Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221240656
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Dry - édition française

,

Cécile ARDILLY (Traducteur)
Collection : Collection R
Date de parution : 22/11/2018
Avez-vous déjà eu vraiment soif ?
 

La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches…
Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire...

La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches…
Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.
À la croisée des sagas U4 et la 5e vague, un roman catastrophe aux accents prophétiques.
Par l’auteur de la trilogie best-seller La Faucheuse, Neal Shusterman, et son fils.


« Terrible et magistral. Un roman impossible à lâcher. » Stephen King.
Lauréat du prix Young Adult 2018 du Salon du Livre de Marseille « Parlez-moi d'un livre » / La Provence.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221240656
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • saomalgar Posté le 30 Janvier 2020
    En Californie, c'est le Tap-Out, la rivière Colorado qui a été déviée et tous ses affluents sont à sec, il n'y a plus d'eau. Alyssa et ses parents, tentent de faire des provisions, mais tout devient compliqué : approvisionnement inexistant, voisins qui deviennent agressifs, la soif arrive. Kelton, le voisin d'Alyssa, et ses parents eux sont prêts depuis longtemps et envisagent de rejoindre leur bunker dans la forêt, dès que leur autre fils sera rentré. Les tensions commencent à monter et les premières victimes apparaissent. Dry, un roman d'anticipation sur la pénurie d'eau suite à l'activité de l'homme. Le suspense y est intense, la structure du roman est efficace et le tout est très cinématographique. On imagine très facilement un adaptation au cinéma. Personnellement, j'ai trouvé la lecture sympa mais sans être hautement exaltante.
  • Choupi333 Posté le 25 Janvier 2020
    Une claque ! Cette histoire nous montre vraiment que pour "survivre" les humains sont capables de tout mais surtout du pire ! Heureusement, les personnages principaux remontent la donne ! Super intéressant et hautement addictif !
  • hashtagceline Posté le 23 Janvier 2020
    Ce qui est terrifiant dans ce roman, c'est qu'il nous donne une vision d'un avenir terriblement réaliste. Ce qui se passe dans Dry pourrait arriver demain. Et cela se passerait sans aucun doute comme le décrit parfaitement Neal Shusterman. La pénurie d'eau, cette ressource que l'on consomme aujourd'hui sans se poser (trop) de question... Si ça n'est pas le cas partout dans le monde, par chez nous ou aux Etats-Unis, où se déroule l'action de Dry, c'est ainsi. Neal Shusterman nous invite, avec ce roman choc et extrêmement concret, à nous interroger sur notre façon de gérer cette denrée qui n'est pas inépuisable. Et surtout à modérer son usage. Il ne nous fait pas le leçon mais je vous garantis qu'une fois le livre refermé, vous ne regarderez plus l'eau coulée du robinet avec la même insouciance. C'est un scénario catastrophe qu'il nous propose mais finalement, n'est-ce pas vers cela que l'on tend à continuer d'agir de la sorte? Mais Neal Shusterman sait y faire et dès les premières pages, la tension s'installe. L'eau manque déjà. L'auteur nous décrit les réactions de chacun, excessives ou mesurées, inquiètes ou rassurantes... Mais les choses s'aggravent. Avec Alyssa, Garrett, Kelton, Jaqui et Henry, des adolescents qui... Ce qui est terrifiant dans ce roman, c'est qu'il nous donne une vision d'un avenir terriblement réaliste. Ce qui se passe dans Dry pourrait arriver demain. Et cela se passerait sans aucun doute comme le décrit parfaitement Neal Shusterman. La pénurie d'eau, cette ressource que l'on consomme aujourd'hui sans se poser (trop) de question... Si ça n'est pas le cas partout dans le monde, par chez nous ou aux Etats-Unis, où se déroule l'action de Dry, c'est ainsi. Neal Shusterman nous invite, avec ce roman choc et extrêmement concret, à nous interroger sur notre façon de gérer cette denrée qui n'est pas inépuisable. Et surtout à modérer son usage. Il ne nous fait pas le leçon mais je vous garantis qu'une fois le livre refermé, vous ne regarderez plus l'eau coulée du robinet avec la même insouciance. C'est un scénario catastrophe qu'il nous propose mais finalement, n'est-ce pas vers cela que l'on tend à continuer d'agir de la sorte? Mais Neal Shusterman sait y faire et dès les premières pages, la tension s'installe. L'eau manque déjà. L'auteur nous décrit les réactions de chacun, excessives ou mesurées, inquiètes ou rassurantes... Mais les choses s'aggravent. Avec Alyssa, Garrett, Kelton, Jaqui et Henry, des adolescents qui ne se seraient jamais côtoyer, parler ou rencontrer sans ce drame, on prend la mesure de l'horreur de la situation si l'eau venait à manquer voire ici à complètement disparaître. Leurs relations, la méfiance mêlée à la confiance qu'ils doivent tout de même s'accorder jouent pour beaucoup dans la force de ce roman. Les personnages sont parfaits pour le drame qui se joue. Et indéniablement, Neal Shusterman est un bon conteur. Il fait monter l'angoisse au-delà du seul manque d'eau. Il nous laisse de l'espoir, puis l'anéantit. Rien n'épargne nos héros livrés à eux-mêmes, sans leurs parents. En même temps, à la lumière de ce qui va tous leur arriver et comment les adultes vont réagir, sur qui peut-on vraiment compter? "Enfant, on idéalise ses parents. On pense qu'ils sont parfaits car ils sont notre seul repère, le mètre avec lequel on mesure le monde et nous-mêmes. Adolescent, on ne les supporte plus, parce qu'on se rend soudain compte que non seulement ils ne sont pas parfaits, mais qu'ils sont peut-être encore plus à la ramasse que nous. Et puis, il y a cet instant où on prend conscience que ce ne sont ni des superhéros ni des méchants. Ce sont ni plus ni moins des humains. La question qui se pose alors, c'est de savoir si on peut leur pardonner de n'être, en fin de compte, rien de plus que des hommes." Ainsi, les chapitres s'enchaînent, laissant la parole à chacun des adolescents. Il glisse aussi la voix d'anonymes dans des courts passages "Arrêt sur image". Nous avons ainsi d'autres points de vue, extérieurs au drame qui se joue entre les adolescents. On se rend compte que la folie gagne le pays. Et c'est bien ça qui ressort. Ce roman met à nu le comportement humain. Il nous montre combien un individu peut changer face à une situation critique, face au danger, face au manque, face à la mort. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est assez inquiétant. Et c'est sans doute cela qui fait le plus peur dans Dry. Pas le manque d'eau mais ce que celui conduirait à faire faire aux hommes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • OLDB Posté le 30 Décembre 2019
    Je me souviens avoir acheté ce livre sur un coup de tête, ayant beaucoup aimé La Faucheuse de Neal Shusterman, je me suis dis pourquoi pas retenter l'expérience. Et bien je dois bien avouer être mitigée sur ce one shot écrit à 4 mains. On est en période de sécheresse en Californie, l'eau n'est plus distribuée, tous les robinets sont coupés, et le peu de personnes en recevant encore, tombent malade à cause de la toxicité de cette eau. Notre personnage principale, Alyssa va débuter un périple avec son petit frère, son voisin un peu bizarre, et deux inconnus. Alors, par quoi commencer. Déjà, nos personnages. Je ne les ai pas spécialement aimé, je ne m'y suis pas spécialement attaché, en fait, ils ne m'ont rien fait ressentir du tout. Certes, j'ai parfois eu peur pour eux, mais il aurait pu leur arriver n'importe quoi, ça ne m'aurait peut-être pas tant ému que ça. En ce qui concerne l'histoire, je l'ai trouvé intéressante, et surtout d'actualité. Cette situation pourrait arriver demain que l'on ne serait pas surpris. Elle est d'actualité et nous fait donc réaliser certaines choses. Même si on sait déjà qu'il ne faut pas gaspiller d'eau, on le fait tous de... Je me souviens avoir acheté ce livre sur un coup de tête, ayant beaucoup aimé La Faucheuse de Neal Shusterman, je me suis dis pourquoi pas retenter l'expérience. Et bien je dois bien avouer être mitigée sur ce one shot écrit à 4 mains. On est en période de sécheresse en Californie, l'eau n'est plus distribuée, tous les robinets sont coupés, et le peu de personnes en recevant encore, tombent malade à cause de la toxicité de cette eau. Notre personnage principale, Alyssa va débuter un périple avec son petit frère, son voisin un peu bizarre, et deux inconnus. Alors, par quoi commencer. Déjà, nos personnages. Je ne les ai pas spécialement aimé, je ne m'y suis pas spécialement attaché, en fait, ils ne m'ont rien fait ressentir du tout. Certes, j'ai parfois eu peur pour eux, mais il aurait pu leur arriver n'importe quoi, ça ne m'aurait peut-être pas tant ému que ça. En ce qui concerne l'histoire, je l'ai trouvé intéressante, et surtout d'actualité. Cette situation pourrait arriver demain que l'on ne serait pas surpris. Elle est d'actualité et nous fait donc réaliser certaines choses. Même si on sait déjà qu'il ne faut pas gaspiller d'eau, on le fait tous de temps en temps sans même s'en rendre compte, avec des gestes tout basiques. On prend l'eau pour acquise alors que ce n'est pas le cas. On a de la chance d'en avoir à disposition, et ce livre nous fait prendre conscience de ces choses là, ou du moins, il nous les rappelle. Comme beaucoup l'ont déjà dit, vous risquez d'avoir soif durant votre lecture. Cependant, même si l'histoire est intéressante, elle ne m'a pas tant transporté que ça. Autant j'ai bien imaginé toutes les scènes comme si je regardais un film ou une série, autant je ne suis pas complètement entrée dedans. Leurs aventures ne m'intéressaient pas tant que ça en fait, bizarrement, je me suis surprise à vouloir vite le terminer pour passer à autre chose. Je ne me suis juste tout simplement pas attachée au tout. En ce qui concerne la fin, elle est tellement rapide. On a une scène dramatique qui fait peur, on se demande ce qui va se passer, on panique, on se dit "non, ça va se terminer comme ça ?", puis tout à coup, on est transporté deux semaines après, avec une toute nouvelle situation. Je l'ai trouvé beaucoup trop précipité, et j'aurais aimé une fin avec plus de détails. Finalement, une lecture sympa mais pas grandiose. J'adore pourtant ce genre littéraire, mais malheureusement, ce livre ne fera pas partie de ceux dont je me rappellerai à long terme.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elo43 Posté le 13 Décembre 2019
    Fin du monde : ce livre , sur des airs américains de films apocalyptiques , traite d un sujet sensible ... l eau ! Ce livre met mal à l aise surtout quand on l attaque dans un bain comme je l ai fait ... Les habitants d une banlieue se retrouvent d un coup sans eau . Ils ont pourtant été prévenus de faire attention avec les douches , les piscines et l arrosage mais cela arrive du jour au lendemain. Alors on voit se dessiner plusieurs profils : ceux qui avaient prévu, ceux qui vont se battre pour survivre et ceux qui veulent survivre en dominant tout le monde ... C'est un livre plutôt réaliste dont les héros sont des adolescents attachants . Chaque chapitre est vu par une personne différente ce qui crée une dynamique sympa !
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !