Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221127483
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Dune - Tome 1 - édition collector (traduction revue et corrigée)

Michel Demuth (traduit par), Denis Villeneuve (préface de), Pierre Bordage (préface de), Gérard Klein (postface de)
Collection : Ailleurs et Demain
Série : Dune
Date de parution : 24/09/2020
Le chef-d’œuvre absolu de la science-fiction, adapté au cinéma par Denis Villeneuve.
Traduction revue et corrigée.

Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite.
Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des...

Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite.
Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l'histoire.
Cependant, les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l'espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire ?

Préfaces de Denis Villeneuve et Pierre Bordage.
Postface de Gérard Klein.
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Michel Demuth.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221127483
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Robert Laffont
En savoir plus
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AlexandrePez Posté le 12 Janvier 2022
    Dune de Franck Herbert est considéré comme un pilliers de la SF par beaucoup de personne. La construction de son univers est riche en détail, qui avec les annexes à la fin du livre l'étend encore plus. La construction et évolution de chaques personnages du livre sont intéressantes à observer. Les intrigues politiques sont aussi particulièrement captivantes à suivre. La pensée écologiste de se livre m'as aussi fait réfléchir sur notre façon de voir certaine choses. Cependant l'écriture de Herbert est , pour ma part, trop emplie de philosophie. A n'en point douté celà plaira à beaucoup de monde, mais pas à moi. Le livre m'as souvent demander de le poser et réfléchir au sens de la phrase que je venais de lire, pour pouvoir la comprendre. Par moment également, les phrases utiliser sont très alambiqué rendant ma lecture plus lente et complexe. Malgré tout ça je comprend que les gens puisse l'aimer pour ça richesse d'écriture. Pour conclure je dirai que la lecture de Dune m'as enrichie et à su me faire voyager vers un autre monde.
  • Guillaume72 Posté le 12 Janvier 2022
    Avec ce second tome de l'épopée de dune, l'oeuvre de Franck Herbert prend son véritable envol. Certes, il y a moins d'action que dans le roman précédent, mais quelle tension psychologique, quels questionnements sur le pouvoir et la société ou encore sur la religion ! Le trait de génie de l'auteur c'est de nous dresser une nouvel échiquier sur lequel les pièces prennent progressivement place tout en manégeant le suspense. Paul, devenu Muab-Dib est maintenant l'empereur de Dune et au delà, un messie. Il reste cependant humain et tiraillé entre els enjeux de sa fonction. Ce roman est imprégné de mysticisme et nous éclaire de manière très pertinente sur l'utilisation de la religion comme source de pouvoir. Ce récit, très bien écrit est marqué par le sceau de la puissance.
  • yeroliote Posté le 9 Janvier 2022
    Ayant lu le livre du fils de Franck Herbert et l'ayant adoré, je me suis dis que j'allais forcément aimé le livre du père. Euh comment dire que j'ai été très très surprise de la plume qui est la par moment très lourde. Mais je me suis accroché et j'ai quand même fini par le lire en entier. Beaucoup de sujets abordés comme les coups d’état, les trahisons, l'écologie, du coup il faut vraiment rester concentré pour lire ce tome 1. Et pour les personnages je dirais pas très attachant pour ma part mais la fin du livre est tellement énigmatique qu'évidement qu'il me tarde de lire la suite de ce tome.
  • Jauejaue Posté le 6 Janvier 2022
    Après avoir dévoré Dune en quatre jours j'avais envie de continuer l'aventure... Ce second livre me laisse partagé. Il nous replonge dans la suite de l'histoire et le roman se tient bien... mais il ne m'a pas captivé comme le premier tome. Il faut dire qu'il était difficile de faire aussi bien.
  • Mattio Posté le 5 Janvier 2022
    Après m'être initié avec réjouissance à la SF avec Isaac Asimov et le cycle Fondation, je me suis laissé séduire par la nouvelle édition du premier tome de Dune de Franck Herbert que je trouve très belle tout en orange fluo, ainsi que par les commentaires élogieux de mon libraire sur cet univers aride de la planète Arrakis au cœur de savantes et barbares machinations politiques. Il m'a fallu une centaine de pages environ pour vraiment rentré dans le livre, m'imprégner de son univers et m'approprier son vocabulaire spécifique, ses noms de personnages, de tribus et noms d'ustensiles en tout genre. Enfin, je commence à prendre plaisir à la lecture et à la découverte de ce monde dur, aride, sanguinaire et cruel, convoité pour son épice, redouté par ses vers géants, ses tempêtes et son climat hostile. Je suis fasciné par cette imagination et par le mode de vie des Fremen et leur capacité à s'adapter aux contraintes de cette planète, au manque d'eau. On sent assez vite la naissance d'un héros auquel on va s'attacher et pour lequel on frémit à chaque risque encouru. Même si le style littéraire est parfois confus, notamment dans les dialogues à plusieurs personnages,... Après m'être initié avec réjouissance à la SF avec Isaac Asimov et le cycle Fondation, je me suis laissé séduire par la nouvelle édition du premier tome de Dune de Franck Herbert que je trouve très belle tout en orange fluo, ainsi que par les commentaires élogieux de mon libraire sur cet univers aride de la planète Arrakis au cœur de savantes et barbares machinations politiques. Il m'a fallu une centaine de pages environ pour vraiment rentré dans le livre, m'imprégner de son univers et m'approprier son vocabulaire spécifique, ses noms de personnages, de tribus et noms d'ustensiles en tout genre. Enfin, je commence à prendre plaisir à la lecture et à la découverte de ce monde dur, aride, sanguinaire et cruel, convoité pour son épice, redouté par ses vers géants, ses tempêtes et son climat hostile. Je suis fasciné par cette imagination et par le mode de vie des Fremen et leur capacité à s'adapter aux contraintes de cette planète, au manque d'eau. On sent assez vite la naissance d'un héros auquel on va s'attacher et pour lequel on frémit à chaque risque encouru. Même si le style littéraire est parfois confus, notamment dans les dialogues à plusieurs personnages, je suis absorbé par le thème, et la nouveauté et la richesse de ce monde que je découvre. Cependant, j'ai ressenti un point de bascule autour de la page 600 et la cérémonie de l'eau de vie. A partir de ce moment, je trouve que le livre est trop empreint de surnaturalité et je décroche petit à petit. Passé l'émerveillement de la découverte d'Arrakis, je ne vois plus que la violence dans le livre, et le manque de finesse dans le traitement psychologique des personnages me saute aux yeux et me dérange beaucoup. Paul est voué à devenir le Kwisatz Haderach, cela ne fait aucun doute. Il fait preuve d'une autorité et d'une force de conviction inébranlables, son personnage en devient bien trop caricatural. Et il en est de même pour tous les autres qui manquent cruellement de nuances. Le traitement de l'histoire d'amour entre Paul et Chami est presque ridicule, et la rivalité mère - belle fille aurait mérité un travail un bien plus sérieux. De surcroît, la qualité littéraire n'est pas au rendez-vous. Je m'ennuie de plus en plus dans ce livre qui n'est fait plus que d'action et de combats. Ce livre est souvent présenté comme une référence de la SF, ce que je conçois parfaitement par l'ampleur, la richesse et la qualité des mondes décrits, des rites et coutumes des différentes tribus, des manœuvres politiques. On est loin cependant d'un chef d'œuvre littéraire. L'écriture n'est pas assez fine, et les personnages bien trop caricaturaux manquent de profondeur et de subtilité. Je suis en définitive assez déçu par le livre qui ne me donne pas envie de poursuivre la série, ni de voir le film récemment sortie. Je recommande toute fois ce roman plutôt à un public jeune ou aux fans du genre et d'action/aventure.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !