifie les moyens). Tim Willocks étant médecin,il se fait l'immense plaisir de nous offrir moult détails d'anatomie lorsque Tannhauser se transforme en machine à tuer, un vrai régal ! Dans ce livre, ce qui est très intéressant c'est cette dualité de tous les instants qui m'a fascinée. Les personnages que je connaissais depuis son autre livre : La religion, sont plus approfondis, ils trainent leurs vieilles blessures. En fait tout ce qui leur est arrivé auparavant conditionne et justifie leurs actions mais en même temps au plus profond des ténèbres ils conservent cette lumière et cet amour qui les animent. Ce livre est sensé faire partie d'une trilogie, Tim Willocks a mis la barre très haut car ses personnages ont pris de l'épaisseur avec une certaine part de mysticisme qui n'est pas sans me déplaire. Le prochain tome va être un sacré défi pour lui. En attendant quelques mois de repos me feront le plus grand bien après toute cette agitation.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !