RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Du feu de l'enfer

            Presses de la cité
            EAN : 9782258143937
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Du feu de l'enfer

            Collection : Sang d'Encre
            Date de parution : 09/03/2017
            « Un roman addictif écrit à l’encre noire des ténèbres. » Olivier Norek
            Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal
            et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une...
            Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l’une des combines d’Ariel tourne mal
            et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s’accumulent autour d’eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s’intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera
            les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l’épreuve les liens du sang.
            Sire Cedric revient en chef d’orchestre du suspense et des frissons, avec un nouveau
            concerto qui fait la part belle au souffle du vent dans la nuit noire et aux gémissements des corps torturés. Subtil et maîtrisé, ce conte d’horreur moderne allie à la justesse d’une réflexion sur les relations familiales les retournements de situation les plus ébouriffants.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258143937
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Presses de la cité
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • druspike Posté le 4 Juillet 2019
              Insta: https://www.instagram.com/druspike/ Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092 Et voilà la fin du mois de juin, un mois catastrophique pour moi niveau lecture ! Gros gros manque de temps et metro 2033 auront eu raison de méga motivation du début de mois ! Bref devant ce constat je voulais terminer le mois sur un pavé, il me fallait quelque chose avec du rythme et addictif ! Je me suis donc tourné vers Sire Cédric ! De quoi ça parle ? «Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang. Sire Cedric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons, avec un nouveau concerto qui fait la part belle au souffle du vent dans la nuit noire et aux gémissements des corps torturés. Subtil et maîtrisé, ce conte d'horreur moderne allie à la justesse d'une réflexion sur les relations familiales les retournements... Insta: https://www.instagram.com/druspike/ Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092 Et voilà la fin du mois de juin, un mois catastrophique pour moi niveau lecture ! Gros gros manque de temps et metro 2033 auront eu raison de méga motivation du début de mois ! Bref devant ce constat je voulais terminer le mois sur un pavé, il me fallait quelque chose avec du rythme et addictif ! Je me suis donc tourné vers Sire Cédric ! De quoi ça parle ? «Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et sœur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang. Sire Cedric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons, avec un nouveau concerto qui fait la part belle au souffle du vent dans la nuit noire et aux gémissements des corps torturés. Subtil et maîtrisé, ce conte d'horreur moderne allie à la justesse d'une réflexion sur les relations familiales les retournements de situation les plus ébouriffants. » Bon ben l'objectif de ce livre est réussi ! Je voulais essayer de finir le mois sur une lecture que je dévore histoire d'attaquer juillet dans un bon mouv ! Je l'ai dévoré sous le soleil caniculaire de ce week-end ! 650 pages en 2 jours, c'est l'effet que me fait Sire Cédric ! Dans ce roman Sire Cédric a abandonné le côté fantastique pour nous offrir un thriller pure et dure ! Je trouve que c'est une vrai réussite ! J'ai beaucoup aimé l'histoire et j'ai vraiment adoré les personnages ! Certes le sujet n'a rien d'original, c'est du déjà vu, mais quel talent a Sire Cédric ! Il nous entraîne littéralement dans son histoire, on est emporté dans ce page turner qu'on a vraiment beaucoup de mal à lâcher ! J'ai vraiment eu un gros coup de cœur pour Manon, Sire Cédric a vraiment su la rendre crédible ! C'est une femme qu'on pourrait croiser dans la rue ! Elle dégage quelque chose de très fort et très attachant. On a envie d'en faire notre copine, on souffre avec elle tout au long de l'histoire ! J'ai un peu détesté Ariel, qui au début du roman est franchement insupportable et très égoïste, mais au final avec le recul de quelques jours je pense que j'ai fini par l'aimer ! On lui pardonne ses erreurs, c'est un gars paumé qui a du mal à trouver les bons codes mais qui va évoluer et nous surprendre ! Il y a un beau travail aussi de l'auteur sur l'équipe de flics ! L'enquête est vraiment bien maîtrisée, l'auteur arrive vraiment à la rendre palpitante par son rythme et sa façon d'écrire ! Ça reste classique pour le genre ! Quelques scènes peut être un peu gore pour les âmes sensibles ! ATTENTION amis des animaux comme moi, j'ai eu du mal 2/3 fois quand il arrive des bricoles à nos amis à 4 pattes (pour ce qui concerne les humains ben comme d'hab, ça ne m'a pas touché!). Je mettrais un petit bémol pour la fin qui est du déjà vu et revu, ce qui fait que je n'ai eu aucuns effets de surprise et que ce roman ne sera pas un coup de cœur … Ça reste quand même une excellente lecture que je recommande à 100% pour son rythme hyper addictif, un pavé de 650 pages qui se bouffe en 2 jours ! On ne voit pas les pages passer ! Note 8/10
              Lire la suite
              En lire moins
            • patlam Posté le 29 Juin 2019
              En abandonnant pour un temps le domaine du fantastique, Cédric n'en a pas pour autant perdu son style sombre et violent. Il signe avec ce roman un thriller classique autour-quand même- d'une secte satanique. Faux-semblant, tueurs sadiques,traques sanglantes,tout est mis en oeuvre pour créer une atmosphère infernale mais, la surprise n'est pas au rendez-vous. On anticipe aisément le déroule des événements et les conséquences qui en résultent,ce qui dénature quelque peu le suspense. En fait, Cédric se contente de poser l'histoire sans approfondir le sujet, de développer son récit sans en explorer les multiples possibilités. Les personnages eux-mêmes manquent singulièrement de relief et de véracité au point que leur devenir nous laisse presque indifférant. Dans l'ensemble, Du feu de l’Enfer est plutôt intéressant et bien conçu mais, il ne se démarque en rien des nombreuses autres productions du genre. L'auteur de Premier sang et d'Un crime dans la tête transforme ici ce qui s'annonçait comme une intrigue démoniaque en un polar banal et, sans remettre en cause son talent, cela me laisse tout de même un peu perplexe
            • lenezdanslesbouquins Posté le 13 Mai 2019
              J’ai découvert Sire Cédric fin 2017 en lisant « De fièvre et de sang » complètement par hasard et j’avais énormément aimé le style et la plume addictive de l’auteur à l’époque. Avec beaucoup de retard, j’ai enfin lu « Du feu de l’enfer » que j’avais eu il y a 1 an et demi à Noël et j’ai encore passé un excellent moment dans cet univers noir, gothique et satanique. Sire Cédric nous embarque dans un thriller haletant. Un véritable page-turner. Ariel est une petite frappe, un raté et un lâche. Manon sa sœur, thanatopractrice, se retrouve, à cause de lui et bien malgré elle au sein d’une sombre histoire de secte sataniste. Le jeu du chat et de la souris se met en place et ce n’est qu’une succession d’évènements oppressants où l’on ne sait plus à qui se fier… car quand la secte met en scène des « intouchables », des politiques, des hauts fonctionnaires, des notables… forcément on ne sait plus qui porte le masque… J’ai vraiment adoré la plume toujours aussi vive et incisive. Les chapitres sont courts et le suspense en est tout aussi intense. C’est le premier roman où l’auteur ne joue pas avec le... J’ai découvert Sire Cédric fin 2017 en lisant « De fièvre et de sang » complètement par hasard et j’avais énormément aimé le style et la plume addictive de l’auteur à l’époque. Avec beaucoup de retard, j’ai enfin lu « Du feu de l’enfer » que j’avais eu il y a 1 an et demi à Noël et j’ai encore passé un excellent moment dans cet univers noir, gothique et satanique. Sire Cédric nous embarque dans un thriller haletant. Un véritable page-turner. Ariel est une petite frappe, un raté et un lâche. Manon sa sœur, thanatopractrice, se retrouve, à cause de lui et bien malgré elle au sein d’une sombre histoire de secte sataniste. Le jeu du chat et de la souris se met en place et ce n’est qu’une succession d’évènements oppressants où l’on ne sait plus à qui se fier… car quand la secte met en scène des « intouchables », des politiques, des hauts fonctionnaires, des notables… forcément on ne sait plus qui porte le masque… J’ai vraiment adoré la plume toujours aussi vive et incisive. Les chapitres sont courts et le suspense en est tout aussi intense. C’est le premier roman où l’auteur ne joue pas avec le surnaturel et le fantastique. N’étant pas une vraie fan de ce genre, j’avoue que j’étais ravie de mettre un pied dans son premier roman 100% réalité. Concernant le côté gore, je suis assez résistante là-dessus à la lecture donc ça ne m’a pas choquée du tout, mais si vous êtes sensible, je vous préviens, il y a pas mal d’hémoglobine, de tortures, de viscères et de décapitations… J’ai également beaucoup aimé la complexité des personnages. Des personnages que l’on croit connaitre tout au long du roman mais qui révèlent un fond beaucoup plus ambivalent. Sire Cédric nous plonge dans les méandres de l’âme humaine… Nous connaissons nous vraiment? N’avons nous pas tous une part cachée finalement? Plus sombre? Plus noire? A vous de le découvrir !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Sabine57 Posté le 15 Avril 2019
              Complétement envoutée par ce roman noir, je suis passée du côté obscur et ça m'a fait un bien fou, ça me permets de ressortir toute la haine que j'ai au fond de mon esprit. Dans cette histoire on a du mal à reprendre son souffle car il y a beaucoup d'actions et des rebondissements à chaque page. Manon et son frère Ariel vont devoir affronter le mal absolu et une bonne dose de souffrance qui ne va pas les épargner. On pense que certains personnages sont du bon côté et ben pas du tout, j'ai été abasourdi par des événements auxquels je ne m'attendais pas du tout. Une plume bien sanglante et du plus profond des abysses, Sire Cédric nous emporte dans une aventure mystérieuse où une secte satanique sème la mort autour d'elle et efface les traces et les témoins. J'ai engloutie ce thriller, il est excellent et il laisse des traces accrochez-vous bien, pour ceux qui vont le commencer.
            • wagner67 Posté le 1 Avril 2019
              A la fin du prologue, deux solutions s’imposent - je referme le livre, les sectes sataniques trop peu pour moi. - je continue et j’assume mon choix par manque de frissons voire d’hémoglobine. Ne dit-on pas « on choisit ses amis on ne choisit pas sa famille » Manon et son frère Ariel en sont un parfait exemple. Lui, le voyou elle la sagesse, le soir ou elle l’héberge à contre cœur elle ne sait pas encore dans quel engrenage elle a mis le doigt. Suite à un vol de voiture perpétré par Ariel, ils seront aspirés dans un tourbillon de violences. Le sujet des sectes sataniques sera le fils conducteur dans ce livre. Un livre très prenant, impossible de le lâcher, Sire Cédric s’est y faire mais faut avoir le cœur bien accroché.
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.